Accouche

Ep 4 - Accouchement à domicile : un projet « hors normes »

Ep 4 - Accouchement à domicile : un projet « hors normes »

31min |16/12/2019
Listen
Accouche

Ep 4 - Accouchement à domicile : un projet « hors normes »

Ep 4 - Accouchement à domicile : un projet « hors normes »

31min |16/12/2019
Listen

Description

Accouche, le podcast qui raconte l'intimité de la naissance, aborde la question de l’accouchement à domicile, un acte engageant tant pour les parents que pour les sages-femmes.

Un échange entre Céline Puill, sage-femme lauréate 2014 de la Bourse de Recherche en Maïeutique de la Fondation Mustela et Bernard Maria, gynécologue obstétricien.

Dans cet épisode d’Accouche sont discutés les modalités, avantages et limites de l’accouchement à domicile. En France, cela ne concerne que 1 à 2 % des naissances alors qu’en 1952, 47 % des femmes accouchaient chez elles ! « L’accouchement à domicile a été oublié par les femmes, les professionnels et les autorités », résume le Dr Maria. Seule une centaine de sages-femmes accepte de le prendre en charge : les militantes d’une venue au monde physiologique, conforme aux vœux de la future mère. Quant aux risques, ils sont limités dès lors que sont respectées deux conditions. D’abord, une relation étroite entre la femme enceinte et la sage-femme, laquelle sait identifier les situations ou les risques qui justifieraient un accouchement à l’hôpital – indication de césarienne, hémorragie, hypertension – y compris une fois le travail amorcé. Ensuite, un lien solide entre la sage-femme et une équipe hospitalière qui puisse prendre le relais si nécessaire. 

Plus d'épisodes sur : https://www.fondationmustela.com/accouche-le-podcast-qui-raconte-lintimite-de-la-naissance  

Description

Accouche, le podcast qui raconte l'intimité de la naissance, aborde la question de l’accouchement à domicile, un acte engageant tant pour les parents que pour les sages-femmes.

Un échange entre Céline Puill, sage-femme lauréate 2014 de la Bourse de Recherche en Maïeutique de la Fondation Mustela et Bernard Maria, gynécologue obstétricien.

Dans cet épisode d’Accouche sont discutés les modalités, avantages et limites de l’accouchement à domicile. En France, cela ne concerne que 1 à 2 % des naissances alors qu’en 1952, 47 % des femmes accouchaient chez elles ! « L’accouchement à domicile a été oublié par les femmes, les professionnels et les autorités », résume le Dr Maria. Seule une centaine de sages-femmes accepte de le prendre en charge : les militantes d’une venue au monde physiologique, conforme aux vœux de la future mère. Quant aux risques, ils sont limités dès lors que sont respectées deux conditions. D’abord, une relation étroite entre la femme enceinte et la sage-femme, laquelle sait identifier les situations ou les risques qui justifieraient un accouchement à l’hôpital – indication de césarienne, hémorragie, hypertension – y compris une fois le travail amorcé. Ensuite, un lien solide entre la sage-femme et une équipe hospitalière qui puisse prendre le relais si nécessaire. 

Plus d'épisodes sur : https://www.fondationmustela.com/accouche-le-podcast-qui-raconte-lintimite-de-la-naissance  

Share

Embed

To listen also

Description

Accouche, le podcast qui raconte l'intimité de la naissance, aborde la question de l’accouchement à domicile, un acte engageant tant pour les parents que pour les sages-femmes.

Un échange entre Céline Puill, sage-femme lauréate 2014 de la Bourse de Recherche en Maïeutique de la Fondation Mustela et Bernard Maria, gynécologue obstétricien.

Dans cet épisode d’Accouche sont discutés les modalités, avantages et limites de l’accouchement à domicile. En France, cela ne concerne que 1 à 2 % des naissances alors qu’en 1952, 47 % des femmes accouchaient chez elles ! « L’accouchement à domicile a été oublié par les femmes, les professionnels et les autorités », résume le Dr Maria. Seule une centaine de sages-femmes accepte de le prendre en charge : les militantes d’une venue au monde physiologique, conforme aux vœux de la future mère. Quant aux risques, ils sont limités dès lors que sont respectées deux conditions. D’abord, une relation étroite entre la femme enceinte et la sage-femme, laquelle sait identifier les situations ou les risques qui justifieraient un accouchement à l’hôpital – indication de césarienne, hémorragie, hypertension – y compris une fois le travail amorcé. Ensuite, un lien solide entre la sage-femme et une équipe hospitalière qui puisse prendre le relais si nécessaire. 

Plus d'épisodes sur : https://www.fondationmustela.com/accouche-le-podcast-qui-raconte-lintimite-de-la-naissance  

Description

Accouche, le podcast qui raconte l'intimité de la naissance, aborde la question de l’accouchement à domicile, un acte engageant tant pour les parents que pour les sages-femmes.

Un échange entre Céline Puill, sage-femme lauréate 2014 de la Bourse de Recherche en Maïeutique de la Fondation Mustela et Bernard Maria, gynécologue obstétricien.

Dans cet épisode d’Accouche sont discutés les modalités, avantages et limites de l’accouchement à domicile. En France, cela ne concerne que 1 à 2 % des naissances alors qu’en 1952, 47 % des femmes accouchaient chez elles ! « L’accouchement à domicile a été oublié par les femmes, les professionnels et les autorités », résume le Dr Maria. Seule une centaine de sages-femmes accepte de le prendre en charge : les militantes d’une venue au monde physiologique, conforme aux vœux de la future mère. Quant aux risques, ils sont limités dès lors que sont respectées deux conditions. D’abord, une relation étroite entre la femme enceinte et la sage-femme, laquelle sait identifier les situations ou les risques qui justifieraient un accouchement à l’hôpital – indication de césarienne, hémorragie, hypertension – y compris une fois le travail amorcé. Ensuite, un lien solide entre la sage-femme et une équipe hospitalière qui puisse prendre le relais si nécessaire. 

Plus d'épisodes sur : https://www.fondationmustela.com/accouche-le-podcast-qui-raconte-lintimite-de-la-naissance  

Share

Embed

To listen also