undefined cover
undefined cover
L'invisibilisation des lesbiennes dans la société cover
L'invisibilisation des lesbiennes dans la société cover
Ça va bien se passer!

L'invisibilisation des lesbiennes dans la société

L'invisibilisation des lesbiennes dans la société

30min |07/03/2022|

118

Play
undefined cover
undefined cover
L'invisibilisation des lesbiennes dans la société cover
L'invisibilisation des lesbiennes dans la société cover
Ça va bien se passer!

L'invisibilisation des lesbiennes dans la société

L'invisibilisation des lesbiennes dans la société

30min |07/03/2022|

118

Play

Description

Saviez-vous qu’une journée internationale de visibilité lesbienne existe ? Elle a lieu le 26 avril et elle passe bien souvent inaperçue. Pour ce 5 ème épisode du podcast #ADOSEN Ça va bien se passer, nous avons choisi de mettre en lumière les femmes lesbiennes à travers le témoignage de Caroline.

Les lesbiennes sont très souvent discriminées dans la société. Le terme “lesbienne” est même très souvent considéré comme vulgaire donc peu usité. Elles sont quasi-inexistantes dans les médias, les films, les musiques et au sein même de la communauté LGBTQUIA+. Il est donc extrêmement difficile pour les jeunes femmes lesbiennes de s’identifier à d’autres femmes et donc de construire leur identité sereinement, particulièrement au moment de l’adolescence.

Trop souvent sexualisées notamment dans la pornographie, elles font figure de fantasme pour la commununauté masculine héterosexuelle. Prenons l’exemple d’une jeune femme qui se questionne sur son orientation sexuelle. Elle va taper le terme “lesbienne” sur son moteur de recherche et tombera sur des dizaines de sites pornographiques. A l’inverse, un jeune homme homosexuel qui tapera le terme “gay” sur Google aura une définition claire de l’homosexualité masculine et se verra même proposer des bars gays !

Alors comment expliquer cet écart entre lesbienne et gay, au sein même de la communauté LGBT ? Et pourquoi la femme lesbienne est invisibilisée dans la société, dès lors qu’elle ne constitue pas un fantasme sexuel chez les hommes?

Nous avons échangé sur ces questions dans cet épisode de Ça va bien se passer. 

Bonne écoute !

Description

Saviez-vous qu’une journée internationale de visibilité lesbienne existe ? Elle a lieu le 26 avril et elle passe bien souvent inaperçue. Pour ce 5 ème épisode du podcast #ADOSEN Ça va bien se passer, nous avons choisi de mettre en lumière les femmes lesbiennes à travers le témoignage de Caroline.

Les lesbiennes sont très souvent discriminées dans la société. Le terme “lesbienne” est même très souvent considéré comme vulgaire donc peu usité. Elles sont quasi-inexistantes dans les médias, les films, les musiques et au sein même de la communauté LGBTQUIA+. Il est donc extrêmement difficile pour les jeunes femmes lesbiennes de s’identifier à d’autres femmes et donc de construire leur identité sereinement, particulièrement au moment de l’adolescence.

Trop souvent sexualisées notamment dans la pornographie, elles font figure de fantasme pour la commununauté masculine héterosexuelle. Prenons l’exemple d’une jeune femme qui se questionne sur son orientation sexuelle. Elle va taper le terme “lesbienne” sur son moteur de recherche et tombera sur des dizaines de sites pornographiques. A l’inverse, un jeune homme homosexuel qui tapera le terme “gay” sur Google aura une définition claire de l’homosexualité masculine et se verra même proposer des bars gays !

Alors comment expliquer cet écart entre lesbienne et gay, au sein même de la communauté LGBT ? Et pourquoi la femme lesbienne est invisibilisée dans la société, dès lors qu’elle ne constitue pas un fantasme sexuel chez les hommes?

Nous avons échangé sur ces questions dans cet épisode de Ça va bien se passer. 

Bonne écoute !

Share

Embed

You may also like

Description

Saviez-vous qu’une journée internationale de visibilité lesbienne existe ? Elle a lieu le 26 avril et elle passe bien souvent inaperçue. Pour ce 5 ème épisode du podcast #ADOSEN Ça va bien se passer, nous avons choisi de mettre en lumière les femmes lesbiennes à travers le témoignage de Caroline.

Les lesbiennes sont très souvent discriminées dans la société. Le terme “lesbienne” est même très souvent considéré comme vulgaire donc peu usité. Elles sont quasi-inexistantes dans les médias, les films, les musiques et au sein même de la communauté LGBTQUIA+. Il est donc extrêmement difficile pour les jeunes femmes lesbiennes de s’identifier à d’autres femmes et donc de construire leur identité sereinement, particulièrement au moment de l’adolescence.

Trop souvent sexualisées notamment dans la pornographie, elles font figure de fantasme pour la commununauté masculine héterosexuelle. Prenons l’exemple d’une jeune femme qui se questionne sur son orientation sexuelle. Elle va taper le terme “lesbienne” sur son moteur de recherche et tombera sur des dizaines de sites pornographiques. A l’inverse, un jeune homme homosexuel qui tapera le terme “gay” sur Google aura une définition claire de l’homosexualité masculine et se verra même proposer des bars gays !

Alors comment expliquer cet écart entre lesbienne et gay, au sein même de la communauté LGBT ? Et pourquoi la femme lesbienne est invisibilisée dans la société, dès lors qu’elle ne constitue pas un fantasme sexuel chez les hommes?

Nous avons échangé sur ces questions dans cet épisode de Ça va bien se passer. 

Bonne écoute !

Description

Saviez-vous qu’une journée internationale de visibilité lesbienne existe ? Elle a lieu le 26 avril et elle passe bien souvent inaperçue. Pour ce 5 ème épisode du podcast #ADOSEN Ça va bien se passer, nous avons choisi de mettre en lumière les femmes lesbiennes à travers le témoignage de Caroline.

Les lesbiennes sont très souvent discriminées dans la société. Le terme “lesbienne” est même très souvent considéré comme vulgaire donc peu usité. Elles sont quasi-inexistantes dans les médias, les films, les musiques et au sein même de la communauté LGBTQUIA+. Il est donc extrêmement difficile pour les jeunes femmes lesbiennes de s’identifier à d’autres femmes et donc de construire leur identité sereinement, particulièrement au moment de l’adolescence.

Trop souvent sexualisées notamment dans la pornographie, elles font figure de fantasme pour la commununauté masculine héterosexuelle. Prenons l’exemple d’une jeune femme qui se questionne sur son orientation sexuelle. Elle va taper le terme “lesbienne” sur son moteur de recherche et tombera sur des dizaines de sites pornographiques. A l’inverse, un jeune homme homosexuel qui tapera le terme “gay” sur Google aura une définition claire de l’homosexualité masculine et se verra même proposer des bars gays !

Alors comment expliquer cet écart entre lesbienne et gay, au sein même de la communauté LGBT ? Et pourquoi la femme lesbienne est invisibilisée dans la société, dès lors qu’elle ne constitue pas un fantasme sexuel chez les hommes?

Nous avons échangé sur ces questions dans cet épisode de Ça va bien se passer. 

Bonne écoute !

Share

Embed

You may also like