Emmanuelle Parrenin, le pari du son. cover
Emmanuelle Parrenin, le pari du son. cover
Contretemps - Les podcasts de la FAMDT

Emmanuelle Parrenin, le pari du son.

Emmanuelle Parrenin, le pari du son.

51min |02/06/2021
Listen
Emmanuelle Parrenin, le pari du son. cover
Emmanuelle Parrenin, le pari du son. cover
Contretemps - Les podcasts de la FAMDT

Emmanuelle Parrenin, le pari du son.

Emmanuelle Parrenin, le pari du son.

51min |02/06/2021
Listen

Description

Quand on lui demande de raconter, Emmanuelle Parrenin ne se souvient pas spécialement, elle vit dans le présent. Elle est aussi dans le coup d'après, celui d'avec le musicien électro Tolouse Low Trax, d’avec le bricoleur sonore Pierre Bastien ou bien encore dans des projets de disques avec la bande du Label “Les disques bien”.

Figure de la scène revivaliste,  elle a fait partie de l’équipe des débuts du Bourdon, a écumé festivals et MJC, a joué avec Gentiane ou Mélusine... Rare femme à jouer de l'épinette et de la vielle à roue, elle compose en 1977 un disque intriguant : Maison rose. C'est un disque post-folk envoûtant, OVNI du genre. Une chanson offerte par Jean-Claude Vannier ou un air traditionnel québécois, y côtoient de longues plages planantes. Il devient un objet de collection. Depuis, bien des aventures… 

Portrait sonore d'une musicienne avant-gardiste, portrait d'une femme en quête d'une musique de pure vibration. 


www.emmanuelleparrenin.com 


Un podcast de Péroline Barbet, pour la FAMDT, la Fédération des acteurs
et Actrices des Musiques et Danses Traditionnelles. www.famdt.com //
peroline-barbet.com 



++++++++++


Extraits sonores :

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Belle Virginie

Emmanuelle-Parrenin-Phil-Fromont-Claude-Lefebvre, Château dans le ciel, La-Sirène, 1976.   

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Plume Blanche, Plume noir

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Plume Blanche, Thibeau et l’arbre d’or

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Plume Blanche, Topaze

Pour aller plus loin :

Le site d'Emmanuelle Parrenin : www.emmanuelleparrenin.com/

Pour écouter Maison Rose : sur Bandcamp ici.

 

François Gasnault, « Hootenanny au Centre américain », L’Homme [En ligne], 215-216 | 2015, mis en ligne le 12 novembre 2017, consulté le 25 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/23928 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.23928

Péroline Barbet et Nathalie Bathus, "Le folk, Instrument de la contre-culture". LSD, France Culture. Mis en ligne le 17  juin 2019.

Description

Quand on lui demande de raconter, Emmanuelle Parrenin ne se souvient pas spécialement, elle vit dans le présent. Elle est aussi dans le coup d'après, celui d'avec le musicien électro Tolouse Low Trax, d’avec le bricoleur sonore Pierre Bastien ou bien encore dans des projets de disques avec la bande du Label “Les disques bien”.

Figure de la scène revivaliste,  elle a fait partie de l’équipe des débuts du Bourdon, a écumé festivals et MJC, a joué avec Gentiane ou Mélusine... Rare femme à jouer de l'épinette et de la vielle à roue, elle compose en 1977 un disque intriguant : Maison rose. C'est un disque post-folk envoûtant, OVNI du genre. Une chanson offerte par Jean-Claude Vannier ou un air traditionnel québécois, y côtoient de longues plages planantes. Il devient un objet de collection. Depuis, bien des aventures… 

Portrait sonore d'une musicienne avant-gardiste, portrait d'une femme en quête d'une musique de pure vibration. 


www.emmanuelleparrenin.com 


Un podcast de Péroline Barbet, pour la FAMDT, la Fédération des acteurs
et Actrices des Musiques et Danses Traditionnelles. www.famdt.com //
peroline-barbet.com 



++++++++++


Extraits sonores :

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Belle Virginie

Emmanuelle-Parrenin-Phil-Fromont-Claude-Lefebvre, Château dans le ciel, La-Sirène, 1976.   

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Plume Blanche, Plume noir

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Plume Blanche, Thibeau et l’arbre d’or

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Plume Blanche, Topaze

Pour aller plus loin :

Le site d'Emmanuelle Parrenin : www.emmanuelleparrenin.com/

Pour écouter Maison Rose : sur Bandcamp ici.

