#11 Dalila Miloud, "Je vis ce que j’ai construit avec les tripes et le coeur" cover
#11 Dalila Miloud, "Je vis ce que j’ai construit avec les tripes et le coeur" cover
Art du Lien

#11 Dalila Miloud, "Je vis ce que j’ai construit avec les tripes et le coeur"

#11 Dalila Miloud, "Je vis ce que j’ai construit avec les tripes et le coeur"

55min |10/01/2021
Listen
#11 Dalila Miloud, "Je vis ce que j’ai construit avec les tripes et le coeur" cover
#11 Dalila Miloud, "Je vis ce que j’ai construit avec les tripes et le coeur" cover
Art du Lien

#11 Dalila Miloud, "Je vis ce que j’ai construit avec les tripes et le coeur"

#11 Dalila Miloud, "Je vis ce que j’ai construit avec les tripes et le coeur"

55min |10/01/2021
Listen

Description

J'ai un équilibre entre la vraie vie (la sophrologie au cabinet) et le moment de théâtre, émotion, apprentissage, partage, bienveillance. Apprendre, c’est se nourrir de l’intérieur. 

Je suis comédienne, sophrologue, directrice de la compagnie de théâtre La Cible. Avec mes deux spécialités je mène des ateliers de développement personnel, coachings personnels ou en groupes, notamment sur la prise de parole en public, la prise de consience de son corps par un travail de respiration.
Je suis autodidacte: j’ai beaucoup « erré » dans mes études: bac Littéraire, diplôme d’éducateur sportif, droit,  hôtesse de l’air. Je n’ai rien fait de ces diplômes. Entrée dans le monde du travail, le job ne me convenait pas. Après une expérience sur le continent, je suis rentrée à Ajaccio, diplôme d’école de commerce, majore de ma promo. 

- J’ai monté ma 1ere compagnie en 2012, avec la volonté de jouer, de s’amuser, pas d’objectif professionnel. En 2014, la Cible, compagnie de théâtre est créée, avec Jean-Christophe Mazzoni, je me suis formée à la sophrologie sur le continent, et ouvert le cabinet en 2017. L’entreprise a compris avant moi que je n’étais pas adaptée: J’avais envie d’être libre dans mon travail. Les liens de subordination sont très difficiles pour moi. J’ai passé beaucoup de temps à me connaitre. J’avais envie de travailler dans une atmosphère qui me rend heureuse. J’ai eu des doutes profonds,  je me rappelle du sens que j’ai donné à ma vie. 
Née à Ajaccio, je suis partie vite, pour découvrir ailleurs, vers 15 ans avec le Conseil Départemental de la jeunesse, participé à des conférences à l’Unesco,… beaucoup d’expériences m’ont donné le goût de la découverte. 

Mes interventions: 

En sophrologie: Thérapie brèves, ateliers en groupes, écoute active sur les émotions. Le partage de groupe permet à chacun de dédramatiser la découverte de l’inconnu. Chacun à son niveau se trouve « normal ». 

Avec la compagnie de théâtre, nous avons 10 cours par semaine, même en confinement,  en visio. J’interviens aussi avec les missions locales, en prise de parole en public, CV vidéos. C’est difficile pour eux de reconnaitre leurs savoir-faire. Au musée Fesch, avec les élèves, nous écrivons une pièce sur les thèmes des expos et des tableaux, en collaboration avec les experts du musée. Le travail de co-élaboration, collectif et artistique: improvisation avec les enfants,  jouer dans le musée.

Lors d'une rencontre internationale de metteurs en scène à Beyruth,  j’ai présenté mon travail de théâtre. J’aime la richesse des échanges culturels, que je mets au service de ma ville, Ajaccio; l’insularité nous enferme, malgré nous. J’ai appris que je pouvais créer tout ce que je voulais. Quand j’étais jeune, les seules possibilités qui s’offraient à moi, était l’administration, ou une entreprise ou un mari. Je ne m’y retrouvais pas. Je vis ce que j’ai construit "avec les tripes et le coeur »
Mieux on se connait, plus on a de facilité à créer et développer de l’activité. Avec des enreprises, je travaille la confiance, l’expression de ses émotions pour mieux communiquer, le conflit au travail,… 
Etre le changement souhaité pour le monde: par effet domino, mieux je vais, mieux ceux de mon entourage vont. On améliore la relation aux autres, en se connaissant mieux; nous sommes tous responsables de notre  bien-être. 
Une personne qui t’inspire: actrice italienne au Danemark, Roberta Carreri, me touche  par sa force, sa discipline et sa fragilité. Je l’ai rencontrée,  à chaque fois que je l’a vois sur scène, je pleure. Je l’appelle ma mère de théâtre, à l’Odine Théatre. J’aimerais faire découvrir ces techniques en France: prise de conscience du corps, équilibre, énergie, comportement extra quotidien, introspection.
Avec les Corsican Business Women, pour moi qui travaille seule, c'est essentiel de rencontrer des femmes dynamiques, motivées par l’indépendance.

