undefined cover
undefined cover
INFOS LOCALES DU 19 OCTOBRE 2021 cover
INFOS LOCALES DU 19 OCTOBRE 2021 cover
AZUR FM

INFOS LOCALES DU 19 OCTOBRE 2021

INFOS LOCALES DU 19 OCTOBRE 2021

04min |19/10/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
INFOS LOCALES DU 19 OCTOBRE 2021 cover
INFOS LOCALES DU 19 OCTOBRE 2021 cover
AZUR FM

INFOS LOCALES DU 19 OCTOBRE 2021

INFOS LOCALES DU 19 OCTOBRE 2021

04min |19/10/2021
Listen

Description

Sujets traités : 

- Le ministère de la transition écologique monte au créneau. Nouveau rebondissement dans le dossier stocamine. Alors que le tribunal administratif de Nancy a annulé vendredi l'arrêté préfectoral, stoppant de fait les travaux d'enfouissement définitif des déchets ultimes, le gouvernement ne l'entend pas de cette oreille. Le ministère de la transition écologique a annoncé hier se pourvoir ne cassation. Pour la ministre Barbara Pompili, il devient urgent de régler le problème des déchets de stocamine car les galeries souterraines du site s'affaissent. Il devient donc trop dangereux pour des ouvriers d'y descendre pour extraire les déchets, et d'ici quelques années, il sera trop tard pour réaliser ces travaux d'enfouissement.

87 actions pour le territoire. Récemment, Olivier Sohler, le président de la communauté de communes de Sélestat a présenté son projet territorial. Un plan de 87 actions, réalisées avec près de 90 élus du territoire, autour de quatre grandes thématiques, dont la transition écologique et énergétique, on l'écoute. Trois autres grandes thématiques sont également visées : l'épanouissement de la personne, l'attractivité et l'aménagement du territoire ainsi que les mutations de l'administration et ses relations aux citoyens. Plus d'infos sur ce sujet avec notre entretien complet avec Olivier Sohler sur notre site, azur-fm.com dans l'onglet actualités régionales.

Course virtuelle. L'an dernier, les traditionnelles courses de Sélestat du mois d'octobre avaient été annulées en raison de la pandémie de Covid-19. Le service des sports de la Ville et l'Office Municipal des Sports avaient organisé une course virtuelle, un concept adapté au contexte et porteur d'engouement et de solidarité. Au vu du succès rencontré pour la première édition, la Ville reconduit l'opération et invite à nouveau la population à participer à cette course virtuelle solidaire, pour tous les âges et toutes les distances. 500 participants s'étaient engagés dans cette course en 2020. Pour cette 2e édition, la ville en espère le double. Plus d'infos sur sélestat.fr vous avez jusqu'à dimanche pour réaliser un parcours à vélo, à pied, ou à roller, comme l'un des cinq défis proposés.

Des années de vol. Hier, deux anciennes salariées du leclerc de l'orangerie, étaient jugées à Colmar. Selon leurs déclarations, lors de leur garde à vue, elles auraient volé, entre 2013 et 2021, quelques 160 000 euros. Selon la direction du supermarché colmarien, qui avait porté plainte, le montant du préjudice serait bien plus élevé. Ces vols leur auraient permis d'éponger des dettes. Elles ont été condamnées à six mois de prison avec sursis. Quant aux dommages et intérêts, qu'elles devront verser, ils seront discutés en janvier lors d'une audience sur intérêts civils.

Nouvelle peine pour un détenu dangereux. Emprisonné à Ensisheim pour deux condamnations, l'une de dix ans pour viol et une autre de deux ans, cet homme aurait pu sortir de prison à l'été 2023. C'était sans compter son jugement d'hier, qui s'est déroulé à Colmar. L'individu était cette fois-ci à la barre pour des violences sur un codétenu, ainsi que des insultes et des crachats sur le personnel pénitentiaire en plein crise sanitaire. Il a été condamné à des années de prison supplémentaires.