 

François Gasnault, « Hootenanny au Centre américain », L’Homme [En ligne], 215-216 | 2015, mis en ligne le 12 novembre 2017, consulté le 25 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/23928 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.23928

Péroline Barbet et Nathalie Bathus, "Le folk, Instrument de la contre-culture". LSD, France Culture. Mis en ligne le 17  juin 2019.

Share

Embed

You may also like

Description

Quand on lui demande de raconter, Emmanuelle Parrenin ne se souvient pas spécialement, elle vit dans le présent. Elle est aussi dans le coup d'après, celui d'avec le musicien électro Tolouse Low Trax, d’avec le bricoleur sonore Pierre Bastien ou bien encore dans des projets de disques avec la bande du Label “Les disques bien”.

Figure de la scène revivaliste,  elle a fait partie de l’équipe des débuts du Bourdon, a écumé festivals et MJC, a joué avec Gentiane ou Mélusine... Rare femme à jouer de l'épinette et de la vielle à roue, elle compose en 1977 un disque intriguant : Maison rose. C'est un disque post-folk envoûtant, OVNI du genre. Une chanson offerte par Jean-Claude Vannier ou un air traditionnel québécois, y côtoient de longues plages planantes. Il devient un objet de collection. Depuis, bien des aventures… 

Portrait sonore d'une musicienne avant-gardiste, portrait d'une femme en quête d'une musique de pure vibration. 


www.emmanuelleparrenin.com 


Un podcast de Péroline Barbet, pour la FAMDT, la Fédération des acteurs
et Actrices des Musiques et Danses Traditionnelles. www.famdt.com //
peroline-barbet.com 



++++++++++


Extraits sonores :

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Belle Virginie

Emmanuelle-Parrenin-Phil-Fromont-Claude-Lefebvre, Château dans le ciel, La-Sirène, 1976.   

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Plume Blanche, Plume noir

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Plume Blanche, Thibeau et l’arbre d’or

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Plume Blanche, Topaze

Pour aller plus loin :

Le site d'Emmanuelle Parrenin : www.emmanuelleparrenin.com/

Pour écouter Maison Rose : sur Bandcamp ici.

 

François Gasnault, « Hootenanny au Centre américain », L’Homme [En ligne], 215-216 | 2015, mis en ligne le 12 novembre 2017, consulté le 25 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/23928 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.23928

Péroline Barbet et Nathalie Bathus, "Le folk, Instrument de la contre-culture". LSD, France Culture. Mis en ligne le 17  juin 2019.

Description

Quand on lui demande de raconter, Emmanuelle Parrenin ne se souvient pas spécialement, elle vit dans le présent. Elle est aussi dans le coup d'après, celui d'avec le musicien électro Tolouse Low Trax, d’avec le bricoleur sonore Pierre Bastien ou bien encore dans des projets de disques avec la bande du Label “Les disques bien”.

Figure de la scène revivaliste,  elle a fait partie de l’équipe des débuts du Bourdon, a écumé festivals et MJC, a joué avec Gentiane ou Mélusine... Rare femme à jouer de l'épinette et de la vielle à roue, elle compose en 1977 un disque intriguant : Maison rose. C'est un disque post-folk envoûtant, OVNI du genre. Une chanson offerte par Jean-Claude Vannier ou un air traditionnel québécois, y côtoient de longues plages planantes. Il devient un objet de collection. Depuis, bien des aventures… 

Portrait sonore d'une musicienne avant-gardiste, portrait d'une femme en quête d'une musique de pure vibration. 


www.emmanuelleparrenin.com 


Un podcast de Péroline Barbet, pour la FAMDT, la Fédération des acteurs
et Actrices des Musiques et Danses Traditionnelles. www.famdt.com //
peroline-barbet.com 



++++++++++


Extraits sonores :

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Belle Virginie

Emmanuelle-Parrenin-Phil-Fromont-Claude-Lefebvre, Château dans le ciel, La-Sirène, 1976.   

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Plume Blanche, Plume noir

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Plume Blanche, Thibeau et l’arbre d’or

Emmanuelle-Parrenin, Maison Rose, Plume Blanche, Topaze

Pour aller plus loin :

Le site d'Emmanuelle Parrenin : www.emmanuelleparrenin.com/

Pour écouter Maison Rose : sur Bandcamp ici.

 

François Gasnault, « Hootenanny au Centre américain », L’Homme [En ligne], 215-216 | 2015, mis en ligne le 12 novembre 2017, consulté le 25 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/23928 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.23928

Péroline Barbet et Nathalie Bathus, "Le folk, Instrument de la contre-culture". LSD, France Culture. Mis en ligne le 17  juin 2019.

Share

Embed

You may also like