undefined cover
undefined cover
Radio-fiction « Autobiographie d’un poulpe » par Guillaume Mézière cover
Radio-fiction « Autobiographie d’un poulpe » par Guillaume Mézière cover
Créations sonores du Lieu multiple

Radio-fiction « Autobiographie d’un poulpe » par Guillaume Mézière

Radio-fiction « Autobiographie d’un poulpe » par Guillaume Mézière

59min |17/04/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Radio-fiction « Autobiographie d’un poulpe » par Guillaume Mézière cover
Radio-fiction « Autobiographie d’un poulpe » par Guillaume Mézière cover
Créations sonores du Lieu multiple

Radio-fiction « Autobiographie d’un poulpe » par Guillaume Mézière

Radio-fiction « Autobiographie d’un poulpe » par Guillaume Mézière

59min |17/04/2022
Play

Description

  • Radio-fiction « Autobiographie d’un poulpe » (à huis-clos)
    Autobiographie d’un poulpe et autres récits d’anticipation.
    Une adaptation du livre de Vinciane Despret.
  • Une émission réalisée par Guillaume Mézières. Grand merci à Vinciane Despret, à Jln Bllngr et à toutes les voix amicales qui se sont prêtées au jeu.
  • dans le cadre des rencontres radio Campus France <-> LES CATACOMBES DU NUMÉRIQUE https://hackmd.io/@jetfm/redlibre
  • Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre des Journées des Libertés Numériques 2022 - Université de Nantes
    : poser un regard critique, comprendre les ressorts et les enjeux, agir
    et (re)prendre le contrôle, préserver nos libertés numériques, c’est le
    défi proposé par les JDLN

Des sciences qui n’existent pas encore, ou pas tout à fait. 

Entre science et fiction avec Vinciane Despret. « quête d’histoires vraies qui soient à
la fois des fabulations spéculatives et des spéculations réalistes »
(Donna Haraway). Dans un futur plus ou moins proche, anticipé, les
scientifiques posent enfin les bonnes questions aux non-humains. De
nouvelles sciences apparaissent, géolinguistique, thérolinguistique,
théroarchitecture, sciences cosmophoniques et paralinguistiques. 


Ici, Vinciane Despret devient Sarah Buono, thérolinguiste venu avec le récit
d’un poulpe. Après avoir traduit un texte étonnant laissé par ce poulpe
inconnu dans les environs de Cassis, Sarah Buono est partie dans la
communauté des compostistes de Naples pour interpréter ces quelques
lignes inscrites à l’encre sur un morceau de céramique. 

Un poulpe s’adresse un message à lui-même, par-delà la mort, pour se souvenir et
s’avertir. 

Autres récits, un géodrilologue traduit l’écriture digérée
des turricules de lombrics. Un marin théromusicologue se pose des
questions sur la réception de sa musique par le grand orchestre des
animaux. Un réactionnaire s’insurge de ces affronts fait à l’universel
humain. Une nature se défend dans une symbiose militante. 


Une « quête d’histoires vraies qui soient à la fois des fabulations spéculatives et
des spéculations réalistes » (Donna Haraway).


Description

  • Radio-fiction « Autobiographie d’un poulpe » (à huis-clos)
    Autobiographie d’un poulpe et autres récits d’anticipation.
    Une adaptation du livre de Vinciane Despret.
  • Une émission réalisée par Guillaume Mézières. Grand merci à Vinciane Despret, à Jln Bllngr et à toutes les voix amicales qui se sont prêtées au jeu.
  • dans le cadre des rencontres radio Campus France <-> LES CATACOMBES DU NUMÉRIQUE https://hackmd.io/@jetfm/redlibre
  • Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre des Journées des Libertés Numériques 2022 - Université de Nantes
    : poser un regard critique, comprendre les ressorts et les enjeux, agir
    et (re)prendre le contrôle, préserver nos libertés numériques, c’est le
    défi proposé par les JDLN

Des sciences qui n’existent pas encore, ou pas tout à fait. 

Entre science et fiction avec Vinciane Despret. « quête d’histoires vraies qui soient à
la fois des fabulations spéculatives et des spéculations réalistes »
(Donna Haraway). Dans un futur plus ou moins proche, anticipé, les
scientifiques posent enfin les bonnes questions aux non-humains. De
nouvelles sciences apparaissent, géolinguistique, thérolinguistique,
théroarchitecture, sciences cosmophoniques et paralinguistiques. 


Ici, Vinciane Despret devient Sarah Buono, thérolinguiste venu avec le récit
d’un poulpe. Après avoir traduit un texte étonnant laissé par ce poulpe
inconnu dans les environs de Cassis, Sarah Buono est partie dans la
communauté des compostistes de Naples pour interpréter ces quelques
lignes inscrites à l’encre sur un morceau de céramique. 

Un poulpe s’adresse un message à lui-même, par-delà la mort, pour se souvenir et
s’avertir. 

