image #2050 Le Podcast - Ep.54 - Olivier Langlet: 2050, cap sur les Green IT

#2050 Le Podcast

#2050 Le Podcast - Ep.54 - Olivier Langlet: 2050, cap sur les Green IT

39min | 2018-2-21

image header #2050 Le Podcast - Ep.54 - Olivier Langlet: 2050, cap sur les Green IT

Description

Olivier Langlet est le 2ème invité de ma série en partenariat avec la Métropole Rouen Normandie, dans le cadre de la COP21 locale (http://www.notrecop21.fr/) qui aboutira fin 2018 à la signature d’un accord local pour le climat. Olivier est partie prenante de cette dynamique et pour notre conversation, il a choisi un thème qui le passionne et pour lequel il se mobilise : les Green IT. Pour commencer, Olivier me parle du lieu qu’il a choisi pour abriter notre conversation (2’17) : la Normandie Web School (https://www.normandie-web-school.fr/). Mais très vite, il m’explique ce que sont les Green IT (3’10). Travailler l’empreinte énergétique du numérique Le mail : l’un des outils du numérique les plus polluants. Olivier me conduit en 2050 (6’40) où il entrevoit des réseaux numériques éco-conçus. Et même de façon plus significative, Olivier imagine un monde où la donnée, la data, sera la plus proche possible de son utilisateur. En 2050, les datacenters de 10 à 15000m² ce sera fini. Les circuits courts numériques, aussi un enjeu de souveraineté D’ailleurs pour Olivier, Green IT et protection des données vont de paire. Le monde numérique ne peut être pensé à part, hors du temps, de l’espace. 2050 : l’homme augmenté, assistant personnel. Il faut penser des alternatives aux solutions d’intelligence artificielles détenues par les GAFA. La bonne échelle : les territoires. L’occasion d’évoquer le normand Emmanuel Assié et son entreprise Webaxys (https://webaxys.fr/), entreprise normande. Mais aussi Paygreen (https://paygreen.io/), Saagie (https://www.saagie.com/fr), etc au sein du collectif filière NWX (https://www.nwx.fr/). Parler de Green IT nous conduit forcément à parler de la blockchain et de ses impacts énergétiques (26’). Il va falloir travailler les modes de calcul. Cela ne servirait à rien de faire du tri sélectif, d’inciter les gens à utiliser les transports en commun si on laisse le numérique et la blockchain notamment se développer sans travailler les questions énergétiques selon Olivier. En 2050, l’obsolescence programmée sera un truc du passé ! L’économie de la fonctionnalité sera la norme. Pour y arriver, il faut décloisonner sur les territoires. Les acteurs existent. Il faut qu’ils se rencontrent, grâce à des processus tels que la Cop21 locale. Olivier évoque Oui-Share, Zéro-Déchet, Repair Café, … Et pourquoi pas, propose Olivier, en 2050, d’attribuer une quote-part de notre temps au territoire ? Enfin je lui demande de formuler un vœu (35’52) Episode enregistré le 5 février 2018 ---------- Abonnez-vous à la NEWSLETTER du podcast (https://mailchi.mp/db6e4174a90e/2050lepodcast-inscription-newsletter) ! Abonnez-vous pour ne manquer aucun épisode : Sur ITUNES (https://t.co/3ipXDA4uAI) où je vous invite à laisser des étoiles et des avis, ça compte énormément ! Vous pouvez également retrouver #2050LePodcast sur DEEZER (http://www.deezer.com/show/53094) et SOUNDCLOUD (http://dts.podtrac.com/redirect.mp3/soundcloud.com/latelierarmstrong/sets/2050-le-podcast). Suivez aussi la PAGE FACEBOOK du podcast (https://www.facebook.com/Hashtag2050LePodcast/). Réagissez sur les réseaux sociaux avec la mention #2050LePodcast. Tous les épisodes sont également ici sous la forme d’un ABECEDAIRE bigrement pratique http://rebeccarmstrong.net/2050lepodcast/!

To listen also