Coup de projecteur : les restaurateurs du 12ème dans la tourmente cover
Coup de projecteur : les restaurateurs du 12ème dans la tourmente cover
Coup de Projecteur

Coup de projecteur : les restaurateurs du 12ème dans la tourmente

Coup de projecteur : les restaurateurs du 12ème dans la tourmente

09min |09/11/2020
Listen
Coup de projecteur : les restaurateurs du 12ème dans la tourmente cover
Coup de projecteur : les restaurateurs du 12ème dans la tourmente cover
Coup de Projecteur

Coup de projecteur : les restaurateurs du 12ème dans la tourmente

Coup de projecteur : les restaurateurs du 12ème dans la tourmente

09min |09/11/2020
Listen

Description

Contraints de fermer leur établissement pendant la première vague épidémique, les restaurants doivent de nouveau fermer leurs portes pour tenter de freiner l'épidémie. Une situation compliquée, aussi bien financièrement que moralement, pour les restaurateurs, qui tentent de sauver leur établissement. 


Dans ce contexte difficile, UGOP Radio a souhaité donner la parole à deux restaurateurs du 12ème arrondissement, Ibrahim-demirbilek Mary du  "Beyit Jedo" et Stéphan Kutak de "l’angélique café", pour en savoir davantage sur leur quotidien éprouvant, sur leurs doutes, sur leurs revendications mais aussi sur leurs espoirs.  

Description

Contraints de fermer leur établissement pendant la première vague épidémique, les restaurants doivent de nouveau fermer leurs portes pour tenter de freiner l'épidémie. Une situation compliquée, aussi bien financièrement que moralement, pour les restaurateurs, qui tentent de sauver leur établissement. 


Dans ce contexte difficile, UGOP Radio a souhaité donner la parole à deux restaurateurs du 12ème arrondissement, Ibrahim-demirbilek Mary du  "Beyit Jedo" et Stéphan Kutak de "l’angélique café", pour en savoir davantage sur leur quotidien éprouvant, sur leurs doutes, sur leurs revendications mais aussi sur leurs espoirs.  

Share

Embed

To listen also

Description

Contraints de fermer leur établissement pendant la première vague épidémique, les restaurants doivent de nouveau fermer leurs portes pour tenter de freiner l'épidémie. Une situation compliquée, aussi bien financièrement que moralement, pour les restaurateurs, qui tentent de sauver leur établissement. 


Dans ce contexte difficile, UGOP Radio a souhaité donner la parole à deux restaurateurs du 12ème arrondissement, Ibrahim-demirbilek Mary du  "Beyit Jedo" et Stéphan Kutak de "l’angélique café", pour en savoir davantage sur leur quotidien éprouvant, sur leurs doutes, sur leurs revendications mais aussi sur leurs espoirs.  

Description

Contraints de fermer leur établissement pendant la première vague épidémique, les restaurants doivent de nouveau fermer leurs portes pour tenter de freiner l'épidémie. Une situation compliquée, aussi bien financièrement que moralement, pour les restaurateurs, qui tentent de sauver leur établissement. 


Dans ce contexte difficile, UGOP Radio a souhaité donner la parole à deux restaurateurs du 12ème arrondissement, Ibrahim-demirbilek Mary du  "Beyit Jedo" et Stéphan Kutak de "l’angélique café", pour en savoir davantage sur leur quotidien éprouvant, sur leurs doutes, sur leurs revendications mais aussi sur leurs espoirs.  

Share

Embed

To listen also