undefined cover
undefined cover
🩗 Bio Is The New  Black #5 - PARTIE 2  Le design entre vivant et artificiel, dialogue entre Arthur-Donald BouillĂ© & Xavier Montoy 🩄 cover
🩗 Bio Is The New  Black #5 - PARTIE 2  Le design entre vivant et artificiel, dialogue entre Arthur-Donald BouillĂ© & Xavier Montoy 🩄 cover
Bio Is The New Black

🩗 Bio Is The New Black #5 - PARTIE 2 Le design entre vivant et artificiel, dialogue entre Arthur-Donald BouillĂ© & Xavier Montoy 🩄

🩗 Bio Is The New Black #5 - PARTIE 2 Le design entre vivant et artificiel, dialogue entre Arthur-Donald BouillĂ© & Xavier Montoy 🩄

58min |10/12/2020|

117

Listen
undefined cover
undefined cover
🩗 Bio Is The New  Black #5 - PARTIE 2  Le design entre vivant et artificiel, dialogue entre Arthur-Donald BouillĂ© & Xavier Montoy 🩄 cover
🩗 Bio Is The New  Black #5 - PARTIE 2  Le design entre vivant et artificiel, dialogue entre Arthur-Donald BouillĂ© & Xavier Montoy 🩄 cover
Bio Is The New Black

🩗 Bio Is The New Black #5 - PARTIE 2 Le design entre vivant et artificiel, dialogue entre Arthur-Donald BouillĂ© & Xavier Montoy 🩄

🩗 Bio Is The New Black #5 - PARTIE 2 Le design entre vivant et artificiel, dialogue entre Arthur-Donald BouillĂ© & Xavier Montoy 🩄

58min |10/12/2020|

117

Listen

Description

🩗 Bio Is The New  Black #5 - PARTIE 2  Le design entre vivant et artificiel, dialogue entre Arthur-Donald BouillĂ©, Lisa Dehove & Xavier Montoy 🩄

Au-delĂ  de la biomĂ©dialitĂ© (Hauser) explorĂ©e par les artistes Ă  la fin des annĂ©es 1990 dans le mouvement du bioart, les designers interrogent aujourd’hui les laboratoires de biologie comme terrain fertile de collaborations. En tant que projecteurs, il y aurait tout lieu de croire que ces derniers auraient pour rĂŽle l’anticipation ou la mise sur le marchĂ© des dĂ©couvertes scientifiques. Rien n’est moins sĂ»r ! Dans la friction entre vivant et artificiel, les designers veulent soulever les questions Ă©thiques, souhaitent s’emparer de l’histoire des vivants avec la mĂȘme lĂ©gitimitĂ© que les scientifiques, et ainsi,  participer eux-aussi  à la construction du savoir.

Nous aborderons ces thĂšmes sous la forme de plusieurs dialogues entre Lisa Dehove, Arthur-Donald BouillĂ© & Xavier Montoy. Voici la deuxiĂšme partie de cet entretien. Pour retrouver la premiĂšre partie de l’entretien, c’est par ici.  


Dans cette release de CPU :

Des fictions 📖 

Des outils 🖌 

Une éthique embarquée

Une chorégraphie de cafards 


Nos invités sont Arthur-Donald Bouillé & Xavier Montoy.

L'Ă©quipe aujourd'hui : Elise Rigot & Dascritch


Documentation


đŸ§œâ€â™€ïž Paillasse du design


🔗 A propos des invitĂ©s :


Arthur-Donald Bouillé


Xavier Montoy

  • Site Xavier Montoy 
  • Projet Xavier Montoy, 2018, Poudre aux Yeux 
  • Projet Xavier Montoy, 2018, The Tillers’Roaches
  • « Artifice Naturel : Mettre en forme le vivant  », mĂ©moire de fin d’étude Ă  l’ENSCI Les Ateliers, 2018, de Xavier Montoy sous la direction de Camille BosquĂ©


📚 RĂ©fĂ©rences diverses citĂ©es ou Ă©voquĂ©es lors du podcast :


🐙 Donna Haraway 


đŸș Baptiste Morizot 



Glossaire 

Matrice extra-cellulaire : « La matrice extracellulaire correspond Ă  un ensemble de macromolĂ©cules extracellulaires (protĂ©ines, glucides et eau) sĂ©crĂ©tĂ©es localement par les cellules d’un tissu et organisĂ© en un rĂ©seau complexe autour de ces cellules. » (source)

HomĂ©ostasie : StratĂ©gies de l'organisme qui vise Ă  maintenir ou Ă  ramener les diffĂ©rentes constantes physiologiques (tempĂ©rature, dĂ©bit sanguin, tension artĂ©rielle, etc.) Ă  des degrĂ©s qui ne s'Ă©cartent pas de la normale, et donc convenables Ă  sa survie. Cela peut ĂȘtre le degrĂ© de salinitĂ© du cytoplasme des algues monocellulaires, ou la tempĂ©rature pour les mammifĂšres.

Symbiose : Association durable entre deux ou plusieurs organismes et profitable mutuellement. Contrairement au parasitisme, l'interaction entre les deux espĂšces peut ĂȘtre intriquĂ©es au point de ne pouvoir survivre l'une sans l'autre comme pour les lychens (entre une algue et un champignon) ou les coraux tropicaux (entre des polypes et certaines micro-algues, les zooxanthelles). La symbiose, est un mot simple, Ă©crit Donna Haraway, biologiste, historienne, & philosophe des sciences amĂ©ricaine, qui signifie « construire-avec », « fabriquer-avec », « rĂ©aliser-avec ». La symbiose dĂ©passe l’autopoĂŻĂšse, et montre un systĂšme d'interdĂ©pendance et de relations Ă  l'Ɠuvre dans toute organisation vivante.


