:19 Part 1 - Antoine Hubert - Ynsect : L’industrie c’est sexy, les insectes aussi cover
:19 Part 1 - Antoine Hubert - Ynsect : L’industrie c’est sexy, les insectes aussi cover
40 nuances de Next

:19 Part 1 - Antoine Hubert - Ynsect : L’industrie c’est sexy, les insectes aussi

:19 Part 1 - Antoine Hubert - Ynsect : L’industrie c’est sexy, les insectes aussi

1h00 |14/12/2020
Listen
:19 Part 1 - Antoine Hubert - Ynsect : L’industrie c’est sexy, les insectes aussi cover
:19 Part 1 - Antoine Hubert - Ynsect : L’industrie c’est sexy, les insectes aussi cover
40 nuances de Next

:19 Part 1 - Antoine Hubert - Ynsect : L’industrie c’est sexy, les insectes aussi

:19 Part 1 - Antoine Hubert - Ynsect : L’industrie c’est sexy, les insectes aussi

1h00 |14/12/2020
Listen

Description

Avoir de l'impact à tous les niveaux : biodiversité, santé, climat, économique. L'ambition de notre invité, Antoine Hubert, et de son entreprise, Ynsect est conséquente. Les terrains de jeu pour le bien de la planète et ceux qui la peuplent sont nombreux. L'entreprise, déclarée championne de la tech en entrant au Next40, souhaite aller bien plus loin.

On vous laisse aujourd'hui faire la connaissance d'Antoine, l'un des cofondateurs d'Ynsect, leader de la production de protéines d'insectes. Avec sa nouvelle ferme verticale, la plus numérique au monde, l'entreprise investit dans une toute nouvelle filière, celle des scarabées. Pour que votre alimentation soit plus saine, les plantes et animaux que vous consommez doivent également manger sain.

Antoine défend avec justesse l'excellence de la filière agricole française et les paradoxes auxquels elle fait face. Fort des 425 millions de dollars levées depuis ses début, l'entrepreneur retient surtout comment la diversité de ses investisseurs et leurs réseaux sont devenus des atouts précieux pour l'entreprise.

Alors qu'Ynsect est en train de construire l'une des plus grandes usines de France, à Amiens, c'est l'occasion de faire le point sur notre capacité à re-localiser notre production en France, et ce que cela impose d'engagements, d'innovation, et bien plus.  Avec lui on sort de l'image démodée et peu sexy de l'industrie de nos grands-parents. "Usine ne rime plus avec Germinal".

Sa carrière, il ne la voyait pas forcément comme entrepreneur. Passionné par le vivant et par la compréhension du monde, Antoine Hubert s'est rêvé paléobiologiste, paléontologue, exobiologiste. Il voulait être scientifique ou chercheur, il sera entrepreneur. On comprend mieux pourquoi ce dirigeant teste, expérimente, analyse.

De la composition de plusieurs groupes de musique à la composition artistique, Antoine nous dévoile ses premières passions et prône la musique pour tous, afin d'adoucir les moeurs et apprendre le vivre ensemble. La musique, une école de la vie.

En ces temps où la science et la nuance sont trop souvent délaissées, un grand merci à Antoine pour cet échange aussi mélodieux que passionnant.

La semaine prochaine on vous découvre sa "sista" Charlotte Trossat, fondatrice de Local en Bocal, dans "La Sista du Next 40" animée par notre associée Solene Etienne

Description

Avoir de l'impact à tous les niveaux : biodiversité, santé, climat, économique. L'ambition de notre invité, Antoine Hubert, et de son entreprise, Ynsect est conséquente. Les terrains de jeu pour le bien de la planète et ceux qui la peuplent sont nombreux. L'entreprise, déclarée championne de la tech en entrant au Next40, souhaite aller bien plus loin.

On vous laisse aujourd'hui faire la connaissance d'Antoine, l'un des cofondateurs d'Ynsect, leader de la production de protéines d'insectes. Avec sa nouvelle ferme verticale, la plus numérique au monde, l'entreprise investit dans une toute nouvelle filière, celle des scarabées. Pour que votre alimentation soit plus saine, les plantes et animaux que vous consommez doivent également manger sain.

Antoine défend avec justesse l'excellence de la filière agricole française et les paradoxes auxquels elle fait face. Fort des 425 millions de dollars levées depuis ses début, l'entrepreneur retient surtout comment la diversité de ses investisseurs et leurs réseaux sont devenus des atouts précieux pour l'entreprise.

Alors qu'Ynsect est en train de construire l'une des plus grandes usines de France, à Amiens, c'est l'occasion de faire le point sur notre capacité à re-localiser notre production en France, et ce que cela impose d'engagements, d'innovation, et bien plus.  Avec lui on sort de l'image démodée et peu sexy de l'industrie de nos grands-parents. "Usine ne rime plus avec Germinal".

Sa carrière, il ne la voyait pas forcément comme entrepreneur. Passionné par le vivant et par la compréhension du monde, Antoine Hubert s'est rêvé paléobiologiste, paléontologue, exobiologiste. Il voulait être scientifique ou chercheur, il sera entrepreneur. On comprend mieux pourquoi ce dirigeant teste, expérimente, analyse.

