undefined cover
undefined cover
Issia | Faire le tour de l'Europe seule en Van cover
Issia | Faire le tour de l'Europe seule en Van cover
De vraies vies

Issia | Faire le tour de l'Europe seule en Van

Issia | Faire le tour de l'Europe seule en Van

41min |21/11/2020
Listen
undefined cover
undefined cover
Issia | Faire le tour de l'Europe seule en Van cover
Issia | Faire le tour de l'Europe seule en Van cover
De vraies vies

Issia | Faire le tour de l'Europe seule en Van

Issia | Faire le tour de l'Europe seule en Van

41min |21/11/2020
Listen

Description

"On découvre beaucoup de choses sur soi-même. Ça pousse à la médiation, à se poser des questions sur soi-même. Y'a aucune contrainte, aucune préoccupation. On va à son rythme."

J'ai calculé, mon dernier (vrai) voyage c'était il y a 10 mois.

10 mois que je ne suis pas partie à la découverte d'autres pays, d'autres cultures...

Et ça commence à faire long. Je me trouve chanceuse, je suis à la campagne, ça pourrait être pire.

Mais quand même, c'est long.

Le plus dur dans tout ça, c'est le manque de visibilité, on ne sait pas quand on pourra repartir, alors en attendant, je zone sur Instagram à la recherche d'inspiration future.

Et il y a une chose que je regarde souvent... très souvent... ce sont les comptes de vanlifers.

La vanlife, si ça ne vous dit rien, c'est le fait de vivre et voyager dans son van. Ça peut être quelques mois, le temps d'un voyage, ou plus longtemps, même toute sa vie !

C'est un mode de vie complètement alternatif et adoré des digital nomads.

Je ne sais pas vous, mais moi ça me fait rêver. Pouvoir partir sur les routes, voyager comme tu veux, où tu veux.

Tu as ta maison avec toi, tout le temps, et tu peux aller presque où tu veux !

C'est ce qu'à vécu mon invitée du jour, Issia, pendant 6 mois (bien avant ce que nous vivons actuellement).

6 mois où elle s'est lancé un défi : faire le tour de l'Europe, seule, en van.

Avec Issia, on a parlé :

  • des préjugés quand on voyage en temps que femme, seule
  • de découvrir l'Europe pour de vrai
  • les avantages de faire la route seule
  • de créer un lien fort avec son camion

Bonne écoute !

Suivre Issia :

__

Inscris-toi à la newsletter et reçois des nouvelles du podcast et de mes invitées, des bons plans et des outils pour voyager... et soit la première, le premier, informé.e des prochaines rencontres !

Pour s'inscrire c'est ici !

Suivre De vraies vies

Tu as aimé cet épisode et mon podcast ? Tu m’écoutes sur Apple Podcast ? N’oublies pas d’y mettre quelques étoiles et un commentaire, ça m’aide beaucoup :)

Description

"On découvre beaucoup de choses sur soi-même. Ça pousse à la médiation, à se poser des questions sur soi-même. Y'a aucune contrainte, aucune préoccupation. On va à son rythme."

J'ai calculé, mon dernier (vrai) voyage c'était il y a 10 mois.

10 mois que je ne suis pas partie à la découverte d'autres pays, d'autres cultures...

Et ça commence à faire long. Je me trouve chanceuse, je suis à la campagne, ça pourrait être pire.

Mais quand même, c'est long.

Le plus dur dans tout ça, c'est le manque de visibilité, on ne sait pas quand on pourra repartir, alors en attendant, je zone sur Instagram à la recherche d'inspiration future.

Et il y a une chose que je regarde souvent... très souvent... ce sont les comptes de vanlifers.

La vanlife, si ça ne vous dit rien, c'est le fait de vivre et voyager dans son van. Ça peut être quelques mois, le temps d'un voyage, ou plus longtemps, même toute sa vie !

C'est un mode de vie complètement alternatif et adoré des digital nomads.

Je ne sais pas vous, mais moi ça me fait rêver. Pouvoir partir sur les routes, voyager comme tu veux, où tu veux.

Tu as ta maison avec toi, tout le temps, et tu peux aller presque où tu veux !

C'est ce qu'à vécu mon invitée du jour, Issia, pendant 6 mois (bien avant ce que nous vivons actuellement).

6 mois où elle s'est lancé un défi : faire le tour de l'Europe, seule, en van.

Avec Issia, on a parlé :

  • des préjugés quand on voyage en temps que femme, seule
  • de découvrir l'Europe pour de vrai
  • les avantages de faire la route seule
  • de créer un lien fort avec son camion

Bonne écoute !

Suivre Issia :

__

Inscris-toi à la newsletter et reçois des nouvelles du podcast et de mes invitées, des bons plans et des outils pour voyager... et soit la première, le premier, informé.e des prochaines rencontres !

