EP#31 Marie Lievre : la vie à tout prix cover
EP#31 Marie Lievre : la vie à tout prix cover
Chablaisiens - Le Podcast

EP#31 Marie Lievre : la vie à tout prix

EP#31 Marie Lievre : la vie à tout prix

57min |05/05/2021
Listen
EP#31 Marie Lievre : la vie à tout prix cover
EP#31 Marie Lievre : la vie à tout prix cover
Chablaisiens - Le Podcast

EP#31 Marie Lievre : la vie à tout prix

EP#31 Marie Lievre : la vie à tout prix

57min |05/05/2021
Listen

Description

Une chablaisienne qui s'exporte bien : voilà comment Marie Lievre aime se décrire.

Née à Thonon, elle quitte le Chablais pour faire ses études supérieures entre Grenoble, Lyon et Paris.

À l'âge de 21 ans, elle retrouve le Lac Léman en obtenant son premier job à Genève.

"Je me suis engagée dans une association pour la prévention du suicide des jeunes."

Marie s'engage dans l'association "Stop suicide", un collectif de prévention du suicide des jeunes en Suisse romande.

Une première expérience très enrichissante malgré le contexte difficile, lourd dans lequel elle exerce.

En  2008, pour sensibiliser le grand public à cette cause, elle parvient à  réaliser un véritable coup d'éclat en colorant le Jet d'eau de Genève en  rouge, pendant 3 jours.

Après deux années  au sein de l'association, elle décide de tout quitter pour partir à  l'étranger, pour voir autre chose, pour se confronter à d'autres  cultures.

Elle part en Australie, puis en Asie du Sud-est, elle découvrira la Malaisie, Singapour, la Thaïlande...

Dans cet épisode, Marie nous raconte cette période de sa vie, un véritable voyage vers l'inconnu qui l'a complétement changé.

"Je rentre en France avec une idée fixe. Repartir."

Après ce voyage de 5 mois, Marie rentre en France, mais pense déjà à s'en aller.

Elle réfléchit alors à réaliser l'un de ses rêves, s'engager pour une mission humanitaire.

En 2011, un violent tremblement de terre ravage Haïti.

Le pays fait alors appel à l'aide internationale pour gérer cette crise.
Marie fait partie de ces étrangers qui viennent apporter leur aide au pays.

Sa mission devait durer quelques mois. Elle restera 8 ans.

Elle  revient sur ces années marquantes, aussi éprouvantes que trépidantes,  toujours dans l'action, entre deux avions, au contact des plus faibles  et des plus grands.

Fin 2018, elle décide de rentrer définitivement en France.
Elle s'installe à Thonon et redécouvre le Chablais, sa région.
Un endroit magnifique qu'elle aime profondément.

Un instant de pause qui ne va pas durer longtemps.

À peine arrivée et déjà repartie :  elle réalisera plusieurs missions à l'étranger, notamment en Afrique,  aux côtés d'organisations internationales et de sociétés privées.

Petit à petit, Marie envisage de trouver un projet qui fait sens sur son territoire : le Chablais.
À l'été 2020, elle fait une rencontre décisive : elle découvre le Pôle Ressourcerie du Chablais.

Quelques mois plus tard, elle se retrouve à la tête d'un projet très ambitieux autour de l'économie circulaire dans le Chablais...

Bref,  s'il y a bien une leçon à retenir de cet échange, c'est qu'il n'est  jamais trop tard pour changer de vie et pour avoir de l'impact.

Bonne écoute


Notes de l'épisode : 

Description

Une chablaisienne qui s'exporte bien : voilà comment Marie Lievre aime se décrire.

Née à Thonon, elle quitte le Chablais pour faire ses études supérieures entre Grenoble, Lyon et Paris.

À l'âge de 21 ans, elle retrouve le Lac Léman en obtenant son premier job à Genève.

"Je me suis engagée dans une association pour la prévention du suicide des jeunes."

Marie s'engage dans l'association "Stop suicide", un collectif de prévention du suicide des jeunes en Suisse romande.

Une première expérience très enrichissante malgré le contexte difficile, lourd dans lequel elle exerce.

