undefined cover
undefined cover
Pia, Devenir tatoueuse et ouvrir un coffeeshop après un an de tour du monde cover
Pia, Devenir tatoueuse et ouvrir un coffeeshop après un an de tour du monde cover
De vraies vies

Pia, Devenir tatoueuse et ouvrir un coffeeshop après un an de tour du monde

Pia, Devenir tatoueuse et ouvrir un coffeeshop après un an de tour du monde

39min |08/01/2019
Listen
undefined cover
undefined cover
Pia, Devenir tatoueuse et ouvrir un coffeeshop après un an de tour du monde cover
Pia, Devenir tatoueuse et ouvrir un coffeeshop après un an de tour du monde cover
De vraies vies

Pia, Devenir tatoueuse et ouvrir un coffeeshop après un an de tour du monde

Pia, Devenir tatoueuse et ouvrir un coffeeshop après un an de tour du monde

39min |08/01/2019
Listen

Description

#9 Pia, Devenir tatoueuse et ouvrir un coffeeshop après un an de tour du monde

Que faire après un tour du monde ?

C'est une question qui revient souvent et Pia se l'ai posé. 

J’ai eu connaissance du projet de coffeeshop de Pia quand elle a posté un message sur ce groupe Facebook de voyageuses dont je vous parle souvent pour y annoncer son ouverture. Elle écrivait que suite à son retour d’un an en tour du monde, avec son copain, ils avaient décidé d’ouvrir un coffeeshop à Paris et elle, une boutique de tatouage ! J’ai tout de suite été saisie car la problématique du retour de voyage revient souvent ! 

En faisant mes recherches, je me suis rendue compte que je m’étais déjà servie de certaines infos de leur blog Declic et des claques pour mon voyage en Asie !

Avec Pia, nous avons donc parlé de sa jeunesse, dans le métissage et de jeune voyageuse, de comment est venu ce projet de voyage et des peurs avant de partir, de son tour du monde et surtout, du retour, de l’idée du coffeeshop et de son travail de tatoueuse. Quelles questions te viennent en tête quand tu rentres d’un an de déconnexion ? Que faire maintenant ? C’est si dur de s’imaginer reprendre le même travail qu’il y a un an… puisque tu as changé toi ! (j’y connais quelque chose ;) ).

---

N’hésitez pas à aller faire un tour au Nomade Café, la décoration est absolument sublime et le lieu est très cosy ! 

---

BONNE ECOUTE

DISCLAIMER : Encore en galère avec mon son, je m'excuse par avance pour la qualité qui n'est pas au top... 

---

05’ « Au début j’étais très frileuse, j’avais peur de partir »

Est-ce que je suis capable de le faire ? L’idée d’être seule dans un pays très loin… j’angoissais

06’ Découverte d’une passion pour le médical : calcul rénal 

9’ Un an de préparation 

10’ « Il ne nous ai rien arrivé pendant 1 an, je n’ai jamais été malade ! »

19’ On est devenus végétariens

« Quand je suis rentrée, je me suis dit « est ce que je vais retrouver mes habitudes occidentales ? »

20’ « Quand t’es en voyage, tu n’as pas de contraintes, pas de planning, et personne te dis quoi faire… ça je ne veux plus l’avoir dans mon boulot ! »

21’ « On avait hâte de rentrer à ce moment-là » 

J’avais envie d’avoir un endroit stable, arrêter de faire 

24’ Quand tu ne sais pas ce que tu vas faire au retour, que t’as aucune idée et que tu n’as pas de thunes… c’est dur ! 

27’ Ouverture du coffeeshop : organisation et financement

32’ Ses débuts de tatoueuse

Description

#9 Pia, Devenir tatoueuse et ouvrir un coffeeshop après un an de tour du monde

Que faire après un tour du monde ?

C'est une question qui revient souvent et Pia se l'ai posé. 

