#6 Philippe Tournaire. D’abord sculpteur sur métaux précieux cover
#6 Philippe Tournaire. D’abord sculpteur sur métaux précieux cover
C'EST PRESQUE TOUT DANS LA TÊTE

#6 Philippe Tournaire. D’abord sculpteur sur métaux précieux

#6 Philippe Tournaire. D’abord sculpteur sur métaux précieux

1h23 |07/10/2021
Listen
#6 Philippe Tournaire. D’abord sculpteur sur métaux précieux cover
#6 Philippe Tournaire. D’abord sculpteur sur métaux précieux cover
C'EST PRESQUE TOUT DANS LA TÊTE

#6 Philippe Tournaire. D’abord sculpteur sur métaux précieux

#6 Philippe Tournaire. D’abord sculpteur sur métaux précieux

1h23 |07/10/2021
Listen

Description

Mais surtout serviteur de “ La Parabole des Talents “.  

Pas simple de présenter Philippe Tournaire. 

Le bijoutier. A moins que ce soit le joaillier. 

--

On ne voudrait pas faire injure au fils.

D’une maman à la culture générale débordante. Qui lui enseigne ce qui se cache derrière un tas de cailloux(une église ou abbaye selon Philippe) et lui fait écouter France Musique ou Cultures.

D’un artisan et d’un papa surtout très cultivé. Véritable puits de science. Qui lui a appris à souder du métal à 8 ans. Souder le métal ? 

Oui cet art de relier deux pièces sans colle. Action essentielle selon Philippe. Tout du moins aussi essentielle que de savoir monter un mur de pierres. Ou semer une graine et l’aider à pousser. 

--

Vous n’y êtes pas encore. C’est normal. Alors son portrait chinois peut nous y aider.

S’il était un animal ? Un buffle. Son signe chinois. Un animal qui avance doucement mais sûrement.

Un plat ? Aucun. Car il y en aurait trop puisque Philippe est un gourmand. Mais surtout gourmand de la vie a priori… Lui qui pense que tout n’est pas dans la tête mais que “ tout est dans le vivant “ 

--

Son cursus ? 

A 12 ans il rejoint l’internat du lycée d’altitude de Briançon. Une communauté ouverte sur le monde. 

Avec un système éducatif dont l’objectif du proviseur était d’élever “ le niveau de l’humanité ” … Quelle promesse ! Visiblement tenue. 

Car Philippe semble en être le témoin vivant aujourd’hui. 

On passera vite ici toutes les dates clés que Philippe prend le temps de détailler avec une mémoire aiguisée. Peut être pouvons-nous nous arrêter sur ce moment de la vie, où animateur de discothèque, il s’aperçoit au bar que son papa est extraordinaire d’une part. Mais aussi surtout, que face à ces dirigeants de boîtes locales, il ne doit souffrir d’aucune comparaison. Il tracera sa route.

-- 

Soixante ans plus tard, le créateur de bijoux dont la seule ambition est de faire le mieux possible en la traçant “ tout droit “ (sa route) est encore au cœur d’une organisation de 33 personnes. Avec son fils Mathieu avec qui il partage le pouvoir des idées et de la force créative.

Vous l’aurez compris, Philippe Tournaire, l’homme qui plonge dans l’eau fraîche du matin ne rêve ni de Ferrari ni d’Hélicoptère. D’ailleurs ses rêves lui ont bien servi à une époque. Autant que ses intuitions. Tout comme ses divagations maîtrisées sur le vélo. Plus celui avec lequel il partait en vacances. Celui à batterie qui l’aide visiblement. Mais qui alimente qui ? On ne sait pas vraiment finalement...

--

Suivre, rencontrer, être inspiré par Philippe Tournaire :

Sur Facebook, si les bonnes manières sont au RDV. Ou en achetant une de ses créations, comme une des pièces de la collection “ Architecture “ sur l’eshop de la Maison Tournaire. Et avec de la chance et si vous êtes matinal, sur un rocher de lîle de Beauté ; ) 

Description

Mais surtout serviteur de “ La Parabole des Talents “.  

Pas simple de présenter Philippe Tournaire. 

Le bijoutier. A moins que ce soit le joaillier. 

--

On ne voudrait pas faire injure au fils.

D’une maman à la culture générale débordante. Qui lui enseigne ce qui se cache derrière un tas de cailloux(une église ou abbaye selon Philippe) et lui fait écouter France Musique ou Cultures.

