undefined cover
undefined cover
undefined cover
undefined cover
:45 Clément Delpirou - iad group : “Un tanker qui accélère comme un hors-bord” cover
:45 Clément Delpirou - iad group : “Un tanker qui accélère comme un hors-bord” cover
40 nuances de Next - les champions de la French Tech

:45 Clément Delpirou - iad group : “Un tanker qui accélère comme un hors-bord”

:45 Clément Delpirou - iad group : “Un tanker qui accélère comme un hors-bord”

49min |27/10/2022
Play
undefined cover
undefined cover
undefined cover
undefined cover
:45 Clément Delpirou - iad group : “Un tanker qui accélère comme un hors-bord” cover
:45 Clément Delpirou - iad group : “Un tanker qui accélère comme un hors-bord” cover
40 nuances de Next - les champions de la French Tech

:45 Clément Delpirou - iad group : “Un tanker qui accélère comme un hors-bord”

:45 Clément Delpirou - iad group : “Un tanker qui accélère comme un hors-bord”

49min |27/10/2022
Play

Description

À l’occasion du France Digitale Day, la grande messe annuelle des startups françaises, Clément Delpirou a accepté de s’arrêter au micro de 40 nuances de Next pour raconter la success story de la discrète fusée de l’économie française, iad Group. Il suffit d’une liste de chiffres pour s’en convaincre : un chiffre d’affaires de 526 millions d’euros ; 500 collaborateurs ; près de 19 000 conseillers indépendants dans 6 pays (France, Italie, Allemagne, Espagne, Portugal et Mexique) ; 70 000 biens en ligne ; plus de 400 000 projets immobiliers réalisés depuis sa création. Cerise sur le gâteau, l’entreprise a réalisé une levée de fonds de 300 millions d’euros en 2021, la valorisant 1,2 milliards d’euros. Dans le jargon de la Tech, iad Group est donc à la fois une licorne (valorisation de plus d’un milliard d’euros) et un centaure (plus de 100 millions de revenus).


Si le dirigeant n’a pas créé l’entreprise, qu’il préside depuis deux ans après un passage en tant que directeur général de L’Express et de Libération, il a pourtant un verbe qui lui vient instinctivement pour résumer l'histoire de l’entreprise : grandir. “C’est la définition la plus courte et la plus pertinente pour qualifier l’aventure d’iad Group depuis 2008”, explique-t-il. Une croissance récurrente, loin des projecteurs et de Paris, avec parfois des parts de marché dans certains territoires pouvant atteindre les 25%. “Dans des départements, on ne peut pas faire 1 km sans voir le panneau d’un agent iad”.


Créé il y a 14 ans par Malik Benrejdal et Jérôme Chabin, iad Group est un réseau de conseillers immobiliers indépendants. Dès le départ, le choix est fait de se démarquer des rivaux historiques comme Century 21 ou Orpi en ne disposant pas d’agence immobilière. La stratégie est de coller aux usages d’un parcours d’achat de bien immobilier désormais majoritairement réalisé en ligne. Le maillage du territoire français se fera par des travailleurs indépendants (qu’on ne peut pas appeler agents immobiliers en France) formés pendant 1 an, comme dans une académie. La culture entrepreneuriale chez iad Group est forte : chaque nouvel entrant est accepté, se forme, construit son fonds de commerce et est libre de l’exploiter à sa guise. “Tout le monde ne réussit pas, mais tout le monde dispose des mêmes chances au départ, avec un modèle de rémunération attractif”. Ainsi, 81% de la commission est reversée aux conseillers dont 85% d'entre eux ne sont pas issus du secteur immobilier.


Au cours de cet entretien, Clément Delpirou évoque aussi sa vision du management, la manière dont iad aborde la crise économique annoncée, et les investissements technologiques importants pour rendre l’expérience d’achat et de vente de bien immobilier toujours plus simple. D’un point de vue plus personnel, celui qui passe plus de la moitié de son temps à l’étranger milite pour un enseignement des langues dès le plus jeune âge et revient sur les enseignements tirés de son passage dans une industrie en crise, celle des médias.


Enfin, dans une carte blanche très personnelle, Clément Delpirou rend un hommage appuyé et tendre à son grand-père de 95 ans, un mentor qui a accompagné son parcours professionnel.

