undefined cover
undefined cover
Pssst ! Y'a Jean Marc Gancille, l'auteur de "Ne plus se mentir" et de "Carnages") dans Combats ! (EXTRAIT) cover
Pssst ! Y'a Jean Marc Gancille, l'auteur de "Ne plus se mentir" et de "Carnages") dans Combats ! (EXTRAIT) cover
Baleine sous Gravillon (BSG)

Pssst ! Y'a Jean Marc Gancille, l'auteur de "Ne plus se mentir" et de "Carnages") dans Combats ! (EXTRAIT)

Pssst ! Y'a Jean Marc Gancille, l'auteur de "Ne plus se mentir" et de "Carnages") dans Combats ! (EXTRAIT)

34sec |23/01/2023
Play
undefined cover
undefined cover
Pssst ! Y'a Jean Marc Gancille, l'auteur de "Ne plus se mentir" et de "Carnages") dans Combats ! (EXTRAIT) cover
Pssst ! Y'a Jean Marc Gancille, l'auteur de "Ne plus se mentir" et de "Carnages") dans Combats ! (EXTRAIT) cover
Baleine sous Gravillon (BSG)

Pssst ! Y'a Jean Marc Gancille, l'auteur de "Ne plus se mentir" et de "Carnages") dans Combats ! (EXTRAIT)

Pssst ! Y'a Jean Marc Gancille, l'auteur de "Ne plus se mentir" et de "Carnages") dans Combats ! (EXTRAIT)

34sec |23/01/2023
Play

Description

“Un humanisme bien ordonné ne commence pas par soi-même, mais place le monde avant la vie, la vie avant l'homme, le respect des autres êtres avant l'amour-propre.”


Claude Lévi-Strauss 


NB : La série dont est tiré cet extrait est disponible dans COMBATS, le jumeau de BSG. COMBATS reçoit 2 fois par mois les défenseurs du Vivant.


Jean-Marc Gancille est militant écologiste. Entre autres engagements, il a écrit deux livres qui ont fait date dans le milieu naturaliste, pour celles et ceux qui se s’engagent pour le Vivant. 


Dans la lignée de Sea Shepherd (écouter l’interview de Lamya Essemlali et de Paul Watson), de L214 (Brigitte Gothière) ou de Kokopelli (Ananda Guillet), le militantisme «doux» ne suffit plus face à la catastrophe et à l’urgence écologique. Jean-Marc prône une radicalisation de l’action individuelle et collective, dans le but de faire vaciller un système qui nous conduit droit dans le mur.

Nous le savons tous. Mais que faisons-nous vraiment pour contribuer au changement ?

Ne plus se mentir (Rue de l’Échiquier / 2019) :

“Il est encore temps d'éviter le pire … Demain il sera trop tard … Tout peut changer”. “Bullshit !” crie Jean-Marc dans la continuité d’un Pablo Servigne et des collapsologues. Ce livre est pour celles et ceux qui savent que la planète nous survivra quoi qu'il advienne et que l'humanité et surtout le Vivant ne seront pas sauvés à coups de vœux pieux, de petits gestes, de likes et d’engagements mouligasses. Jean-Marc Gancille porte un regard sans concession sur notre situation. Face à l'impasse, l’aveuglement, le déni, la dissonance cognitive, il invite à changer de stratégie, à exercer une légitime défense contre le système et à abandonner l'espoir pour le courage afin de sauver ce qui peut encore l'être. L'heure est venue de ne plus se mentir et de reprendre collectivement notre destinée en main.

Carnages (Rue de l’Échiquier / 2020) :

Cet essai est un tableau lucide et sans concession de la relation que l'être humain a nouée avec le monde animal, fondée sur la domination et l'exploitation. Domestication, élevage intensif, commerce, trafic, surchasse, chasse, surpêche, pêche, pêche accessoire, industrie, collections, destruction, expériences, dressage pour le plaisir ou à des fins militaires, expériences de laboratoires, captivité dans les zoos et aquariums … Tout est chiffré et méthodiquement expliqué. (écouter aussi la discussion sur le rapport Homme/Nature) avec le “pop-philosophe” Gilles Vervisch)

______

 

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger. 


Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2

 

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG.


Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)


Nous proposons de vous accompagner pour créer votre podcast, ou de sous-traiter tout ou partie de votre projet d’émission.

 

Nous proposons aussi des conférences et animons des tables rondes pour diffuser la connaissance sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.


Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com

Description

“Un humanisme bien ordonné ne commence pas par soi-même, mais place le monde avant la vie, la vie avant l'homme, le respect des autres êtres avant l'amour-propre.”


Claude Lévi-Strauss 


NB : La série dont est tiré cet extrait est disponible dans COMBATS, le jumeau de BSG. COMBATS reçoit 2 fois par mois les défenseurs du Vivant.


Jean-Marc Gancille est militant écologiste. Entre autres engagements, il a écrit deux livres qui ont fait date dans le milieu naturaliste, pour celles et ceux qui se s’engagent pour le Vivant. 


Dans la lignée de Sea Shepherd (écouter l’interview de Lamya Essemlali et de Paul Watson), de L214 (Brigitte Gothière) ou de Kokopelli (Ananda Guillet), le militantisme «doux» ne suffit plus face à la catastrophe et à l’urgence écologique. Jean-Marc prône une radicalisation de l’action individuelle et collective, dans le but de faire vaciller un système qui nous conduit droit dans le mur.

Nous le savons tous. Mais que faisons-nous vraiment pour contribuer au changement ?

Ne plus se mentir (Rue de l’Échiquier / 2019) :

“Il est encore temps d'éviter le pire … Demain il sera trop tard … Tout peut changer”. “Bullshit !” crie Jean-Marc dans la continuité d’un Pablo Servigne et des collapsologues. Ce livre est pour celles et ceux qui savent que la planète nous survivra quoi qu'il advienne et que l'humanité et surtout le Vivant ne seront pas sauvés à coups de vœux pieux, de petits gestes, de likes et d’engagements mouligasses. Jean-Marc Gancille porte un regard sans concession sur notre situation. Face à l'impasse, l’aveuglement, le déni, la dissonance cognitive, il invite à changer de stratégie, à exercer une légitime défense contre le système et à abandonner l'espoir pour le courage afin de sauver ce qui peut encore l'être. L'heure est venue de ne plus se mentir et de reprendre collectivement notre destinée en main.

Carnages (Rue de l’Échiquier / 2020) :

Cet essai est un tableau lucide et sans concession de la relation que l'être humain a nouée avec le monde animal, fondée sur la domination et l'exploitation. Domestication, élevage intensif, commerce, trafic, surchasse, chasse, surpêche, pêche, pêche accessoire, industrie, collections, destruction, expériences, dressage pour le plaisir ou à des fins militaires, expériences de laboratoires, captivité dans les zoos et aquariums … Tout est chiffré et méthodiquement expliqué. (écouter aussi la discussion sur le rapport Homme/Nature) avec le “pop-philosophe” Gilles Vervisch)

______

 

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger. 


Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2

 

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG.


Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)


Nous proposons de vous accompagner pour créer votre podcast, ou de sous-traiter tout ou partie de votre projet d’émission.

 

Nous proposons aussi des conférences et animons des tables rondes pour diffuser la connaissance sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.


Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com

Share

Embed

You may also like

Description

“Un humanisme bien ordonné ne commence pas par soi-même, mais place le monde avant la vie, la vie avant l'homme, le respect des autres êtres avant l'amour-propre.”


Claude Lévi-Strauss 


NB : La série dont est tiré cet extrait est disponible dans COMBATS, le jumeau de BSG. COMBATS reçoit 2 fois par mois les défenseurs du Vivant.


