#4 Cyriel Huysentruyt : le plus Ardéchois des Flamands cover
#4 Cyriel Huysentruyt : le plus Ardéchois des Flamands cover
C'EST PRESQUE TOUT DANS LA TÊTE

#4 Cyriel Huysentruyt : le plus Ardéchois des Flamands

#4 Cyriel Huysentruyt : le plus Ardéchois des Flamands

1h23 |23/09/2021
Listen
#4 Cyriel Huysentruyt : le plus Ardéchois des Flamands cover
#4 Cyriel Huysentruyt : le plus Ardéchois des Flamands cover
C'EST PRESQUE TOUT DANS LA TÊTE

#4 Cyriel Huysentruyt : le plus Ardéchois des Flamands

#4 Cyriel Huysentruyt : le plus Ardéchois des Flamands

1h23 |23/09/2021
Listen

Description

Gérant et associé du restaurant Likoké dans le village des Vans en Ardèche, une étoile au Michelin,  [Cyril], si on le prononce “ à la Flamande “, en est certain : 

“ C’est tout dans la tête “.

Le mental semble en effet guider ses pas. Celui qu’il soigne, avec 2 heures à la salle de gym’ à une heure du matin, pour évacuer le run de la soirée où ses clients deviennent des invités. Ces runs de 15 à 16H qui s’enchaînent tout l’été.

--

Ce mental qu’il fait s’activer au pied de ses rangs de vignes. 


Les tous récents qu’il faut charruer dans les prochains jours et ceux que son père a planté à la fin des années 90.

--

On va l’évacuer tout de suite. Oui Cyriel, c’est le fils de Piet. Ce chef cuisinier qui récupère son étoile perdue en Belgique... au fin fond de l’Ardèche en redonnant au Lutin Gourmand un lustre et surtout un nom. 

Nom dont les origines remontent à un poisson et une légende du Congo. Ce pays bien connu du grand-père.

--

Mais aujourd'hui, Cyriel trace son propre cap avec Guido Niño Torres. Son associé Colombien. Le chef et boss en cuisine. Tous les deux, et entourés d’une équipe internationale, ils s’accomplissent pour mieux accomplir un truc au moins aussi bien que ce qu’a fait le Papa. Stop. On ne re-parlera pas davantage du père. 

--

Faire table rase. Bien distinguer le Trac versus le Stress. Proposer le job au sous-chef du jour au lendemain. Cyriel prend ses décisions avec le ventre. Mais le ventre c’est la tête n’est ce pas ? 

--

Alors il n’y aurait qu’un pas pour penser que le communicant et stratège prend rapidement ses décisions. Mais non, en homme “ du Nord “ il pèse et mûrit les choses avant de trancher.

Trancher, il l’a fait en nous invitant chez lui. 

À la maison. Plutôt qu’au restaurant. Plus pratique avant de prendre son TGV pour Paris. La maison. Une auberge espagnole dans un écrin de verdure et de nature. Ou normalement on se rend avec une cagoule pour ne pas identifier le spot. Peut-être cette discrétion toute Flamande ?

--

Alors merci. Car on est désormais doublement convaincu de réserver une table dès que c’est possible. Car l’expérience qu’elle soit culinaire, sensorielle ou sonore est une petite aventure. Et on avait adoré la première fois.

Pour suivre Cyril & déjeuner / dîner au Likoké :

http://www.likoke.fr/fr/

https://www.instagram.com/cyrielhuysentruyt/?hl=fr

Description

Gérant et associé du restaurant Likoké dans le village des Vans en Ardèche, une étoile au Michelin,  [Cyril], si on le prononce “ à la Flamande “, en est certain : 

“ C’est tout dans la tête “.

Le mental semble en effet guider ses pas. Celui qu’il soigne, avec 2 heures à la salle de gym’ à une heure du matin, pour évacuer le run de la soirée où ses clients deviennent des invités. Ces runs de 15 à 16H qui s’enchaînent tout l’été.

--

Ce mental qu’il fait s’activer au pied de ses rangs de vignes. 


Les tous récents qu’il faut charruer dans les prochains jours et ceux que son père a planté à la fin des années 90.

--

On va l’évacuer tout de suite. Oui Cyriel, c’est le fils de Piet. Ce chef cuisinier qui récupère son étoile perdue en Belgique... au fin fond de l’Ardèche en redonnant au Lutin Gourmand un lustre et surtout un nom. 

Nom dont les origines remontent à un poisson et une légende du Congo. Ce pays bien connu du grand-père.

--

Mais aujourd'hui, Cyriel trace son propre cap avec Guido Niño Torres. Son associé Colombien. Le chef et boss en cuisine. Tous les deux, et entourés d’une équipe internationale, ils s’accomplissent pour mieux accomplir un truc au moins aussi bien que ce qu’a fait le Papa. Stop. On ne re-parlera pas davantage du père. 

--

Faire table rase. Bien distinguer le Trac versus le Stress. Proposer le job au sous-chef du jour au lendemain. Cyriel prend ses décisions avec le ventre. Mais le ventre c’est la tête n’est ce pas ? 

--

Alors il n’y aurait qu’un pas pour penser que le communicant et stratège prend rapidement ses décisions. Mais non, en homme “ du Nord “ il pèse et mûrit les choses avant de trancher.

Trancher, il l’a fait en nous invitant chez lui. 

À la maison. Plutôt qu’au restaurant. Plus pratique avant de prendre son TGV pour Paris. La maison. Une auberge espagnole dans un écrin de verdure et de nature. Ou normalement on se rend avec une cagoule pour ne pas identifier le spot. Peut-être cette discrétion toute Flamande ?