 

 📖  Lecture :

« Compagnonnage », Arthur-Donald BouillĂ©, Ontologie partagĂ©e, sĂ©rie d’essais et de fictions, auto-Ă©dition en ligne, 2020, tout droit rĂ©servĂ©, l’extrait figure Ă  titre documentaire : 


 « Compagnonnage

Ça n’était qu’une forme spongieuse. Une cascade de couches successives

qui dessinaient un entrelacement de filaments dans une forme marquée

de petites courbes plongeantes ici et lĂ . Le tout dessinait quelque chose

d’amorphe, un ensemble nĂ©buleux et flou dont la description empirique

aurait pu s’apparenter Ă  l’observation d’un liquide dont le flux aurait Ă©tĂ©

pris sur le vif, comme l’instantanĂ©e d’une mare de pĂ©trole incolore figĂ©e

pour l’éternitĂ©.

Les chercheurs l’appelait la matrice extracellulaire. Un support artificiel

pour accueillir les formes de vie élémentaires, des cellules.

Et c’est ainsi que cet objet Ă©trange dont seule la couleur la distinguait

d’une roche ayant subi l’érosion de l’ocĂ©an fut Ă©pris de vie. Une vie

presque imperceptible disposée à la surface des filaments, absorbée par

les interstices de la matiĂšre se rĂ©fugie au cƓur de ces murailles microscopiques.

Ces petites entités vivantes se multiplient, pullulent pour combler

les creux et les vides, et ainsi resurgissent sur les pourtours de l’objet.

Elles envahissent ce terrain autrefois vague et inerte devenu une forme

amplifiĂ©e, lissĂ©e par l’accumulation des cellules formant une couche

externe homéostatique.

AprĂšs quelques jours au cours desquels les scientifiques prirent soin de

fournir des éléments nutritifs à cet objet vivant, ils me le déposÚrent et

me conseillaient de laisser la Chose dont la couleur s’apparentait maintenant

Ă  une masse non homogĂšne de bleu et de rose, dans un liquide

semblable à une gélatine translucide.

Et bien que cet environnement semblait ĂȘtre vide de tout potentiel

interactif, il formulait un milieu de symbiose primitif pour ce nouvel

organisme qui bientĂŽt viendrait se greffer Ă  mon corps.

Un petit morceau de chair luisante agrippé à mon bras tel un parasite, un

organisme xénorécepteur qui lie une relation nouvelle avec mon microbiote

cutanĂ©. Une transmission de nutriment dans un sens et celle d’une

information dans l’autre. »


Â đŸŽ” Musiques : 

  •  Alain Damasio & Yan PĂ©chin, Entrer dans la couleur (2019) 8:49
  • Cat Power, What the world needs now, single (2018) 2:46


đŸŽšïž Fonds musicaux :

  • RenĂ© Aubry, MĂ©moires du futur 1, Album MĂ©moires du futur (2006) 5:06
  • Bernie Krause, Territoire n°3  Algonquin Park, Album : Fondation Cartier, Le Grand Orchestre des Animaux Les territoires de Bernie Krause (2016)



Paillasse du design : Habiter parmis les vivants 

Au bord du promontoire, tu hisses ton corps. Tu esquisses un premier plongeon. Cela grouille de vie. Autour de toi, des arbres, de l’herbe, des oiseaux, des branches, le sol, la terre, un orchestre animal que nous donnerait à entendre Bernie Krause et puis, un peu plus tard, la voix d’un philosophe, celle de Baptiste Morizot, dans un extrait d’un trùs beau podcast Renaütre ici du studio Tarabust et Auvergne-Rhîne-Alpes Tourisme. Il ouvre par sa voix, un chemin pour notre dialogue.

Habiter autrement, percevoir d’autres maniĂšres d’ĂȘtre vivant, savoir ce Ă  quoi nous tenons, pouvoir le nommer, le dĂ©crire, dessiner sa trace et suivre ses pas, se pencher sur les interrelations, comprendre les dynamiques des vivants, en faire partie.

Bienvenue dans Bio is the new Black.


Introduction 

Bio Is The New Black invite artistes, designers, philosophes, scientifiques et ingénieurs à explorer les multiples questions éthiques, critiques et de créations qui se posent avec les technologies de bio-fabrication. 

Nous sommes au Morning OS, dans la salle du serveur du collectif BAM, un grand merci Ă  eux pour ce plan de replis au calme. Quelques oreilles attentives nous Ă©coutent, ce sont celles de Lysiane Lagadic, Marie Truffier, Mikhael Pommier & Judith Krief merci Ă  vous d’ĂȘtre parmi nous, je vous invite Ă  intervenir et poser vos questions.


Pour planter le décor, voici les personnages :

Arthur-Donald Bouillé, poÚte au coeur de la matiÚre

Xavier Montoy, Kafka des temps modernes


Nous diffusons la seconde partie de notre interview oĂč nous discutons du design entre vivant et artificiel. Vous pouvez retrouver la premiĂšre partie de cette interview dans la page de l’émission.  


DeuxiĂšme partie : Vivant & artificiel, quels outils pour le design ?

Arthur, Xavier, comment est-ce que vous avez adapté vos pratiques pour bosser sur des sujets qui concerne les vivants : le couple naturel/artificiel pour toi Xavier, le rapport entre humain et non humain de ton cÎté Arthur ?

Dans tes Ă©crits, Arthur, on retrouve de trĂšs belles expressions, dont certaines sont empruntĂ©es au travail de Donna Haraway : les civilisations parentes & compagnes, les relations intra et inter espĂšces mutuelles, des agglomĂ©rĂ©s de plus que vivants, mais aussi des thĂšmes qui nous sont chers ici, de bio-impression 3D, d’ingĂ©nierie tissulaire, de bricolage gĂ©nomique et de biologie synthĂ©tique. On peut suivre dans Ontologie partagĂ©e, un recueil de texte des histoires mettant en scĂšne des organoĂŻdes, des morceaux de peaux artificielles greffĂ©es, etc. la SF de Donna Haraway, tout Ă  la fois : Science Fiction, Speculative Fabulation, String Figures, So Far.

On peut voir l’importance de l’écriture, dans les Ă©crits des designers, par exemple chez Alessandro Mendini, on y retrouve des journaux intimes, des rĂ©flexions sur le robot, ect., quelle est pour toi la place de l’écriture dans ton travail ? 

Comment est-ce qu’on fait pour parler du vivant Ă  travers un stylo, un modĂšle 3D, un objet, un scĂ©nario ?


