undefined cover
undefined cover
#12 - Eric de Saint-Victor - Château de Pibarnon à Bandol cover
#12 - Eric de Saint-Victor - Château de Pibarnon à Bandol cover
Anthocyanes - le podcast par Yohan Castaing

#12 - Eric de Saint-Victor - Château de Pibarnon à Bandol

#12 - Eric de Saint-Victor - Château de Pibarnon à Bandol

1h27 |17/02/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
#12 - Eric de Saint-Victor - Château de Pibarnon à Bandol cover
#12 - Eric de Saint-Victor - Château de Pibarnon à Bandol cover
Anthocyanes - le podcast par Yohan Castaing

#12 - Eric de Saint-Victor - Château de Pibarnon à Bandol

#12 - Eric de Saint-Victor - Château de Pibarnon à Bandol

1h27 |17/02/2021
Listen

Description

Henri de Saint Victor et son épouse rachètent Pibarnon en 1978. Chef d’entreprise parisien, c’est sur le terrain qu’il découvre la complexité de la gestion d’une propriété dans l’appellation Bandol. Avec force conviction et passion, il réussit à propulser Pibarnon au firmament de l’appellation aux côtés de Tempier ou Pradeaux. Depuis 2000, son fils, Éric de Saint Victor, dirige le domaine avec une vision précise et rigoureuse tout en respectant l’oeuvre paternelle. Sur les fabuleux terroirs calcaires de la Cadière d’Azur, Pibarnon produit les trois couleurs autorisées : blanc, rosé et rouge. Avec la passion qui le caractérise, il nous laisse pénétrer dans l’intimité de son domaine sans laisser de côté ses interrogations, ses doutes et ses passions comme la lecture des ouvrages du célèbre agronome japonais : Fukuoka. On parle donc biodynamie, grappes entières, potentiel de vieillissement, quelques petits secrets du domaine comme le marc, un coup de gueule contre les grandes surfaces et bien d’autres sujets. 

Description

Henri de Saint Victor et son épouse rachètent Pibarnon en 1978. Chef d’entreprise parisien, c’est sur le terrain qu’il découvre la complexité de la gestion d’une propriété dans l’appellation Bandol. Avec force conviction et passion, il réussit à propulser Pibarnon au firmament de l’appellation aux côtés de Tempier ou Pradeaux. Depuis 2000, son fils, Éric de Saint Victor, dirige le domaine avec une vision précise et rigoureuse tout en respectant l’oeuvre paternelle. Sur les fabuleux terroirs calcaires de la Cadière d’Azur, Pibarnon produit les trois couleurs autorisées : blanc, rosé et rouge. Avec la passion qui le caractérise, il nous laisse pénétrer dans l’intimité de son domaine sans laisser de côté ses interrogations, ses doutes et ses passions comme la lecture des ouvrages du célèbre agronome japonais : Fukuoka. On parle donc biodynamie, grappes entières, potentiel de vieillissement, quelques petits secrets du domaine comme le marc, un coup de gueule contre les grandes surfaces et bien d’autres sujets. 

Share

Embed

You may also like

Description

Henri de Saint Victor et son épouse rachètent Pibarnon en 1978. Chef d’entreprise parisien, c’est sur le terrain qu’il découvre la complexité de la gestion d’une propriété dans l’appellation Bandol. Avec force conviction et passion, il réussit à propulser Pibarnon au firmament de l’appellation aux côtés de Tempier ou Pradeaux. Depuis 2000, son fils, Éric de Saint Victor, dirige le domaine avec une vision précise et rigoureuse tout en respectant l’oeuvre paternelle. Sur les fabuleux terroirs calcaires de la Cadière d’Azur, Pibarnon produit les trois couleurs autorisées : blanc, rosé et rouge. Avec la passion qui le caractérise, il nous laisse pénétrer dans l’intimité de son domaine sans laisser de côté ses interrogations, ses doutes et ses passions comme la lecture des ouvrages du célèbre agronome japonais : Fukuoka. On parle donc biodynamie, grappes entières, potentiel de vieillissement, quelques petits secrets du domaine comme le marc, un coup de gueule contre les grandes surfaces et bien d’autres sujets. 

Description

Henri de Saint Victor et son épouse rachètent Pibarnon en 1978. Chef d’entreprise parisien, c’est sur le terrain qu’il découvre la complexité de la gestion d’une propriété dans l’appellation Bandol. Avec force conviction et passion, il réussit à propulser Pibarnon au firmament de l’appellation aux côtés de Tempier ou Pradeaux. Depuis 2000, son fils, Éric de Saint Victor, dirige le domaine avec une vision précise et rigoureuse tout en respectant l’oeuvre paternelle. Sur les fabuleux terroirs calcaires de la Cadière d’Azur, Pibarnon produit les trois couleurs autorisées : blanc, rosé et rouge. Avec la passion qui le caractérise, il nous laisse pénétrer dans l’intimité de son domaine sans laisser de côté ses interrogations, ses doutes et ses passions comme la lecture des ouvrages du célèbre agronome japonais : Fukuoka. On parle donc biodynamie, grappes entières, potentiel de vieillissement, quelques petits secrets du domaine comme le marc, un coup de gueule contre les grandes surfaces et bien d’autres sujets. 

Share

Embed

You may also like