En  2008, pour sensibiliser le grand public à cette cause, elle parvient à  réaliser un véritable coup d'éclat en colorant le Jet d'eau de Genève en  rouge, pendant 3 jours.

Après deux années  au sein de l'association, elle décide de tout quitter pour partir à  l'étranger, pour voir autre chose, pour se confronter à d'autres  cultures.

Elle part en Australie, puis en Asie du Sud-est, elle découvrira la Malaisie, Singapour, la Thaïlande...

Dans cet épisode, Marie nous raconte cette période de sa vie, un véritable voyage vers l'inconnu qui l'a complétement changé.

"Je rentre en France avec une idée fixe. Repartir."

Après ce voyage de 5 mois, Marie rentre en France, mais pense déjà à s'en aller.

Elle réfléchit alors à réaliser l'un de ses rêves, s'engager pour une mission humanitaire.

En 2011, un violent tremblement de terre ravage Haïti.

Le pays fait alors appel à l'aide internationale pour gérer cette crise.
Marie fait partie de ces étrangers qui viennent apporter leur aide au pays.

Sa mission devait durer quelques mois. Elle restera 8 ans.

Elle  revient sur ces années marquantes, aussi éprouvantes que trépidantes,  toujours dans l'action, entre deux avions, au contact des plus faibles  et des plus grands.

Fin 2018, elle décide de rentrer définitivement en France.
Elle s'installe à Thonon et redécouvre le Chablais, sa région.
Un endroit magnifique qu'elle aime profondément.

Un instant de pause qui ne va pas durer longtemps.

À peine arrivée et déjà repartie :  elle réalisera plusieurs missions à l'étranger, notamment en Afrique,  aux côtés d'organisations internationales et de sociétés privées.

Petit à petit, Marie envisage de trouver un projet qui fait sens sur son territoire : le Chablais.
À l'été 2020, elle fait une rencontre décisive : elle découvre le Pôle Ressourcerie du Chablais.

Quelques mois plus tard, elle se retrouve à la tête d'un projet très ambitieux autour de l'économie circulaire dans le Chablais...

Bref,  s'il y a bien une leçon à retenir de cet échange, c'est qu'il n'est  jamais trop tard pour changer de vie et pour avoir de l'impact.

Bonne écoute


Notes de l'épisode : 

Share

Embed

You may also like

Description

Une chablaisienne qui s'exporte bien : voilà comment Marie Lievre aime se décrire.

Née à Thonon, elle quitte le Chablais pour faire ses études supérieures entre Grenoble, Lyon et Paris.

À l'âge de 21 ans, elle retrouve le Lac Léman en obtenant son premier job à Genève.

"Je me suis engagée dans une association pour la prévention du suicide des jeunes."

Marie s'engage dans l'association "Stop suicide", un collectif de prévention du suicide des jeunes en Suisse romande.

Une première expérience très enrichissante malgré le contexte difficile, lourd dans lequel elle exerce.

En  2008, pour sensibiliser le grand public à cette cause, elle parvient à  réaliser un véritable coup d'éclat en colorant le Jet d'eau de Genève en  rouge, pendant 3 jours.

Après deux années  au sein de l'association, elle décide de tout quitter pour partir à  l'étranger, pour voir autre chose, pour se confronter à d'autres  cultures.

Elle part en Australie, puis en Asie du Sud-est, elle découvrira la Malaisie, Singapour, la Thaïlande...

Dans cet épisode, Marie nous raconte cette période de sa vie, un véritable voyage vers l'inconnu qui l'a complétement changé.

"Je rentre en France avec une idée fixe. Repartir."

Après ce voyage de 5 mois, Marie rentre en France, mais pense déjà à s'en aller.

Elle réfléchit alors à réaliser l'un de ses rêves, s'engager pour une mission humanitaire.

En 2011, un violent tremblement de terre ravage Haïti.

Le pays fait alors appel à l'aide internationale pour gérer cette crise.
Marie fait partie de ces étrangers qui viennent apporter leur aide au pays.

Sa mission devait durer quelques mois. Elle restera 8 ans.

