undefined cover
undefined cover
undefined cover
undefined cover
:12 "On a négocié dans deux pièces séparées"  - Frédéric Salles - Matooma cover
:12 "On a négocié dans deux pièces séparées"  - Frédéric Salles - Matooma cover
Cash Out - les coulisses des exits en musique

:12 "On a négocié dans deux pièces séparées" - Frédéric Salles - Matooma

:12 "On a négocié dans deux pièces séparées" - Frédéric Salles - Matooma

46min |20/04/2022
Play
undefined cover
undefined cover
undefined cover
undefined cover
:12 "On a négocié dans deux pièces séparées"  - Frédéric Salles - Matooma cover
:12 "On a négocié dans deux pièces séparées"  - Frédéric Salles - Matooma cover
Cash Out - les coulisses des exits en musique

:12 "On a négocié dans deux pièces séparées" - Frédéric Salles - Matooma

:12 "On a négocié dans deux pièces séparées" - Frédéric Salles - Matooma

46min |20/04/2022
Play

Description

Chaque exit est différent, mais ils ont bien souvent leur lot de surprises et ce n’est pas Frédéric Salles, fondateur de Matooma, qui dira le contraire. Il a vendu son entreprise au groupe anglais Wireless Logic en 2019 pour un montant situé entre 50 et 100 millions d’euros.


Matooma c’est un service Machine To Machine spécialisé dans les cartes SIM multi-opérateurs pour permettre aux utilisateurs de s’accrocher à l’ensemble des réseaux disponibles. Plus besoin de miser sur un seul opérateur entre SFR, Orange, Bouygues ou Free.


Frédéric revient sur sa rencontre avec le repreneur alors que Matooma n’est qu’à 15 jours de finaliser sa LBO. Il faudra 15 min au PDG de Wireless Logic pour déposer sa LOE. La machine est en route.


Le jour du closing arrive, après 6 mois de discussions. Frédéric entre dans le bureau des avocats en pensant que “c’était une formalité, comme aller chez le notaire pour acheter une maison”. Mais non. Frédéric et son équipe passent la journée dans un bureau, isolés des acheteurs. Ambiance. Les dernières négociations se dérouleront dans 2 pièces différentes. Impossible de discuter en direct sans l’accord de l’avocat principal.


18h. La dernière version du contrat arrive. Le restaurant réservé pour 20h. Mais surprise, une annexe, la 8ème, manque à l’appel. Une annexe pas comme les autres puisqu’elle détermine l’earnout. Impossible de signer le contrat sans cette annexe.


Les repreneurs souhaitent que l’earn out soit calculé sur une base comptable internationale. Signer ou ne pas signer telle est la question. Plot twist : ils n’iront pas au restaurant et ils finiront par manger des pizzas froides à 2h du matin en attendant que les 15 dossiers de 150 pages s’impriment, il faudra ensuite les signer une à une.


Pour fêter le deal, il part en vacances mais les festivités tournent court après un match de tennis : rupture du talon d’Achille. 6 mois de rééducation et un covid plus tard, il négocie son départ. Il n’aura pas remis un pied au bureau.


Il se retrouve seul à tourner en rond “je pensais pas que ça allait me mettre en panique et que ça pouvait mettre mon couple en péril”. Il décide de rejoindre une association montpelliéraine où l’idée de son nouveau projet germera : SCOP3. Lancé avec Sophie Scamtamburlo-Contreras, SCOP 3 c’est le Vinted de l’aménagement d’entreprise. Depuis le lancement en novembre 2021, c’est une levée de fonds et déjà 200 entreprises inscrites : Crédit Agricole, Airbus, Eiffage, Vinci ... Affaire à suivre donc ! Bientôt au micro de 40 nuances de Next ?


Dans cet épisode, on évoque nos invités précédents :

Pour ce flashback, Frédéric a choisi d’être accompagné par :

  1. Something New - Axwell Λ Ingrosso
  2. Dancing Queen - ABBA
  3. Get Lucky - Daft Punk
  4. Bloqué - Casseurs Flowteurs
  5. Libéré, Délivré - La reine des neiges
  6. The final countdown - Europe

A vos écouteurs 🎧 

Description

Chaque exit est différent, mais ils ont bien souvent leur lot de surprises et ce n’est pas Frédéric Salles, fondateur de Matooma, qui dira le contraire. Il a vendu son entreprise au groupe anglais Wireless Logic en 2019 pour un montant situé entre 50 et 100 millions d’euros.