Conclusion 

Nous remercions chaleureusement Arthur-Donald BouillĂ©, Lisa Dehove & Xavier Montoy. Cet Ă©pisode est la seconde partie de l’interview, vous pouvez Ă©couter la premiĂšre partie de l’interview sur la page de l’émission qui traite du concours iGEM vu et vĂ©cu par les designers. 

Pour ce cinquiÚme épisode de la série Bio is the new black, l'équipe est composée de : Elise Rigot & Dascritch 

La release a été shippée avec les moyens techniques de Bio is the new black et de CPU. Nous remercions le Morning OS, le collectif BAM, Lysiane Lagadic, Mikhael Pommier, Judith Krief & Marie Truffier pour leur écoute bienveillante.

L'intĂ©gralitĂ© du programme, des extraits et nos sources sont disponibles sur le site cpu.pm sur la page de l’émission cpu.pm/154 et sur les diffĂ©rentes plateformes d’écoute, vous pouvez commenter et partager. 

Prochaine release : Nous vous donnons rendez-vous jeudi prochain Ă  11h.

Si vous nous Ă©coutez sur radio FMR le jeudi, il est midi, nous cĂ©dons l’antenne Ă  Monique Blanquet. 

La programmation musicale est de Elise Rigot.

Description

🩗 Bio Is The New  Black #5 - PARTIE 2  Le design entre vivant et artificiel, dialogue entre Arthur-Donald BouillĂ©, Lisa Dehove & Xavier Montoy 🩄

Au-delĂ  de la biomĂ©dialitĂ© (Hauser) explorĂ©e par les artistes Ă  la fin des annĂ©es 1990 dans le mouvement du bioart, les designers interrogent aujourd’hui les laboratoires de biologie comme terrain fertile de collaborations. En tant que projecteurs, il y aurait tout lieu de croire que ces derniers auraient pour rĂŽle l’anticipation ou la mise sur le marchĂ© des dĂ©couvertes scientifiques. Rien n’est moins sĂ»r ! Dans la friction entre vivant et artificiel, les designers veulent soulever les questions Ă©thiques, souhaitent s’emparer de l’histoire des vivants avec la mĂȘme lĂ©gitimitĂ© que les scientifiques, et ainsi,  participer eux-aussi  à la construction du savoir.

Nous aborderons ces thĂšmes sous la forme de plusieurs dialogues entre Lisa Dehove, Arthur-Donald BouillĂ© & Xavier Montoy. Voici la deuxiĂšme partie de cet entretien. Pour retrouver la premiĂšre partie de l’entretien, c’est par ici.  


Dans cette release de CPU :

Des fictions 📖 

Des outils 🖌 

Une éthique embarquée

Une chorégraphie de cafards 


Nos invités sont Arthur-Donald Bouillé & Xavier Montoy.

L'Ă©quipe aujourd'hui : Elise Rigot & Dascritch


Documentation


đŸ§œâ€â™€ïž Paillasse du design


🔗 A propos des invitĂ©s :


Arthur-Donald Bouillé


Xavier Montoy

  • Site Xavier Montoy 
  • Projet Xavier Montoy, 2018, Poudre aux Yeux 
  • Projet Xavier Montoy, 2018, The Tillers’Roaches
  • « Artifice Naturel : Mettre en forme le vivant  », mĂ©moire de fin d’étude Ă  l’ENSCI Les Ateliers, 2018, de Xavier Montoy sous la direction de Camille BosquĂ©


📚 RĂ©fĂ©rences diverses citĂ©es ou Ă©voquĂ©es lors du podcast :


🐙 Donna Haraway 


đŸș Baptiste Morizot 



Glossaire 

Matrice extra-cellulaire : « La matrice extracellulaire correspond Ă  un ensemble de macromolĂ©cules extracellulaires (protĂ©ines, glucides et eau) sĂ©crĂ©tĂ©es localement par les cellules d’un tissu et organisĂ© en un rĂ©seau complexe autour de ces cellules. » (source)

HomĂ©ostasie : StratĂ©gies de l'organisme qui vise Ă  maintenir ou Ă  ramener les diffĂ©rentes constantes physiologiques (tempĂ©rature, dĂ©bit sanguin, tension artĂ©rielle, etc.) Ă  des degrĂ©s qui ne s'Ă©cartent pas de la normale, et donc convenables Ă  sa survie. Cela peut ĂȘtre le degrĂ© de salinitĂ© du cytoplasme des algues monocellulaires, ou la tempĂ©rature pour les mammifĂšres.

Symbiose : Association durable entre deux ou plusieurs organismes et profitable mutuellement. Contrairement au parasitisme, l'interaction entre les deux espĂšces peut ĂȘtre intriquĂ©es au point de ne pouvoir survivre l'une sans l'autre comme pour les lychens (entre une algue et un champignon) ou les coraux tropicaux (entre des polypes et certaines micro-algues, les zooxanthelles). La symbiose, est un mot simple, Ă©crit Donna Haraway, biologiste, historienne, & philosophe des sciences amĂ©ricaine, qui signifie « construire-avec », « fabriquer-avec », « rĂ©aliser-avec ». La symbiose dĂ©passe l’autopoĂŻĂšse, et montre un systĂšme d'interdĂ©pendance et de relations Ă  l'Ɠuvre dans toute organisation vivante.


 

 📖  Lecture :

« Compagnonnage », Arthur-Donald BouillĂ©, Ontologie partagĂ©e, sĂ©rie d’essais et de fictions, auto-Ă©dition en ligne, 2020, tout droit rĂ©servĂ©, l’extrait figure Ă  titre documentaire : 


 « Compagnonnage

Ça n’était qu’une forme spongieuse. Une cascade de couches successives

qui dessinaient un entrelacement de filaments dans une forme marquée

de petites courbes plongeantes ici et lĂ . Le tout dessinait quelque chose

d’amorphe, un ensemble nĂ©buleux et flou dont la description empirique

aurait pu s’apparenter Ă  l’observation d’un liquide dont le flux aurait Ă©tĂ©

pris sur le vif, comme l’instantanĂ©e d’une mare de pĂ©trole incolore figĂ©e

pour l’éternitĂ©.

