#9 - Jacques Goyet - L'humain au coeur des fusions-acquisitions cover
#9 - Jacques Goyet - L'humain au coeur des fusions-acquisitions cover
Bignon Lebray, le podcast

#9 - Jacques Goyet - L'humain au coeur des fusions-acquisitions

#9 - Jacques Goyet - L'humain au coeur des fusions-acquisitions

17min |22/12/2021
Play
#9 - Jacques Goyet - L'humain au coeur des fusions-acquisitions cover
#9 - Jacques Goyet - L'humain au coeur des fusions-acquisitions cover
Bignon Lebray, le podcast

#9 - Jacques Goyet - L'humain au coeur des fusions-acquisitions

#9 - Jacques Goyet - L'humain au coeur des fusions-acquisitions

17min |22/12/2021
Play

Description

 Dans ce nouvel épisode, Jacques Goyet, avocat spécialisé en fusions-acquisitions, Président du Directoire et Gérald Berge, consultant formateur pour le groupe Valuego nous expliquent comment assurer sereinement la transmission d'entreprise entre vendeur et acquéreur. 


Pourquoi se faire accompagner lors d’une fusion-acquisition ? 

Comment anticiper les enjeux du nouveau dirigeant ? 

Comment encadrer le périmètre de mission de l’ancien dirigeant ? 

Quelles sont les solutions juridiques pour faciliter la période de transition ?  


Autant de questions mettant en avant le rôle central de l'avocat. Au travers de son témoignage Jacques Goyet présente son expérience et son expertise, qu’il met au service soit de l'acquéreur, soit du vendeur dans leur aventure humaine afin de transformer cette période de transition professionnelle intense en une véritable construction de l'après. 

« Vendre l'entreprise de sa vie avec des salariés qu'on connait par cœur est un problème essentiellement humain. C'est une situation très difficile. Brutalement, vous êtes face à une nouvelle gouvernance de l'entreprise avec des décisions qui ne sont pas de votre ressort.» précise Gérald Berge. 


Il est donc important de définir d'entrée de jeu l'étendu des missions de l'ancien dirigeant et de trouver un cadre juridique adapté à la situation. 


Au cours des premiers mois, le nouveau dirigeant est confronté à toutes sortes d'enjeux commerciaux et relationnels auprès de ses clients et son personnel. Face à ces bouleversements, la présence de l'ancien dirigeant dans les locaux rassure et instaure un climat apaisé. 


Attention cependant à ne pas sous-estimer les conflits potentiels entre ancien et nouveau dirigeant et l'impact émotionnel de la transition pour le vendeur. Les clauses d'accompagnement sont souvent considérées par les parties comme accessoires, lors des fusions-acquisitions. Pourtant, elles conditionnent souvent la réussite ou l'échec de la transition entre le vendeur et l'acquéreur. 


Il existe plusieurs solutions juridiques pour faciliter la période de transition. On peut imaginer que l'ancien propriétaire reste mandataire social, lui faire signer un contrat de travail ou une convention de services. Chacune de ces solutions présente ses avantages et ses inconvénients. Une autre solution, sans doute la plus simple, est celle du portage salarial. L'ancien dirigeant devient alors salarié d’une société qui rend les prestations, sans contraintes administratives.  


Retrouvez Jacques et Gérald sur LinkedIn pour vous faire accompagner tout au long de votre fusion-acquisition. 


Bonne écoute !  

Description

 Dans ce nouvel épisode, Jacques Goyet, avocat spécialisé en fusions-acquisitions, Président du Directoire et Gérald Berge, consultant formateur pour le groupe Valuego nous expliquent comment assurer sereinement la transmission d'entreprise entre vendeur et acquéreur. 


Pourquoi se faire accompagner lors d’une fusion-acquisition ? 

Comment anticiper les enjeux du nouveau dirigeant ? 

Comment encadrer le périmètre de mission de l’ancien dirigeant ? 

Quelles sont les solutions juridiques pour faciliter la période de transition ?  


Autant de questions mettant en avant le rôle central de l'avocat. Au travers de son témoignage Jacques Goyet présente son expérience et son expertise, qu’il met au service soit de l'acquéreur, soit du vendeur dans leur aventure humaine afin de transformer cette période de transition professionnelle intense en une véritable construction de l'après. 

« Vendre l'entreprise de sa vie avec des salariés qu'on connait par cœur est un problème essentiellement humain. C'est une situation très difficile. Brutalement, vous êtes face à une nouvelle gouvernance de l'entreprise avec des décisions qui ne sont pas de votre ressort.» précise Gérald Berge. 


Il est donc important de définir d'entrée de jeu l'étendu des missions de l'ancien dirigeant et de trouver un cadre juridique adapté à la situation. 


Au cours des premiers mois, le nouveau dirigeant est confronté à toutes sortes d'enjeux commerciaux et relationnels auprès de ses clients et son personnel. Face à ces bouleversements, la présence de l'ancien dirigeant dans les locaux rassure et instaure un climat apaisé. 


Attention cependant à ne pas sous-estimer les conflits potentiels entre ancien et nouveau dirigeant et l'impact émotionnel de la transition pour le vendeur. Les clauses d'accompagnement sont souvent considérées par les parties comme accessoires, lors des fusions-acquisitions. Pourtant, elles conditionnent souvent la réussite ou l'échec de la transition entre le vendeur et l'acquéreur. 


