undefined cover
undefined cover
Cube Rouge #13 avec Frédérique Nalbandian cover
Cube Rouge #13 avec Frédérique Nalbandian cover
Art District Radio Podcasts

Cube Rouge #13 avec Frédérique Nalbandian

Cube Rouge #13 avec Frédérique Nalbandian

33min |25/02/2024|

37

Play
undefined cover
undefined cover
Cube Rouge #13 avec Frédérique Nalbandian cover
Cube Rouge #13 avec Frédérique Nalbandian cover
Art District Radio Podcasts

Cube Rouge #13 avec Frédérique Nalbandian

Cube Rouge #13 avec Frédérique Nalbandian

33min |25/02/2024|

37

Play

Description

CUBE ROUGE les mercredi et samedi à 14h (en podcast le mercredi à 15h). Animée par Isabelle de Maison Rouge. Le podcast qui donne la parole aux plasticiennes. Pour ce 13ème épisode, Isabelle de Maison Rouge s'entretient avec l'artiste Frédérique Nalbandian.

Frédérique Nalbandian est une sculptrice de la matière. Elle utilise le plâtre et le savon, car le blanc est pour elle fondamental : il ne dit rien et enlève du poids à la sculpture, il s’apparente au silence, à la disparition, à l’impalpable et même à l’infini. Roses fraîches enterrées dans le plâtre, ou roses fanées réalisées en savon, ordonnancement de colonnes cannelées, torses ou faites de cylindres superposés, voire de têtes de Madone, ou bien des oreilles, des cerveaux, autant de formes combinant l'absurde, l'éphémère et l'intemporel se retrouvent dans l’univers de la plasticienne assemblées et parfois associées à l’eau. Dans ce cas, elles deviennent des œuvres évolutives, qui vont subir transformation et disparition à long terme. La matière, à la fois solide, liquide et effervescente qu’est le savon, coule, se craquelle, ou s’érige et s’apparente alors au marbre et à son caractère intemporel. Ou, à l'inverse, au contact de l’eau, elle se dégrade et se dissipe.© Alain Amiel

Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

CUBE ROUGE les mercredi et samedi à 14h (en podcast le mercredi à 15h). Animée par Isabelle de Maison Rouge. Le podcast qui donne la parole aux plasticiennes. Pour ce 13ème épisode, Isabelle de Maison Rouge s'entretient avec l'artiste Frédérique Nalbandian.

Frédérique Nalbandian est une sculptrice de la matière. Elle utilise le plâtre et le savon, car le blanc est pour elle fondamental : il ne dit rien et enlève du poids à la sculpture, il s’apparente au silence, à la disparition, à l’impalpable et même à l’infini. Roses fraîches enterrées dans le plâtre, ou roses fanées réalisées en savon, ordonnancement de colonnes cannelées, torses ou faites de cylindres superposés, voire de têtes de Madone, ou bien des oreilles, des cerveaux, autant de formes combinant l'absurde, l'éphémère et l'intemporel se retrouvent dans l’univers de la plasticienne assemblées et parfois associées à l’eau. Dans ce cas, elles deviennent des œuvres évolutives, qui vont subir transformation et disparition à long terme. La matière, à la fois solide, liquide et effervescente qu’est le savon, coule, se craquelle, ou s’érige et s’apparente alors au marbre et à son caractère intemporel. Ou, à l'inverse, au contact de l’eau, elle se dégrade et se dissipe.© Alain Amiel

Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

CUBE ROUGE les mercredi et samedi à 14h (en podcast le mercredi à 15h). Animée par Isabelle de Maison Rouge. Le podcast qui donne la parole aux plasticiennes. Pour ce 13ème épisode, Isabelle de Maison Rouge s'entretient avec l'artiste Frédérique Nalbandian.

Frédérique Nalbandian est une sculptrice de la matière. Elle utilise le plâtre et le savon, car le blanc est pour elle fondamental : il ne dit rien et enlève du poids à la sculpture, il s’apparente au silence, à la disparition, à l’impalpable et même à l’infini. Roses fraîches enterrées dans le plâtre, ou roses fanées réalisées en savon, ordonnancement de colonnes cannelées, torses ou faites de cylindres superposés, voire de têtes de Madone, ou bien des oreilles, des cerveaux, autant de formes combinant l'absurde, l'éphémère et l'intemporel se retrouvent dans l’univers de la plasticienne assemblées et parfois associées à l’eau. Dans ce cas, elles deviennent des œuvres évolutives, qui vont subir transformation et disparition à long terme. La matière, à la fois solide, liquide et effervescente qu’est le savon, coule, se craquelle, ou s’érige et s’apparente alors au marbre et à son caractère intemporel. Ou, à l'inverse, au contact de l’eau, elle se dégrade et se dissipe.© Alain Amiel

Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

CUBE ROUGE les mercredi et samedi à 14h (en podcast le mercredi à 15h). Animée par Isabelle de Maison Rouge. Le podcast qui donne la parole aux plasticiennes. Pour ce 13ème épisode, Isabelle de Maison Rouge s'entretient avec l'artiste Frédérique Nalbandian.

Frédérique Nalbandian est une sculptrice de la matière. Elle utilise le plâtre et le savon, car le blanc est pour elle fondamental : il ne dit rien et enlève du poids à la sculpture, il s’apparente au silence, à la disparition, à l’impalpable et même à l’infini. Roses fraîches enterrées dans le plâtre, ou roses fanées réalisées en savon, ordonnancement de colonnes cannelées, torses ou faites de cylindres superposés, voire de têtes de Madone, ou bien des oreilles, des cerveaux, autant de formes combinant l'absurde, l'éphémère et l'intemporel se retrouvent dans l’univers de la plasticienne assemblées et parfois associées à l’eau. Dans ce cas, elles deviennent des œuvres évolutives, qui vont subir transformation et disparition à long terme. La matière, à la fois solide, liquide et effervescente qu’est le savon, coule, se craquelle, ou s’érige et s’apparente alors au marbre et à son caractère intemporel. Ou, à l'inverse, au contact de l’eau, elle se dégrade et se dissipe.© Alain Amiel

Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like