undefined cover
undefined cover
undefined cover
undefined cover
:13 L’argent ne fait pas la liberté - Jérémy Bendayan - Adsvisers cover
:13 L’argent ne fait pas la liberté - Jérémy Bendayan - Adsvisers cover
Cash Out - les coulisses des exits en musique

:13 L’argent ne fait pas la liberté - Jérémy Bendayan - Adsvisers

:13 L’argent ne fait pas la liberté - Jérémy Bendayan - Adsvisers

1h15 |03/05/2022
Play
undefined cover
undefined cover
undefined cover
undefined cover
:13 L’argent ne fait pas la liberté - Jérémy Bendayan - Adsvisers cover
:13 L’argent ne fait pas la liberté - Jérémy Bendayan - Adsvisers cover
Cash Out - les coulisses des exits en musique

:13 L’argent ne fait pas la liberté - Jérémy Bendayan - Adsvisers

:13 L’argent ne fait pas la liberté - Jérémy Bendayan - Adsvisers

1h15 |03/05/2022
Play

Description

Refuser une offre à 20 millions, signer celle à 12.

Vous l’auriez fait ? Sûrement, car l’argent ne fait pas la liberté et Jérémy Bendayan l’a bien compris.


En 2018, il revend Adsvisers, une agence spécialisée dans le référencement payant, à Qwamplify et Cédric Reny pour 12 millions d’euros. À défaut de choisir l’offre d’IProspect, Jérémy et son frère en affaires, Franck Carasso, optent pour la liberté avec le choix du petit groupe familial : “C’était pas l’offre la plus élevée, mais ce qui était intéressant, c’est qu’il s’est battu pour nous avoir”.


Pour Jérémy une vente ça s’anticipe et ça prend du temps.

Tips 1 : Avant même d’être vendeur, se renseigner, prendre contact avec une banque d’affaires.

Tips 2 : Pensez à frapper à la porte de ceux qui ont géré la revente de l’un de vos concurrents pour prendre la température.


Et puis arrive le jour où ils sont assez prêts, où leur EBITDA est suffisamment important pour que le multiple soit intéressant. Parmi les offres de rachat, celle qui brille plus que les autres c’est celle de Cédric Reny, moins élevée certes mais bienveillante et motivée. La relation vendeur-repreneur, c’est comme toutes les relations, elle se base sur le feeling, le fit d’idées, de vision et d’ambition. Et ça, l’argent n’y changera rien.


Le contrat les “lock” seulement 6 mois mais les deux compères jouent les prolongations et restent pendant 2 ans, à tel point qu’ils envisagent même un moment de reprendre la tête du groupe. Ils finiront par décliner et partir vers une nouvelle aventure entrepreneuriale, Splashr, spécialisée dans le snack content avec des ambitions ROIstes.


Bien vu, l’entreprise est déjà valorisée à 50 millions et vient de conclure un LBO.

Dans cet épisode, Jérémy vous donne ses tips no bullshit pour une cession réussie car maintenant il connaît aussi l’autre côté, le rôle de repreneur avec les synergies impulsées chez Qwamplify et récemment avec l’acquisition de Sparkle par Splashr.


Dans cet épisode Jérémy poke à tour de bras :

Dans cet épisode, on évoque nos invités précédents :

A retrouver aussi :


Pour ce flashback, Jérémy a choisi d’être accompagné par :

  1. All I do is win - DJ Khaled
  2. "You Want To Bamba" - Ameno Amapiano Remix - Nektunez & Goya Menor
  3. Che La Luna - Louis Prima
  4. Libérée, délivrée - La Reine des Neiges
  5. Dana dana - Cheb Rayan

À vos écouteurs 🎧

Description

Refuser une offre à 20 millions, signer celle à 12.

Vous l’auriez fait ? Sûrement, car l’argent ne fait pas la liberté et Jérémy Bendayan l’a bien compris.