Les chercheurs l’appelait la matrice extracellulaire. Un support artificiel

pour accueillir les formes de vie élémentaires, des cellules.

Et c’est ainsi que cet objet Ă©trange dont seule la couleur la distinguait

d’une roche ayant subi l’érosion de l’ocĂ©an fut Ă©pris de vie. Une vie

presque imperceptible disposée à la surface des filaments, absorbée par

les interstices de la matiĂšre se rĂ©fugie au cƓur de ces murailles microscopiques.

Ces petites entités vivantes se multiplient, pullulent pour combler

les creux et les vides, et ainsi resurgissent sur les pourtours de l’objet.

Elles envahissent ce terrain autrefois vague et inerte devenu une forme

amplifiĂ©e, lissĂ©e par l’accumulation des cellules formant une couche

externe homéostatique.

AprĂšs quelques jours au cours desquels les scientifiques prirent soin de

fournir des éléments nutritifs à cet objet vivant, ils me le déposÚrent et

me conseillaient de laisser la Chose dont la couleur s’apparentait maintenant

Ă  une masse non homogĂšne de bleu et de rose, dans un liquide

semblable à une gélatine translucide.

Et bien que cet environnement semblait ĂȘtre vide de tout potentiel

interactif, il formulait un milieu de symbiose primitif pour ce nouvel

organisme qui bientĂŽt viendrait se greffer Ă  mon corps.

Un petit morceau de chair luisante agrippé à mon bras tel un parasite, un

organisme xénorécepteur qui lie une relation nouvelle avec mon microbiote

cutanĂ©. Une transmission de nutriment dans un sens et celle d’une

information dans l’autre. »


Â đŸŽ” Musiques : 

  •  Alain Damasio & Yan PĂ©chin, Entrer dans la couleur (2019) 8:49
  • Cat Power, What the world needs now, single (2018) 2:46


đŸŽšïž Fonds musicaux :

  • RenĂ© Aubry, MĂ©moires du futur 1, Album MĂ©moires du futur (2006) 5:06
  • Bernie Krause, Territoire n°3  Algonquin Park, Album : Fondation Cartier, Le Grand Orchestre des Animaux Les territoires de Bernie Krause (2016)



Paillasse du design : Habiter parmis les vivants 

Au bord du promontoire, tu hisses ton corps. Tu esquisses un premier plongeon. Cela grouille de vie. Autour de toi, des arbres, de l’herbe, des oiseaux, des branches, le sol, la terre, un orchestre animal que nous donnerait à entendre Bernie Krause et puis, un peu plus tard, la voix d’un philosophe, celle de Baptiste Morizot, dans un extrait d’un trùs beau podcast Renaütre ici du studio Tarabust et Auvergne-Rhîne-Alpes Tourisme. Il ouvre par sa voix, un chemin pour notre dialogue.

Habiter autrement, percevoir d’autres maniĂšres d’ĂȘtre vivant, savoir ce Ă  quoi nous tenons, pouvoir le nommer, le dĂ©crire, dessiner sa trace et suivre ses pas, se pencher sur les interrelations, comprendre les dynamiques des vivants, en faire partie.

Bienvenue dans Bio is the new Black.


Introduction 

Bio Is The New Black invite artistes, designers, philosophes, scientifiques et ingénieurs à explorer les multiples questions éthiques, critiques et de créations qui se posent avec les technologies de bio-fabrication. 

Nous sommes au Morning OS, dans la salle du serveur du collectif BAM, un grand merci Ă  eux pour ce plan de replis au calme. Quelques oreilles attentives nous Ă©coutent, ce sont celles de Lysiane Lagadic, Marie Truffier, Mikhael Pommier & Judith Krief merci Ă  vous d’ĂȘtre parmi nous, je vous invite Ă  intervenir et poser vos questions.


Pour planter le décor, voici les personnages :

Arthur-Donald Bouillé, poÚte au coeur de la matiÚre

Xavier Montoy, Kafka des temps modernes


Nous diffusons la seconde partie de notre interview oĂč nous discutons du design entre vivant et artificiel. Vous pouvez retrouver la premiĂšre partie de cette interview dans la page de l’émission.  


DeuxiĂšme partie : Vivant & artificiel, quels outils pour le design ?

Arthur, Xavier, comment est-ce que vous avez adapté vos pratiques pour bosser sur des sujets qui concerne les vivants : le couple naturel/artificiel pour toi Xavier, le rapport entre humain et non humain de ton cÎté Arthur ?

Dans tes Ă©crits, Arthur, on retrouve de trĂšs belles expressions, dont certaines sont empruntĂ©es au travail de Donna Haraway : les civilisations parentes & compagnes, les relations intra et inter espĂšces mutuelles, des agglomĂ©rĂ©s de plus que vivants, mais aussi des thĂšmes qui nous sont chers ici, de bio-impression 3D, d’ingĂ©nierie tissulaire, de bricolage gĂ©nomique et de biologie synthĂ©tique. On peut suivre dans Ontologie partagĂ©e, un recueil de texte des histoires mettant en scĂšne des organoĂŻdes, des morceaux de peaux artificielles greffĂ©es, etc. la SF de Donna Haraway, tout Ă  la fois : Science Fiction, Speculative Fabulation, String Figures, So Far.

On peut voir l’importance de l’écriture, dans les Ă©crits des designers, par exemple chez Alessandro Mendini, on y retrouve des journaux intimes, des rĂ©flexions sur le robot, ect., quelle est pour toi la place de l’écriture dans ton travail ? 

Comment est-ce qu’on fait pour parler du vivant Ă  travers un stylo, un modĂšle 3D, un objet, un scĂ©nario ?


Conclusion 

Nous remercions chaleureusement Arthur-Donald BouillĂ©, Lisa Dehove & Xavier Montoy. Cet Ă©pisode est la seconde partie de l’interview, vous pouvez Ă©couter la premiĂšre partie de l’interview sur la page de l’émission qui traite du concours iGEM vu et vĂ©cu par les designers. 

