AFRI'CAN SUCCESS STORIES #14 Diallo Abdoulaye, Centre de Presse Norbert Zongo, Jazz à Ouaga, Ciné droit libre: Engagement et poly-compétence cover
AFRI'CAN SUCCESS STORIES #14 Diallo Abdoulaye, Centre de Presse Norbert Zongo, Jazz à Ouaga, Ciné droit libre: Engagement et poly-compétence cover
AFRI'CAN SUCCESS STORIES

AFRI'CAN SUCCESS STORIES #14 Diallo Abdoulaye, Centre de Presse Norbert Zongo, Jazz à Ouaga, Ciné droit libre: Engagement et poly-compétence

AFRI'CAN SUCCESS STORIES #14 Diallo Abdoulaye, Centre de Presse Norbert Zongo, Jazz à Ouaga, Ciné droit libre: Engagement et poly-compétence

1h05 |14/05/2021
Listen
AFRI'CAN SUCCESS STORIES #14 Diallo Abdoulaye, Centre de Presse Norbert Zongo, Jazz à Ouaga, Ciné droit libre: Engagement et poly-compétence cover
AFRI'CAN SUCCESS STORIES #14 Diallo Abdoulaye, Centre de Presse Norbert Zongo, Jazz à Ouaga, Ciné droit libre: Engagement et poly-compétence cover
AFRI'CAN SUCCESS STORIES

AFRI'CAN SUCCESS STORIES #14 Diallo Abdoulaye, Centre de Presse Norbert Zongo, Jazz à Ouaga, Ciné droit libre: Engagement et poly-compétence

AFRI'CAN SUCCESS STORIES #14 Diallo Abdoulaye, Centre de Presse Norbert Zongo, Jazz à Ouaga, Ciné droit libre: Engagement et poly-compétence

1h05 |14/05/2021
Listen

Description

Aujourd'hui embarquez avec moi vers le Burkina Faso à la rencontre de mon invité Abdoulaye Diallo Ménès.

Homme de culture, activiste, panafricain, dynamique, un vrai Guerrier, comme il le dit  "on ne nait pas guerrier, on devient guerrier". 

Historien, producteur, journaliste, réalisateur, promoteur... Il est multi-casquettes ! 

Marqué par des personnages mythiques comme Thomas Sankara, Cheick Anta Diop, Norbert Zongo, il défend ses positions envers et contre tous, sans craindre les représailles.   

 Aujourd'hui, Il est coordinateur du centre National de presse Norbert Zongo, après avoir milité à ses côtés jusqu'à son assassinat. 

Avec des amis il crée le festival "ciné droit libre" pour se réinventer, suite au refus de diffusion de son film "Bori Bana". Ce festival est devenu une plate-forme incourtournable dans l'environnement de la liberté de la presse en Afrique.

Il découvre le Jazz à la faveur d'un exposé à l'université et commence comme bénévole en 1992 du festival Jazz à Ouaga dont il deviendra président en 2011.

Jazz à Ouaga aura bientôt 30 ans et a vu défilé des têtes d'affiche  comme Ray Lema, Richard Bona, Cheick Tidiane Seck et bien d'autres groupes des quatres coins du monde...

Notre invité nous recommande entre autres des livres comme "L'Afrique noire pré-coloniale", "Nations nègres et culture" de sa principale source d'inspiration Cheikh Anta Diop.

Il finit par une de ses citations:

"Quel enseignement est mieux orienté vers l'avenir que le mien? On fait croire à la jeunesse Africaine que ce que je dis est trop beau pour être vrai mais tant que vous n'aurez pas réévalué ce que je dis, il n' y aura pas de salut pour vous"

Ensemble on va remonter le temps avec lui, pour aller comprendre l'histoire de cet engagement

Pensez à partager, liker et noter...

Pour nous suivre sur les réseaux:

LinkdIn: @Hadjaratou Kadiyogo

Facebook: @africansuccessstories

Instagram: afri_can_success_stories

Twitter: @kadiyogok

Description

Aujourd'hui embarquez avec moi vers le Burkina Faso à la rencontre de mon invité Abdoulaye Diallo Ménès.

Homme de culture, activiste, panafricain, dynamique, un vrai Guerrier, comme il le dit  "on ne nait pas guerrier, on devient guerrier". 

Historien, producteur, journaliste, réalisateur, promoteur... Il est multi-casquettes ! 

Marqué par des personnages mythiques comme Thomas Sankara, Cheick Anta Diop, Norbert Zongo, il défend ses positions envers et contre tous, sans craindre les représailles.   

 Aujourd'hui, Il est coordinateur du centre National de presse Norbert Zongo, après avoir milité à ses côtés jusqu'à son assassinat. 

Avec des amis il crée le festival "ciné droit libre" pour se réinventer, suite au refus de diffusion de son film "Bori Bana". Ce festival est devenu une plate-forme incourtournable dans l'environnement de la liberté de la presse en Afrique.

Il découvre le Jazz à la faveur d'un exposé à l'université et commence comme bénévole en 1992 du festival Jazz à Ouaga dont il deviendra président en 2011.

Jazz à Ouaga aura bientôt 30 ans et a vu défilé des têtes d'affiche  comme Ray Lema, Richard Bona, Cheick Tidiane Seck et bien d'autres groupes des quatres coins du monde...