J’ai eu connaissance du projet de coffeeshop de Pia quand elle a posté un message sur ce groupe Facebook de voyageuses dont je vous parle souvent pour y annoncer son ouverture. Elle écrivait que suite à son retour d’un an en tour du monde, avec son copain, ils avaient décidé d’ouvrir un coffeeshop à Paris et elle, une boutique de tatouage ! J’ai tout de suite été saisie car la problématique du retour de voyage revient souvent ! 

En faisant mes recherches, je me suis rendue compte que je m’étais déjà servie de certaines infos de leur blog Declic et des claques pour mon voyage en Asie !

Avec Pia, nous avons donc parlé de sa jeunesse, dans le métissage et de jeune voyageuse, de comment est venu ce projet de voyage et des peurs avant de partir, de son tour du monde et surtout, du retour, de l’idée du coffeeshop et de son travail de tatoueuse. Quelles questions te viennent en tête quand tu rentres d’un an de déconnexion ? Que faire maintenant ? C’est si dur de s’imaginer reprendre le même travail qu’il y a un an… puisque tu as changé toi ! (j’y connais quelque chose ;) ).

---

N’hésitez pas à aller faire un tour au Nomade Café, la décoration est absolument sublime et le lieu est très cosy ! 

---

BONNE ECOUTE

DISCLAIMER : Encore en galère avec mon son, je m'excuse par avance pour la qualité qui n'est pas au top... 

---

05’ « Au début j’étais très frileuse, j’avais peur de partir »

Est-ce que je suis capable de le faire ? L’idée d’être seule dans un pays très loin… j’angoissais

06’ Découverte d’une passion pour le médical : calcul rénal 

9’ Un an de préparation 

10’ « Il ne nous ai rien arrivé pendant 1 an, je n’ai jamais été malade ! »

19’ On est devenus végétariens

« Quand je suis rentrée, je me suis dit « est ce que je vais retrouver mes habitudes occidentales ? »

20’ « Quand t’es en voyage, tu n’as pas de contraintes, pas de planning, et personne te dis quoi faire… ça je ne veux plus l’avoir dans mon boulot ! »

21’ « On avait hâte de rentrer à ce moment-là » 

J’avais envie d’avoir un endroit stable, arrêter de faire 

24’ Quand tu ne sais pas ce que tu vas faire au retour, que t’as aucune idée et que tu n’as pas de thunes… c’est dur ! 

27’ Ouverture du coffeeshop : organisation et financement

32’ Ses débuts de tatoueuse

Share

Embed

To listen also

Description

#9 Pia, Devenir tatoueuse et ouvrir un coffeeshop après un an de tour du monde

Que faire après un tour du monde ?

C'est une question qui revient souvent et Pia se l'ai posé. 

J’ai eu connaissance du projet de coffeeshop de Pia quand elle a posté un message sur ce groupe Facebook de voyageuses dont je vous parle souvent pour y annoncer son ouverture. Elle écrivait que suite à son retour d’un an en tour du monde, avec son copain, ils avaient décidé d’ouvrir un coffeeshop à Paris et elle, une boutique de tatouage ! J’ai tout de suite été saisie car la problématique du retour de voyage revient souvent ! 

En faisant mes recherches, je me suis rendue compte que je m’étais déjà servie de certaines infos de leur blog Declic et des claques pour mon voyage en Asie !

Avec Pia, nous avons donc parlé de sa jeunesse, dans le métissage et de jeune voyageuse, de comment est venu ce projet de voyage et des peurs avant de partir, de son tour du monde et surtout, du retour, de l’idée du coffeeshop et de son travail de tatoueuse. Quelles questions te viennent en tête quand tu rentres d’un an de déconnexion ? Que faire maintenant ? C’est si dur de s’imaginer reprendre le même travail qu’il y a un an… puisque tu as changé toi ! (j’y connais quelque chose ;) ).

---

N’hésitez pas à aller faire un tour au Nomade Café, la décoration est absolument sublime et le lieu est très cosy ! 