https://www.ecoletheatreajaccio.fr/lassociation/

https://www.corsican-business-women.eu

https://artdulien.com

Description

J'ai un équilibre entre la vraie vie (la sophrologie au cabinet) et le moment de théâtre, émotion, apprentissage, partage, bienveillance. Apprendre, c’est se nourrir de l’intérieur. 

Je suis comédienne, sophrologue, directrice de la compagnie de théâtre La Cible. Avec mes deux spécialités je mène des ateliers de développement personnel, coachings personnels ou en groupes, notamment sur la prise de parole en public, la prise de consience de son corps par un travail de respiration.
Je suis autodidacte: j’ai beaucoup « erré » dans mes études: bac Littéraire, diplôme d’éducateur sportif, droit,  hôtesse de l’air. Je n’ai rien fait de ces diplômes. Entrée dans le monde du travail, le job ne me convenait pas. Après une expérience sur le continent, je suis rentrée à Ajaccio, diplôme d’école de commerce, majore de ma promo. 

- J’ai monté ma 1ere compagnie en 2012, avec la volonté de jouer, de s’amuser, pas d’objectif professionnel. En 2014, la Cible, compagnie de théâtre est créée, avec Jean-Christophe Mazzoni, je me suis formée à la sophrologie sur le continent, et ouvert le cabinet en 2017. L’entreprise a compris avant moi que je n’étais pas adaptée: J’avais envie d’être libre dans mon travail. Les liens de subordination sont très difficiles pour moi. J’ai passé beaucoup de temps à me connaitre. J’avais envie de travailler dans une atmosphère qui me rend heureuse. J’ai eu des doutes profonds,  je me rappelle du sens que j’ai donné à ma vie. 
Née à Ajaccio, je suis partie vite, pour découvrir ailleurs, vers 15 ans avec le Conseil Départemental de la jeunesse, participé à des conférences à l’Unesco,… beaucoup d’expériences m’ont donné le goût de la découverte. 

Mes interventions: 

En sophrologie: Thérapie brèves, ateliers en groupes, écoute active sur les émotions. Le partage de groupe permet à chacun de dédramatiser la découverte de l’inconnu. Chacun à son niveau se trouve « normal ». 

Avec la compagnie de théâtre, nous avons 10 cours par semaine, même en confinement,  en visio. J’interviens aussi avec les missions locales, en prise de parole en public, CV vidéos. C’est difficile pour eux de reconnaitre leurs savoir-faire. Au musée Fesch, avec les élèves, nous écrivons une pièce sur les thèmes des expos et des tableaux, en collaboration avec les experts du musée. Le travail de co-élaboration, collectif et artistique: improvisation avec les enfants,  jouer dans le musée.

Lors d'une rencontre internationale de metteurs en scène à Beyruth,  j’ai présenté mon travail de théâtre. J’aime la richesse des échanges culturels, que je mets au service de ma ville, Ajaccio; l’insularité nous enferme, malgré nous. J’ai appris que je pouvais créer tout ce que je voulais. Quand j’étais jeune, les seules possibilités qui s’offraient à moi, était l’administration, ou une entreprise ou un mari. Je ne m’y retrouvais pas. Je vis ce que j’ai construit "avec les tripes et le coeur »
Mieux on se connait, plus on a de facilité à créer et développer de l’activité. Avec des enreprises, je travaille la confiance, l’expression de ses émotions pour mieux communiquer, le conflit au travail,… 
Etre le changement souhaité pour le monde: par effet domino, mieux je vais, mieux ceux de mon entourage vont. On améliore la relation aux autres, en se connaissant mieux; nous sommes tous responsables de notre  bien-être. 
Une personne qui t’inspire: actrice italienne au Danemark, Roberta Carreri, me touche  par sa force, sa discipline et sa fragilité. Je l’ai rencontrée,  à chaque fois que je l’a vois sur scène, je pleure. Je l’appelle ma mère de théâtre, à l’Odine Théatre. J’aimerais faire découvrir ces techniques en France: prise de conscience du corps, équilibre, énergie, comportement extra quotidien, introspection.
Avec les Corsican Business Women, pour moi qui travaille seule, c'est essentiel de rencontrer des femmes dynamiques, motivées par l’indépendance.