Pour ce cinquiÚme épisode de la série Bio is the new black, l'équipe est composée de : Elise Rigot & Dascritch 

La release a été shippée avec les moyens techniques de Bio is the new black et de CPU. Nous remercions le Morning OS, le collectif BAM, Lysiane Lagadic, Mikhael Pommier, Judith Krief & Marie Truffier pour leur écoute bienveillante.

L'intĂ©gralitĂ© du programme, des extraits et nos sources sont disponibles sur le site cpu.pm sur la page de l’émission cpu.pm/154 et sur les diffĂ©rentes plateformes d’écoute, vous pouvez commenter et partager. 

Prochaine release : Nous vous donnons rendez-vous jeudi prochain Ă  11h.

Si vous nous Ă©coutez sur radio FMR le jeudi, il est midi, nous cĂ©dons l’antenne Ă  Monique Blanquet. 

La programmation musicale est de Elise Rigot.

Share

Embed

To listen also

Description

🩗 Bio Is The New  Black #5 - PARTIE 2  Le design entre vivant et artificiel, dialogue entre Arthur-Donald BouillĂ©, Lisa Dehove & Xavier Montoy 🩄

Au-delĂ  de la biomĂ©dialitĂ© (Hauser) explorĂ©e par les artistes Ă  la fin des annĂ©es 1990 dans le mouvement du bioart, les designers interrogent aujourd’hui les laboratoires de biologie comme terrain fertile de collaborations. En tant que projecteurs, il y aurait tout lieu de croire que ces derniers auraient pour rĂŽle l’anticipation ou la mise sur le marchĂ© des dĂ©couvertes scientifiques. Rien n’est moins sĂ»r ! Dans la friction entre vivant et artificiel, les designers veulent soulever les questions Ă©thiques, souhaitent s’emparer de l’histoire des vivants avec la mĂȘme lĂ©gitimitĂ© que les scientifiques, et ainsi,  participer eux-aussi  à la construction du savoir.

Nous aborderons ces thĂšmes sous la forme de plusieurs dialogues entre Lisa Dehove, Arthur-Donald BouillĂ© & Xavier Montoy. Voici la deuxiĂšme partie de cet entretien. Pour retrouver la premiĂšre partie de l’entretien, c’est par ici.  


Dans cette release de CPU :

Des fictions 📖 

Des outils 🖌 

Une éthique embarquée

Une chorégraphie de cafards 


Nos invités sont Arthur-Donald Bouillé & Xavier Montoy.

L'Ă©quipe aujourd'hui : Elise Rigot & Dascritch


Documentation


đŸ§œâ€â™€ïž Paillasse du design


🔗 A propos des invitĂ©s :


Arthur-Donald Bouillé


Xavier Montoy

  • Site Xavier Montoy 
  • Projet Xavier Montoy, 2018, Poudre aux Yeux 
  • Projet Xavier Montoy, 2018, The Tillers’Roaches
  • « Artifice Naturel : Mettre en forme le vivant  », mĂ©moire de fin d’étude Ă  l’ENSCI Les Ateliers, 2018, de Xavier Montoy sous la direction de Camille BosquĂ©


📚 RĂ©fĂ©rences diverses citĂ©es ou Ă©voquĂ©es lors du podcast :


🐙 Donna Haraway 


đŸș Baptiste Morizot 



Glossaire 

Matrice extra-cellulaire : « La matrice extracellulaire correspond Ă  un ensemble de macromolĂ©cules extracellulaires (protĂ©ines, glucides et eau) sĂ©crĂ©tĂ©es localement par les cellules d’un tissu et organisĂ© en un rĂ©seau complexe autour de ces cellules. » (source)

HomĂ©ostasie : StratĂ©gies de l'organisme qui vise Ă  maintenir ou Ă  ramener les diffĂ©rentes constantes physiologiques (tempĂ©rature, dĂ©bit sanguin, tension artĂ©rielle, etc.) Ă  des degrĂ©s qui ne s'Ă©cartent pas de la normale, et donc convenables Ă  sa survie. Cela peut ĂȘtre le degrĂ© de salinitĂ© du cytoplasme des algues monocellulaires, ou la tempĂ©rature pour les mammifĂšres.

Symbiose : Association durable entre deux ou plusieurs organismes et profitable mutuellement. Contrairement au parasitisme, l'interaction entre les deux espĂšces peut ĂȘtre intriquĂ©es au point de ne pouvoir survivre l'une sans l'autre comme pour les lychens (entre une algue et un champignon) ou les coraux tropicaux (entre des polypes et certaines micro-algues, les zooxanthelles). La symbiose, est un mot simple, Ă©crit Donna Haraway, biologiste, historienne, & philosophe des sciences amĂ©ricaine, qui signifie « construire-avec », « fabriquer-avec », « rĂ©aliser-avec ». La symbiose dĂ©passe l’autopoĂŻĂšse, et montre un systĂšme d'interdĂ©pendance et de relations Ă  l'Ɠuvre dans toute organisation vivante.


 

 📖  Lecture :

« Compagnonnage », Arthur-Donald BouillĂ©, Ontologie partagĂ©e, sĂ©rie d’essais et de fictions, auto-Ă©dition en ligne, 2020, tout droit rĂ©servĂ©, l’extrait figure Ă  titre documentaire : 


 « Compagnonnage

Ça n’était qu’une forme spongieuse. Une cascade de couches successives

qui dessinaient un entrelacement de filaments dans une forme marquée

de petites courbes plongeantes ici et lĂ . Le tout dessinait quelque chose

d’amorphe, un ensemble nĂ©buleux et flou dont la description empirique

aurait pu s’apparenter Ă  l’observation d’un liquide dont le flux aurait Ă©tĂ©

pris sur le vif, comme l’instantanĂ©e d’une mare de pĂ©trole incolore figĂ©e

pour l’éternitĂ©.

Les chercheurs l’appelait la matrice extracellulaire. Un support artificiel

pour accueillir les formes de vie élémentaires, des cellules.

Et c’est ainsi que cet objet Ă©trange dont seule la couleur la distinguait

d’une roche ayant subi l’érosion de l’ocĂ©an fut Ă©pris de vie. Une vie

presque imperceptible disposée à la surface des filaments, absorbée par

les interstices de la matiĂšre se rĂ©fugie au cƓur de ces murailles microscopiques.

