undefined cover
undefined cover
#9 - Un long fleuve peu tranquille : la stigmatisation du bégaiement cover
#9 - Un long fleuve peu tranquille : la stigmatisation du bégaiement cover
Amphi 25 : parlons discriminations

#9 - Un long fleuve peu tranquille : la stigmatisation du bégaiement

#9 - Un long fleuve peu tranquille : la stigmatisation du bégaiement

29min |26/07/2022|

368

Play
undefined cover
undefined cover
#9 - Un long fleuve peu tranquille : la stigmatisation du bégaiement cover
#9 - Un long fleuve peu tranquille : la stigmatisation du bégaiement cover
Amphi 25 : parlons discriminations

#9 - Un long fleuve peu tranquille : la stigmatisation du bégaiement

#9 - Un long fleuve peu tranquille : la stigmatisation du bégaiement

29min |26/07/2022|

368

Play

Description

Buter sur un mot, avoir les mains moites, se répéter, reprendre sa phrase, une, deux, trois fois, c’est un sentiment que toutes personnes a connu lors d’un passage à l’oral. Mais pour les personnes bègues, c’est un quotidien qui génère fatigue psychique, sentiment d’être incompris, honte…

Cilia est étudiante en master didactique des sciences à Lyon 1, et fervente militante pour l’inclusion des personnes bègues. Elle nous parle de son parcours, de ses difficultés et de ses aspirations.

Juliette DeChassey, orthoponiste et spécialiste des troubles de la fluence nous explique le bégaiement à la lumière des dernières recherches scientifiques.

Vincent Valdelièvre est délégué régional de l’association Parole Bégaiement. En tant que personne bègue, il nous parle de l’importance des espaces de paroles quand on bégaie, avec l’exemple de concours d’éloquence de l’association.

Chapters

  • Introduction

    00:00

  • Témoignage Cilia

    02:15

  • Interview Juliette de Chassey

    10:33

  • Interview Vincent Valdelièvre

    19:11

  • Conclusion

    27:40

Description

Buter sur un mot, avoir les mains moites, se répéter, reprendre sa phrase, une, deux, trois fois, c’est un sentiment que toutes personnes a connu lors d’un passage à l’oral. Mais pour les personnes bègues, c’est un quotidien qui génère fatigue psychique, sentiment d’être incompris, honte…

Cilia est étudiante en master didactique des sciences à Lyon 1, et fervente militante pour l’inclusion des personnes bègues. Elle nous parle de son parcours, de ses difficultés et de ses aspirations.

Juliette DeChassey, orthoponiste et spécialiste des troubles de la fluence nous explique le bégaiement à la lumière des dernières recherches scientifiques.

Vincent Valdelièvre est délégué régional de l’association Parole Bégaiement. En tant que personne bègue, il nous parle de l’importance des espaces de paroles quand on bégaie, avec l’exemple de concours d’éloquence de l’association.

Chapters

  • Introduction

    00:00

  • Témoignage Cilia

    02:15

  • Interview Juliette de Chassey

    10:33

  • Interview Vincent Valdelièvre

    19:11

  • Conclusion

    27:40

Share

Embed

You may also like

Description

Buter sur un mot, avoir les mains moites, se répéter, reprendre sa phrase, une, deux, trois fois, c’est un sentiment que toutes personnes a connu lors d’un passage à l’oral. Mais pour les personnes bègues, c’est un quotidien qui génère fatigue psychique, sentiment d’être incompris, honte…

Cilia est étudiante en master didactique des sciences à Lyon 1, et fervente militante pour l’inclusion des personnes bègues. Elle nous parle de son parcours, de ses difficultés et de ses aspirations.

Juliette DeChassey, orthoponiste et spécialiste des troubles de la fluence nous explique le bégaiement à la lumière des dernières recherches scientifiques.

Vincent Valdelièvre est délégué régional de l’association Parole Bégaiement. En tant que personne bègue, il nous parle de l’importance des espaces de paroles quand on bégaie, avec l’exemple de concours d’éloquence de l’association.

Chapters

  • Introduction

    00:00

  • Témoignage Cilia

    02:15

  • Interview Juliette de Chassey

    10:33

  • Interview Vincent Valdelièvre

    19:11

  • Conclusion

    27:40

Description

Buter sur un mot, avoir les mains moites, se répéter, reprendre sa phrase, une, deux, trois fois, c’est un sentiment que toutes personnes a connu lors d’un passage à l’oral. Mais pour les personnes bègues, c’est un quotidien qui génère fatigue psychique, sentiment d’être incompris, honte…

Cilia est étudiante en master didactique des sciences à Lyon 1, et fervente militante pour l’inclusion des personnes bègues. Elle nous parle de son parcours, de ses difficultés et de ses aspirations.

Juliette DeChassey, orthoponiste et spécialiste des troubles de la fluence nous explique le bégaiement à la lumière des dernières recherches scientifiques.

Vincent Valdelièvre est délégué régional de l’association Parole Bégaiement. En tant que personne bègue, il nous parle de l’importance des espaces de paroles quand on bégaie, avec l’exemple de concours d’éloquence de l’association.

Chapters

  • Introduction

    00:00

  • Témoignage Cilia

    02:15

  • Interview Juliette de Chassey

    10:33

  • Interview Vincent Valdelièvre

    19:11

  • Conclusion

    27:40

Share

Embed

You may also like