Notre invité nous recommande entre autres des livres comme "L'Afrique noire pré-coloniale", "Nations nègres et culture" de sa principale source d'inspiration Cheikh Anta Diop.

Il finit par une de ses citations:

"Quel enseignement est mieux orienté vers l'avenir que le mien? On fait croire à la jeunesse Africaine que ce que je dis est trop beau pour être vrai mais tant que vous n'aurez pas réévalué ce que je dis, il n' y aura pas de salut pour vous"

Ensemble on va remonter le temps avec lui, pour aller comprendre l'histoire de cet engagement

Pensez à partager, liker et noter...

Pour nous suivre sur les réseaux:

LinkdIn: @Hadjaratou Kadiyogo

Facebook: @africansuccessstories

Instagram: afri_can_success_stories

Twitter: @kadiyogok

Share

Embed

You may also like

Description

Aujourd'hui embarquez avec moi vers le Burkina Faso à la rencontre de mon invité Abdoulaye Diallo Ménès.

Homme de culture, activiste, panafricain, dynamique, un vrai Guerrier, comme il le dit  "on ne nait pas guerrier, on devient guerrier". 

Historien, producteur, journaliste, réalisateur, promoteur... Il est multi-casquettes ! 

Marqué par des personnages mythiques comme Thomas Sankara, Cheick Anta Diop, Norbert Zongo, il défend ses positions envers et contre tous, sans craindre les représailles.   

 Aujourd'hui, Il est coordinateur du centre National de presse Norbert Zongo, après avoir milité à ses côtés jusqu'à son assassinat. 

Avec des amis il crée le festival "ciné droit libre" pour se réinventer, suite au refus de diffusion de son film "Bori Bana". Ce festival est devenu une plate-forme incourtournable dans l'environnement de la liberté de la presse en Afrique.

Il découvre le Jazz à la faveur d'un exposé à l'université et commence comme bénévole en 1992 du festival Jazz à Ouaga dont il deviendra président en 2011.

Jazz à Ouaga aura bientôt 30 ans et a vu défilé des têtes d'affiche  comme Ray Lema, Richard Bona, Cheick Tidiane Seck et bien d'autres groupes des quatres coins du monde...

Notre invité nous recommande entre autres des livres comme "L'Afrique noire pré-coloniale", "Nations nègres et culture" de sa principale source d'inspiration Cheikh Anta Diop.

Il finit par une de ses citations:

"Quel enseignement est mieux orienté vers l'avenir que le mien? On fait croire à la jeunesse Africaine que ce que je dis est trop beau pour être vrai mais tant que vous n'aurez pas réévalué ce que je dis, il n' y aura pas de salut pour vous"

Ensemble on va remonter le temps avec lui, pour aller comprendre l'histoire de cet engagement

Pensez à partager, liker et noter...

Pour nous suivre sur les réseaux:

LinkdIn: @Hadjaratou Kadiyogo

Facebook: @africansuccessstories

Instagram: afri_can_success_stories

Twitter: @kadiyogok

Description

Aujourd'hui embarquez avec moi vers le Burkina Faso à la rencontre de mon invité Abdoulaye Diallo Ménès.

Homme de culture, activiste, panafricain, dynamique, un vrai Guerrier, comme il le dit  "on ne nait pas guerrier, on devient guerrier". 

Historien, producteur, journaliste, réalisateur, promoteur... Il est multi-casquettes ! 

Marqué par des personnages mythiques comme Thomas Sankara, Cheick Anta Diop, Norbert Zongo, il défend ses positions envers et contre tous, sans craindre les représailles.   

 Aujourd'hui, Il est coordinateur du centre National de presse Norbert Zongo, après avoir milité à ses côtés jusqu'à son assassinat. 

Avec des amis il crée le festival "ciné droit libre" pour se réinventer, suite au refus de diffusion de son film "Bori Bana". Ce festival est devenu une plate-forme incourtournable dans l'environnement de la liberté de la presse en Afrique.

Il découvre le Jazz à la faveur d'un exposé à l'université et commence comme bénévole en 1992 du festival Jazz à Ouaga dont il deviendra président en 2011.

Jazz à Ouaga aura bientôt 30 ans et a vu défilé des têtes d'affiche  comme Ray Lema, Richard Bona, Cheick Tidiane Seck et bien d'autres groupes des quatres coins du monde...

Notre invité nous recommande entre autres des livres comme "L'Afrique noire pré-coloniale", "Nations nègres et culture" de sa principale source d'inspiration Cheikh Anta Diop.

Il finit par une de ses citations:

"Quel enseignement est mieux orienté vers l'avenir que le mien? On fait croire à la jeunesse Africaine que ce que je dis est trop beau pour être vrai mais tant que vous n'aurez pas réévalué ce que je dis, il n' y aura pas de salut pour vous"

Ensemble on va remonter le temps avec lui, pour aller comprendre l'histoire de cet engagement

Pensez à partager, liker et noter...

Pour nous suivre sur les réseaux:

LinkdIn: @Hadjaratou Kadiyogo

Facebook: @africansuccessstories

Instagram: afri_can_success_stories

Twitter: @kadiyogok

Share

Embed

You may also like