Correspondances #8 - Nibras Al Mamoury, la voix des journalistes irakienne cover
Correspondances #8 - Nibras Al Mamoury, la voix des journalistes irakienne cover
Correspondances, le podcast des artisans de l'info

Correspondances #8 - Nibras Al Mamoury, la voix des journalistes irakienne

Correspondances #8 - Nibras Al Mamoury, la voix des journalistes irakienne

23min |02/03/2021
Listen
Correspondances #8 - Nibras Al Mamoury, la voix des journalistes irakienne cover
Correspondances #8 - Nibras Al Mamoury, la voix des journalistes irakienne cover
Correspondances, le podcast des artisans de l'info

Correspondances #8 - Nibras Al Mamoury, la voix des journalistes irakienne

Correspondances #8 - Nibras Al Mamoury, la voix des journalistes irakienne

23min |02/03/2021
Listen

Description

Nibras Al Mamory est née en Irak, dans les années 70. Cette journaliste politique de 47 ans, mère de trois enfants, est l’une des figures du paysage médiatique irakien. Elle se fait connaître au milieu des années 2000 en présentant des émissions politiques sur plusieurs chaînes du pays et deviendra plus tard responsable des relations médias auprès du chef du Parlement, à Bagdad.

Mais avant même d’être journaliste, Nibras Al Mamory est féministe. Elle a fondé en 2011 le Forum des journalistes irakiens, une organisation qui soutient les droits des femmes et leur place dans les médias. 

De ses débuts de journaliste en 1992, au sortir de la guerre du Golfe, jusqu’à son retour sur le terrain en 2019, pour suivre les manifestants qui obtiendront la démission du Premier ministre Abdel-Mehdi, Nibras Al Mamory revient sur quasi 30 années passés au service de l’info dans son pays.

Description

Nibras Al Mamory est née en Irak, dans les années 70. Cette journaliste politique de 47 ans, mère de trois enfants, est l’une des figures du paysage médiatique irakien. Elle se fait connaître au milieu des années 2000 en présentant des émissions politiques sur plusieurs chaînes du pays et deviendra plus tard responsable des relations médias auprès du chef du Parlement, à Bagdad.

Mais avant même d’être journaliste, Nibras Al Mamory est féministe. Elle a fondé en 2011 le Forum des journalistes irakiens, une organisation qui soutient les droits des femmes et leur place dans les médias. 

De ses débuts de journaliste en 1992, au sortir de la guerre du Golfe, jusqu’à son retour sur le terrain en 2019, pour suivre les manifestants qui obtiendront la démission du Premier ministre Abdel-Mehdi, Nibras Al Mamory revient sur quasi 30 années passés au service de l’info dans son pays.

Share

Embed

You may also like

Description

Nibras Al Mamory est née en Irak, dans les années 70. Cette journaliste politique de 47 ans, mère de trois enfants, est l’une des figures du paysage médiatique irakien. Elle se fait connaître au milieu des années 2000 en présentant des émissions politiques sur plusieurs chaînes du pays et deviendra plus tard responsable des relations médias auprès du chef du Parlement, à Bagdad.

Mais avant même d’être journaliste, Nibras Al Mamory est féministe. Elle a fondé en 2011 le Forum des journalistes irakiens, une organisation qui soutient les droits des femmes et leur place dans les médias. 

De ses débuts de journaliste en 1992, au sortir de la guerre du Golfe, jusqu’à son retour sur le terrain en 2019, pour suivre les manifestants qui obtiendront la démission du Premier ministre Abdel-Mehdi, Nibras Al Mamory revient sur quasi 30 années passés au service de l’info dans son pays.

Description

Nibras Al Mamory est née en Irak, dans les années 70. Cette journaliste politique de 47 ans, mère de trois enfants, est l’une des figures du paysage médiatique irakien. Elle se fait connaître au milieu des années 2000 en présentant des émissions politiques sur plusieurs chaînes du pays et deviendra plus tard responsable des relations médias auprès du chef du Parlement, à Bagdad.

Mais avant même d’être journaliste, Nibras Al Mamory est féministe. Elle a fondé en 2011 le Forum des journalistes irakiens, une organisation qui soutient les droits des femmes et leur place dans les médias. 

De ses débuts de journaliste en 1992, au sortir de la guerre du Golfe, jusqu’à son retour sur le terrain en 2019, pour suivre les manifestants qui obtiendront la démission du Premier ministre Abdel-Mehdi, Nibras Al Mamory revient sur quasi 30 années passés au service de l’info dans son pays.

Share

Embed

You may also like