S01E41 L'Arénicole 2/2 : son hémoglobine miraculeuse pour les greffes, le diabète et tant d'autres usages médicaux... cover
S01E41 L'Arénicole 2/2 : son hémoglobine miraculeuse pour les greffes, le diabète et tant d'autres usages médicaux... cover
Baleine sous Gravillon - Petit Poisson deviendra Podcast

S01E41 L'Arénicole 2/2 : son hémoglobine miraculeuse pour les greffes, le diabète et tant d'autres usages médicaux...

S01E41 L'Arénicole 2/2 : son hémoglobine miraculeuse pour les greffes, le diabète et tant d'autres usages médicaux...

09min |25/05/2022
Play
S01E41 L'Arénicole 2/2 : son hémoglobine miraculeuse pour les greffes, le diabète et tant d'autres usages médicaux... cover
S01E41 L'Arénicole 2/2 : son hémoglobine miraculeuse pour les greffes, le diabète et tant d'autres usages médicaux... cover
Baleine sous Gravillon - Petit Poisson deviendra Podcast

S01E41 L'Arénicole 2/2 : son hémoglobine miraculeuse pour les greffes, le diabète et tant d'autres usages médicaux...

S01E41 L'Arénicole 2/2 : son hémoglobine miraculeuse pour les greffes, le diabète et tant d'autres usages médicaux...

09min |25/05/2022
Play

Description

L’arénicole (“qui vit dans le sable”) est surtout connu pour ses petits tortillons (turricules) visibles sur les plages du littoral atlantique européen. Le buzuk (“ver” en breton) est aussi un appât de choix pour les pêcheurs.

 

Un ver dont l'hémoglobine - molécule qui transporte l'oxygène dans le sang - est capable d'acheminer 50 fois plus d'oxygène que l'hémoglobine humaine. Encore mieux, l’hémoglobine du buzuk n’est pas enfermée dans des globules rouges, mais libre dans le sang. Elle peut donc être conservée sous forme de poudre, ce qui permet de la conserver plusieurs années contre 20 jours pour une poche de sang humain classique.

 

Cette molécule de l’arénicole pourrait ainsi facilement être transfusée à tous les groupes sanguins.

 

En 2002, le Dr Franck Zal, alors chercheur au CNRS, veut comprendre comment le ver parvient à respirer entre la marée haute (en utilisant l’oxygène de l’eau) et la marée basse (où il est condamné à rester en apnée, faute de poumons). Il découvre alors cette étonnante hémoglobine.

 

Les applications sont multiples. L'hémoglobine de ce ver permet d'oxygéner un greffon et donc de réduire les risques de rejet de greffe

 

Elle  permet aussi d'imaginer des pansements thérapeutiques capables de soigner des plaies grâce à un apport ciblé d'oxygène.

 

La Navy étatsunienne voudrait avoir des doses d'hémoglobine en poudre, pouvant être reconditionnées dans du sérum physiologique et injectées sur des militaires blessés sur des champs de bataille.

 

Il manque 100 millions de litres de sang par an pour satisfaire les besoins de la population mondiale.

 

Actuellement, les seuls produits comparables, issus d'hémoglobine humaine ou bovine modifiée chimiquement, ont des effets secondaires importants.

_______

 

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger. 

 

Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant:

https://baleinesousgravillon.com/liens-2

 

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG.

 

Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)

 

Nous proposons des conférences et animons des tables rondes pour diffuser la connaissance sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.

 

Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com

Description

L’arénicole (“qui vit dans le sable”) est surtout connu pour ses petits tortillons (turricules) visibles sur les plages du littoral atlantique européen. Le buzuk (“ver” en breton) est aussi un appât de choix pour les pêcheurs.

 

Un ver dont l'hémoglobine - molécule qui transporte l'oxygène dans le sang - est capable d'acheminer 50 fois plus d'oxygène que l'hémoglobine humaine. Encore mieux, l’hémoglobine du buzuk n’est pas enfermée dans des globules rouges, mais libre dans le sang. Elle peut donc être conservée sous forme de poudre, ce qui permet de la conserver plusieurs années contre 20 jours pour une poche de sang humain classique.

 

Cette molécule de l’arénicole pourrait ainsi facilement être transfusée à tous les groupes sanguins.

 

En 2002, le Dr Franck Zal, alors chercheur au CNRS, veut comprendre comment le ver parvient à respirer entre la marée haute (en utilisant l’oxygène de l’eau) et la marée basse (où il est condamné à rester en apnée, faute de poumons). Il découvre alors cette étonnante hémoglobine.

 

Les applications sont multiples. L'hémoglobine de ce ver permet d'oxygéner un greffon et donc de réduire les risques de rejet de greffe

 

Elle  permet aussi d'imaginer des pansements thérapeutiques capables de soigner des plaies grâce à un apport ciblé d'oxygène.

