#CeuxQuiFont : Claire Richardin, cofondatrice de l’association Pousses Ô Abris cover
#CeuxQuiFont : Claire Richardin, cofondatrice de l’association Pousses Ô Abris cover
#CEUXQUIFONT

#CeuxQuiFont : Claire Richardin, cofondatrice de l’association Pousses Ô Abris

#CeuxQuiFont : Claire Richardin, cofondatrice de l’association Pousses Ô Abris

09min |26/01/2022
Play
#CeuxQuiFont : Claire Richardin, cofondatrice de l’association Pousses Ô Abris cover
#CeuxQuiFont : Claire Richardin, cofondatrice de l’association Pousses Ô Abris cover
#CEUXQUIFONT

#CeuxQuiFont : Claire Richardin, cofondatrice de l’association Pousses Ô Abris

#CeuxQuiFont : Claire Richardin, cofondatrice de l’association Pousses Ô Abris

09min |26/01/2022
Play

Description

Pousses Ô Abris agit pour relocaliser une production végétale responsable sur des espaces délaissés de la métropole toulousaine, grâce à un réseau de pépinières et jardins productifs participatifs. Dans ces micro-tiers-lieux du végétal seront produits et cultivés — avec la participation des habitants — de jeunes plants et une diversité de plantes comestibles oubliées selon des processus de production responsables adaptés aux écosystèmes locaux.

Paysagiste, conceptrice et jardinière de formation et de profession, Claire Richardin a cofondé Pousses Ô Abris en 2020 pour accompagner une transition écologique durable et utile aux habitants des villes, notamment dans les quartiers populaires.

« J’ai cherché à lier les enjeux de la filière horticole à ceux d’une alimentation saine et durable. Avec nos pépinières, nous permettrons aux habitants des quartiers populaires de bénéficier de cultures respectueuses de l’environnement tout en les impliquant dans le développement de ces espaces. »  Claire Richardin, cofondatrice de Pousses Ô Abris

L’association s’est donné pour mission d'accompagner le développement d'une végétalisation de la ville grâce aux outils des pépinières-jardins de quartier, en diffusant un modèle de jardin d'agrément et nourricier, restaurant des sols urbains, et diffusant des connaissances sur les plantes utiles aux habitants et à l’environnement. Pousses Ô Abris entend susciter l’intérêt de tous les acteurs du territoire de la métropole toulousaine aux enjeux liés à la réintroduction d’un végétal plus sauvage et comestible dans les paysages urbains, en s'appuyant sur des activités de production, d'animation, de formation et d’accompagnement des habitants des quartiers populaires.

Cet épisode est soutenu par la Fondation Bouygues Telecom, dans le cadre de son incubateur d'associations.

Description

Pousses Ô Abris agit pour relocaliser une production végétale responsable sur des espaces délaissés de la métropole toulousaine, grâce à un réseau de pépinières et jardins productifs participatifs. Dans ces micro-tiers-lieux du végétal seront produits et cultivés — avec la participation des habitants — de jeunes plants et une diversité de plantes comestibles oubliées selon des processus de production responsables adaptés aux écosystèmes locaux.

Paysagiste, conceptrice et jardinière de formation et de profession, Claire Richardin a cofondé Pousses Ô Abris en 2020 pour accompagner une transition écologique durable et utile aux habitants des villes, notamment dans les quartiers populaires.

« J’ai cherché à lier les enjeux de la filière horticole à ceux d’une alimentation saine et durable. Avec nos pépinières, nous permettrons aux habitants des quartiers populaires de bénéficier de cultures respectueuses de l’environnement tout en les impliquant dans le développement de ces espaces. »  Claire Richardin, cofondatrice de Pousses Ô Abris

L’association s’est donné pour mission d'accompagner le développement d'une végétalisation de la ville grâce aux outils des pépinières-jardins de quartier, en diffusant un modèle de jardin d'agrément et nourricier, restaurant des sols urbains, et diffusant des connaissances sur les plantes utiles aux habitants et à l’environnement. Pousses Ô Abris entend susciter l’intérêt de tous les acteurs du territoire de la métropole toulousaine aux enjeux liés à la réintroduction d’un végétal plus sauvage et comestible dans les paysages urbains, en s'appuyant sur des activités de production, d'animation, de formation et d’accompagnement des habitants des quartiers populaires.

