#2 - Laury Thilleman - Éco-vedette et alors ? cover
#2 - Laury Thilleman - Éco-vedette et alors ? cover
A LA BIEN

#2 - Laury Thilleman - Éco-vedette et alors ?

#2 - Laury Thilleman - Éco-vedette et alors ?

32min |01/11/2020
Play
#2 - Laury Thilleman - Éco-vedette et alors ? cover
#2 - Laury Thilleman - Éco-vedette et alors ? cover
A LA BIEN

#2 - Laury Thilleman - Éco-vedette et alors ?

#2 - Laury Thilleman - Éco-vedette et alors ?

32min |01/11/2020
Play

Description

"On devrait mettre des toilettes sèches dans les fripes, ça sentirait meilleur !" À notre micro pour ce second épisode, une enthousiaste de nature. De la mode à la beauté en passant par le sport, la journaliste, animatrice et créatrice Laury Thilleman touche à tout et y met du sens. Elle aimerait que tout baigne dans son océan. Nous, on préfère la mer... mais on n’est pas contre l’idée.

Description

"On devrait mettre des toilettes sèches dans les fripes, ça sentirait meilleur !" À notre micro pour ce second épisode, une enthousiaste de nature. De la mode à la beauté en passant par le sport, la journaliste, animatrice et créatrice Laury Thilleman touche à tout et y met du sens. Elle aimerait que tout baigne dans son océan. Nous, on préfère la mer... mais on n’est pas contre l’idée.

Share

Embed

You may also like

Description

"On devrait mettre des toilettes sèches dans les fripes, ça sentirait meilleur !" À notre micro pour ce second épisode, une enthousiaste de nature. De la mode à la beauté en passant par le sport, la journaliste, animatrice et créatrice Laury Thilleman touche à tout et y met du sens. Elle aimerait que tout baigne dans son océan. Nous, on préfère la mer... mais on n’est pas contre l’idée.

Description

"On devrait mettre des toilettes sèches dans les fripes, ça sentirait meilleur !" À notre micro pour ce second épisode, une enthousiaste de nature. De la mode à la beauté en passant par le sport, la journaliste, animatrice et créatrice Laury Thilleman touche à tout et y met du sens. Elle aimerait que tout baigne dans son océan. Nous, on préfère la mer... mais on n’est pas contre l’idée.

Share

Embed

You may also like