Énigmatique PSG cover
Énigmatique PSG cover
Big 5

Énigmatique PSG

Énigmatique PSG

32min |06/05/2021
Listen
Énigmatique PSG cover
Énigmatique PSG cover
Big 5

Énigmatique PSG

Énigmatique PSG

32min |06/05/2021
Listen

Description

En n’inscrivant qu’un seul but lors de la double confrontation face à Man City (1-2, 0-2), le Paris Saint-Germain, dans son style particulier, a hypothéqué ses chances de qualification pour la finale de Ligue des champions. Comment expliquer ce déficit offensif ?

Symbole de l’élimination, la contre-performance de Neymar à l’Etihad Stadium laissera des regrets. Le Brésilien a tenté, beaucoup même, seulement trop peu (mal ?) accompagné dans ses tentatives par une équipe orpheline de Kylian Mbappé, son éclat offensif. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Est-ce une question de profils ou d’animation collective ?

Difficile, dans le même temps, d’oublier la performance XXL des hommes de Pep Guardiola, bâtisseur d’une équipe protéiforme. Angel Di Maria, Neymar et Marco Verratti n’ont pu faire la différence face à un bloc imperméable, tandis que certains autres joueurs ont montré des carences, n’apportant pas la variété nécessaire face à un tel adversaire. Big five questionne aussi le style du onze parisien, un peu iconoclaste idéologiquement, et la construction de l’effectif. Faut-il tout remettre en question ?

Animé par Marie-Amélie Motte, avec José Barroso et Dan Perez. Réalisé par Antoine Bourlon.

Description

En n’inscrivant qu’un seul but lors de la double confrontation face à Man City (1-2, 0-2), le Paris Saint-Germain, dans son style particulier, a hypothéqué ses chances de qualification pour la finale de Ligue des champions. Comment expliquer ce déficit offensif ?

Symbole de l’élimination, la contre-performance de Neymar à l’Etihad Stadium laissera des regrets. Le Brésilien a tenté, beaucoup même, seulement trop peu (mal ?) accompagné dans ses tentatives par une équipe orpheline de Kylian Mbappé, son éclat offensif. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Est-ce une question de profils ou d’animation collective ?

Difficile, dans le même temps, d’oublier la performance XXL des hommes de Pep Guardiola, bâtisseur d’une équipe protéiforme. Angel Di Maria, Neymar et Marco Verratti n’ont pu faire la différence face à un bloc imperméable, tandis que certains autres joueurs ont montré des carences, n’apportant pas la variété nécessaire face à un tel adversaire. Big five questionne aussi le style du onze parisien, un peu iconoclaste idéologiquement, et la construction de l’effectif. Faut-il tout remettre en question ?

Animé par Marie-Amélie Motte, avec José Barroso et Dan Perez. Réalisé par Antoine Bourlon.

Share

Embed

You may also like

Description

En n’inscrivant qu’un seul but lors de la double confrontation face à Man City (1-2, 0-2), le Paris Saint-Germain, dans son style particulier, a hypothéqué ses chances de qualification pour la finale de Ligue des champions. Comment expliquer ce déficit offensif ?

Symbole de l’élimination, la contre-performance de Neymar à l’Etihad Stadium laissera des regrets. Le Brésilien a tenté, beaucoup même, seulement trop peu (mal ?) accompagné dans ses tentatives par une équipe orpheline de Kylian Mbappé, son éclat offensif. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Est-ce une question de profils ou d’animation collective ?

Difficile, dans le même temps, d’oublier la performance XXL des hommes de Pep Guardiola, bâtisseur d’une équipe protéiforme. Angel Di Maria, Neymar et Marco Verratti n’ont pu faire la différence face à un bloc imperméable, tandis que certains autres joueurs ont montré des carences, n’apportant pas la variété nécessaire face à un tel adversaire. Big five questionne aussi le style du onze parisien, un peu iconoclaste idéologiquement, et la construction de l’effectif. Faut-il tout remettre en question ?

Animé par Marie-Amélie Motte, avec José Barroso et Dan Perez. Réalisé par Antoine Bourlon.

Description

En n’inscrivant qu’un seul but lors de la double confrontation face à Man City (1-2, 0-2), le Paris Saint-Germain, dans son style particulier, a hypothéqué ses chances de qualification pour la finale de Ligue des champions. Comment expliquer ce déficit offensif ?

Symbole de l’élimination, la contre-performance de Neymar à l’Etihad Stadium laissera des regrets. Le Brésilien a tenté, beaucoup même, seulement trop peu (mal ?) accompagné dans ses tentatives par une équipe orpheline de Kylian Mbappé, son éclat offensif. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Est-ce une question de profils ou d’animation collective ?

Difficile, dans le même temps, d’oublier la performance XXL des hommes de Pep Guardiola, bâtisseur d’une équipe protéiforme. Angel Di Maria, Neymar et Marco Verratti n’ont pu faire la différence face à un bloc imperméable, tandis que certains autres joueurs ont montré des carences, n’apportant pas la variété nécessaire face à un tel adversaire. Big five questionne aussi le style du onze parisien, un peu iconoclaste idéologiquement, et la construction de l’effectif. Faut-il tout remettre en question ?

Animé par Marie-Amélie Motte, avec José Barroso et Dan Perez. Réalisé par Antoine Bourlon.

Share

Embed

You may also like