Matooma c’est un service Machine To Machine spécialisé dans les cartes SIM multi-opérateurs pour permettre aux utilisateurs de s’accrocher à l’ensemble des réseaux disponibles. Plus besoin de miser sur un seul opérateur entre SFR, Orange, Bouygues ou Free.


Frédéric revient sur sa rencontre avec le repreneur alors que Matooma n’est qu’à 15 jours de finaliser sa LBO. Il faudra 15 min au PDG de Wireless Logic pour déposer sa LOE. La machine est en route.


Le jour du closing arrive, après 6 mois de discussions. Frédéric entre dans le bureau des avocats en pensant que “c’était une formalité, comme aller chez le notaire pour acheter une maison”. Mais non. Frédéric et son équipe passent la journée dans un bureau, isolés des acheteurs. Ambiance. Les dernières négociations se dérouleront dans 2 pièces différentes. Impossible de discuter en direct sans l’accord de l’avocat principal.


18h. La dernière version du contrat arrive. Le restaurant réservé pour 20h. Mais surprise, une annexe, la 8ème, manque à l’appel. Une annexe pas comme les autres puisqu’elle détermine l’earnout. Impossible de signer le contrat sans cette annexe.


Les repreneurs souhaitent que l’earn out soit calculé sur une base comptable internationale. Signer ou ne pas signer telle est la question. Plot twist : ils n’iront pas au restaurant et ils finiront par manger des pizzas froides à 2h du matin en attendant que les 15 dossiers de 150 pages s’impriment, il faudra ensuite les signer une à une.


Pour fêter le deal, il part en vacances mais les festivités tournent court après un match de tennis : rupture du talon d’Achille. 6 mois de rééducation et un covid plus tard, il négocie son départ. Il n’aura pas remis un pied au bureau.


Il se retrouve seul à tourner en rond “je pensais pas que ça allait me mettre en panique et que ça pouvait mettre mon couple en péril”. Il décide de rejoindre une association montpelliéraine où l’idée de son nouveau projet germera : SCOP3. Lancé avec Sophie Scamtamburlo-Contreras, SCOP 3 c’est le Vinted de l’aménagement d’entreprise. Depuis le lancement en novembre 2021, c’est une levée de fonds et déjà 200 entreprises inscrites : Crédit Agricole, Airbus, Eiffage, Vinci ... Affaire à suivre donc ! Bientôt au micro de 40 nuances de Next ?


Dans cet épisode, on évoque nos invités précédents :

Pour ce flashback, Frédéric a choisi d’être accompagné par :

  1. Something New - Axwell Λ Ingrosso
  2. Dancing Queen - ABBA
  3. Get Lucky - Daft Punk
  4. Bloqué - Casseurs Flowteurs
  5. Libéré, Délivré - La reine des neiges
  6. The final countdown - Europe

A vos écouteurs 🎧 

Share

Embed

You may also like

Description

Chaque exit est différent, mais ils ont bien souvent leur lot de surprises et ce n’est pas Frédéric Salles, fondateur de Matooma, qui dira le contraire. Il a vendu son entreprise au groupe anglais Wireless Logic en 2019 pour un montant situé entre 50 et 100 millions d’euros.


Matooma c’est un service Machine To Machine spécialisé dans les cartes SIM multi-opérateurs pour permettre aux utilisateurs de s’accrocher à l’ensemble des réseaux disponibles. Plus besoin de miser sur un seul opérateur entre SFR, Orange, Bouygues ou Free.


Frédéric revient sur sa rencontre avec le repreneur alors que Matooma n’est qu’à 15 jours de finaliser sa LBO. Il faudra 15 min au PDG de Wireless Logic pour déposer sa LOE. La machine est en route.


Le jour du closing arrive, après 6 mois de discussions. Frédéric entre dans le bureau des avocats en pensant que “c’était une formalité, comme aller chez le notaire pour acheter une maison”. Mais non. Frédéric et son équipe passent la journée dans un bureau, isolés des acheteurs. Ambiance. Les dernières négociations se dérouleront dans 2 pièces différentes. Impossible de discuter en direct sans l’accord de l’avocat principal.


18h. La dernière version du contrat arrive. Le restaurant réservé pour 20h. Mais surprise, une annexe, la 8ème, manque à l’appel. Une annexe pas comme les autres puisqu’elle détermine l’earnout. Impossible de signer le contrat sans cette annexe.


Les repreneurs souhaitent que l’earn out soit calculé sur une base comptable internationale. Signer ou ne pas signer telle est la question. Plot twist : ils n’iront pas au restaurant et ils finiront par manger des pizzas froides à 2h du matin en attendant que les 15 dossiers de 150 pages s’impriment, il faudra ensuite les signer une à une.