Côté “Sista”, Clément Delpirou a choisi Charlotte Pudlowski, co-fondatrice de Louie Media, qui a réussi à construire “une équipe, une marque forte et de l’impact en produisant et racontant des histoires bouleversantes et enthousiasmantes”.


Merci à nos partenaires de nous soutenir tout en challengeant le Next40 avec leurs questions : Neuflize OBC, La Tribune, Maddyness, La French Tech, France Digitale, et Village by CA.

Dans cet épisode, on cite : Rémi Buttiaux d’IK Partners, Antoine Freysz de Kerala Ventures, Roland Tripard, Charlotte Pudlowski, Se Loger, Century 21, Orpi.


A vos écouteurs 

Description

À l’occasion du France Digitale Day, la grande messe annuelle des startups françaises, Clément Delpirou a accepté de s’arrêter au micro de 40 nuances de Next pour raconter la success story de la discrète fusée de l’économie française, iad Group. Il suffit d’une liste de chiffres pour s’en convaincre : un chiffre d’affaires de 526 millions d’euros ; 500 collaborateurs ; près de 19 000 conseillers indépendants dans 6 pays (France, Italie, Allemagne, Espagne, Portugal et Mexique) ; 70 000 biens en ligne ; plus de 400 000 projets immobiliers réalisés depuis sa création. Cerise sur le gâteau, l’entreprise a réalisé une levée de fonds de 300 millions d’euros en 2021, la valorisant 1,2 milliards d’euros. Dans le jargon de la Tech, iad Group est donc à la fois une licorne (valorisation de plus d’un milliard d’euros) et un centaure (plus de 100 millions de revenus).


Si le dirigeant n’a pas créé l’entreprise, qu’il préside depuis deux ans après un passage en tant que directeur général de L’Express et de Libération, il a pourtant un verbe qui lui vient instinctivement pour résumer l'histoire de l’entreprise : grandir. “C’est la définition la plus courte et la plus pertinente pour qualifier l’aventure d’iad Group depuis 2008”, explique-t-il. Une croissance récurrente, loin des projecteurs et de Paris, avec parfois des parts de marché dans certains territoires pouvant atteindre les 25%. “Dans des départements, on ne peut pas faire 1 km sans voir le panneau d’un agent iad”.


Créé il y a 14 ans par Malik Benrejdal et Jérôme Chabin, iad Group est un réseau de conseillers immobiliers indépendants. Dès le départ, le choix est fait de se démarquer des rivaux historiques comme Century 21 ou Orpi en ne disposant pas d’agence immobilière. La stratégie est de coller aux usages d’un parcours d’achat de bien immobilier désormais majoritairement réalisé en ligne. Le maillage du territoire français se fera par des travailleurs indépendants (qu’on ne peut pas appeler agents immobiliers en France) formés pendant 1 an, comme dans une académie. La culture entrepreneuriale chez iad Group est forte : chaque nouvel entrant est accepté, se forme, construit son fonds de commerce et est libre de l’exploiter à sa guise. “Tout le monde ne réussit pas, mais tout le monde dispose des mêmes chances au départ, avec un modèle de rémunération attractif”. Ainsi, 81% de la commission est reversée aux conseillers dont 85% d'entre eux ne sont pas issus du secteur immobilier.


Au cours de cet entretien, Clément Delpirou évoque aussi sa vision du management, la manière dont iad aborde la crise économique annoncée, et les investissements technologiques importants pour rendre l’expérience d’achat et de vente de bien immobilier toujours plus simple. D’un point de vue plus personnel, celui qui passe plus de la moitié de son temps à l’étranger milite pour un enseignement des langues dès le plus jeune âge et revient sur les enseignements tirés de son passage dans une industrie en crise, celle des médias.


Enfin, dans une carte blanche très personnelle, Clément Delpirou rend un hommage appuyé et tendre à son grand-père de 95 ans, un mentor qui a accompagné son parcours professionnel.

Côté “Sista”, Clément Delpirou a choisi Charlotte Pudlowski, co-fondatrice de Louie Media, qui a réussi à construire “une équipe, une marque forte et de l’impact en produisant et racontant des histoires bouleversantes et enthousiasmantes”.


