Episode 10  : la transidentité cover
Episode 10  : la transidentité cover
3 minutes contre les stéréotypes de genre

Episode 10 : la transidentité

Episode 10 : la transidentité

05min |29/04/2021
Listen
Episode 10  : la transidentité cover
Episode 10  : la transidentité cover
3 minutes contre les stéréotypes de genre

Episode 10 : la transidentité

Episode 10 : la transidentité

05min |29/04/2021
Listen

Description

Aujourd’hui : « La transidentité »  
Au bout de dix épisodes, je me suis dit qu’il était temps qu’on parle de ce qu’il y a à l’origine de la grande question des stéréotypes de genre. Jusqu’ici, on a vu qu’il n’y a pas de couleurs pour filles ou de couleurs pour garçons, pas plus qu’il n’y a de jouets pour filles ou pour garçons ou de vêtements, de chaussures, de coupes de cheveux, …
Je pense que si tu as écouté tous les épisodes de « 3 minutes contre les stéréotypes », tu as bien compris qu’on ne peut rien t’interdire sous prétexte que tu es une fille ou un garçon.

Mais en fait, qu’est-ce qui fait que tu es un garçon ou une fille ?
Le jour de ta naissance, tu es sorti du ventre de ta maman et dans la salle de l’hôpital, en compagnie de tes parents il y avait des sages-femmes ou médecins et l’un ou l’une d’entre eux t’a examiné pour voir si tu avais l’air en bonne santé. Et à ce moment-là, pour la première fois, on a regardé ce que tu avais entre les jambes. Si c’est un pénis, on a noté sur les papiers que tu étais un garçon. Si c’est une vulve, on a noté que tu es étais une fille. Et puis voilà c’était acté et depuis tu es un garçon ou une fille.  

Description

Aujourd’hui : « La transidentité »  
Au bout de dix épisodes, je me suis dit qu’il était temps qu’on parle de ce qu’il y a à l’origine de la grande question des stéréotypes de genre. Jusqu’ici, on a vu qu’il n’y a pas de couleurs pour filles ou de couleurs pour garçons, pas plus qu’il n’y a de jouets pour filles ou pour garçons ou de vêtements, de chaussures, de coupes de cheveux, …
Je pense que si tu as écouté tous les épisodes de « 3 minutes contre les stéréotypes », tu as bien compris qu’on ne peut rien t’interdire sous prétexte que tu es une fille ou un garçon.

Mais en fait, qu’est-ce qui fait que tu es un garçon ou une fille ?
Le jour de ta naissance, tu es sorti du ventre de ta maman et dans la salle de l’hôpital, en compagnie de tes parents il y avait des sages-femmes ou médecins et l’un ou l’une d’entre eux t’a examiné pour voir si tu avais l’air en bonne santé. Et à ce moment-là, pour la première fois, on a regardé ce que tu avais entre les jambes. Si c’est un pénis, on a noté sur les papiers que tu étais un garçon. Si c’est une vulve, on a noté que tu es étais une fille. Et puis voilà c’était acté et depuis tu es un garçon ou une fille.  

Share

Embed

You may also like

Description

Aujourd’hui : « La transidentité »  
Au bout de dix épisodes, je me suis dit qu’il était temps qu’on parle de ce qu’il y a à l’origine de la grande question des stéréotypes de genre. Jusqu’ici, on a vu qu’il n’y a pas de couleurs pour filles ou de couleurs pour garçons, pas plus qu’il n’y a de jouets pour filles ou pour garçons ou de vêtements, de chaussures, de coupes de cheveux, …
Je pense que si tu as écouté tous les épisodes de « 3 minutes contre les stéréotypes », tu as bien compris qu’on ne peut rien t’interdire sous prétexte que tu es une fille ou un garçon.

Mais en fait, qu’est-ce qui fait que tu es un garçon ou une fille ?
Le jour de ta naissance, tu es sorti du ventre de ta maman et dans la salle de l’hôpital, en compagnie de tes parents il y avait des sages-femmes ou médecins et l’un ou l’une d’entre eux t’a examiné pour voir si tu avais l’air en bonne santé. Et à ce moment-là, pour la première fois, on a regardé ce que tu avais entre les jambes. Si c’est un pénis, on a noté sur les papiers que tu étais un garçon. Si c’est une vulve, on a noté que tu es étais une fille. Et puis voilà c’était acté et depuis tu es un garçon ou une fille.  

Description

Aujourd’hui : « La transidentité »  
Au bout de dix épisodes, je me suis dit qu’il était temps qu’on parle de ce qu’il y a à l’origine de la grande question des stéréotypes de genre. Jusqu’ici, on a vu qu’il n’y a pas de couleurs pour filles ou de couleurs pour garçons, pas plus qu’il n’y a de jouets pour filles ou pour garçons ou de vêtements, de chaussures, de coupes de cheveux, …
Je pense que si tu as écouté tous les épisodes de « 3 minutes contre les stéréotypes », tu as bien compris qu’on ne peut rien t’interdire sous prétexte que tu es une fille ou un garçon.

Mais en fait, qu’est-ce qui fait que tu es un garçon ou une fille ?
Le jour de ta naissance, tu es sorti du ventre de ta maman et dans la salle de l’hôpital, en compagnie de tes parents il y avait des sages-femmes ou médecins et l’un ou l’une d’entre eux t’a examiné pour voir si tu avais l’air en bonne santé. Et à ce moment-là, pour la première fois, on a regardé ce que tu avais entre les jambes. Si c’est un pénis, on a noté sur les papiers que tu étais un garçon. Si c’est une vulve, on a noté que tu es étais une fille. Et puis voilà c’était acté et depuis tu es un garçon ou une fille.  

Share

Embed

You may also like