De la composition de plusieurs groupes de musique à la composition artistique, Antoine nous dévoile ses premières passions et prône la musique pour tous, afin d'adoucir les moeurs et apprendre le vivre ensemble. La musique, une école de la vie.

En ces temps où la science et la nuance sont trop souvent délaissées, un grand merci à Antoine pour cet échange aussi mélodieux que passionnant.

La semaine prochaine on vous découvre sa "sista" Charlotte Trossat, fondatrice de Local en Bocal, dans "La Sista du Next 40" animée par notre associée Solene Etienne

Share

Embed

To listen also

Description

Avoir de l'impact à tous les niveaux : biodiversité, santé, climat, économique. L'ambition de notre invité, Antoine Hubert, et de son entreprise, Ynsect est conséquente. Les terrains de jeu pour le bien de la planète et ceux qui la peuplent sont nombreux. L'entreprise, déclarée championne de la tech en entrant au Next40, souhaite aller bien plus loin.

On vous laisse aujourd'hui faire la connaissance d'Antoine, l'un des cofondateurs d'Ynsect, leader de la production de protéines d'insectes. Avec sa nouvelle ferme verticale, la plus numérique au monde, l'entreprise investit dans une toute nouvelle filière, celle des scarabées. Pour que votre alimentation soit plus saine, les plantes et animaux que vous consommez doivent également manger sain.

Antoine défend avec justesse l'excellence de la filière agricole française et les paradoxes auxquels elle fait face. Fort des 425 millions de dollars levées depuis ses début, l'entrepreneur retient surtout comment la diversité de ses investisseurs et leurs réseaux sont devenus des atouts précieux pour l'entreprise.

Alors qu'Ynsect est en train de construire l'une des plus grandes usines de France, à Amiens, c'est l'occasion de faire le point sur notre capacité à re-localiser notre production en France, et ce que cela impose d'engagements, d'innovation, et bien plus.  Avec lui on sort de l'image démodée et peu sexy de l'industrie de nos grands-parents. "Usine ne rime plus avec Germinal".

Sa carrière, il ne la voyait pas forcément comme entrepreneur. Passionné par le vivant et par la compréhension du monde, Antoine Hubert s'est rêvé paléobiologiste, paléontologue, exobiologiste. Il voulait être scientifique ou chercheur, il sera entrepreneur. On comprend mieux pourquoi ce dirigeant teste, expérimente, analyse.

De la composition de plusieurs groupes de musique à la composition artistique, Antoine nous dévoile ses premières passions et prône la musique pour tous, afin d'adoucir les moeurs et apprendre le vivre ensemble. La musique, une école de la vie.

En ces temps où la science et la nuance sont trop souvent délaissées, un grand merci à Antoine pour cet échange aussi mélodieux que passionnant.

La semaine prochaine on vous découvre sa "sista" Charlotte Trossat, fondatrice de Local en Bocal, dans "La Sista du Next 40" animée par notre associée Solene Etienne

Description

Avoir de l'impact à tous les niveaux : biodiversité, santé, climat, économique. L'ambition de notre invité, Antoine Hubert, et de son entreprise, Ynsect est conséquente. Les terrains de jeu pour le bien de la planète et ceux qui la peuplent sont nombreux. L'entreprise, déclarée championne de la tech en entrant au Next40, souhaite aller bien plus loin.

On vous laisse aujourd'hui faire la connaissance d'Antoine, l'un des cofondateurs d'Ynsect, leader de la production de protéines d'insectes. Avec sa nouvelle ferme verticale, la plus numérique au monde, l'entreprise investit dans une toute nouvelle filière, celle des scarabées. Pour que votre alimentation soit plus saine, les plantes et animaux que vous consommez doivent également manger sain.

Antoine défend avec justesse l'excellence de la filière agricole française et les paradoxes auxquels elle fait face. Fort des 425 millions de dollars levées depuis ses début, l'entrepreneur retient surtout comment la diversité de ses investisseurs et leurs réseaux sont devenus des atouts précieux pour l'entreprise.

Alors qu'Ynsect est en train de construire l'une des plus grandes usines de France, à Amiens, c'est l'occasion de faire le point sur notre capacité à re-localiser notre production en France, et ce que cela impose d'engagements, d'innovation, et bien plus.  Avec lui on sort de l'image démodée et peu sexy de l'industrie de nos grands-parents. "Usine ne rime plus avec Germinal".

Sa carrière, il ne la voyait pas forcément comme entrepreneur. Passionné par le vivant et par la compréhension du monde, Antoine Hubert s'est rêvé paléobiologiste, paléontologue, exobiologiste. Il voulait être scientifique ou chercheur, il sera entrepreneur. On comprend mieux pourquoi ce dirigeant teste, expérimente, analyse.

De la composition de plusieurs groupes de musique à la composition artistique, Antoine nous dévoile ses premières passions et prône la musique pour tous, afin d'adoucir les moeurs et apprendre le vivre ensemble. La musique, une école de la vie.

En ces temps où la science et la nuance sont trop souvent délaissées, un grand merci à Antoine pour cet échange aussi mélodieux que passionnant.

La semaine prochaine on vous découvre sa "sista" Charlotte Trossat, fondatrice de Local en Bocal, dans "La Sista du Next 40" animée par notre associée Solene Etienne

Share

Embed

To listen also