Merci à nos partenaires de nous soutenir tout en challengeant le Next40 avec leurs questions : Neuflize OBC, La Tribune, Maddyness, La French Tech, France Digitale, et Village by CA.

Dans cet épisode, on cite : Rémi Buttiaux d’IK Partners, Antoine Freysz de Kerala Ventures, Roland Tripard, Charlotte Pudlowski, Se Loger, Century 21, Orpi.


A vos écouteurs 

Share

Embed

You may also like

Description

À l’occasion du France Digitale Day, la grande messe annuelle des startups françaises, Clément Delpirou a accepté de s’arrêter au micro de 40 nuances de Next pour raconter la success story de la discrète fusée de l’économie française, iad Group. Il suffit d’une liste de chiffres pour s’en convaincre : un chiffre d’affaires de 526 millions d’euros ; 500 collaborateurs ; près de 19 000 conseillers indépendants dans 6 pays (France, Italie, Allemagne, Espagne, Portugal et Mexique) ; 70 000 biens en ligne ; plus de 400 000 projets immobiliers réalisés depuis sa création. Cerise sur le gâteau, l’entreprise a réalisé une levée de fonds de 300 millions d’euros en 2021, la valorisant 1,2 milliards d’euros. Dans le jargon de la Tech, iad Group est donc à la fois une licorne (valorisation de plus d’un milliard d’euros) et un centaure (plus de 100 millions de revenus).


Si le dirigeant n’a pas créé l’entreprise, qu’il préside depuis deux ans après un passage en tant que directeur général de L’Express et de Libération, il a pourtant un verbe qui lui vient instinctivement pour résumer l'histoire de l’entreprise : grandir. “C’est la définition la plus courte et la plus pertinente pour qualifier l’aventure d’iad Group depuis 2008”, explique-t-il. Une croissance récurrente, loin des projecteurs et de Paris, avec parfois des parts de marché dans certains territoires pouvant atteindre les 25%. “Dans des départements, on ne peut pas faire 1 km sans voir le panneau d’un agent iad”.


Créé il y a 14 ans par Malik Benrejdal et Jérôme Chabin, iad Group est un réseau de conseillers immobiliers indépendants. Dès le départ, le choix est fait de se démarquer des rivaux historiques comme Century 21 ou Orpi en ne disposant pas d’agence immobilière. La stratégie est de coller aux usages d’un parcours d’achat de bien immobilier désormais majoritairement réalisé en ligne. Le maillage du territoire français se fera par des travailleurs indépendants (qu’on ne peut pas appeler agents immobiliers en France) formés pendant 1 an, comme dans une académie. La culture entrepreneuriale chez iad Group est forte : chaque nouvel entrant est accepté, se forme, construit son fonds de commerce et est libre de l’exploiter à sa guise. “Tout le monde ne réussit pas, mais tout le monde dispose des mêmes chances au départ, avec un modèle de rémunération attractif”. Ainsi, 81% de la commission est reversée aux conseillers dont 85% d'entre eux ne sont pas issus du secteur immobilier.


Au cours de cet entretien, Clément Delpirou évoque aussi sa vision du management, la manière dont iad aborde la crise économique annoncée, et les investissements technologiques importants pour rendre l’expérience d’achat et de vente de bien immobilier toujours plus simple. D’un point de vue plus personnel, celui qui passe plus de la moitié de son temps à l’étranger milite pour un enseignement des langues dès le plus jeune âge et revient sur les enseignements tirés de son passage dans une industrie en crise, celle des médias.


Enfin, dans une carte blanche très personnelle, Clément Delpirou rend un hommage appuyé et tendre à son grand-père de 95 ans, un mentor qui a accompagné son parcours professionnel.

Côté “Sista”, Clément Delpirou a choisi Charlotte Pudlowski, co-fondatrice de Louie Media, qui a réussi à construire “une équipe, une marque forte et de l’impact en produisant et racontant des histoires bouleversantes et enthousiasmantes”.


Merci à nos partenaires de nous soutenir tout en challengeant le Next40 avec leurs questions : Neuflize OBC, La Tribune, Maddyness, La French Tech, France Digitale, et Village by CA.