Ces petites entités vivantes se multiplient, pullulent pour combler

les creux et les vides, et ainsi resurgissent sur les pourtours de l’objet.

Elles envahissent ce terrain autrefois vague et inerte devenu une forme

amplifiĂ©e, lissĂ©e par l’accumulation des cellules formant une couche

externe homéostatique.

AprĂšs quelques jours au cours desquels les scientifiques prirent soin de

fournir des éléments nutritifs à cet objet vivant, ils me le déposÚrent et

me conseillaient de laisser la Chose dont la couleur s’apparentait maintenant

Ă  une masse non homogĂšne de bleu et de rose, dans un liquide

semblable à une gélatine translucide.

Et bien que cet environnement semblait ĂȘtre vide de tout potentiel

interactif, il formulait un milieu de symbiose primitif pour ce nouvel

organisme qui bientĂŽt viendrait se greffer Ă  mon corps.

Un petit morceau de chair luisante agrippé à mon bras tel un parasite, un

organisme xénorécepteur qui lie une relation nouvelle avec mon microbiote

cutanĂ©. Une transmission de nutriment dans un sens et celle d’une

information dans l’autre. »


Â đŸŽ” Musiques : 

  •  Alain Damasio & Yan PĂ©chin, Entrer dans la couleur (2019) 8:49
  • Cat Power, What the world needs now, single (2018) 2:46


đŸŽšïž Fonds musicaux :

  • RenĂ© Aubry, MĂ©moires du futur 1, Album MĂ©moires du futur (2006) 5:06
  • Bernie Krause, Territoire n°3  Algonquin Park, Album : Fondation Cartier, Le Grand Orchestre des Animaux Les territoires de Bernie Krause (2016)



Paillasse du design : Habiter parmis les vivants 

Au bord du promontoire, tu hisses ton corps. Tu esquisses un premier plongeon. Cela grouille de vie. Autour de toi, des arbres, de l’herbe, des oiseaux, des branches, le sol, la terre, un orchestre animal que nous donnerait à entendre Bernie Krause et puis, un peu plus tard, la voix d’un philosophe, celle de Baptiste Morizot, dans un extrait d’un trùs beau podcast Renaütre ici du studio Tarabust et Auvergne-Rhîne-Alpes Tourisme. Il ouvre par sa voix, un chemin pour notre dialogue.

Habiter autrement, percevoir d’autres maniĂšres d’ĂȘtre vivant, savoir ce Ă  quoi nous tenons, pouvoir le nommer, le dĂ©crire, dessiner sa trace et suivre ses pas, se pencher sur les interrelations, comprendre les dynamiques des vivants, en faire partie.

Bienvenue dans Bio is the new Black.


Introduction 

Bio Is The New Black invite artistes, designers, philosophes, scientifiques et ingénieurs à explorer les multiples questions éthiques, critiques et de créations qui se posent avec les technologies de bio-fabrication. 

Nous sommes au Morning OS, dans la salle du serveur du collectif BAM, un grand merci Ă  eux pour ce plan de replis au calme. Quelques oreilles attentives nous Ă©coutent, ce sont celles de Lysiane Lagadic, Marie Truffier, Mikhael Pommier & Judith Krief merci Ă  vous d’ĂȘtre parmi nous, je vous invite Ă  intervenir et poser vos questions.


Pour planter le décor, voici les personnages :

Arthur-Donald Bouillé, poÚte au coeur de la matiÚre

Xavier Montoy, Kafka des temps modernes


Nous diffusons la seconde partie de notre interview oĂč nous discutons du design entre vivant et artificiel. Vous pouvez retrouver la premiĂšre partie de cette interview dans la page de l’émission.  


DeuxiĂšme partie : Vivant & artificiel, quels outils pour le design ?

Arthur, Xavier, comment est-ce que vous avez adapté vos pratiques pour bosser sur des sujets qui concerne les vivants : le couple naturel/artificiel pour toi Xavier, le rapport entre humain et non humain de ton cÎté Arthur ?

Dans tes Ă©crits, Arthur, on retrouve de trĂšs belles expressions, dont certaines sont empruntĂ©es au travail de Donna Haraway : les civilisations parentes & compagnes, les relations intra et inter espĂšces mutuelles, des agglomĂ©rĂ©s de plus que vivants, mais aussi des thĂšmes qui nous sont chers ici, de bio-impression 3D, d’ingĂ©nierie tissulaire, de bricolage gĂ©nomique et de biologie synthĂ©tique. On peut suivre dans Ontologie partagĂ©e, un recueil de texte des histoires mettant en scĂšne des organoĂŻdes, des morceaux de peaux artificielles greffĂ©es, etc. la SF de Donna Haraway, tout Ă  la fois : Science Fiction, Speculative Fabulation, String Figures, So Far.

On peut voir l’importance de l’écriture, dans les Ă©crits des designers, par exemple chez Alessandro Mendini, on y retrouve des journaux intimes, des rĂ©flexions sur le robot, ect., quelle est pour toi la place de l’écriture dans ton travail ? 

Comment est-ce qu’on fait pour parler du vivant Ă  travers un stylo, un modĂšle 3D, un objet, un scĂ©nario ?


Conclusion 

Nous remercions chaleureusement Arthur-Donald BouillĂ©, Lisa Dehove & Xavier Montoy. Cet Ă©pisode est la seconde partie de l’interview, vous pouvez Ă©couter la premiĂšre partie de l’interview sur la page de l’émission qui traite du concours iGEM vu et vĂ©cu par les designers. 

Pour ce cinquiÚme épisode de la série Bio is the new black, l'équipe est composée de : Elise Rigot & Dascritch 

La release a été shippée avec les moyens techniques de Bio is the new black et de CPU. Nous remercions le Morning OS, le collectif BAM, Lysiane Lagadic, Mikhael Pommier, Judith Krief & Marie Truffier pour leur écoute bienveillante.