En 2018, il revend Adsvisers, une agence spécialisée dans le référencement payant, à Qwamplify et Cédric Reny pour 12 millions d’euros. À défaut de choisir l’offre d’IProspect, Jérémy et son frère en affaires, Franck Carasso, optent pour la liberté avec le choix du petit groupe familial : “C’était pas l’offre la plus élevée, mais ce qui était intéressant, c’est qu’il s’est battu pour nous avoir”.


Pour Jérémy une vente ça s’anticipe et ça prend du temps.

Tips 1 : Avant même d’être vendeur, se renseigner, prendre contact avec une banque d’affaires.

Tips 2 : Pensez à frapper à la porte de ceux qui ont géré la revente de l’un de vos concurrents pour prendre la température.


Et puis arrive le jour où ils sont assez prêts, où leur EBITDA est suffisamment important pour que le multiple soit intéressant. Parmi les offres de rachat, celle qui brille plus que les autres c’est celle de Cédric Reny, moins élevée certes mais bienveillante et motivée. La relation vendeur-repreneur, c’est comme toutes les relations, elle se base sur le feeling, le fit d’idées, de vision et d’ambition. Et ça, l’argent n’y changera rien.


Le contrat les “lock” seulement 6 mois mais les deux compères jouent les prolongations et restent pendant 2 ans, à tel point qu’ils envisagent même un moment de reprendre la tête du groupe. Ils finiront par décliner et partir vers une nouvelle aventure entrepreneuriale, Splashr, spécialisée dans le snack content avec des ambitions ROIstes.


Bien vu, l’entreprise est déjà valorisée à 50 millions et vient de conclure un LBO.

Dans cet épisode, Jérémy vous donne ses tips no bullshit pour une cession réussie car maintenant il connaît aussi l’autre côté, le rôle de repreneur avec les synergies impulsées chez Qwamplify et récemment avec l’acquisition de Sparkle par Splashr.


Dans cet épisode Jérémy poke à tour de bras :

Dans cet épisode, on évoque nos invités précédents :

A retrouver aussi :


Pour ce flashback, Jérémy a choisi d’être accompagné par :

  1. All I do is win - DJ Khaled
  2. "You Want To Bamba" - Ameno Amapiano Remix - Nektunez & Goya Menor
  3. Che La Luna - Louis Prima
  4. Libérée, délivrée - La Reine des Neiges
  5. Dana dana - Cheb Rayan

À vos écouteurs 🎧

Share

Embed

You may also like

Description

Refuser une offre à 20 millions, signer celle à 12.

Vous l’auriez fait ? Sûrement, car l’argent ne fait pas la liberté et Jérémy Bendayan l’a bien compris.


En 2018, il revend Adsvisers, une agence spécialisée dans le référencement payant, à Qwamplify et Cédric Reny pour 12 millions d’euros. À défaut de choisir l’offre d’IProspect, Jérémy et son frère en affaires, Franck Carasso, optent pour la liberté avec le choix du petit groupe familial : “C’était pas l’offre la plus élevée, mais ce qui était intéressant, c’est qu’il s’est battu pour nous avoir”.


Pour Jérémy une vente ça s’anticipe et ça prend du temps.

Tips 1 : Avant même d’être vendeur, se renseigner, prendre contact avec une banque d’affaires.

Tips 2 : Pensez à frapper à la porte de ceux qui ont géré la revente de l’un de vos concurrents pour prendre la température.


Et puis arrive le jour où ils sont assez prêts, où leur EBITDA est suffisamment important pour que le multiple soit intéressant. Parmi les offres de rachat, celle qui brille plus que les autres c’est celle de Cédric Reny, moins élevée certes mais bienveillante et motivée. La relation vendeur-repreneur, c’est comme toutes les relations, elle se base sur le feeling, le fit d’idées, de vision et d’ambition. Et ça, l’argent n’y changera rien.


