undefined cover
undefined cover
La mode maintient-elle des dynamiques coloniales ? cover
La mode maintient-elle des dynamiques coloniales ? cover
Couture Apparente

La mode maintient-elle des dynamiques coloniales ?

La mode maintient-elle des dynamiques coloniales ?

54min |05/04/2022
Play
undefined cover
undefined cover
La mode maintient-elle des dynamiques coloniales ? cover
La mode maintient-elle des dynamiques coloniales ? cover
Couture Apparente

La mode maintient-elle des dynamiques coloniales ?

La mode maintient-elle des dynamiques coloniales ?

54min |05/04/2022
Play

Description

Ce cinquième épisode de Couture Apparente, "La mode maintient-elle des dynamiques coloniales ?", s'interroge sur l'impact que l'histoire coloniale occidentale peut avoir sur la mode, sur les mécanismes discriminants qu'on peut y retrouver et sur les solutions possibles pour sortir l'industrie de ces dynamiques.

Avec nos invité·es :

Âme Assitan, coach en style spécialisé·e dans la mode écologique, intersectionnelle et décoloniale.

Linda Mai Phung, designer spécialiste de l'éco-conception, consultante en mode éthique et activiste chez l'association Fashion Revolution.

Sylsphée Bertili, journaliste spécialisée dans les enjeux sociaux, la mode éthique et le féminisme intersectionnel, et fondatrice du service de personal shopping Fair Enough.


Avec Âme, Linda et Sylsphée, nous avons parlé de leurs définitions du colonialisme, des dynamiques qu'il pouvait entretenir dans la mode (fétichisation, colorisme, exotisme, racisme en entreprise, syndrome du white savior, gâchis textile, appropriation culturelle et exploitation des travailleur·euses textile des pays "des Suds", culture du coton...), des solutions à mettre en place pour lutter contre ces dynamiques (nomination de personnes racisées dans les entreprises, transparence dans les chaînes de production, remise en question des privilèges et points de vue occidentaux) et des obstacles qui se dressaient face à l'anti-colonialisme dans la mode, comme le racisme ou la course aux profits. Enfin, nous avons examiné si la situation, notamment via le mouvement #blacklivesmatter , avait évolué et comment aels voyaient l'avenir de l'industrie de la mode.

Description

Ce cinquième épisode de Couture Apparente, "La mode maintient-elle des dynamiques coloniales ?", s'interroge sur l'impact que l'histoire coloniale occidentale peut avoir sur la mode, sur les mécanismes discriminants qu'on peut y retrouver et sur les solutions possibles pour sortir l'industrie de ces dynamiques.

Avec nos invité·es :

Âme Assitan, coach en style spécialisé·e dans la mode écologique, intersectionnelle et décoloniale.

Linda Mai Phung, designer spécialiste de l'éco-conception, consultante en mode éthique et activiste chez l'association Fashion Revolution.

Sylsphée Bertili, journaliste spécialisée dans les enjeux sociaux, la mode éthique et le féminisme intersectionnel, et fondatrice du service de personal shopping Fair Enough.


Avec Âme, Linda et Sylsphée, nous avons parlé de leurs définitions du colonialisme, des dynamiques qu'il pouvait entretenir dans la mode (fétichisation, colorisme, exotisme, racisme en entreprise, syndrome du white savior, gâchis textile, appropriation culturelle et exploitation des travailleur·euses textile des pays "des Suds", culture du coton...), des solutions à mettre en place pour lutter contre ces dynamiques (nomination de personnes racisées dans les entreprises, transparence dans les chaînes de production, remise en question des privilèges et points de vue occidentaux) et des obstacles qui se dressaient face à l'anti-colonialisme dans la mode, comme le racisme ou la course aux profits. Enfin, nous avons examiné si la situation, notamment via le mouvement #blacklivesmatter , avait évolué et comment aels voyaient l'avenir de l'industrie de la mode.

Share

Embed

You may also like

Description

Ce cinquième épisode de Couture Apparente, "La mode maintient-elle des dynamiques coloniales ?", s'interroge sur l'impact que l'histoire coloniale occidentale peut avoir sur la mode, sur les mécanismes discriminants qu'on peut y retrouver et sur les solutions possibles pour sortir l'industrie de ces dynamiques.

Avec nos invité·es :

Âme Assitan, coach en style spécialisé·e dans la mode écologique, intersectionnelle et décoloniale.

Linda Mai Phung, designer spécialiste de l'éco-conception, consultante en mode éthique et activiste chez l'association Fashion Revolution.

Sylsphée Bertili, journaliste spécialisée dans les enjeux sociaux, la mode éthique et le féminisme intersectionnel, et fondatrice du service de personal shopping Fair Enough.


Avec Âme, Linda et Sylsphée, nous avons parlé de leurs définitions du colonialisme, des dynamiques qu'il pouvait entretenir dans la mode (fétichisation, colorisme, exotisme, racisme en entreprise, syndrome du white savior, gâchis textile, appropriation culturelle et exploitation des travailleur·euses textile des pays "des Suds", culture du coton...), des solutions à mettre en place pour lutter contre ces dynamiques (nomination de personnes racisées dans les entreprises, transparence dans les chaînes de production, remise en question des privilèges et points de vue occidentaux) et des obstacles qui se dressaient face à l'anti-colonialisme dans la mode, comme le racisme ou la course aux profits. Enfin, nous avons examiné si la situation, notamment via le mouvement #blacklivesmatter , avait évolué et comment aels voyaient l'avenir de l'industrie de la mode.

Description

Ce cinquième épisode de Couture Apparente, "La mode maintient-elle des dynamiques coloniales ?", s'interroge sur l'impact que l'histoire coloniale occidentale peut avoir sur la mode, sur les mécanismes discriminants qu'on peut y retrouver et sur les solutions possibles pour sortir l'industrie de ces dynamiques.

Avec nos invité·es :

Âme Assitan, coach en style spécialisé·e dans la mode écologique, intersectionnelle et décoloniale.

Linda Mai Phung, designer spécialiste de l'éco-conception, consultante en mode éthique et activiste chez l'association Fashion Revolution.

Sylsphée Bertili, journaliste spécialisée dans les enjeux sociaux, la mode éthique et le féminisme intersectionnel, et fondatrice du service de personal shopping Fair Enough.


Avec Âme, Linda et Sylsphée, nous avons parlé de leurs définitions du colonialisme, des dynamiques qu'il pouvait entretenir dans la mode (fétichisation, colorisme, exotisme, racisme en entreprise, syndrome du white savior, gâchis textile, appropriation culturelle et exploitation des travailleur·euses textile des pays "des Suds", culture du coton...), des solutions à mettre en place pour lutter contre ces dynamiques (nomination de personnes racisées dans les entreprises, transparence dans les chaînes de production, remise en question des privilèges et points de vue occidentaux) et des obstacles qui se dressaient face à l'anti-colonialisme dans la mode, comme le racisme ou la course aux profits. Enfin, nous avons examiné si la situation, notamment via le mouvement #blacklivesmatter , avait évolué et comment aels voyaient l'avenir de l'industrie de la mode.

Share

Embed

You may also like