L'intĂ©gralitĂ© du programme, des extraits et nos sources sont disponibles sur le site cpu.pm sur la page de l’émission cpu.pm/154 et sur les diffĂ©rentes plateformes d’écoute, vous pouvez commenter et partager. 

Prochaine release : Nous vous donnons rendez-vous jeudi prochain Ă  11h.

Si vous nous Ă©coutez sur radio FMR le jeudi, il est midi, nous cĂ©dons l’antenne Ă  Monique Blanquet. 

La programmation musicale est de Elise Rigot.

Description

🩗 Bio Is The New  Black #5 - PARTIE 2  Le design entre vivant et artificiel, dialogue entre Arthur-Donald BouillĂ©, Lisa Dehove & Xavier Montoy 🩄

Au-delĂ  de la biomĂ©dialitĂ© (Hauser) explorĂ©e par les artistes Ă  la fin des annĂ©es 1990 dans le mouvement du bioart, les designers interrogent aujourd’hui les laboratoires de biologie comme terrain fertile de collaborations. En tant que projecteurs, il y aurait tout lieu de croire que ces derniers auraient pour rĂŽle l’anticipation ou la mise sur le marchĂ© des dĂ©couvertes scientifiques. Rien n’est moins sĂ»r ! Dans la friction entre vivant et artificiel, les designers veulent soulever les questions Ă©thiques, souhaitent s’emparer de l’histoire des vivants avec la mĂȘme lĂ©gitimitĂ© que les scientifiques, et ainsi,  participer eux-aussi  à la construction du savoir.

Nous aborderons ces thĂšmes sous la forme de plusieurs dialogues entre Lisa Dehove, Arthur-Donald BouillĂ© & Xavier Montoy. Voici la deuxiĂšme partie de cet entretien. Pour retrouver la premiĂšre partie de l’entretien, c’est par ici.  


Dans cette release de CPU :

Des fictions 📖 

Des outils 🖌 

Une éthique embarquée

Une chorégraphie de cafards 


Nos invités sont Arthur-Donald Bouillé & Xavier Montoy.

L'Ă©quipe aujourd'hui : Elise Rigot & Dascritch


Documentation


đŸ§œâ€â™€ïž Paillasse du design


🔗 A propos des invitĂ©s :


Arthur-Donald Bouillé


Xavier Montoy

  • Site Xavier Montoy 
  • Projet Xavier Montoy, 2018, Poudre aux Yeux 
  • Projet Xavier Montoy, 2018, The Tillers’Roaches
  • « Artifice Naturel : Mettre en forme le vivant  », mĂ©moire de fin d’étude Ă  l’ENSCI Les Ateliers, 2018, de Xavier Montoy sous la direction de Camille BosquĂ©


📚 RĂ©fĂ©rences diverses citĂ©es ou Ă©voquĂ©es lors du podcast :


🐙 Donna Haraway 


đŸș Baptiste Morizot 



Glossaire 

Matrice extra-cellulaire : « La matrice extracellulaire correspond Ă  un ensemble de macromolĂ©cules extracellulaires (protĂ©ines, glucides et eau) sĂ©crĂ©tĂ©es localement par les cellules d’un tissu et organisĂ© en un rĂ©seau complexe autour de ces cellules. » (source)

HomĂ©ostasie : StratĂ©gies de l'organisme qui vise Ă  maintenir ou Ă  ramener les diffĂ©rentes constantes physiologiques (tempĂ©rature, dĂ©bit sanguin, tension artĂ©rielle, etc.) Ă  des degrĂ©s qui ne s'Ă©cartent pas de la normale, et donc convenables Ă  sa survie. Cela peut ĂȘtre le degrĂ© de salinitĂ© du cytoplasme des algues monocellulaires, ou la tempĂ©rature pour les mammifĂšres.

Symbiose : Association durable entre deux ou plusieurs organismes et profitable mutuellement. Contrairement au parasitisme, l'interaction entre les deux espĂšces peut ĂȘtre intriquĂ©es au point de ne pouvoir survivre l'une sans l'autre comme pour les lychens (entre une algue et un champignon) ou les coraux tropicaux (entre des polypes et certaines micro-algues, les zooxanthelles). La symbiose, est un mot simple, Ă©crit Donna Haraway, biologiste, historienne, & philosophe des sciences amĂ©ricaine, qui signifie « construire-avec », « fabriquer-avec », « rĂ©aliser-avec ». La symbiose dĂ©passe l’autopoĂŻĂšse, et montre un systĂšme d'interdĂ©pendance et de relations Ă  l'Ɠuvre dans toute organisation vivante.


 

 📖  Lecture :

« Compagnonnage », Arthur-Donald BouillĂ©, Ontologie partagĂ©e, sĂ©rie d’essais et de fictions, auto-Ă©dition en ligne, 2020, tout droit rĂ©servĂ©, l’extrait figure Ă  titre documentaire : 


 « Compagnonnage

Ça n’était qu’une forme spongieuse. Une cascade de couches successives

qui dessinaient un entrelacement de filaments dans une forme marquée

de petites courbes plongeantes ici et lĂ . Le tout dessinait quelque chose

d’amorphe, un ensemble nĂ©buleux et flou dont la description empirique

aurait pu s’apparenter Ă  l’observation d’un liquide dont le flux aurait Ă©tĂ©

pris sur le vif, comme l’instantanĂ©e d’une mare de pĂ©trole incolore figĂ©e

pour l’éternitĂ©.

Les chercheurs l’appelait la matrice extracellulaire. Un support artificiel

pour accueillir les formes de vie élémentaires, des cellules.

Et c’est ainsi que cet objet Ă©trange dont seule la couleur la distinguait

d’une roche ayant subi l’érosion de l’ocĂ©an fut Ă©pris de vie. Une vie

presque imperceptible disposée à la surface des filaments, absorbée par

les interstices de la matiĂšre se rĂ©fugie au cƓur de ces murailles microscopiques.

Ces petites entités vivantes se multiplient, pullulent pour combler

les creux et les vides, et ainsi resurgissent sur les pourtours de l’objet.

Elles envahissent ce terrain autrefois vague et inerte devenu une forme

amplifiĂ©e, lissĂ©e par l’accumulation des cellules formant une couche

externe homéostatique.

