undefined cover
undefined cover
6 • Erwann et la nuit des animaux cover
6 • Erwann et la nuit des animaux cover
Babines

6 • Erwann et la nuit des animaux

6 • Erwann et la nuit des animaux

34min |02/02/2021
Play
undefined cover
undefined cover
6 • Erwann et la nuit des animaux cover
6 • Erwann et la nuit des animaux cover
Babines

6 • Erwann et la nuit des animaux

6 • Erwann et la nuit des animaux

34min |02/02/2021
Play

Description

Erwann a gardé de sa jeunesse dans la campagne bretonne un rapport peu sentimental aux animaux et il est devenu vétérinaire par accident. Ce sont ses paroles. C’est peut-être cette distance salutaire qui lui permet d’assurer ses visites d’urgences à domicile dans la nuit parisienne. Mais il faut l’écouter parler des animaux - les vaches folles en 1998, les chats tigres, un pigeon gavé aux raviolis, un petit chien de quinze ans... - pour saisir que dans chacune de ses histoires nocturnes, ce sont les vécus humains, leurs angoisses et lueurs qui se révèlent en filigrane.

Le roman 'Carnivores domestiques' d’Erwann Créac’h est paru en 2011 aux éditions Édite et en 2012 aux éditions Points. Il a reçu en 2011 le Prix littéraire 30 millions d'amis.

Entretien, montage, réalisation : Flor Alazraki.

Musique : Mathilde Forget. 

Illustration : Irène Tardif.

Générique : « Quand on parle aux animaux c’est une manière un peu de se parler à soi-même. À part quand ils sont malades ou qu’ils ont l’air malheureux ou qu’ils ont des crises de mélancolie – ce qui leur arrive – normalement quand on parle à un animal, quand on dit "Eh bien mon petit coco, mon pauvre vieux" c’est une manière de se parler à soi-même, un peu indirecte quoi. » • Extrait de la vidéo ‘Françoise Sagan : bonjour tendresse’, 1979.

Durée de l'épisode : 00:34:21 🐦

Retrouvez Babines sur Instagram @babinespodcast.

Description

Erwann a gardé de sa jeunesse dans la campagne bretonne un rapport peu sentimental aux animaux et il est devenu vétérinaire par accident. Ce sont ses paroles. C’est peut-être cette distance salutaire qui lui permet d’assurer ses visites d’urgences à domicile dans la nuit parisienne. Mais il faut l’écouter parler des animaux - les vaches folles en 1998, les chats tigres, un pigeon gavé aux raviolis, un petit chien de quinze ans... - pour saisir que dans chacune de ses histoires nocturnes, ce sont les vécus humains, leurs angoisses et lueurs qui se révèlent en filigrane.

Le roman 'Carnivores domestiques' d’Erwann Créac’h est paru en 2011 aux éditions Édite et en 2012 aux éditions Points. Il a reçu en 2011 le Prix littéraire 30 millions d'amis.

Entretien, montage, réalisation : Flor Alazraki.

Musique : Mathilde Forget. 

Illustration : Irène Tardif.

Générique : « Quand on parle aux animaux c’est une manière un peu de se parler à soi-même. À part quand ils sont malades ou qu’ils ont l’air malheureux ou qu’ils ont des crises de mélancolie – ce qui leur arrive – normalement quand on parle à un animal, quand on dit "Eh bien mon petit coco, mon pauvre vieux" c’est une manière de se parler à soi-même, un peu indirecte quoi. » • Extrait de la vidéo ‘Françoise Sagan : bonjour tendresse’, 1979.

Durée de l'épisode : 00:34:21 🐦

Retrouvez Babines sur Instagram @babinespodcast.

Share

Embed

You may also like

Description

Erwann a gardé de sa jeunesse dans la campagne bretonne un rapport peu sentimental aux animaux et il est devenu vétérinaire par accident. Ce sont ses paroles. C’est peut-être cette distance salutaire qui lui permet d’assurer ses visites d’urgences à domicile dans la nuit parisienne. Mais il faut l’écouter parler des animaux - les vaches folles en 1998, les chats tigres, un pigeon gavé aux raviolis, un petit chien de quinze ans... - pour saisir que dans chacune de ses histoires nocturnes, ce sont les vécus humains, leurs angoisses et lueurs qui se révèlent en filigrane.

Le roman 'Carnivores domestiques' d’Erwann Créac’h est paru en 2011 aux éditions Édite et en 2012 aux éditions Points. Il a reçu en 2011 le Prix littéraire 30 millions d'amis.

Entretien, montage, réalisation : Flor Alazraki.

Musique : Mathilde Forget. 

Illustration : Irène Tardif.

Générique : « Quand on parle aux animaux c’est une manière un peu de se parler à soi-même. À part quand ils sont malades ou qu’ils ont l’air malheureux ou qu’ils ont des crises de mélancolie – ce qui leur arrive – normalement quand on parle à un animal, quand on dit "Eh bien mon petit coco, mon pauvre vieux" c’est une manière de se parler à soi-même, un peu indirecte quoi. » • Extrait de la vidéo ‘Françoise Sagan : bonjour tendresse’, 1979.

Durée de l'épisode : 00:34:21 🐦

Retrouvez Babines sur Instagram @babinespodcast.

Description

Erwann a gardé de sa jeunesse dans la campagne bretonne un rapport peu sentimental aux animaux et il est devenu vétérinaire par accident. Ce sont ses paroles. C’est peut-être cette distance salutaire qui lui permet d’assurer ses visites d’urgences à domicile dans la nuit parisienne. Mais il faut l’écouter parler des animaux - les vaches folles en 1998, les chats tigres, un pigeon gavé aux raviolis, un petit chien de quinze ans... - pour saisir que dans chacune de ses histoires nocturnes, ce sont les vécus humains, leurs angoisses et lueurs qui se révèlent en filigrane.

Le roman 'Carnivores domestiques' d’Erwann Créac’h est paru en 2011 aux éditions Édite et en 2012 aux éditions Points. Il a reçu en 2011 le Prix littéraire 30 millions d'amis.

Entretien, montage, réalisation : Flor Alazraki.

Musique : Mathilde Forget. 

Illustration : Irène Tardif.

Générique : « Quand on parle aux animaux c’est une manière un peu de se parler à soi-même. À part quand ils sont malades ou qu’ils ont l’air malheureux ou qu’ils ont des crises de mélancolie – ce qui leur arrive – normalement quand on parle à un animal, quand on dit "Eh bien mon petit coco, mon pauvre vieux" c’est une manière de se parler à soi-même, un peu indirecte quoi. » • Extrait de la vidéo ‘Françoise Sagan : bonjour tendresse’, 1979.

Durée de l'épisode : 00:34:21 🐦

Retrouvez Babines sur Instagram @babinespodcast.

Share

Embed

You may also like