Cet épisode est soutenu par la Fondation Bouygues Telecom, dans le cadre de son incubateur d'associations.

Share

Embed

You may also like

Description

Pousses Ô Abris agit pour relocaliser une production végétale responsable sur des espaces délaissés de la métropole toulousaine, grâce à un réseau de pépinières et jardins productifs participatifs. Dans ces micro-tiers-lieux du végétal seront produits et cultivés — avec la participation des habitants — de jeunes plants et une diversité de plantes comestibles oubliées selon des processus de production responsables adaptés aux écosystèmes locaux.

Paysagiste, conceptrice et jardinière de formation et de profession, Claire Richardin a cofondé Pousses Ô Abris en 2020 pour accompagner une transition écologique durable et utile aux habitants des villes, notamment dans les quartiers populaires.

« J’ai cherché à lier les enjeux de la filière horticole à ceux d’une alimentation saine et durable. Avec nos pépinières, nous permettrons aux habitants des quartiers populaires de bénéficier de cultures respectueuses de l’environnement tout en les impliquant dans le développement de ces espaces. »  Claire Richardin, cofondatrice de Pousses Ô Abris

L’association s’est donné pour mission d'accompagner le développement d'une végétalisation de la ville grâce aux outils des pépinières-jardins de quartier, en diffusant un modèle de jardin d'agrément et nourricier, restaurant des sols urbains, et diffusant des connaissances sur les plantes utiles aux habitants et à l’environnement. Pousses Ô Abris entend susciter l’intérêt de tous les acteurs du territoire de la métropole toulousaine aux enjeux liés à la réintroduction d’un végétal plus sauvage et comestible dans les paysages urbains, en s'appuyant sur des activités de production, d'animation, de formation et d’accompagnement des habitants des quartiers populaires.

Cet épisode est soutenu par la Fondation Bouygues Telecom, dans le cadre de son incubateur d'associations.

Description

Pousses Ô Abris agit pour relocaliser une production végétale responsable sur des espaces délaissés de la métropole toulousaine, grâce à un réseau de pépinières et jardins productifs participatifs. Dans ces micro-tiers-lieux du végétal seront produits et cultivés — avec la participation des habitants — de jeunes plants et une diversité de plantes comestibles oubliées selon des processus de production responsables adaptés aux écosystèmes locaux.

Paysagiste, conceptrice et jardinière de formation et de profession, Claire Richardin a cofondé Pousses Ô Abris en 2020 pour accompagner une transition écologique durable et utile aux habitants des villes, notamment dans les quartiers populaires.

« J’ai cherché à lier les enjeux de la filière horticole à ceux d’une alimentation saine et durable. Avec nos pépinières, nous permettrons aux habitants des quartiers populaires de bénéficier de cultures respectueuses de l’environnement tout en les impliquant dans le développement de ces espaces. »  Claire Richardin, cofondatrice de Pousses Ô Abris

L’association s’est donné pour mission d'accompagner le développement d'une végétalisation de la ville grâce aux outils des pépinières-jardins de quartier, en diffusant un modèle de jardin d'agrément et nourricier, restaurant des sols urbains, et diffusant des connaissances sur les plantes utiles aux habitants et à l’environnement. Pousses Ô Abris entend susciter l’intérêt de tous les acteurs du territoire de la métropole toulousaine aux enjeux liés à la réintroduction d’un végétal plus sauvage et comestible dans les paysages urbains, en s'appuyant sur des activités de production, d'animation, de formation et d’accompagnement des habitants des quartiers populaires.

Cet épisode est soutenu par la Fondation Bouygues Telecom, dans le cadre de son incubateur d'associations.

Share

Embed

You may also like