Autres récits, un géodrilologue traduit l’écriture digérée
des turricules de lombrics. Un marin théromusicologue se pose des
questions sur la réception de sa musique par le grand orchestre des
animaux. Un réactionnaire s’insurge de ces affronts fait à l’universel
humain. Une nature se défend dans une symbiose militante. 


Une « quête d’histoires vraies qui soient à la fois des fabulations spéculatives et
des spéculations réalistes » (Donna Haraway).


Share

Embed

You may also like

Description

  • Radio-fiction « Autobiographie d’un poulpe » (à huis-clos)
    Autobiographie d’un poulpe et autres récits d’anticipation.
    Une adaptation du livre de Vinciane Despret.
  • Une émission réalisée par Guillaume Mézières. Grand merci à Vinciane Despret, à Jln Bllngr et à toutes les voix amicales qui se sont prêtées au jeu.
  • dans le cadre des rencontres radio Campus France <-> LES CATACOMBES DU NUMÉRIQUE https://hackmd.io/@jetfm/redlibre
  • Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre des Journées des Libertés Numériques 2022 - Université de Nantes
    : poser un regard critique, comprendre les ressorts et les enjeux, agir
    et (re)prendre le contrôle, préserver nos libertés numériques, c’est le
    défi proposé par les JDLN

Des sciences qui n’existent pas encore, ou pas tout à fait. 

Entre science et fiction avec Vinciane Despret. « quête d’histoires vraies qui soient à
la fois des fabulations spéculatives et des spéculations réalistes »
(Donna Haraway). Dans un futur plus ou moins proche, anticipé, les
scientifiques posent enfin les bonnes questions aux non-humains. De
nouvelles sciences apparaissent, géolinguistique, thérolinguistique,
théroarchitecture, sciences cosmophoniques et paralinguistiques. 


Ici, Vinciane Despret devient Sarah Buono, thérolinguiste venu avec le récit
d’un poulpe. Après avoir traduit un texte étonnant laissé par ce poulpe
inconnu dans les environs de Cassis, Sarah Buono est partie dans la
communauté des compostistes de Naples pour interpréter ces quelques
lignes inscrites à l’encre sur un morceau de céramique. 

Un poulpe s’adresse un message à lui-même, par-delà la mort, pour se souvenir et
s’avertir. 

Autres récits, un géodrilologue traduit l’écriture digérée
des turricules de lombrics. Un marin théromusicologue se pose des
questions sur la réception de sa musique par le grand orchestre des
animaux. Un réactionnaire s’insurge de ces affronts fait à l’universel
humain. Une nature se défend dans une symbiose militante. 


Une « quête d’histoires vraies qui soient à la fois des fabulations spéculatives et
des spéculations réalistes » (Donna Haraway).


Description

  • Radio-fiction « Autobiographie d’un poulpe » (à huis-clos)
    Autobiographie d’un poulpe et autres récits d’anticipation.
    Une adaptation du livre de Vinciane Despret.
  • Une émission réalisée par Guillaume Mézières. Grand merci à Vinciane Despret, à Jln Bllngr et à toutes les voix amicales qui se sont prêtées au jeu.
  • dans le cadre des rencontres radio Campus France <-> LES CATACOMBES DU NUMÉRIQUE https://hackmd.io/@jetfm/redlibre
  • Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre des Journées des Libertés Numériques 2022 - Université de Nantes
    : poser un regard critique, comprendre les ressorts et les enjeux, agir
    et (re)prendre le contrôle, préserver nos libertés numériques, c’est le
    défi proposé par les JDLN

Des sciences qui n’existent pas encore, ou pas tout à fait. 

Entre science et fiction avec Vinciane Despret. « quête d’histoires vraies qui soient à
la fois des fabulations spéculatives et des spéculations réalistes »
(Donna Haraway). Dans un futur plus ou moins proche, anticipé, les
scientifiques posent enfin les bonnes questions aux non-humains. De
nouvelles sciences apparaissent, géolinguistique, thérolinguistique,
théroarchitecture, sciences cosmophoniques et paralinguistiques. 


Ici, Vinciane Despret devient Sarah Buono, thérolinguiste venu avec le récit
d’un poulpe. Après avoir traduit un texte étonnant laissé par ce poulpe
inconnu dans les environs de Cassis, Sarah Buono est partie dans la
communauté des compostistes de Naples pour interpréter ces quelques
lignes inscrites à l’encre sur un morceau de céramique. 

Un poulpe s’adresse un message à lui-même, par-delà la mort, pour se souvenir et
s’avertir. 

Autres récits, un géodrilologue traduit l’écriture digérée
des turricules de lombrics. Un marin théromusicologue se pose des
questions sur la réception de sa musique par le grand orchestre des
animaux. Un réactionnaire s’insurge de ces affronts fait à l’universel
humain. Une nature se défend dans une symbiose militante. 


Une « quête d’histoires vraies qui soient à la fois des fabulations spéculatives et
des spéculations réalistes » (Donna Haraway).


Share

Embed

You may also like