--

Alors merci. Car on est désormais doublement convaincu de réserver une table dès que c’est possible. Car l’expérience qu’elle soit culinaire, sensorielle ou sonore est une petite aventure. Et on avait adoré la première fois.

Pour suivre Cyril & déjeuner / dîner au Likoké :

http://www.likoke.fr/fr/

https://www.instagram.com/cyrielhuysentruyt/?hl=fr

Share

Embed

You may also like

Description

Gérant et associé du restaurant Likoké dans le village des Vans en Ardèche, une étoile au Michelin,  [Cyril], si on le prononce “ à la Flamande “, en est certain : 

“ C’est tout dans la tête “.

Le mental semble en effet guider ses pas. Celui qu’il soigne, avec 2 heures à la salle de gym’ à une heure du matin, pour évacuer le run de la soirée où ses clients deviennent des invités. Ces runs de 15 à 16H qui s’enchaînent tout l’été.

--

Ce mental qu’il fait s’activer au pied de ses rangs de vignes. 


Les tous récents qu’il faut charruer dans les prochains jours et ceux que son père a planté à la fin des années 90.

--

On va l’évacuer tout de suite. Oui Cyriel, c’est le fils de Piet. Ce chef cuisinier qui récupère son étoile perdue en Belgique... au fin fond de l’Ardèche en redonnant au Lutin Gourmand un lustre et surtout un nom. 

Nom dont les origines remontent à un poisson et une légende du Congo. Ce pays bien connu du grand-père.

--

Mais aujourd'hui, Cyriel trace son propre cap avec Guido Niño Torres. Son associé Colombien. Le chef et boss en cuisine. Tous les deux, et entourés d’une équipe internationale, ils s’accomplissent pour mieux accomplir un truc au moins aussi bien que ce qu’a fait le Papa. Stop. On ne re-parlera pas davantage du père. 

--

Faire table rase. Bien distinguer le Trac versus le Stress. Proposer le job au sous-chef du jour au lendemain. Cyriel prend ses décisions avec le ventre. Mais le ventre c’est la tête n’est ce pas ? 

--

Alors il n’y aurait qu’un pas pour penser que le communicant et stratège prend rapidement ses décisions. Mais non, en homme “ du Nord “ il pèse et mûrit les choses avant de trancher.

Trancher, il l’a fait en nous invitant chez lui. 

À la maison. Plutôt qu’au restaurant. Plus pratique avant de prendre son TGV pour Paris. La maison. Une auberge espagnole dans un écrin de verdure et de nature. Ou normalement on se rend avec une cagoule pour ne pas identifier le spot. Peut-être cette discrétion toute Flamande ?

--

Alors merci. Car on est désormais doublement convaincu de réserver une table dès que c’est possible. Car l’expérience qu’elle soit culinaire, sensorielle ou sonore est une petite aventure. Et on avait adoré la première fois.

Pour suivre Cyril & déjeuner / dîner au Likoké :

http://www.likoke.fr/fr/

https://www.instagram.com/cyrielhuysentruyt/?hl=fr

Description

Gérant et associé du restaurant Likoké dans le village des Vans en Ardèche, une étoile au Michelin,  [Cyril], si on le prononce “ à la Flamande “, en est certain : 

“ C’est tout dans la tête “.

Le mental semble en effet guider ses pas. Celui qu’il soigne, avec 2 heures à la salle de gym’ à une heure du matin, pour évacuer le run de la soirée où ses clients deviennent des invités. Ces runs de 15 à 16H qui s’enchaînent tout l’été.

--

Ce mental qu’il fait s’activer au pied de ses rangs de vignes. 


Les tous récents qu’il faut charruer dans les prochains jours et ceux que son père a planté à la fin des années 90.

--

On va l’évacuer tout de suite. Oui Cyriel, c’est le fils de Piet. Ce chef cuisinier qui récupère son étoile perdue en Belgique... au fin fond de l’Ardèche en redonnant au Lutin Gourmand un lustre et surtout un nom. 

Nom dont les origines remontent à un poisson et une légende du Congo. Ce pays bien connu du grand-père.

--

Mais aujourd'hui, Cyriel trace son propre cap avec Guido Niño Torres. Son associé Colombien. Le chef et boss en cuisine. Tous les deux, et entourés d’une équipe internationale, ils s’accomplissent pour mieux accomplir un truc au moins aussi bien que ce qu’a fait le Papa. Stop. On ne re-parlera pas davantage du père. 

--

Faire table rase. Bien distinguer le Trac versus le Stress. Proposer le job au sous-chef du jour au lendemain. Cyriel prend ses décisions avec le ventre. Mais le ventre c’est la tête n’est ce pas ? 

--

Alors il n’y aurait qu’un pas pour penser que le communicant et stratège prend rapidement ses décisions. Mais non, en homme “ du Nord “ il pèse et mûrit les choses avant de trancher.

Trancher, il l’a fait en nous invitant chez lui. 

À la maison. Plutôt qu’au restaurant. Plus pratique avant de prendre son TGV pour Paris. La maison. Une auberge espagnole dans un écrin de verdure et de nature. Ou normalement on se rend avec une cagoule pour ne pas identifier le spot. Peut-être cette discrétion toute Flamande ?

--

Alors merci. Car on est désormais doublement convaincu de réserver une table dès que c’est possible. Car l’expérience qu’elle soit culinaire, sensorielle ou sonore est une petite aventure. Et on avait adoré la première fois.

Pour suivre Cyril & déjeuner / dîner au Likoké :

http://www.likoke.fr/fr/

https://www.instagram.com/cyrielhuysentruyt/?hl=fr

Share

Embed

You may also like