 

La Navy étatsunienne voudrait avoir des doses d'hémoglobine en poudre, pouvant être reconditionnées dans du sérum physiologique et injectées sur des militaires blessés sur des champs de bataille.

 

Il manque 100 millions de litres de sang par an pour satisfaire les besoins de la population mondiale.

 

Actuellement, les seuls produits comparables, issus d'hémoglobine humaine ou bovine modifiée chimiquement, ont des effets secondaires importants.

_______

 

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger. 

 

Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant:

https://baleinesousgravillon.com/liens-2

 

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG.

 

Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)

 

Nous proposons des conférences et animons des tables rondes pour diffuser la connaissance sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.

 

Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com

Share

Embed

You may also like

Description

L’arénicole (“qui vit dans le sable”) est surtout connu pour ses petits tortillons (turricules) visibles sur les plages du littoral atlantique européen. Le buzuk (“ver” en breton) est aussi un appât de choix pour les pêcheurs.

 

Un ver dont l'hémoglobine - molécule qui transporte l'oxygène dans le sang - est capable d'acheminer 50 fois plus d'oxygène que l'hémoglobine humaine. Encore mieux, l’hémoglobine du buzuk n’est pas enfermée dans des globules rouges, mais libre dans le sang. Elle peut donc être conservée sous forme de poudre, ce qui permet de la conserver plusieurs années contre 20 jours pour une poche de sang humain classique.

 

Cette molécule de l’arénicole pourrait ainsi facilement être transfusée à tous les groupes sanguins.

 

En 2002, le Dr Franck Zal, alors chercheur au CNRS, veut comprendre comment le ver parvient à respirer entre la marée haute (en utilisant l’oxygène de l’eau) et la marée basse (où il est condamné à rester en apnée, faute de poumons). Il découvre alors cette étonnante hémoglobine.

 

Les applications sont multiples. L'hémoglobine de ce ver permet d'oxygéner un greffon et donc de réduire les risques de rejet de greffe

 

Elle  permet aussi d'imaginer des pansements thérapeutiques capables de soigner des plaies grâce à un apport ciblé d'oxygène.

 

La Navy étatsunienne voudrait avoir des doses d'hémoglobine en poudre, pouvant être reconditionnées dans du sérum physiologique et injectées sur des militaires blessés sur des champs de bataille.

 

Il manque 100 millions de litres de sang par an pour satisfaire les besoins de la population mondiale.

 

Actuellement, les seuls produits comparables, issus d'hémoglobine humaine ou bovine modifiée chimiquement, ont des effets secondaires importants.

_______

 

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger. 

 

Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant:

https://baleinesousgravillon.com/liens-2

 

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG.

 

Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)

 

Nous proposons des conférences et animons des tables rondes pour diffuser la connaissance sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.

 

Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com

Description

L’arénicole (“qui vit dans le sable”) est surtout connu pour ses petits tortillons (turricules) visibles sur les plages du littoral atlantique européen. Le buzuk (“ver” en breton) est aussi un appât de choix pour les pêcheurs.

 

Un ver dont l'hémoglobine - molécule qui transporte l'oxygène dans le sang - est capable d'acheminer 50 fois plus d'oxygène que l'hémoglobine humaine. Encore mieux, l’hémoglobine du buzuk n’est pas enfermée dans des globules rouges, mais libre dans le sang. Elle peut donc être conservée sous forme de poudre, ce qui permet de la conserver plusieurs années contre 20 jours pour une poche de sang humain classique.

 

Cette molécule de l’arénicole pourrait ainsi facilement être transfusée à tous les groupes sanguins.

 

En 2002, le Dr Franck Zal, alors chercheur au CNRS, veut comprendre comment le ver parvient à respirer entre la marée haute (en utilisant l’oxygène de l’eau) et la marée basse (où il est condamné à rester en apnée, faute de poumons). Il découvre alors cette étonnante hémoglobine.

 

Les applications sont multiples. L'hémoglobine de ce ver permet d'oxygéner un greffon et donc de réduire les risques de rejet de greffe

 

Elle  permet aussi d'imaginer des pansements thérapeutiques capables de soigner des plaies grâce à un apport ciblé d'oxygène.

 

La Navy étatsunienne voudrait avoir des doses d'hémoglobine en poudre, pouvant être reconditionnées dans du sérum physiologique et injectées sur des militaires blessés sur des champs de bataille.

 

Il manque 100 millions de litres de sang par an pour satisfaire les besoins de la population mondiale.

 

Actuellement, les seuls produits comparables, issus d'hémoglobine humaine ou bovine modifiée chimiquement, ont des effets secondaires importants.

_______

 

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger. 

 

Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant:

https://baleinesousgravillon.com/liens-2

 

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG.

 

Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)

 

Nous proposons des conférences et animons des tables rondes pour diffuser la connaissance sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.

 

Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com

Share

Embed

You may also like