Déprises #7 - Hortense Harang - Je questionne les croyances et les valeurs qui nous sont imposées cover
Déprises #7 - Hortense Harang - Je questionne les croyances et les valeurs qui nous sont imposées cover
Déprises

Déprises #7 - Hortense Harang - Je questionne les croyances et les valeurs qui nous sont imposées

Déprises #7 - Hortense Harang - Je questionne les croyances et les valeurs qui nous sont imposées

45min |15/09/2021
Listen
Déprises #7 - Hortense Harang - Je questionne les croyances et les valeurs qui nous sont imposées cover
Déprises #7 - Hortense Harang - Je questionne les croyances et les valeurs qui nous sont imposées cover
Déprises

Déprises #7 - Hortense Harang - Je questionne les croyances et les valeurs qui nous sont imposées

Déprises #7 - Hortense Harang - Je questionne les croyances et les valeurs qui nous sont imposées

45min |15/09/2021
Listen

Description

Reportrice de guerre, animatriceradio, diplomatie. 

Hortense, c'est une vie multiple peu commune. J'ai d'emblée aimé la finesse de ses réflexions: il y avait un amour de la culture, des lettres, des beaux mots.  


Lorsqu'on a commencé à discuter ensemble, j'ai vu qu'elle cheminait sur un fil très fin : comment apprendre d'Amazon en ne répétant pas Amazon, pour utiliser la technologie pour créer de la valeur locale et territoriale et avoir un impact écologique positif. 

Un fil sur lequel elle marche avec un talent d'équilbriste, entre un sens de la responsabilité porté par un idéalisme fort, et une conscience de la réalité et de sa capacité à y tirer aussi les apprentissages positifs, quelqu'elle soit.  

 

Dans cet épisode, elle vient bousculer nos croyances, celles qui bien ancrées, celles dont on se convainc qu'elles nous appartiennent alors qu'il n'en est rien. 

Elle parle aussi de nos goûts, façonnés par l'industrie, entre le saumon bien de luxe devenu mets accessible, ou de la rose, fleur de l'amour alors qu'au 19e, c'étaut la violette : de là à questionner la relative contrainte de la saisonalité ou du local, il n'y a
qu'un pas. 

Elle aborde enfin des sujets délicats, comme l'utilisation de la technologie dans la transition écologique. 

 

Merci pour le vers de fin du poème qui t'appartient, Hortense !  

Description

Reportrice de guerre, animatriceradio, diplomatie. 

Hortense, c'est une vie multiple peu commune. J'ai d'emblée aimé la finesse de ses réflexions: il y avait un amour de la culture, des lettres, des beaux mots.  


Lorsqu'on a commencé à discuter ensemble, j'ai vu qu'elle cheminait sur un fil très fin : comment apprendre d'Amazon en ne répétant pas Amazon, pour utiliser la technologie pour créer de la valeur locale et territoriale et avoir un impact écologique positif. 

Un fil sur lequel elle marche avec un talent d'équilbriste, entre un sens de la responsabilité porté par un idéalisme fort, et une conscience de la réalité et de sa capacité à y tirer aussi les apprentissages positifs, quelqu'elle soit.  

 

Dans cet épisode, elle vient bousculer nos croyances, celles qui bien ancrées, celles dont on se convainc qu'elles nous appartiennent alors qu'il n'en est rien. 

Elle parle aussi de nos goûts, façonnés par l'industrie, entre le saumon bien de luxe devenu mets accessible, ou de la rose, fleur de l'amour alors qu'au 19e, c'étaut la violette : de là à questionner la relative contrainte de la saisonalité ou du local, il n'y a
qu'un pas. 

Elle aborde enfin des sujets délicats, comme l'utilisation de la technologie dans la transition écologique. 

 

Merci pour le vers de fin du poème qui t'appartient, Hortense !  

Share

Embed

You may also like

Description

Reportrice de guerre, animatriceradio, diplomatie. 

Hortense, c'est une vie multiple peu commune. J'ai d'emblée aimé la finesse de ses réflexions: il y avait un amour de la culture, des lettres, des beaux mots.  


Lorsqu'on a commencé à discuter ensemble, j'ai vu qu'elle cheminait sur un fil très fin : comment apprendre d'Amazon en ne répétant pas Amazon, pour utiliser la technologie pour créer de la valeur locale et territoriale et avoir un impact écologique positif. 

Un fil sur lequel elle marche avec un talent d'équilbriste, entre un sens de la responsabilité porté par un idéalisme fort, et une conscience de la réalité et de sa capacité à y tirer aussi les apprentissages positifs, quelqu'elle soit.  

 

Dans cet épisode, elle vient bousculer nos croyances, celles qui bien ancrées, celles dont on se convainc qu'elles nous appartiennent alors qu'il n'en est rien. 

Elle parle aussi de nos goûts, façonnés par l'industrie, entre le saumon bien de luxe devenu mets accessible, ou de la rose, fleur de l'amour alors qu'au 19e, c'étaut la violette : de là à questionner la relative contrainte de la saisonalité ou du local, il n'y a
qu'un pas. 

Elle aborde enfin des sujets délicats, comme l'utilisation de la technologie dans la transition écologique. 

 

Merci pour le vers de fin du poème qui t'appartient, Hortense !  

Description

Reportrice de guerre, animatriceradio, diplomatie. 

Hortense, c'est une vie multiple peu commune. J'ai d'emblée aimé la finesse de ses réflexions: il y avait un amour de la culture, des lettres, des beaux mots.  


Lorsqu'on a commencé à discuter ensemble, j'ai vu qu'elle cheminait sur un fil très fin : comment apprendre d'Amazon en ne répétant pas Amazon, pour utiliser la technologie pour créer de la valeur locale et territoriale et avoir un impact écologique positif. 

Un fil sur lequel elle marche avec un talent d'équilbriste, entre un sens de la responsabilité porté par un idéalisme fort, et une conscience de la réalité et de sa capacité à y tirer aussi les apprentissages positifs, quelqu'elle soit.  

 

Dans cet épisode, elle vient bousculer nos croyances, celles qui bien ancrées, celles dont on se convainc qu'elles nous appartiennent alors qu'il n'en est rien. 

Elle parle aussi de nos goûts, façonnés par l'industrie, entre le saumon bien de luxe devenu mets accessible, ou de la rose, fleur de l'amour alors qu'au 19e, c'étaut la violette : de là à questionner la relative contrainte de la saisonalité ou du local, il n'y a
qu'un pas. 

Elle aborde enfin des sujets délicats, comme l'utilisation de la technologie dans la transition écologique. 

 

Merci pour le vers de fin du poème qui t'appartient, Hortense !  

Share

Embed

You may also like