D’un artisan et d’un papa surtout très cultivé. Véritable puits de science. Qui lui a appris à souder du métal à 8 ans. Souder le métal ? 

Oui cet art de relier deux pièces sans colle. Action essentielle selon Philippe. Tout du moins aussi essentielle que de savoir monter un mur de pierres. Ou semer une graine et l’aider à pousser. 

--

Vous n’y êtes pas encore. C’est normal. Alors son portrait chinois peut nous y aider.

S’il était un animal ? Un buffle. Son signe chinois. Un animal qui avance doucement mais sûrement.

Un plat ? Aucun. Car il y en aurait trop puisque Philippe est un gourmand. Mais surtout gourmand de la vie a priori… Lui qui pense que tout n’est pas dans la tête mais que “ tout est dans le vivant “ 

--

Son cursus ? 

A 12 ans il rejoint l’internat du lycée d’altitude de Briançon. Une communauté ouverte sur le monde. 

Avec un système éducatif dont l’objectif du proviseur était d’élever “ le niveau de l’humanité ” … Quelle promesse ! Visiblement tenue. 

Car Philippe semble en être le témoin vivant aujourd’hui. 

On passera vite ici toutes les dates clés que Philippe prend le temps de détailler avec une mémoire aiguisée. Peut être pouvons-nous nous arrêter sur ce moment de la vie, où animateur de discothèque, il s’aperçoit au bar que son papa est extraordinaire d’une part. Mais aussi surtout, que face à ces dirigeants de boîtes locales, il ne doit souffrir d’aucune comparaison. Il tracera sa route.

-- 

Soixante ans plus tard, le créateur de bijoux dont la seule ambition est de faire le mieux possible en la traçant “ tout droit “ (sa route) est encore au cœur d’une organisation de 33 personnes. Avec son fils Mathieu avec qui il partage le pouvoir des idées et de la force créative.

Vous l’aurez compris, Philippe Tournaire, l’homme qui plonge dans l’eau fraîche du matin ne rêve ni de Ferrari ni d’Hélicoptère. D’ailleurs ses rêves lui ont bien servi à une époque. Autant que ses intuitions. Tout comme ses divagations maîtrisées sur le vélo. Plus celui avec lequel il partait en vacances. Celui à batterie qui l’aide visiblement. Mais qui alimente qui ? On ne sait pas vraiment finalement...

--

Suivre, rencontrer, être inspiré par Philippe Tournaire :

Sur Facebook, si les bonnes manières sont au RDV. Ou en achetant une de ses créations, comme une des pièces de la collection “ Architecture “ sur l’eshop de la Maison Tournaire. Et avec de la chance et si vous êtes matinal, sur un rocher de lîle de Beauté ; ) 

Share

Embed

You may also like

Description

Mais surtout serviteur de “ La Parabole des Talents “.  

Pas simple de présenter Philippe Tournaire. 

Le bijoutier. A moins que ce soit le joaillier. 

--

On ne voudrait pas faire injure au fils.

D’une maman à la culture générale débordante. Qui lui enseigne ce qui se cache derrière un tas de cailloux(une église ou abbaye selon Philippe) et lui fait écouter France Musique ou Cultures.

D’un artisan et d’un papa surtout très cultivé. Véritable puits de science. Qui lui a appris à souder du métal à 8 ans. Souder le métal ? 

Oui cet art de relier deux pièces sans colle. Action essentielle selon Philippe. Tout du moins aussi essentielle que de savoir monter un mur de pierres. Ou semer une graine et l’aider à pousser. 

--

Vous n’y êtes pas encore. C’est normal. Alors son portrait chinois peut nous y aider.

S’il était un animal ? Un buffle. Son signe chinois. Un animal qui avance doucement mais sûrement.

Un plat ? Aucun. Car il y en aurait trop puisque Philippe est un gourmand. Mais surtout gourmand de la vie a priori… Lui qui pense que tout n’est pas dans la tête mais que “ tout est dans le vivant “ 

--

Son cursus ? 

A 12 ans il rejoint l’internat du lycée d’altitude de Briançon. Une communauté ouverte sur le monde. 

Avec un système éducatif dont l’objectif du proviseur était d’élever “ le niveau de l’humanité ” … Quelle promesse ! Visiblement tenue. 

Car Philippe semble en être le témoin vivant aujourd’hui. 

On passera vite ici toutes les dates clés que Philippe prend le temps de détailler avec une mémoire aiguisée. Peut être pouvons-nous nous arrêter sur ce moment de la vie, où animateur de discothèque, il s’aperçoit au bar que son papa est extraordinaire d’une part. Mais aussi surtout, que face à ces dirigeants de boîtes locales, il ne doit souffrir d’aucune comparaison. Il tracera sa route.