Pour fêter le deal, il part en vacances mais les festivités tournent court après un match de tennis : rupture du talon d’Achille. 6 mois de rééducation et un covid plus tard, il négocie son départ. Il n’aura pas remis un pied au bureau.


Il se retrouve seul à tourner en rond “je pensais pas que ça allait me mettre en panique et que ça pouvait mettre mon couple en péril”. Il décide de rejoindre une association montpelliéraine où l’idée de son nouveau projet germera : SCOP3. Lancé avec Sophie Scamtamburlo-Contreras, SCOP 3 c’est le Vinted de l’aménagement d’entreprise. Depuis le lancement en novembre 2021, c’est une levée de fonds et déjà 200 entreprises inscrites : Crédit Agricole, Airbus, Eiffage, Vinci ... Affaire à suivre donc ! Bientôt au micro de 40 nuances de Next ?


Dans cet épisode, on évoque nos invités précédents :

Pour ce flashback, Frédéric a choisi d’être accompagné par :

  1. Something New - Axwell Λ Ingrosso
  2. Dancing Queen - ABBA
  3. Get Lucky - Daft Punk
  4. Bloqué - Casseurs Flowteurs
  5. Libéré, Délivré - La reine des neiges
  6. The final countdown - Europe

A vos écouteurs 🎧 

Description

Chaque exit est différent, mais ils ont bien souvent leur lot de surprises et ce n’est pas Frédéric Salles, fondateur de Matooma, qui dira le contraire. Il a vendu son entreprise au groupe anglais Wireless Logic en 2019 pour un montant situé entre 50 et 100 millions d’euros.


Matooma c’est un service Machine To Machine spécialisé dans les cartes SIM multi-opérateurs pour permettre aux utilisateurs de s’accrocher à l’ensemble des réseaux disponibles. Plus besoin de miser sur un seul opérateur entre SFR, Orange, Bouygues ou Free.


Frédéric revient sur sa rencontre avec le repreneur alors que Matooma n’est qu’à 15 jours de finaliser sa LBO. Il faudra 15 min au PDG de Wireless Logic pour déposer sa LOE. La machine est en route.


Le jour du closing arrive, après 6 mois de discussions. Frédéric entre dans le bureau des avocats en pensant que “c’était une formalité, comme aller chez le notaire pour acheter une maison”. Mais non. Frédéric et son équipe passent la journée dans un bureau, isolés des acheteurs. Ambiance. Les dernières négociations se dérouleront dans 2 pièces différentes. Impossible de discuter en direct sans l’accord de l’avocat principal.


18h. La dernière version du contrat arrive. Le restaurant réservé pour 20h. Mais surprise, une annexe, la 8ème, manque à l’appel. Une annexe pas comme les autres puisqu’elle détermine l’earnout. Impossible de signer le contrat sans cette annexe.


Les repreneurs souhaitent que l’earn out soit calculé sur une base comptable internationale. Signer ou ne pas signer telle est la question. Plot twist : ils n’iront pas au restaurant et ils finiront par manger des pizzas froides à 2h du matin en attendant que les 15 dossiers de 150 pages s’impriment, il faudra ensuite les signer une à une.


Pour fêter le deal, il part en vacances mais les festivités tournent court après un match de tennis : rupture du talon d’Achille. 6 mois de rééducation et un covid plus tard, il négocie son départ. Il n’aura pas remis un pied au bureau.


Il se retrouve seul à tourner en rond “je pensais pas que ça allait me mettre en panique et que ça pouvait mettre mon couple en péril”. Il décide de rejoindre une association montpelliéraine où l’idée de son nouveau projet germera : SCOP3. Lancé avec Sophie Scamtamburlo-Contreras, SCOP 3 c’est le Vinted de l’aménagement d’entreprise. Depuis le lancement en novembre 2021, c’est une levée de fonds et déjà 200 entreprises inscrites : Crédit Agricole, Airbus, Eiffage, Vinci ... Affaire à suivre donc ! Bientôt au micro de 40 nuances de Next ?


Dans cet épisode, on évoque nos invités précédents :

Pour ce flashback, Frédéric a choisi d’être accompagné par :

  1. Something New - Axwell Λ Ingrosso
  2. Dancing Queen - ABBA
  3. Get Lucky - Daft Punk
  4. Bloqué - Casseurs Flowteurs
  5. Libéré, Délivré - La reine des neiges
  6. The final countdown - Europe

A vos écouteurs 🎧 

Share

Embed

You may also like

undefined cover
undefined cover