Le contrat les “lock” seulement 6 mois mais les deux compères jouent les prolongations et restent pendant 2 ans, à tel point qu’ils envisagent même un moment de reprendre la tête du groupe. Ils finiront par décliner et partir vers une nouvelle aventure entrepreneuriale, Splashr, spécialisée dans le snack content avec des ambitions ROIstes.


Bien vu, l’entreprise est déjà valorisée à 50 millions et vient de conclure un LBO.

Dans cet épisode, Jérémy vous donne ses tips no bullshit pour une cession réussie car maintenant il connaît aussi l’autre côté, le rôle de repreneur avec les synergies impulsées chez Qwamplify et récemment avec l’acquisition de Sparkle par Splashr.


Dans cet épisode Jérémy poke à tour de bras :

Dans cet épisode, on évoque nos invités précédents :

A retrouver aussi :


Pour ce flashback, Jérémy a choisi d’être accompagné par :

  1. All I do is win - DJ Khaled
  2. "You Want To Bamba" - Ameno Amapiano Remix - Nektunez & Goya Menor
  3. Che La Luna - Louis Prima
  4. Libérée, délivrée - La Reine des Neiges
  5. Dana dana - Cheb Rayan

À vos écouteurs 🎧

Description

Refuser une offre à 20 millions, signer celle à 12.

Vous l’auriez fait ? Sûrement, car l’argent ne fait pas la liberté et Jérémy Bendayan l’a bien compris.


En 2018, il revend Adsvisers, une agence spécialisée dans le référencement payant, à Qwamplify et Cédric Reny pour 12 millions d’euros. À défaut de choisir l’offre d’IProspect, Jérémy et son frère en affaires, Franck Carasso, optent pour la liberté avec le choix du petit groupe familial : “C’était pas l’offre la plus élevée, mais ce qui était intéressant, c’est qu’il s’est battu pour nous avoir”.


Pour Jérémy une vente ça s’anticipe et ça prend du temps.

Tips 1 : Avant même d’être vendeur, se renseigner, prendre contact avec une banque d’affaires.

Tips 2 : Pensez à frapper à la porte de ceux qui ont géré la revente de l’un de vos concurrents pour prendre la température.


Et puis arrive le jour où ils sont assez prêts, où leur EBITDA est suffisamment important pour que le multiple soit intéressant. Parmi les offres de rachat, celle qui brille plus que les autres c’est celle de Cédric Reny, moins élevée certes mais bienveillante et motivée. La relation vendeur-repreneur, c’est comme toutes les relations, elle se base sur le feeling, le fit d’idées, de vision et d’ambition. Et ça, l’argent n’y changera rien.


Le contrat les “lock” seulement 6 mois mais les deux compères jouent les prolongations et restent pendant 2 ans, à tel point qu’ils envisagent même un moment de reprendre la tête du groupe. Ils finiront par décliner et partir vers une nouvelle aventure entrepreneuriale, Splashr, spécialisée dans le snack content avec des ambitions ROIstes.


Bien vu, l’entreprise est déjà valorisée à 50 millions et vient de conclure un LBO.

Dans cet épisode, Jérémy vous donne ses tips no bullshit pour une cession réussie car maintenant il connaît aussi l’autre côté, le rôle de repreneur avec les synergies impulsées chez Qwamplify et récemment avec l’acquisition de Sparkle par Splashr.


Dans cet épisode Jérémy poke à tour de bras :

Dans cet épisode, on évoque nos invités précédents :

A retrouver aussi :


Pour ce flashback, Jérémy a choisi d’être accompagné par :

  1. All I do is win - DJ Khaled
  2. "You Want To Bamba" - Ameno Amapiano Remix - Nektunez & Goya Menor
  3. Che La Luna - Louis Prima
  4. Libérée, délivrée - La Reine des Neiges
  5. Dana dana - Cheb Rayan

À vos écouteurs 🎧

Share

Embed

You may also like

undefined cover
undefined cover