Et on termine avec le Usain Bolt de la garde à vue. Samedi, un colmarien sort de garde à vue pour vol. A peine deux heures après, il y retourne, interpelé pour le vol d'un vélo électrique, d'un jogging et d'un jouet. Il sortait d'une grande enseigne située quai de la Sinn à Colmar. Une adresse à laquelle il se rend régulièrement pour commettre ses larcins, et où ses visites sont toujours très surveillées. Malgré dix condamnations et un risque important de récidive, le tribunal l'a condamné à six mois de...

Description

Sujets traités : 

- Le ministère de la transition écologique monte au créneau. Nouveau rebondissement dans le dossier stocamine. Alors que le tribunal administratif de Nancy a annulé vendredi l'arrêté préfectoral, stoppant de fait les travaux d'enfouissement définitif des déchets ultimes, le gouvernement ne l'entend pas de cette oreille. Le ministère de la transition écologique a annoncé hier se pourvoir ne cassation. Pour la ministre Barbara Pompili, il devient urgent de régler le problème des déchets de stocamine car les galeries souterraines du site s'affaissent. Il devient donc trop dangereux pour des ouvriers d'y descendre pour extraire les déchets, et d'ici quelques années, il sera trop tard pour réaliser ces travaux d'enfouissement.

87 actions pour le territoire. Récemment, Olivier Sohler, le président de la communauté de communes de Sélestat a présenté son projet territorial. Un plan de 87 actions, réalisées avec près de 90 élus du territoire, autour de quatre grandes thématiques, dont la transition écologique et énergétique, on l'écoute. Trois autres grandes thématiques sont également visées : l'épanouissement de la personne, l'attractivité et l'aménagement du territoire ainsi que les mutations de l'administration et ses relations aux citoyens. Plus d'infos sur ce sujet avec notre entretien complet avec Olivier Sohler sur notre site, azur-fm.com dans l'onglet actualités régionales.

Course virtuelle. L'an dernier, les traditionnelles courses de Sélestat du mois d'octobre avaient été annulées en raison de la pandémie de Covid-19. Le service des sports de la Ville et l'Office Municipal des Sports avaient organisé une course virtuelle, un concept adapté au contexte et porteur d'engouement et de solidarité. Au vu du succès rencontré pour la première édition, la Ville reconduit l'opération et invite à nouveau la population à participer à cette course virtuelle solidaire, pour tous les âges et toutes les distances. 500 participants s'étaient engagés dans cette course en 2020. Pour cette 2e édition, la ville en espère le double. Plus d'infos sur sélestat.fr vous avez jusqu'à dimanche pour réaliser un parcours à vélo, à pied, ou à roller, comme l'un des cinq défis proposés.

Des années de vol. Hier, deux anciennes salariées du leclerc de l'orangerie, étaient jugées à Colmar. Selon leurs déclarations, lors de leur garde à vue, elles auraient volé, entre 2013 et 2021, quelques 160 000 euros. Selon la direction du supermarché colmarien, qui avait porté plainte, le montant du préjudice serait bien plus élevé. Ces vols leur auraient permis d'éponger des dettes. Elles ont été condamnées à six mois de prison avec sursis. Quant aux dommages et intérêts, qu'elles devront verser, ils seront discutés en janvier lors d'une audience sur intérêts civils.

Nouvelle peine pour un détenu dangereux. Emprisonné à Ensisheim pour deux condamnations, l'une de dix ans pour viol et une autre de deux ans, cet homme aurait pu sortir de prison à l'été 2023. C'était sans compter son jugement d'hier, qui s'est déroulé à Colmar. L'individu était cette fois-ci à la barre pour des violences sur un codétenu, ainsi que des insultes et des crachats sur le personnel pénitentiaire en plein crise sanitaire. Il a été condamné à des années de prison supplémentaires.

