Violences conjugales : à la campagne, des victimes encore plus isolées cover
Violences conjugales : à la campagne, des victimes encore plus isolées cover
Sur le fil

Violences conjugales : à la campagne, des victimes encore plus isolées

Violences conjugales : à la campagne, des victimes encore plus isolées

06min |25/11/2022
Play
Violences conjugales : à la campagne, des victimes encore plus isolées cover
Violences conjugales : à la campagne, des victimes encore plus isolées cover
Sur le fil

Violences conjugales : à la campagne, des victimes encore plus isolées

Violences conjugales : à la campagne, des victimes encore plus isolées

06min |25/11/2022
Play

Description

Aujourd’hui c’est la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femme. L’occasion de rappeler qu’en 2021, chaque heure, en moyenne plus de cinq femmes ou filles dans le monde ont été tuées par un membre de leur entourage, selon la dernière étude publiée par l’ONU.

En France, la moitié des féminicides a lieu en zone rurale alors que seul un tiers de la population y vit. Les femmes sont donc davantage victimes de violences à la campagne qu’en ville. A l’isolement psychologique imposé par un conjoint maltraitant, s’ajoute l’isolement géographique des femmes victimes de violences.


Deux femmes victimes de violences physiques et psychologiques ont témoigné pour l’AFP. Vous entendrez aussi la voix de celle qui les a aidé à s’en sortir, Annick Cornaggia, présidente de l'association SOS Accueil Mamans-Enfants et Johanna Dagorn qui a écrit un rapport sur les violences faites aux femmes en milieu rural en Nouvelle-Aquitaine.

Et si jamais vous connaissez quelqu’un victime de violences, ou que vous l’êtes vous-même, n’hésitez pas à appeler le 3919. C’est un numéro gratuit, anonyme et joignable à toute heure.

Sur le terrain : Laurie Veyrier et Thomas Bernardi. Réalisation : Camille Kauffmann

Sur le fil est le podcast quotidien de l'AFP.

Vous avez des commentaires ? Des idées de sujets ? Envie de témoigner ? Ecrivez-nous à podcast@afp.com ou sur notre compte Instagram. Vous pouvez aussi nous envoyer une note vocale par Whatsapp au + 33 6 79 77 38 45. Nous aimons avoir de vos nouvelles. 

 

Si vous aimez Sur le fil, abonnez-vous, parlez de nous autour de vous et laissez-nous plein d’étoiles sur votre plateforme de podcasts préférée pour mieux faire connaître notre programme ! 

Description

Aujourd’hui c’est la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femme. L’occasion de rappeler qu’en 2021, chaque heure, en moyenne plus de cinq femmes ou filles dans le monde ont été tuées par un membre de leur entourage, selon la dernière étude publiée par l’ONU.

En France, la moitié des féminicides a lieu en zone rurale alors que seul un tiers de la population y vit. Les femmes sont donc davantage victimes de violences à la campagne qu’en ville. A l’isolement psychologique imposé par un conjoint maltraitant, s’ajoute l’isolement géographique des femmes victimes de violences.


Deux femmes victimes de violences physiques et psychologiques ont témoigné pour l’AFP. Vous entendrez aussi la voix de celle qui les a aidé à s’en sortir, Annick Cornaggia, présidente de l'association SOS Accueil Mamans-Enfants et Johanna Dagorn qui a écrit un rapport sur les violences faites aux femmes en milieu rural en Nouvelle-Aquitaine.

Et si jamais vous connaissez quelqu’un victime de violences, ou que vous l’êtes vous-même, n’hésitez pas à appeler le 3919. C’est un numéro gratuit, anonyme et joignable à toute heure.

Sur le terrain : Laurie Veyrier et Thomas Bernardi. Réalisation : Camille Kauffmann

Sur le fil est le podcast quotidien de l'AFP.

Vous avez des commentaires ? Des idées de sujets ? Envie de témoigner ? Ecrivez-nous à podcast@afp.com ou sur notre compte Instagram. Vous pouvez aussi nous envoyer une note vocale par Whatsapp au + 33 6 79 77 38 45. Nous aimons avoir de vos nouvelles. 