---

BONNE ECOUTE

DISCLAIMER : Encore en galère avec mon son, je m'excuse par avance pour la qualité qui n'est pas au top... 

---

05’ « Au début j’étais très frileuse, j’avais peur de partir »

Est-ce que je suis capable de le faire ? L’idée d’être seule dans un pays très loin… j’angoissais

06’ Découverte d’une passion pour le médical : calcul rénal 

9’ Un an de préparation 

10’ « Il ne nous ai rien arrivé pendant 1 an, je n’ai jamais été malade ! »

19’ On est devenus végétariens

« Quand je suis rentrée, je me suis dit « est ce que je vais retrouver mes habitudes occidentales ? »

20’ « Quand t’es en voyage, tu n’as pas de contraintes, pas de planning, et personne te dis quoi faire… ça je ne veux plus l’avoir dans mon boulot ! »

21’ « On avait hâte de rentrer à ce moment-là » 

J’avais envie d’avoir un endroit stable, arrêter de faire 

24’ Quand tu ne sais pas ce que tu vas faire au retour, que t’as aucune idée et que tu n’as pas de thunes… c’est dur ! 

27’ Ouverture du coffeeshop : organisation et financement

32’ Ses débuts de tatoueuse

Description

#9 Pia, Devenir tatoueuse et ouvrir un coffeeshop après un an de tour du monde

Que faire après un tour du monde ?

C'est une question qui revient souvent et Pia se l'ai posé. 

J’ai eu connaissance du projet de coffeeshop de Pia quand elle a posté un message sur ce groupe Facebook de voyageuses dont je vous parle souvent pour y annoncer son ouverture. Elle écrivait que suite à son retour d’un an en tour du monde, avec son copain, ils avaient décidé d’ouvrir un coffeeshop à Paris et elle, une boutique de tatouage ! J’ai tout de suite été saisie car la problématique du retour de voyage revient souvent ! 

En faisant mes recherches, je me suis rendue compte que je m’étais déjà servie de certaines infos de leur blog Declic et des claques pour mon voyage en Asie !

Avec Pia, nous avons donc parlé de sa jeunesse, dans le métissage et de jeune voyageuse, de comment est venu ce projet de voyage et des peurs avant de partir, de son tour du monde et surtout, du retour, de l’idée du coffeeshop et de son travail de tatoueuse. Quelles questions te viennent en tête quand tu rentres d’un an de déconnexion ? Que faire maintenant ? C’est si dur de s’imaginer reprendre le même travail qu’il y a un an… puisque tu as changé toi ! (j’y connais quelque chose ;) ).

---

N’hésitez pas à aller faire un tour au Nomade Café, la décoration est absolument sublime et le lieu est très cosy ! 

---

BONNE ECOUTE

DISCLAIMER : Encore en galère avec mon son, je m'excuse par avance pour la qualité qui n'est pas au top... 

---

05’ « Au début j’étais très frileuse, j’avais peur de partir »

Est-ce que je suis capable de le faire ? L’idée d’être seule dans un pays très loin… j’angoissais

06’ Découverte d’une passion pour le médical : calcul rénal 

9’ Un an de préparation 

10’ « Il ne nous ai rien arrivé pendant 1 an, je n’ai jamais été malade ! »

19’ On est devenus végétariens

« Quand je suis rentrée, je me suis dit « est ce que je vais retrouver mes habitudes occidentales ? »

20’ « Quand t’es en voyage, tu n’as pas de contraintes, pas de planning, et personne te dis quoi faire… ça je ne veux plus l’avoir dans mon boulot ! »

21’ « On avait hâte de rentrer à ce moment-là » 

J’avais envie d’avoir un endroit stable, arrêter de faire 

24’ Quand tu ne sais pas ce que tu vas faire au retour, que t’as aucune idée et que tu n’as pas de thunes… c’est dur ! 

27’ Ouverture du coffeeshop : organisation et financement

32’ Ses débuts de tatoueuse

Share

Embed

To listen also