undefined cover
undefined cover
Brillante #3 Karine Chedid - créatrice de Karine Chedid Joaillerie cover
Brillante #3 Karine Chedid - créatrice de Karine Chedid Joaillerie cover
Brillante

Brillante #3 Karine Chedid - créatrice de Karine Chedid Joaillerie

Brillante #3 Karine Chedid - créatrice de Karine Chedid Joaillerie

44min |19/12/2020
Listen
undefined cover
undefined cover
Brillante #3 Karine Chedid - créatrice de Karine Chedid Joaillerie cover
Brillante #3 Karine Chedid - créatrice de Karine Chedid Joaillerie cover
Brillante

Brillante #3 Karine Chedid - créatrice de Karine Chedid Joaillerie

Brillante #3 Karine Chedid - créatrice de Karine Chedid Joaillerie

44min |19/12/2020
Listen

Description

  Les femmes de la joaillerie sont passionnées et cultivées, intelligentes et créatives, bosseuses et imaginatives. Elles sont brillantes !

On imagine le monde des bijoux comme un secteur léger et opulent. La réalité est autre. C’est un monde qui exige l’excellence dans tous les domaines, un monde de travail acharné des artisans d’art aux mains de fée aux groupes internationaux à la puissance supranationale. Le monde des bijoux c’est aussi une certaine image de la France qui s’impose depuis le XVIIe siècle. Et dans ce monde protéiforme, les femmes ont du se sertir une place. Et elles ont réussi parce qu’elles sont brillantes.

Dans ce podcast, Brillante, je vous fais découvrir non pas l’envers du décor, mais la réalité du monde joaillier au féminin en interviewant les femmes de la joaillerie. A chaque fois, je leur demande un conseil pour une femme qui serait tentée par ce monde où le scintillement de vitrine cache l’exigence du travail et de l’investissement personnel, pour que la prochaine génération se prépare ainsi à devenir brillante.

Dans cette émission, je reçois aujourd’hui Karine Chedid, une femme qui a brillamment réussie sa reconversion en joaillerie. Je sais que beaucoup d’entre nous sont en réflexion ou sont en train de se créer une nouvelle partie de vie. Pour toutes celles que la joaillerie attire, Karine Chedid nous raconte son parcours de reconversion, du salariat à l’entrepreneuriat, du software aux voitures de luxe pour arriver à créer sa propre marque de joaillerie.

Je vous invite à me faire part de vos commentaires, de vos réactions, de vos envies ou de vos questions pour Karine sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le Bijou. 

Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. Chaque dimanche j’émets en alternance sur un podcast différent. Dans le podcast Il était une fois le bijou j’explore une thématique en saison courte. Dans le podcast le bijou comme un bisou je raconte les grandes et petites histoires et l’actualité du bijou. Et le podcast Brillante émet le 3e dimanche du mois.

En attendant ce rendez-vous, encouragez le podcast en vous abonnant à votre plate-forme d’écoute préférée ou sur youTube et en mettant des commentaires, ça fait vraiment une différence ! Si vous êtes sur apple podcast mettez plein d’étoiles, brillantes, et partagez, sans modération. !

Je vous souhaite une semaine brillante et vous donne rendez-vous, après un petit intermède de Noël, le 10 janvier sur le podcast Il était une fois le bijou où Philippe Serret, l’expert de la vente des bijoux de la princesse Soraya, de la duchesse de Winstor nous expliquera comment on vend un bijou d’exception. 

En attendant, passez de belles et scintillantes fêtes de fin d’année et soyez Brillante !

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

YouTube

Musique : Thomas Fouqueray

Ingénieure son  Alice Krief, Les Belles Fréquences

Description

  Les femmes de la joaillerie sont passionnées et cultivées, intelligentes et créatives, bosseuses et imaginatives. Elles sont brillantes !