-- 

Soixante ans plus tard, le créateur de bijoux dont la seule ambition est de faire le mieux possible en la traçant “ tout droit “ (sa route) est encore au cœur d’une organisation de 33 personnes. Avec son fils Mathieu avec qui il partage le pouvoir des idées et de la force créative.

Vous l’aurez compris, Philippe Tournaire, l’homme qui plonge dans l’eau fraîche du matin ne rêve ni de Ferrari ni d’Hélicoptère. D’ailleurs ses rêves lui ont bien servi à une époque. Autant que ses intuitions. Tout comme ses divagations maîtrisées sur le vélo. Plus celui avec lequel il partait en vacances. Celui à batterie qui l’aide visiblement. Mais qui alimente qui ? On ne sait pas vraiment finalement...

--

Suivre, rencontrer, être inspiré par Philippe Tournaire :

Sur Facebook, si les bonnes manières sont au RDV. Ou en achetant une de ses créations, comme une des pièces de la collection “ Architecture “ sur l’eshop de la Maison Tournaire. Et avec de la chance et si vous êtes matinal, sur un rocher de lîle de Beauté ; ) 

Description

Mais surtout serviteur de “ La Parabole des Talents “.  

Pas simple de présenter Philippe Tournaire. 

Le bijoutier. A moins que ce soit le joaillier. 

--

On ne voudrait pas faire injure au fils.

D’une maman à la culture générale débordante. Qui lui enseigne ce qui se cache derrière un tas de cailloux(une église ou abbaye selon Philippe) et lui fait écouter France Musique ou Cultures.

D’un artisan et d’un papa surtout très cultivé. Véritable puits de science. Qui lui a appris à souder du métal à 8 ans. Souder le métal ? 

Oui cet art de relier deux pièces sans colle. Action essentielle selon Philippe. Tout du moins aussi essentielle que de savoir monter un mur de pierres. Ou semer une graine et l’aider à pousser. 

--

Vous n’y êtes pas encore. C’est normal. Alors son portrait chinois peut nous y aider.

S’il était un animal ? Un buffle. Son signe chinois. Un animal qui avance doucement mais sûrement.

Un plat ? Aucun. Car il y en aurait trop puisque Philippe est un gourmand. Mais surtout gourmand de la vie a priori… Lui qui pense que tout n’est pas dans la tête mais que “ tout est dans le vivant “ 

--

Son cursus ? 

A 12 ans il rejoint l’internat du lycée d’altitude de Briançon. Une communauté ouverte sur le monde. 

Avec un système éducatif dont l’objectif du proviseur était d’élever “ le niveau de l’humanité ” … Quelle promesse ! Visiblement tenue. 

Car Philippe semble en être le témoin vivant aujourd’hui. 

On passera vite ici toutes les dates clés que Philippe prend le temps de détailler avec une mémoire aiguisée. Peut être pouvons-nous nous arrêter sur ce moment de la vie, où animateur de discothèque, il s’aperçoit au bar que son papa est extraordinaire d’une part. Mais aussi surtout, que face à ces dirigeants de boîtes locales, il ne doit souffrir d’aucune comparaison. Il tracera sa route.

-- 

Soixante ans plus tard, le créateur de bijoux dont la seule ambition est de faire le mieux possible en la traçant “ tout droit “ (sa route) est encore au cœur d’une organisation de 33 personnes. Avec son fils Mathieu avec qui il partage le pouvoir des idées et de la force créative.

Vous l’aurez compris, Philippe Tournaire, l’homme qui plonge dans l’eau fraîche du matin ne rêve ni de Ferrari ni d’Hélicoptère. D’ailleurs ses rêves lui ont bien servi à une époque. Autant que ses intuitions. Tout comme ses divagations maîtrisées sur le vélo. Plus celui avec lequel il partait en vacances. Celui à batterie qui l’aide visiblement. Mais qui alimente qui ? On ne sait pas vraiment finalement...

--

Suivre, rencontrer, être inspiré par Philippe Tournaire :

Sur Facebook, si les bonnes manières sont au RDV. Ou en achetant une de ses créations, comme une des pièces de la collection “ Architecture “ sur l’eshop de la Maison Tournaire. Et avec de la chance et si vous êtes matinal, sur un rocher de lîle de Beauté ; ) 

Share

Embed

You may also like