Autopsie de la Santé

#22 : l'application StopCOVID est la grande absente du déconfinement

#22 : l'application StopCOVID est la grande absente du déconfinement

02min |10/05/2020
Listen
Autopsie de la Santé

#22 : l'application StopCOVID est la grande absente du déconfinement

#22 : l'application StopCOVID est la grande absente du déconfinement

02min |10/05/2020
Listen

Description

#22 : l'application StopCOVID est la grande absente du déconfinement

L’application StopCovid est la grande absente du déconfinement en France. 

Car oui c’est officiel, l’outil de traçage numérique des cas avérés et de l’entourage de ces patients ne sera pas entre les mains des Français pour le premier jours du déconfinement.

Au mieux, le ministère du numérique annonce une mise à disposition début juin soit dans trois semaines. Et encore la mise en oeuvre de cet outil devra au préalable avoir fait l’objet d’un vote au parlement. Il faut juste espérer que les débats ne soient pas aussi longs et constructifs que les votes concernant la réforme des retraites. Car si les députés s’amusent à produire des amendements à la chaîne nous pourrions avoir l’application à Noël.

Alors pourquoi autant de temps pour mettre en place un outil qui semble au dire des spécialités et autres geek pas si compliqué à faire.

En fait tout tourne autour de deux mots : centralisé ou décentralisé.

L’état a fait le choix de centraliser les données issues de ce suivi en développant un outil maison. 

Description

#22 : l'application StopCOVID est la grande absente du déconfinement

L’application StopCovid est la grande absente du déconfinement en France. 

Car oui c’est officiel, l’outil de traçage numérique des cas avérés et de l’entourage de ces patients ne sera pas entre les mains des Français pour le premier jours du déconfinement.

Au mieux, le ministère du numérique annonce une mise à disposition début juin soit dans trois semaines. Et encore la mise en oeuvre de cet outil devra au préalable avoir fait l’objet d’un vote au parlement. Il faut juste espérer que les débats ne soient pas aussi longs et constructifs que les votes concernant la réforme des retraites. Car si les députés s’amusent à produire des amendements à la chaîne nous pourrions avoir l’application à Noël.

Alors pourquoi autant de temps pour mettre en place un outil qui semble au dire des spécialités et autres geek pas si compliqué à faire.

En fait tout tourne autour de deux mots : centralisé ou décentralisé.

L’état a fait le choix de centraliser les données issues de ce suivi en développant un outil maison. 

Share

Embed

To listen also

Description

#22 : l'application StopCOVID est la grande absente du déconfinement

L’application StopCovid est la grande absente du déconfinement en France. 

Car oui c’est officiel, l’outil de traçage numérique des cas avérés et de l’entourage de ces patients ne sera pas entre les mains des Français pour le premier jours du déconfinement.

Au mieux, le ministère du numérique annonce une mise à disposition début juin soit dans trois semaines. Et encore la mise en oeuvre de cet outil devra au préalable avoir fait l’objet d’un vote au parlement. Il faut juste espérer que les débats ne soient pas aussi longs et constructifs que les votes concernant la réforme des retraites. Car si les députés s’amusent à produire des amendements à la chaîne nous pourrions avoir l’application à Noël.

Alors pourquoi autant de temps pour mettre en place un outil qui semble au dire des spécialités et autres geek pas si compliqué à faire.

En fait tout tourne autour de deux mots : centralisé ou décentralisé.

L’état a fait le choix de centraliser les données issues de ce suivi en développant un outil maison. 

Description

#22 : l'application StopCOVID est la grande absente du déconfinement

L’application StopCovid est la grande absente du déconfinement en France. 

Car oui c’est officiel, l’outil de traçage numérique des cas avérés et de l’entourage de ces patients ne sera pas entre les mains des Français pour le premier jours du déconfinement.

Au mieux, le ministère du numérique annonce une mise à disposition début juin soit dans trois semaines. Et encore la mise en oeuvre de cet outil devra au préalable avoir fait l’objet d’un vote au parlement. Il faut juste espérer que les débats ne soient pas aussi longs et constructifs que les votes concernant la réforme des retraites. Car si les députés s’amusent à produire des amendements à la chaîne nous pourrions avoir l’application à Noël.

Alors pourquoi autant de temps pour mettre en place un outil qui semble au dire des spécialités et autres geek pas si compliqué à faire.

En fait tout tourne autour de deux mots : centralisé ou décentralisé.

L’état a fait le choix de centraliser les données issues de ce suivi en développant un outil maison. 

Share

Embed

To listen also