Dans cet épisode, on cite : Rémi Buttiaux d’IK Partners, Antoine Freysz de Kerala Ventures, Roland Tripard, Charlotte Pudlowski, Se Loger, Century 21, Orpi.


A vos écouteurs 

Description

À l’occasion du France Digitale Day, la grande messe annuelle des startups françaises, Clément Delpirou a accepté de s’arrêter au micro de 40 nuances de Next pour raconter la success story de la discrète fusée de l’économie française, iad Group. Il suffit d’une liste de chiffres pour s’en convaincre : un chiffre d’affaires de 526 millions d’euros ; 500 collaborateurs ; près de 19 000 conseillers indépendants dans 6 pays (France, Italie, Allemagne, Espagne, Portugal et Mexique) ; 70 000 biens en ligne ; plus de 400 000 projets immobiliers réalisés depuis sa création. Cerise sur le gâteau, l’entreprise a réalisé une levée de fonds de 300 millions d’euros en 2021, la valorisant 1,2 milliards d’euros. Dans le jargon de la Tech, iad Group est donc à la fois une licorne (valorisation de plus d’un milliard d’euros) et un centaure (plus de 100 millions de revenus).


Si le dirigeant n’a pas créé l’entreprise, qu’il préside depuis deux ans après un passage en tant que directeur général de L’Express et de Libération, il a pourtant un verbe qui lui vient instinctivement pour résumer l'histoire de l’entreprise : grandir. “C’est la définition la plus courte et la plus pertinente pour qualifier l’aventure d’iad Group depuis 2008”, explique-t-il. Une croissance récurrente, loin des projecteurs et de Paris, avec parfois des parts de marché dans certains territoires pouvant atteindre les 25%. “Dans des départements, on ne peut pas faire 1 km sans voir le panneau d’un agent iad”.


Créé il y a 14 ans par Malik Benrejdal et Jérôme Chabin, iad Group est un réseau de conseillers immobiliers indépendants. Dès le départ, le choix est fait de se démarquer des rivaux historiques comme Century 21 ou Orpi en ne disposant pas d’agence immobilière. La stratégie est de coller aux usages d’un parcours d’achat de bien immobilier désormais majoritairement réalisé en ligne. Le maillage du territoire français se fera par des travailleurs indépendants (qu’on ne peut pas appeler agents immobiliers en France) formés pendant 1 an, comme dans une académie. La culture entrepreneuriale chez iad Group est forte : chaque nouvel entrant est accepté, se forme, construit son fonds de commerce et est libre de l’exploiter à sa guise. “Tout le monde ne réussit pas, mais tout le monde dispose des mêmes chances au départ, avec un modèle de rémunération attractif”. Ainsi, 81% de la commission est reversée aux conseillers dont 85% d'entre eux ne sont pas issus du secteur immobilier.


Au cours de cet entretien, Clément Delpirou évoque aussi sa vision du management, la manière dont iad aborde la crise économique annoncée, et les investissements technologiques importants pour rendre l’expérience d’achat et de vente de bien immobilier toujours plus simple. D’un point de vue plus personnel, celui qui passe plus de la moitié de son temps à l’étranger milite pour un enseignement des langues dès le plus jeune âge et revient sur les enseignements tirés de son passage dans une industrie en crise, celle des médias.


Enfin, dans une carte blanche très personnelle, Clément Delpirou rend un hommage appuyé et tendre à son grand-père de 95 ans, un mentor qui a accompagné son parcours professionnel.

Côté “Sista”, Clément Delpirou a choisi Charlotte Pudlowski, co-fondatrice de Louie Media, qui a réussi à construire “une équipe, une marque forte et de l’impact en produisant et racontant des histoires bouleversantes et enthousiasmantes”.


Merci à nos partenaires de nous soutenir tout en challengeant le Next40 avec leurs questions : Neuflize OBC, La Tribune, Maddyness, La French Tech, France Digitale, et Village by CA.

Dans cet épisode, on cite : Rémi Buttiaux d’IK Partners, Antoine Freysz de Kerala Ventures, Roland Tripard, Charlotte Pudlowski, Se Loger, Century 21, Orpi.


A vos écouteurs 

Share

Embed

You may also like

undefined cover
undefined cover