undefined cover
undefined cover
Traitement des déchets résiduels : comment faire face aux nouveaux plafonds de capacités ? cover
Traitement des déchets résiduels : comment faire face aux nouveaux plafonds de capacités ? cover
Débats et rencontres de L'Institut Paris Region

Traitement des déchets résiduels : comment faire face aux nouveaux plafonds de capacités ?

Traitement des déchets résiduels : comment faire face aux nouveaux plafonds de capacités ?

3h25 |25/01/2024|

109

Play
undefined cover
undefined cover
Traitement des déchets résiduels : comment faire face aux nouveaux plafonds de capacités ? cover
Traitement des déchets résiduels : comment faire face aux nouveaux plafonds de capacités ? cover
Débats et rencontres de L'Institut Paris Region

Traitement des déchets résiduels : comment faire face aux nouveaux plafonds de capacités ?

Traitement des déchets résiduels : comment faire face aux nouveaux plafonds de capacités ?

3h25 |25/01/2024|

109

Play

Description

Matinale déchets et économie circulaire de L'Institut Paris Region du 23 janvier 2024


Depuis 2006, l’Observatoire régional des déchets d’Île-de-France, département de L’Institut Paris Region, identifie et consolide les données relatives aux installations franciliennes recevant des déchets non dangereux, dans le cadre de l’enquête biennale nationale de l’ADEME. Depuis 2014, ont également été ajoutées au périmètre d’observation francilien les installations dédiées aux déchets du BTP.

À l'occasion de cette matinée, l’ORDIF présentera, en lien avec le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets, les derniers chiffres 2022 relatifs aux déchets résiduels et les tendances longues face aux enjeux des réductions de capacités à venir.

Qu’elles soient opérationnelles, avec une baisse de 380 000 t en 2024 des capacités d'incinérations de déchets non dangereux (-9%), ou réglementaires, avec le plafonnement progressif à 1300 000 t/an des capacités d'enfouissement de déchets non dangereux d’ici 2028 (-56%), comment faire face à ces baisses annoncées ?

Un meilleur captage des recyclables dont les deux tiers sont encore aujourd'hui incinérés, le développement massif du tri ou de la réduction des 900 000 tonnes de biodéchets présents dans les ordures résiduelles ou l'émergence de nouvelles filières comme le combustible solide de récupération..., sont autant de pistes envisageables.


Consulter les présentations des intervenants :


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Matinale déchets et économie circulaire de L'Institut Paris Region du 23 janvier 2024


Depuis 2006, l’Observatoire régional des déchets d’Île-de-France, département de L’Institut Paris Region, identifie et consolide les données relatives aux installations franciliennes recevant des déchets non dangereux, dans le cadre de l’enquête biennale nationale de l’ADEME. Depuis 2014, ont également été ajoutées au périmètre d’observation francilien les installations dédiées aux déchets du BTP.

À l'occasion de cette matinée, l’ORDIF présentera, en lien avec le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets, les derniers chiffres 2022 relatifs aux déchets résiduels et les tendances longues face aux enjeux des réductions de capacités à venir.

Qu’elles soient opérationnelles, avec une baisse de 380 000 t en 2024 des capacités d'incinérations de déchets non dangereux (-9%), ou réglementaires, avec le plafonnement progressif à 1300 000 t/an des capacités d'enfouissement de déchets non dangereux d’ici 2028 (-56%), comment faire face à ces baisses annoncées ?

Un meilleur captage des recyclables dont les deux tiers sont encore aujourd'hui incinérés, le développement massif du tri ou de la réduction des 900 000 tonnes de biodéchets présents dans les ordures résiduelles ou l'émergence de nouvelles filières comme le combustible solide de récupération..., sont autant de pistes envisageables.


Consulter les présentations des intervenants :


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

Matinale déchets et économie circulaire de L'Institut Paris Region du 23 janvier 2024


Depuis 2006, l’Observatoire régional des déchets d’Île-de-France, département de L’Institut Paris Region, identifie et consolide les données relatives aux installations franciliennes recevant des déchets non dangereux, dans le cadre de l’enquête biennale nationale de l’ADEME. Depuis 2014, ont également été ajoutées au périmètre d’observation francilien les installations dédiées aux déchets du BTP.

À l'occasion de cette matinée, l’ORDIF présentera, en lien avec le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets, les derniers chiffres 2022 relatifs aux déchets résiduels et les tendances longues face aux enjeux des réductions de capacités à venir.

Qu’elles soient opérationnelles, avec une baisse de 380 000 t en 2024 des capacités d'incinérations de déchets non dangereux (-9%), ou réglementaires, avec le plafonnement progressif à 1300 000 t/an des capacités d'enfouissement de déchets non dangereux d’ici 2028 (-56%), comment faire face à ces baisses annoncées ?

Un meilleur captage des recyclables dont les deux tiers sont encore aujourd'hui incinérés, le développement massif du tri ou de la réduction des 900 000 tonnes de biodéchets présents dans les ordures résiduelles ou l'émergence de nouvelles filières comme le combustible solide de récupération..., sont autant de pistes envisageables.


Consulter les présentations des intervenants :


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Matinale déchets et économie circulaire de L'Institut Paris Region du 23 janvier 2024


Depuis 2006, l’Observatoire régional des déchets d’Île-de-France, département de L’Institut Paris Region, identifie et consolide les données relatives aux installations franciliennes recevant des déchets non dangereux, dans le cadre de l’enquête biennale nationale de l’ADEME. Depuis 2014, ont également été ajoutées au périmètre d’observation francilien les installations dédiées aux déchets du BTP.

À l'occasion de cette matinée, l’ORDIF présentera, en lien avec le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets, les derniers chiffres 2022 relatifs aux déchets résiduels et les tendances longues face aux enjeux des réductions de capacités à venir.

Qu’elles soient opérationnelles, avec une baisse de 380 000 t en 2024 des capacités d'incinérations de déchets non dangereux (-9%), ou réglementaires, avec le plafonnement progressif à 1300 000 t/an des capacités d'enfouissement de déchets non dangereux d’ici 2028 (-56%), comment faire face à ces baisses annoncées ?

Un meilleur captage des recyclables dont les deux tiers sont encore aujourd'hui incinérés, le développement massif du tri ou de la réduction des 900 000 tonnes de biodéchets présents dans les ordures résiduelles ou l'émergence de nouvelles filières comme le combustible solide de récupération..., sont autant de pistes envisageables.


Consulter les présentations des intervenants :


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

undefined cover
undefined cover