https://www.ecoletheatreajaccio.fr/lassociation/

https://www.corsican-business-women.eu

https://artdulien.com

Share

Embed

You may also like

Description

J'ai un équilibre entre la vraie vie (la sophrologie au cabinet) et le moment de théâtre, émotion, apprentissage, partage, bienveillance. Apprendre, c’est se nourrir de l’intérieur. 

Je suis comédienne, sophrologue, directrice de la compagnie de théâtre La Cible. Avec mes deux spécialités je mène des ateliers de développement personnel, coachings personnels ou en groupes, notamment sur la prise de parole en public, la prise de consience de son corps par un travail de respiration.
Je suis autodidacte: j’ai beaucoup « erré » dans mes études: bac Littéraire, diplôme d’éducateur sportif, droit,  hôtesse de l’air. Je n’ai rien fait de ces diplômes. Entrée dans le monde du travail, le job ne me convenait pas. Après une expérience sur le continent, je suis rentrée à Ajaccio, diplôme d’école de commerce, majore de ma promo. 

- J’ai monté ma 1ere compagnie en 2012, avec la volonté de jouer, de s’amuser, pas d’objectif professionnel. En 2014, la Cible, compagnie de théâtre est créée, avec Jean-Christophe Mazzoni, je me suis formée à la sophrologie sur le continent, et ouvert le cabinet en 2017. L’entreprise a compris avant moi que je n’étais pas adaptée: J’avais envie d’être libre dans mon travail. Les liens de subordination sont très difficiles pour moi. J’ai passé beaucoup de temps à me connaitre. J’avais envie de travailler dans une atmosphère qui me rend heureuse. J’ai eu des doutes profonds,  je me rappelle du sens que j’ai donné à ma vie. 
Née à Ajaccio, je suis partie vite, pour découvrir ailleurs, vers 15 ans avec le Conseil Départemental de la jeunesse, participé à des conférences à l’Unesco,… beaucoup d’expériences m’ont donné le goût de la découverte. 

Mes interventions: 

En sophrologie: Thérapie brèves, ateliers en groupes, écoute active sur les émotions. Le partage de groupe permet à chacun de dédramatiser la découverte de l’inconnu. Chacun à son niveau se trouve « normal ». 

Avec la compagnie de théâtre, nous avons 10 cours par semaine, même en confinement,  en visio. J’interviens aussi avec les missions locales, en prise de parole en public, CV vidéos. C’est difficile pour eux de reconnaitre leurs savoir-faire. Au musée Fesch, avec les élèves, nous écrivons une pièce sur les thèmes des expos et des tableaux, en collaboration avec les experts du musée. Le travail de co-élaboration, collectif et artistique: improvisation avec les enfants,  jouer dans le musée.

Lors d'une rencontre internationale de metteurs en scène à Beyruth,  j’ai présenté mon travail de théâtre. J’aime la richesse des échanges culturels, que je mets au service de ma ville, Ajaccio; l’insularité nous enferme, malgré nous. J’ai appris que je pouvais créer tout ce que je voulais. Quand j’étais jeune, les seules possibilités qui s’offraient à moi, était l’administration, ou une entreprise ou un mari. Je ne m’y retrouvais pas. Je vis ce que j’ai construit "avec les tripes et le coeur »
Mieux on se connait, plus on a de facilité à créer et développer de l’activité. Avec des enreprises, je travaille la confiance, l’expression de ses émotions pour mieux communiquer, le conflit au travail,… 
Etre le changement souhaité pour le monde: par effet domino, mieux je vais, mieux ceux de mon entourage vont. On améliore la relation aux autres, en se connaissant mieux; nous sommes tous responsables de notre  bien-être. 
Une personne qui t’inspire: actrice italienne au Danemark, Roberta Carreri, me touche  par sa force, sa discipline et sa fragilité. Je l’ai rencontrée,  à chaque fois que je l’a vois sur scène, je pleure. Je l’appelle ma mère de théâtre, à l’Odine Théatre. J’aimerais faire découvrir ces techniques en France: prise de conscience du corps, équilibre, énergie, comportement extra quotidien, introspection.
Avec les Corsican Business Women, pour moi qui travaille seule, c'est essentiel de rencontrer des femmes dynamiques, motivées par l’indépendance.

https://www.ecoletheatreajaccio.fr/lassociation/

https://www.corsican-business-women.eu

https://artdulien.com

Description

J'ai un équilibre entre la vraie vie (la sophrologie au cabinet) et le moment de théâtre, émotion, apprentissage, partage, bienveillance. Apprendre, c’est se nourrir de l’intérieur. 