 

Si vous aimez Sur le fil, abonnez-vous, parlez de nous autour de vous et laissez-nous plein d’étoiles sur votre plateforme de podcasts préférée pour mieux faire connaître notre programme ! 

Share

Embed

You may also like

Description

Aujourd’hui c’est la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femme. L’occasion de rappeler qu’en 2021, chaque heure, en moyenne plus de cinq femmes ou filles dans le monde ont été tuées par un membre de leur entourage, selon la dernière étude publiée par l’ONU.

En France, la moitié des féminicides a lieu en zone rurale alors que seul un tiers de la population y vit. Les femmes sont donc davantage victimes de violences à la campagne qu’en ville. A l’isolement psychologique imposé par un conjoint maltraitant, s’ajoute l’isolement géographique des femmes victimes de violences.


Deux femmes victimes de violences physiques et psychologiques ont témoigné pour l’AFP. Vous entendrez aussi la voix de celle qui les a aidé à s’en sortir, Annick Cornaggia, présidente de l'association SOS Accueil Mamans-Enfants et Johanna Dagorn qui a écrit un rapport sur les violences faites aux femmes en milieu rural en Nouvelle-Aquitaine.

Et si jamais vous connaissez quelqu’un victime de violences, ou que vous l’êtes vous-même, n’hésitez pas à appeler le 3919. C’est un numéro gratuit, anonyme et joignable à toute heure.

Sur le terrain : Laurie Veyrier et Thomas Bernardi. Réalisation : Camille Kauffmann

Sur le fil est le podcast quotidien de l'AFP.

Vous avez des commentaires ? Des idées de sujets ? Envie de témoigner ? Ecrivez-nous à podcast@afp.com ou sur notre compte Instagram. Vous pouvez aussi nous envoyer une note vocale par Whatsapp au + 33 6 79 77 38 45. Nous aimons avoir de vos nouvelles. 

 

Si vous aimez Sur le fil, abonnez-vous, parlez de nous autour de vous et laissez-nous plein d’étoiles sur votre plateforme de podcasts préférée pour mieux faire connaître notre programme ! 

Description

Aujourd’hui c’est la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femme. L’occasion de rappeler qu’en 2021, chaque heure, en moyenne plus de cinq femmes ou filles dans le monde ont été tuées par un membre de leur entourage, selon la dernière étude publiée par l’ONU.

En France, la moitié des féminicides a lieu en zone rurale alors que seul un tiers de la population y vit. Les femmes sont donc davantage victimes de violences à la campagne qu’en ville. A l’isolement psychologique imposé par un conjoint maltraitant, s’ajoute l’isolement géographique des femmes victimes de violences.


Deux femmes victimes de violences physiques et psychologiques ont témoigné pour l’AFP. Vous entendrez aussi la voix de celle qui les a aidé à s’en sortir, Annick Cornaggia, présidente de l'association SOS Accueil Mamans-Enfants et Johanna Dagorn qui a écrit un rapport sur les violences faites aux femmes en milieu rural en Nouvelle-Aquitaine.

Et si jamais vous connaissez quelqu’un victime de violences, ou que vous l’êtes vous-même, n’hésitez pas à appeler le 3919. C’est un numéro gratuit, anonyme et joignable à toute heure.

Sur le terrain : Laurie Veyrier et Thomas Bernardi. Réalisation : Camille Kauffmann

Sur le fil est le podcast quotidien de l'AFP.

Vous avez des commentaires ? Des idées de sujets ? Envie de témoigner ? Ecrivez-nous à podcast@afp.com ou sur notre compte Instagram. Vous pouvez aussi nous envoyer une note vocale par Whatsapp au + 33 6 79 77 38 45. Nous aimons avoir de vos nouvelles. 

 

Si vous aimez Sur le fil, abonnez-vous, parlez de nous autour de vous et laissez-nous plein d’étoiles sur votre plateforme de podcasts préférée pour mieux faire connaître notre programme ! 

Share

Embed

You may also like