AprĂšs quelques jours au cours desquels les scientifiques prirent soin de

fournir des éléments nutritifs à cet objet vivant, ils me le déposÚrent et

me conseillaient de laisser la Chose dont la couleur s’apparentait maintenant

Ă  une masse non homogĂšne de bleu et de rose, dans un liquide

semblable à une gélatine translucide.

Et bien que cet environnement semblait ĂȘtre vide de tout potentiel

interactif, il formulait un milieu de symbiose primitif pour ce nouvel

organisme qui bientĂŽt viendrait se greffer Ă  mon corps.

Un petit morceau de chair luisante agrippé à mon bras tel un parasite, un

organisme xénorécepteur qui lie une relation nouvelle avec mon microbiote

cutanĂ©. Une transmission de nutriment dans un sens et celle d’une

information dans l’autre. »


Â đŸŽ” Musiques : 

  •  Alain Damasio & Yan PĂ©chin, Entrer dans la couleur (2019) 8:49
  • Cat Power, What the world needs now, single (2018) 2:46


đŸŽšïž Fonds musicaux :

  • RenĂ© Aubry, MĂ©moires du futur 1, Album MĂ©moires du futur (2006) 5:06
  • Bernie Krause, Territoire n°3  Algonquin Park, Album : Fondation Cartier, Le Grand Orchestre des Animaux Les territoires de Bernie Krause (2016)



Paillasse du design : Habiter parmis les vivants 

Au bord du promontoire, tu hisses ton corps. Tu esquisses un premier plongeon. Cela grouille de vie. Autour de toi, des arbres, de l’herbe, des oiseaux, des branches, le sol, la terre, un orchestre animal que nous donnerait à entendre Bernie Krause et puis, un peu plus tard, la voix d’un philosophe, celle de Baptiste Morizot, dans un extrait d’un trùs beau podcast Renaütre ici du studio Tarabust et Auvergne-Rhîne-Alpes Tourisme. Il ouvre par sa voix, un chemin pour notre dialogue.

Habiter autrement, percevoir d’autres maniĂšres d’ĂȘtre vivant, savoir ce Ă  quoi nous tenons, pouvoir le nommer, le dĂ©crire, dessiner sa trace et suivre ses pas, se pencher sur les interrelations, comprendre les dynamiques des vivants, en faire partie.

Bienvenue dans Bio is the new Black.


Introduction 

Bio Is The New Black invite artistes, designers, philosophes, scientifiques et ingénieurs à explorer les multiples questions éthiques, critiques et de créations qui se posent avec les technologies de bio-fabrication. 

Nous sommes au Morning OS, dans la salle du serveur du collectif BAM, un grand merci Ă  eux pour ce plan de replis au calme. Quelques oreilles attentives nous Ă©coutent, ce sont celles de Lysiane Lagadic, Marie Truffier, Mikhael Pommier & Judith Krief merci Ă  vous d’ĂȘtre parmi nous, je vous invite Ă  intervenir et poser vos questions.


Pour planter le décor, voici les personnages :

Arthur-Donald Bouillé, poÚte au coeur de la matiÚre

Xavier Montoy, Kafka des temps modernes


Nous diffusons la seconde partie de notre interview oĂč nous discutons du design entre vivant et artificiel. Vous pouvez retrouver la premiĂšre partie de cette interview dans la page de l’émission.  


DeuxiĂšme partie : Vivant & artificiel, quels outils pour le design ?

Arthur, Xavier, comment est-ce que vous avez adapté vos pratiques pour bosser sur des sujets qui concerne les vivants : le couple naturel/artificiel pour toi Xavier, le rapport entre humain et non humain de ton cÎté Arthur ?

Dans tes Ă©crits, Arthur, on retrouve de trĂšs belles expressions, dont certaines sont empruntĂ©es au travail de Donna Haraway : les civilisations parentes & compagnes, les relations intra et inter espĂšces mutuelles, des agglomĂ©rĂ©s de plus que vivants, mais aussi des thĂšmes qui nous sont chers ici, de bio-impression 3D, d’ingĂ©nierie tissulaire, de bricolage gĂ©nomique et de biologie synthĂ©tique. On peut suivre dans Ontologie partagĂ©e, un recueil de texte des histoires mettant en scĂšne des organoĂŻdes, des morceaux de peaux artificielles greffĂ©es, etc. la SF de Donna Haraway, tout Ă  la fois : Science Fiction, Speculative Fabulation, String Figures, So Far.

On peut voir l’importance de l’écriture, dans les Ă©crits des designers, par exemple chez Alessandro Mendini, on y retrouve des journaux intimes, des rĂ©flexions sur le robot, ect., quelle est pour toi la place de l’écriture dans ton travail ? 

Comment est-ce qu’on fait pour parler du vivant Ă  travers un stylo, un modĂšle 3D, un objet, un scĂ©nario ?


Conclusion 

Nous remercions chaleureusement Arthur-Donald BouillĂ©, Lisa Dehove & Xavier Montoy. Cet Ă©pisode est la seconde partie de l’interview, vous pouvez Ă©couter la premiĂšre partie de l’interview sur la page de l’émission qui traite du concours iGEM vu et vĂ©cu par les designers. 

Pour ce cinquiÚme épisode de la série Bio is the new black, l'équipe est composée de : Elise Rigot & Dascritch 

La release a été shippée avec les moyens techniques de Bio is the new black et de CPU. Nous remercions le Morning OS, le collectif BAM, Lysiane Lagadic, Mikhael Pommier, Judith Krief & Marie Truffier pour leur écoute bienveillante.

L'intĂ©gralitĂ© du programme, des extraits et nos sources sont disponibles sur le site cpu.pm sur la page de l’émission cpu.pm/154 et sur les diffĂ©rentes plateformes d’écoute, vous pouvez commenter et partager. 

Prochaine release : Nous vous donnons rendez-vous jeudi prochain Ă  11h.

Si vous nous Ă©coutez sur radio FMR le jeudi, il est midi, nous cĂ©dons l’antenne Ă  Monique Blanquet. 

La programmation musicale est de Elise Rigot.

Share

Embed

To listen also