Elle  revient sur ces années marquantes, aussi éprouvantes que trépidantes,  toujours dans l'action, entre deux avions, au contact des plus faibles  et des plus grands.

Fin 2018, elle décide de rentrer définitivement en France.
Elle s'installe à Thonon et redécouvre le Chablais, sa région.
Un endroit magnifique qu'elle aime profondément.

Un instant de pause qui ne va pas durer longtemps.

À peine arrivée et déjà repartie :  elle réalisera plusieurs missions à l'étranger, notamment en Afrique,  aux côtés d'organisations internationales et de sociétés privées.

Petit à petit, Marie envisage de trouver un projet qui fait sens sur son territoire : le Chablais.
À l'été 2020, elle fait une rencontre décisive : elle découvre le Pôle Ressourcerie du Chablais.

Quelques mois plus tard, elle se retrouve à la tête d'un projet très ambitieux autour de l'économie circulaire dans le Chablais...

Bref,  s'il y a bien une leçon à retenir de cet échange, c'est qu'il n'est  jamais trop tard pour changer de vie et pour avoir de l'impact.

Bonne écoute


Notes de l'épisode : 

Description

Une chablaisienne qui s'exporte bien : voilà comment Marie Lievre aime se décrire.

Née à Thonon, elle quitte le Chablais pour faire ses études supérieures entre Grenoble, Lyon et Paris.

À l'âge de 21 ans, elle retrouve le Lac Léman en obtenant son premier job à Genève.

"Je me suis engagée dans une association pour la prévention du suicide des jeunes."

Marie s'engage dans l'association "Stop suicide", un collectif de prévention du suicide des jeunes en Suisse romande.

Une première expérience très enrichissante malgré le contexte difficile, lourd dans lequel elle exerce.

En  2008, pour sensibiliser le grand public à cette cause, elle parvient à  réaliser un véritable coup d'éclat en colorant le Jet d'eau de Genève en  rouge, pendant 3 jours.

Après deux années  au sein de l'association, elle décide de tout quitter pour partir à  l'étranger, pour voir autre chose, pour se confronter à d'autres  cultures.

Elle part en Australie, puis en Asie du Sud-est, elle découvrira la Malaisie, Singapour, la Thaïlande...

Dans cet épisode, Marie nous raconte cette période de sa vie, un véritable voyage vers l'inconnu qui l'a complétement changé.

"Je rentre en France avec une idée fixe. Repartir."

Après ce voyage de 5 mois, Marie rentre en France, mais pense déjà à s'en aller.

Elle réfléchit alors à réaliser l'un de ses rêves, s'engager pour une mission humanitaire.

En 2011, un violent tremblement de terre ravage Haïti.

Le pays fait alors appel à l'aide internationale pour gérer cette crise.
Marie fait partie de ces étrangers qui viennent apporter leur aide au pays.

Sa mission devait durer quelques mois. Elle restera 8 ans.

Elle  revient sur ces années marquantes, aussi éprouvantes que trépidantes,  toujours dans l'action, entre deux avions, au contact des plus faibles  et des plus grands.

Fin 2018, elle décide de rentrer définitivement en France.
Elle s'installe à Thonon et redécouvre le Chablais, sa région.
Un endroit magnifique qu'elle aime profondément.

Un instant de pause qui ne va pas durer longtemps.

À peine arrivée et déjà repartie :  elle réalisera plusieurs missions à l'étranger, notamment en Afrique,  aux côtés d'organisations internationales et de sociétés privées.

Petit à petit, Marie envisage de trouver un projet qui fait sens sur son territoire : le Chablais.
À l'été 2020, elle fait une rencontre décisive : elle découvre le Pôle Ressourcerie du Chablais.

Quelques mois plus tard, elle se retrouve à la tête d'un projet très ambitieux autour de l'économie circulaire dans le Chablais...

Bref,  s'il y a bien une leçon à retenir de cet échange, c'est qu'il n'est  jamais trop tard pour changer de vie et pour avoir de l'impact.

Bonne écoute


Notes de l'épisode : 

Share

Embed

You may also like