Et on termine avec le Usain Bolt de la garde à vue. Samedi, un colmarien sort de garde à vue pour vol. A peine deux heures après, il y retourne, interpelé pour le vol d'un vélo électrique, d'un jogging et d'un jouet. Il sortait d'une grande enseigne située quai de la Sinn à Colmar. Une adresse à laquelle il se rend régulièrement pour commettre ses larcins, et où ses visites sont toujours très surveillées. Malgré dix condamnations et un risque important de récidive, le tribunal l'a condamné à six mois de...

Share

Embed

You may also like

Description

Sujets traités : 

- Le ministère de la transition écologique monte au créneau. Nouveau rebondissement dans le dossier stocamine. Alors que le tribunal administratif de Nancy a annulé vendredi l'arrêté préfectoral, stoppant de fait les travaux d'enfouissement définitif des déchets ultimes, le gouvernement ne l'entend pas de cette oreille. Le ministère de la transition écologique a annoncé hier se pourvoir ne cassation. Pour la ministre Barbara Pompili, il devient urgent de régler le problème des déchets de stocamine car les galeries souterraines du site s'affaissent. Il devient donc trop dangereux pour des ouvriers d'y descendre pour extraire les déchets, et d'ici quelques années, il sera trop tard pour réaliser ces travaux d'enfouissement.

87 actions pour le territoire. Récemment, Olivier Sohler, le président de la communauté de communes de Sélestat a présenté son projet territorial. Un plan de 87 actions, réalisées avec près de 90 élus du territoire, autour de quatre grandes thématiques, dont la transition écologique et énergétique, on l'écoute. Trois autres grandes thématiques sont également visées : l'épanouissement de la personne, l'attractivité et l'aménagement du territoire ainsi que les mutations de l'administration et ses relations aux citoyens. Plus d'infos sur ce sujet avec notre entretien complet avec Olivier Sohler sur notre site, azur-fm.com dans l'onglet actualités régionales.

Course virtuelle. L'an dernier, les traditionnelles courses de Sélestat du mois d'octobre avaient été annulées en raison de la pandémie de Covid-19. Le service des sports de la Ville et l'Office Municipal des Sports avaient organisé une course virtuelle, un concept adapté au contexte et porteur d'engouement et de solidarité. Au vu du succès rencontré pour la première édition, la Ville reconduit l'opération et invite à nouveau la population à participer à cette course virtuelle solidaire, pour tous les âges et toutes les distances. 500 participants s'étaient engagés dans cette course en 2020. Pour cette 2e édition, la ville en espère le double. Plus d'infos sur sélestat.fr vous avez jusqu'à dimanche pour réaliser un parcours à vélo, à pied, ou à roller, comme l'un des cinq défis proposés.

Des années de vol. Hier, deux anciennes salariées du leclerc de l'orangerie, étaient jugées à Colmar. Selon leurs déclarations, lors de leur garde à vue, elles auraient volé, entre 2013 et 2021, quelques 160 000 euros. Selon la direction du supermarché colmarien, qui avait porté plainte, le montant du préjudice serait bien plus élevé. Ces vols leur auraient permis d'éponger des dettes. Elles ont été condamnées à six mois de prison avec sursis. Quant aux dommages et intérêts, qu'elles devront verser, ils seront discutés en janvier lors d'une audience sur intérêts civils.

Nouvelle peine pour un détenu dangereux. Emprisonné à Ensisheim pour deux condamnations, l'une de dix ans pour viol et une autre de deux ans, cet homme aurait pu sortir de prison à l'été 2023. C'était sans compter son jugement d'hier, qui s'est déroulé à Colmar. L'individu était cette fois-ci à la barre pour des violences sur un codétenu, ainsi que des insultes et des crachats sur le personnel pénitentiaire en plein crise sanitaire. Il a été condamné à des années de prison supplémentaires.

Et on termine avec le Usain Bolt de la garde à vue. Samedi, un colmarien sort de garde à vue pour vol. A peine deux heures après, il y retourne, interpelé pour le vol d'un vélo électrique, d'un jogging et d'un jouet. Il sortait d'une grande enseigne située quai de la Sinn à Colmar. Une adresse à laquelle il se rend régulièrement pour commettre ses larcins, et où ses visites sont toujours très surveillées. Malgré dix condamnations et un risque important de récidive, le tribunal l'a condamné à six mois de...