Je suis comédienne, sophrologue, directrice de la compagnie de théâtre La Cible. Avec mes deux spécialités je mène des ateliers de développement personnel, coachings personnels ou en groupes, notamment sur la prise de parole en public, la prise de consience de son corps par un travail de respiration.
Je suis autodidacte: j’ai beaucoup « erré » dans mes études: bac Littéraire, diplôme d’éducateur sportif, droit,  hôtesse de l’air. Je n’ai rien fait de ces diplômes. Entrée dans le monde du travail, le job ne me convenait pas. Après une expérience sur le continent, je suis rentrée à Ajaccio, diplôme d’école de commerce, majore de ma promo. 

- J’ai monté ma 1ere compagnie en 2012, avec la volonté de jouer, de s’amuser, pas d’objectif professionnel. En 2014, la Cible, compagnie de théâtre est créée, avec Jean-Christophe Mazzoni, je me suis formée à la sophrologie sur le continent, et ouvert le cabinet en 2017. L’entreprise a compris avant moi que je n’étais pas adaptée: J’avais envie d’être libre dans mon travail. Les liens de subordination sont très difficiles pour moi. J’ai passé beaucoup de temps à me connaitre. J’avais envie de travailler dans une atmosphère qui me rend heureuse. J’ai eu des doutes profonds,  je me rappelle du sens que j’ai donné à ma vie. 
Née à Ajaccio, je suis partie vite, pour découvrir ailleurs, vers 15 ans avec le Conseil Départemental de la jeunesse, participé à des conférences à l’Unesco,… beaucoup d’expériences m’ont donné le goût de la découverte. 

Mes interventions: 

En sophrologie: Thérapie brèves, ateliers en groupes, écoute active sur les émotions. Le partage de groupe permet à chacun de dédramatiser la découverte de l’inconnu. Chacun à son niveau se trouve « normal ». 

Avec la compagnie de théâtre, nous avons 10 cours par semaine, même en confinement,  en visio. J’interviens aussi avec les missions locales, en prise de parole en public, CV vidéos. C’est difficile pour eux de reconnaitre leurs savoir-faire. Au musée Fesch, avec les élèves, nous écrivons une pièce sur les thèmes des expos et des tableaux, en collaboration avec les experts du musée. Le travail de co-élaboration, collectif et artistique: improvisation avec les enfants,  jouer dans le musée.

Lors d'une rencontre internationale de metteurs en scène à Beyruth,  j’ai présenté mon travail de théâtre. J’aime la richesse des échanges culturels, que je mets au service de ma ville, Ajaccio; l’insularité nous enferme, malgré nous. J’ai appris que je pouvais créer tout ce que je voulais. Quand j’étais jeune, les seules possibilités qui s’offraient à moi, était l’administration, ou une entreprise ou un mari. Je ne m’y retrouvais pas. Je vis ce que j’ai construit "avec les tripes et le coeur »
Mieux on se connait, plus on a de facilité à créer et développer de l’activité. Avec des enreprises, je travaille la confiance, l’expression de ses émotions pour mieux communiquer, le conflit au travail,… 
Etre le changement souhaité pour le monde: par effet domino, mieux je vais, mieux ceux de mon entourage vont. On améliore la relation aux autres, en se connaissant mieux; nous sommes tous responsables de notre  bien-être. 
Une personne qui t’inspire: actrice italienne au Danemark, Roberta Carreri, me touche  par sa force, sa discipline et sa fragilité. Je l’ai rencontrée,  à chaque fois que je l’a vois sur scène, je pleure. Je l’appelle ma mère de théâtre, à l’Odine Théatre. J’aimerais faire découvrir ces techniques en France: prise de conscience du corps, équilibre, énergie, comportement extra quotidien, introspection.
Avec les Corsican Business Women, pour moi qui travaille seule, c'est essentiel de rencontrer des femmes dynamiques, motivées par l’indépendance.

https://www.ecoletheatreajaccio.fr/lassociation/

https://www.corsican-business-women.eu

https://artdulien.com

Share

Embed

You may also like