Pour s'inscrire c'est ici !

Suivre De vraies vies

Tu as aimé cet épisode et mon podcast ? Tu m’écoutes sur Apple Podcast ? N’oublies pas d’y mettre quelques étoiles et un commentaire, ça m’aide beaucoup :)

Share

Embed

To listen also

Description

"On découvre beaucoup de choses sur soi-même. Ça pousse à la médiation, à se poser des questions sur soi-même. Y'a aucune contrainte, aucune préoccupation. On va à son rythme."

J'ai calculé, mon dernier (vrai) voyage c'était il y a 10 mois.

10 mois que je ne suis pas partie à la découverte d'autres pays, d'autres cultures...

Et ça commence à faire long. Je me trouve chanceuse, je suis à la campagne, ça pourrait être pire.

Mais quand même, c'est long.

Le plus dur dans tout ça, c'est le manque de visibilité, on ne sait pas quand on pourra repartir, alors en attendant, je zone sur Instagram à la recherche d'inspiration future.

Et il y a une chose que je regarde souvent... très souvent... ce sont les comptes de vanlifers.

La vanlife, si ça ne vous dit rien, c'est le fait de vivre et voyager dans son van. Ça peut être quelques mois, le temps d'un voyage, ou plus longtemps, même toute sa vie !

C'est un mode de vie complètement alternatif et adoré des digital nomads.

Je ne sais pas vous, mais moi ça me fait rêver. Pouvoir partir sur les routes, voyager comme tu veux, où tu veux.

Tu as ta maison avec toi, tout le temps, et tu peux aller presque où tu veux !

C'est ce qu'à vécu mon invitée du jour, Issia, pendant 6 mois (bien avant ce que nous vivons actuellement).

6 mois où elle s'est lancé un défi : faire le tour de l'Europe, seule, en van.

Avec Issia, on a parlé :

  • des préjugés quand on voyage en temps que femme, seule
  • de découvrir l'Europe pour de vrai
  • les avantages de faire la route seule
  • de créer un lien fort avec son camion

Bonne écoute !

Suivre Issia :

__

Inscris-toi à la newsletter et reçois des nouvelles du podcast et de mes invitées, des bons plans et des outils pour voyager... et soit la première, le premier, informé.e des prochaines rencontres !

Pour s'inscrire c'est ici !

Suivre De vraies vies

Tu as aimé cet épisode et mon podcast ? Tu m’écoutes sur Apple Podcast ? N’oublies pas d’y mettre quelques étoiles et un commentaire, ça m’aide beaucoup :)

Description

"On découvre beaucoup de choses sur soi-même. Ça pousse à la médiation, à se poser des questions sur soi-même. Y'a aucune contrainte, aucune préoccupation. On va à son rythme."

J'ai calculé, mon dernier (vrai) voyage c'était il y a 10 mois.

10 mois que je ne suis pas partie à la découverte d'autres pays, d'autres cultures...

Et ça commence à faire long. Je me trouve chanceuse, je suis à la campagne, ça pourrait être pire.

Mais quand même, c'est long.

Le plus dur dans tout ça, c'est le manque de visibilité, on ne sait pas quand on pourra repartir, alors en attendant, je zone sur Instagram à la recherche d'inspiration future.

Et il y a une chose que je regarde souvent... très souvent... ce sont les comptes de vanlifers.

La vanlife, si ça ne vous dit rien, c'est le fait de vivre et voyager dans son van. Ça peut être quelques mois, le temps d'un voyage, ou plus longtemps, même toute sa vie !

C'est un mode de vie complètement alternatif et adoré des digital nomads.

Je ne sais pas vous, mais moi ça me fait rêver. Pouvoir partir sur les routes, voyager comme tu veux, où tu veux.

Tu as ta maison avec toi, tout le temps, et tu peux aller presque où tu veux !

C'est ce qu'à vécu mon invitée du jour, Issia, pendant 6 mois (bien avant ce que nous vivons actuellement).

6 mois où elle s'est lancé un défi : faire le tour de l'Europe, seule, en van.

Avec Issia, on a parlé :

  • des préjugés quand on voyage en temps que femme, seule
  • de découvrir l'Europe pour de vrai
  • les avantages de faire la route seule
  • de créer un lien fort avec son camion

Bonne écoute !

Suivre Issia :

__

Inscris-toi à la newsletter et reçois des nouvelles du podcast et de mes invitées, des bons plans et des outils pour voyager... et soit la première, le premier, informé.e des prochaines rencontres !

Pour s'inscrire c'est ici !

Suivre De vraies vies

Tu as aimé cet épisode et mon podcast ? Tu m’écoutes sur Apple Podcast ? N’oublies pas d’y mettre quelques étoiles et un commentaire, ça m’aide beaucoup :)

Share

Embed

To listen also