Il existe plusieurs solutions juridiques pour faciliter la période de transition. On peut imaginer que l'ancien propriétaire reste mandataire social, lui faire signer un contrat de travail ou une convention de services. Chacune de ces solutions présente ses avantages et ses inconvénients. Une autre solution, sans doute la plus simple, est celle du portage salarial. L'ancien dirigeant devient alors salarié d’une société qui rend les prestations, sans contraintes administratives.  


Retrouvez Jacques et Gérald sur LinkedIn pour vous faire accompagner tout au long de votre fusion-acquisition. 


Bonne écoute !  

Share

Embed

You may also like

Description

 Dans ce nouvel épisode, Jacques Goyet, avocat spécialisé en fusions-acquisitions, Président du Directoire et Gérald Berge, consultant formateur pour le groupe Valuego nous expliquent comment assurer sereinement la transmission d'entreprise entre vendeur et acquéreur. 


Pourquoi se faire accompagner lors d’une fusion-acquisition ? 

Comment anticiper les enjeux du nouveau dirigeant ? 

Comment encadrer le périmètre de mission de l’ancien dirigeant ? 

Quelles sont les solutions juridiques pour faciliter la période de transition ?  


Autant de questions mettant en avant le rôle central de l'avocat. Au travers de son témoignage Jacques Goyet présente son expérience et son expertise, qu’il met au service soit de l'acquéreur, soit du vendeur dans leur aventure humaine afin de transformer cette période de transition professionnelle intense en une véritable construction de l'après. 

« Vendre l'entreprise de sa vie avec des salariés qu'on connait par cœur est un problème essentiellement humain. C'est une situation très difficile. Brutalement, vous êtes face à une nouvelle gouvernance de l'entreprise avec des décisions qui ne sont pas de votre ressort.» précise Gérald Berge. 


Il est donc important de définir d'entrée de jeu l'étendu des missions de l'ancien dirigeant et de trouver un cadre juridique adapté à la situation. 


Au cours des premiers mois, le nouveau dirigeant est confronté à toutes sortes d'enjeux commerciaux et relationnels auprès de ses clients et son personnel. Face à ces bouleversements, la présence de l'ancien dirigeant dans les locaux rassure et instaure un climat apaisé. 


Attention cependant à ne pas sous-estimer les conflits potentiels entre ancien et nouveau dirigeant et l'impact émotionnel de la transition pour le vendeur. Les clauses d'accompagnement sont souvent considérées par les parties comme accessoires, lors des fusions-acquisitions. Pourtant, elles conditionnent souvent la réussite ou l'échec de la transition entre le vendeur et l'acquéreur. 


Il existe plusieurs solutions juridiques pour faciliter la période de transition. On peut imaginer que l'ancien propriétaire reste mandataire social, lui faire signer un contrat de travail ou une convention de services. Chacune de ces solutions présente ses avantages et ses inconvénients. Une autre solution, sans doute la plus simple, est celle du portage salarial. L'ancien dirigeant devient alors salarié d’une société qui rend les prestations, sans contraintes administratives.  


Retrouvez Jacques et Gérald sur LinkedIn pour vous faire accompagner tout au long de votre fusion-acquisition. 


Bonne écoute !  

Description

 Dans ce nouvel épisode, Jacques Goyet, avocat spécialisé en fusions-acquisitions, Président du Directoire et Gérald Berge, consultant formateur pour le groupe Valuego nous expliquent comment assurer sereinement la transmission d'entreprise entre vendeur et acquéreur. 


Pourquoi se faire accompagner lors d’une fusion-acquisition ? 

Comment anticiper les enjeux du nouveau dirigeant ? 

Comment encadrer le périmètre de mission de l’ancien dirigeant ? 

Quelles sont les solutions juridiques pour faciliter la période de transition ?  


Autant de questions mettant en avant le rôle central de l'avocat. Au travers de son témoignage Jacques Goyet présente son expérience et son expertise, qu’il met au service soit de l'acquéreur, soit du vendeur dans leur aventure humaine afin de transformer cette période de transition professionnelle intense en une véritable construction de l'après. 

« Vendre l'entreprise de sa vie avec des salariés qu'on connait par cœur est un problème essentiellement humain. C'est une situation très difficile. Brutalement, vous êtes face à une nouvelle gouvernance de l'entreprise avec des décisions qui ne sont pas de votre ressort.» précise Gérald Berge. 


Il est donc important de définir d'entrée de jeu l'étendu des missions de l'ancien dirigeant et de trouver un cadre juridique adapté à la situation. 


Au cours des premiers mois, le nouveau dirigeant est confronté à toutes sortes d'enjeux commerciaux et relationnels auprès de ses clients et son personnel. Face à ces bouleversements, la présence de l'ancien dirigeant dans les locaux rassure et instaure un climat apaisé. 


Attention cependant à ne pas sous-estimer les conflits potentiels entre ancien et nouveau dirigeant et l'impact émotionnel de la transition pour le vendeur. Les clauses d'accompagnement sont souvent considérées par les parties comme accessoires, lors des fusions-acquisitions. Pourtant, elles conditionnent souvent la réussite ou l'échec de la transition entre le vendeur et l'acquéreur. 


Il existe plusieurs solutions juridiques pour faciliter la période de transition. On peut imaginer que l'ancien propriétaire reste mandataire social, lui faire signer un contrat de travail ou une convention de services. Chacune de ces solutions présente ses avantages et ses inconvénients. Une autre solution, sans doute la plus simple, est celle du portage salarial. L'ancien dirigeant devient alors salarié d’une société qui rend les prestations, sans contraintes administratives.  


Retrouvez Jacques et Gérald sur LinkedIn pour vous faire accompagner tout au long de votre fusion-acquisition. 


Bonne écoute !  

Share

Embed

You may also like