Description

Sujets traités : 

- Le ministère de la transition écologique monte au créneau. Nouveau rebondissement dans le dossier stocamine. Alors que le tribunal administratif de Nancy a annulé vendredi l'arrêté préfectoral, stoppant de fait les travaux d'enfouissement définitif des déchets ultimes, le gouvernement ne l'entend pas de cette oreille. Le ministère de la transition écologique a annoncé hier se pourvoir ne cassation. Pour la ministre Barbara Pompili, il devient urgent de régler le problème des déchets de stocamine car les galeries souterraines du site s'affaissent. Il devient donc trop dangereux pour des ouvriers d'y descendre pour extraire les déchets, et d'ici quelques années, il sera trop tard pour réaliser ces travaux d'enfouissement.

87 actions pour le territoire. Récemment, Olivier Sohler, le président de la communauté de communes de Sélestat a présenté son projet territorial. Un plan de 87 actions, réalisées avec près de 90 élus du territoire, autour de quatre grandes thématiques, dont la transition écologique et énergétique, on l'écoute. Trois autres grandes thématiques sont également visées : l'épanouissement de la personne, l'attractivité et l'aménagement du territoire ainsi que les mutations de l'administration et ses relations aux citoyens. Plus d'infos sur ce sujet avec notre entretien complet avec Olivier Sohler sur notre site, azur-fm.com dans l'onglet actualités régionales.

Course virtuelle. L'an dernier, les traditionnelles courses de Sélestat du mois d'octobre avaient été annulées en raison de la pandémie de Covid-19. Le service des sports de la Ville et l'Office Municipal des Sports avaient organisé une course virtuelle, un concept adapté au contexte et porteur d'engouement et de solidarité. Au vu du succès rencontré pour la première édition, la Ville reconduit l'opération et invite à nouveau la population à participer à cette course virtuelle solidaire, pour tous les âges et toutes les distances. 500 participants s'étaient engagés dans cette course en 2020. Pour cette 2e édition, la ville en espère le double. Plus d'infos sur sélestat.fr vous avez jusqu'à dimanche pour réaliser un parcours à vélo, à pied, ou à roller, comme l'un des cinq défis proposés.

Des années de vol. Hier, deux anciennes salariées du leclerc de l'orangerie, étaient jugées à Colmar. Selon leurs déclarations, lors de leur garde à vue, elles auraient volé, entre 2013 et 2021, quelques 160 000 euros. Selon la direction du supermarché colmarien, qui avait porté plainte, le montant du préjudice serait bien plus élevé. Ces vols leur auraient permis d'éponger des dettes. Elles ont été condamnées à six mois de prison avec sursis. Quant aux dommages et intérêts, qu'elles devront verser, ils seront discutés en janvier lors d'une audience sur intérêts civils.

Nouvelle peine pour un détenu dangereux. Emprisonné à Ensisheim pour deux condamnations, l'une de dix ans pour viol et une autre de deux ans, cet homme aurait pu sortir de prison à l'été 2023. C'était sans compter son jugement d'hier, qui s'est déroulé à Colmar. L'individu était cette fois-ci à la barre pour des violences sur un codétenu, ainsi que des insultes et des crachats sur le personnel pénitentiaire en plein crise sanitaire. Il a été condamné à des années de prison supplémentaires.

Et on termine avec le Usain Bolt de la garde à vue. Samedi, un colmarien sort de garde à vue pour vol. A peine deux heures après, il y retourne, interpelé pour le vol d'un vélo électrique, d'un jogging et d'un jouet. Il sortait d'une grande enseigne située quai de la Sinn à Colmar. Une adresse à laquelle il se rend régulièrement pour commettre ses larcins, et où ses visites sont toujours très surveillées. Malgré dix condamnations et un risque important de récidive, le tribunal l'a condamné à six mois de...

Share

Embed

You may also like