On imagine le monde des bijoux comme un secteur léger et opulent. La réalité est autre. C’est un monde qui exige l’excellence dans tous les domaines, un monde de travail acharné des artisans d’art aux mains de fée aux groupes internationaux à la puissance supranationale. Le monde des bijoux c’est aussi une certaine image de la France qui s’impose depuis le XVIIe siècle. Et dans ce monde protéiforme, les femmes ont du se sertir une place. Et elles ont réussi parce qu’elles sont brillantes.

Dans ce podcast, Brillante, je vous fais découvrir non pas l’envers du décor, mais la réalité du monde joaillier au féminin en interviewant les femmes de la joaillerie. A chaque fois, je leur demande un conseil pour une femme qui serait tentée par ce monde où le scintillement de vitrine cache l’exigence du travail et de l’investissement personnel, pour que la prochaine génération se prépare ainsi à devenir brillante.

Dans cette émission, je reçois aujourd’hui Karine Chedid, une femme qui a brillamment réussie sa reconversion en joaillerie. Je sais que beaucoup d’entre nous sont en réflexion ou sont en train de se créer une nouvelle partie de vie. Pour toutes celles que la joaillerie attire, Karine Chedid nous raconte son parcours de reconversion, du salariat à l’entrepreneuriat, du software aux voitures de luxe pour arriver à créer sa propre marque de joaillerie.

Je vous invite à me faire part de vos commentaires, de vos réactions, de vos envies ou de vos questions pour Karine sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le Bijou. 

Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. Chaque dimanche j’émets en alternance sur un podcast différent. Dans le podcast Il était une fois le bijou j’explore une thématique en saison courte. Dans le podcast le bijou comme un bisou je raconte les grandes et petites histoires et l’actualité du bijou. Et le podcast Brillante émet le 3e dimanche du mois.

En attendant ce rendez-vous, encouragez le podcast en vous abonnant à votre plate-forme d’écoute préférée ou sur youTube et en mettant des commentaires, ça fait vraiment une différence ! Si vous êtes sur apple podcast mettez plein d’étoiles, brillantes, et partagez, sans modération. !

Je vous souhaite une semaine brillante et vous donne rendez-vous, après un petit intermède de Noël, le 10 janvier sur le podcast Il était une fois le bijou où Philippe Serret, l’expert de la vente des bijoux de la princesse Soraya, de la duchesse de Winstor nous expliquera comment on vend un bijou d’exception. 

En attendant, passez de belles et scintillantes fêtes de fin d’année et soyez Brillante !

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

YouTube

Musique : Thomas Fouqueray

Ingénieure son  Alice Krief, Les Belles Fréquences

Share

Embed

You may also like

Description

  Les femmes de la joaillerie sont passionnées et cultivées, intelligentes et créatives, bosseuses et imaginatives. Elles sont brillantes !

On imagine le monde des bijoux comme un secteur léger et opulent. La réalité est autre. C’est un monde qui exige l’excellence dans tous les domaines, un monde de travail acharné des artisans d’art aux mains de fée aux groupes internationaux à la puissance supranationale. Le monde des bijoux c’est aussi une certaine image de la France qui s’impose depuis le XVIIe siècle. Et dans ce monde protéiforme, les femmes ont du se sertir une place. Et elles ont réussi parce qu’elles sont brillantes.

Dans ce podcast, Brillante, je vous fais découvrir non pas l’envers du décor, mais la réalité du monde joaillier au féminin en interviewant les femmes de la joaillerie. A chaque fois, je leur demande un conseil pour une femme qui serait tentée par ce monde où le scintillement de vitrine cache l’exigence du travail et de l’investissement personnel, pour que la prochaine génération se prépare ainsi à devenir brillante.

Dans cette émission, je reçois aujourd’hui Karine Chedid, une femme qui a brillamment réussie sa reconversion en joaillerie. Je sais que beaucoup d’entre nous sont en réflexion ou sont en train de se créer une nouvelle partie de vie. Pour toutes celles que la joaillerie attire, Karine Chedid nous raconte son parcours de reconversion, du salariat à l’entrepreneuriat, du software aux voitures de luxe pour arriver à créer sa propre marque de joaillerie.

Je vous invite à me faire part de vos commentaires, de vos réactions, de vos envies ou de vos questions pour Karine sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le Bijou. 

Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. Chaque dimanche j’émets en alternance sur un podcast différent. Dans le podcast Il était une fois le bijou j’explore une thématique en saison courte. Dans le podcast le bijou comme un bisou je raconte les grandes et petites histoires et l’actualité du bijou. Et le podcast Brillante émet le 3e dimanche du mois.

En attendant ce rendez-vous, encouragez le podcast en vous abonnant à votre plate-forme d’écoute préférée ou sur youTube et en mettant des commentaires, ça fait vraiment une différence ! Si vous êtes sur apple podcast mettez plein d’étoiles, brillantes, et partagez, sans modération. !

Je vous souhaite une semaine brillante et vous donne rendez-vous, après un petit intermède de Noël, le 10 janvier sur le podcast Il était une fois le bijou où Philippe Serret, l’expert de la vente des bijoux de la princesse Soraya, de la duchesse de Winstor nous expliquera comment on vend un bijou d’exception. 

En attendant, passez de belles et scintillantes fêtes de fin d’année et soyez Brillante !

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

YouTube

Musique : Thomas Fouqueray

Ingénieure son  Alice Krief, Les Belles Fréquences

Description

  Les femmes de la joaillerie sont passionnées et cultivées, intelligentes et créatives, bosseuses et imaginatives. Elles sont brillantes !

On imagine le monde des bijoux comme un secteur léger et opulent. La réalité est autre. C’est un monde qui exige l’excellence dans tous les domaines, un monde de travail acharné des artisans d’art aux mains de fée aux groupes internationaux à la puissance supranationale. Le monde des bijoux c’est aussi une certaine image de la France qui s’impose depuis le XVIIe siècle. Et dans ce monde protéiforme, les femmes ont du se sertir une place. Et elles ont réussi parce qu’elles sont brillantes.

Dans ce podcast, Brillante, je vous fais découvrir non pas l’envers du décor, mais la réalité du monde joaillier au féminin en interviewant les femmes de la joaillerie. A chaque fois, je leur demande un conseil pour une femme qui serait tentée par ce monde où le scintillement de vitrine cache l’exigence du travail et de l’investissement personnel, pour que la prochaine génération se prépare ainsi à devenir brillante.

Dans cette émission, je reçois aujourd’hui Karine Chedid, une femme qui a brillamment réussie sa reconversion en joaillerie. Je sais que beaucoup d’entre nous sont en réflexion ou sont en train de se créer une nouvelle partie de vie. Pour toutes celles que la joaillerie attire, Karine Chedid nous raconte son parcours de reconversion, du salariat à l’entrepreneuriat, du software aux voitures de luxe pour arriver à créer sa propre marque de joaillerie.

Je vous invite à me faire part de vos commentaires, de vos réactions, de vos envies ou de vos questions pour Karine sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le Bijou. 

Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. Chaque dimanche j’émets en alternance sur un podcast différent. Dans le podcast Il était une fois le bijou j’explore une thématique en saison courte. Dans le podcast le bijou comme un bisou je raconte les grandes et petites histoires et l’actualité du bijou. Et le podcast Brillante émet le 3e dimanche du mois.

En attendant ce rendez-vous, encouragez le podcast en vous abonnant à votre plate-forme d’écoute préférée ou sur youTube et en mettant des commentaires, ça fait vraiment une différence ! Si vous êtes sur apple podcast mettez plein d’étoiles, brillantes, et partagez, sans modération. !

Je vous souhaite une semaine brillante et vous donne rendez-vous, après un petit intermède de Noël, le 10 janvier sur le podcast Il était une fois le bijou où Philippe Serret, l’expert de la vente des bijoux de la princesse Soraya, de la duchesse de Winstor nous expliquera comment on vend un bijou d’exception. 

En attendant, passez de belles et scintillantes fêtes de fin d’année et soyez Brillante !

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

YouTube

Musique : Thomas Fouqueray

Ingénieure son  Alice Krief, Les Belles Fréquences

Share

Embed

You may also like