Jean-Marc Gancille est militant écologiste. Entre autres engagements, il a écrit deux livres qui ont fait date dans le milieu naturaliste, pour celles et ceux qui se s’engagent pour le Vivant. 


Dans la lignée de Sea Shepherd (écouter l’interview de Lamya Essemlali et de Paul Watson), de L214 (Brigitte Gothière) ou de Kokopelli (Ananda Guillet), le militantisme «doux» ne suffit plus face à la catastrophe et à l’urgence écologique. Jean-Marc prône une radicalisation de l’action individuelle et collective, dans le but de faire vaciller un système qui nous conduit droit dans le mur.

Nous le savons tous. Mais que faisons-nous vraiment pour contribuer au changement ?

Ne plus se mentir (Rue de l’Échiquier / 2019) :

“Il est encore temps d'éviter le pire … Demain il sera trop tard … Tout peut changer”. “Bullshit !” crie Jean-Marc dans la continuité d’un Pablo Servigne et des collapsologues. Ce livre est pour celles et ceux qui savent que la planète nous survivra quoi qu'il advienne et que l'humanité et surtout le Vivant ne seront pas sauvés à coups de vœux pieux, de petits gestes, de likes et d’engagements mouligasses. Jean-Marc Gancille porte un regard sans concession sur notre situation. Face à l'impasse, l’aveuglement, le déni, la dissonance cognitive, il invite à changer de stratégie, à exercer une légitime défense contre le système et à abandonner l'espoir pour le courage afin de sauver ce qui peut encore l'être. L'heure est venue de ne plus se mentir et de reprendre collectivement notre destinée en main.

Carnages (Rue de l’Échiquier / 2020) :

Cet essai est un tableau lucide et sans concession de la relation que l'être humain a nouée avec le monde animal, fondée sur la domination et l'exploitation. Domestication, élevage intensif, commerce, trafic, surchasse, chasse, surpêche, pêche, pêche accessoire, industrie, collections, destruction, expériences, dressage pour le plaisir ou à des fins militaires, expériences de laboratoires, captivité dans les zoos et aquariums … Tout est chiffré et méthodiquement expliqué. (écouter aussi la discussion sur le rapport Homme/Nature) avec le “pop-philosophe” Gilles Vervisch)

______

 

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger. 


Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2

 

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG.


Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)


Nous proposons de vous accompagner pour créer votre podcast, ou de sous-traiter tout ou partie de votre projet d’émission.

 

Nous proposons aussi des conférences et animons des tables rondes pour diffuser la connaissance sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.


Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com

Description

“Un humanisme bien ordonné ne commence pas par soi-même, mais place le monde avant la vie, la vie avant l'homme, le respect des autres êtres avant l'amour-propre.”


Claude Lévi-Strauss 


NB : La série dont est tiré cet extrait est disponible dans COMBATS, le jumeau de BSG. COMBATS reçoit 2 fois par mois les défenseurs du Vivant.


Jean-Marc Gancille est militant écologiste. Entre autres engagements, il a écrit deux livres qui ont fait date dans le milieu naturaliste, pour celles et ceux qui se s’engagent pour le Vivant. 


Dans la lignée de Sea Shepherd (écouter l’interview de Lamya Essemlali et de Paul Watson), de L214 (Brigitte Gothière) ou de Kokopelli (Ananda Guillet), le militantisme «doux» ne suffit plus face à la catastrophe et à l’urgence écologique. Jean-Marc prône une radicalisation de l’action individuelle et collective, dans le but de faire vaciller un système qui nous conduit droit dans le mur.

Nous le savons tous. Mais que faisons-nous vraiment pour contribuer au changement ?

Ne plus se mentir (Rue de l’Échiquier / 2019) :

“Il est encore temps d'éviter le pire … Demain il sera trop tard … Tout peut changer”. “Bullshit !” crie Jean-Marc dans la continuité d’un Pablo Servigne et des collapsologues. Ce livre est pour celles et ceux qui savent que la planète nous survivra quoi qu'il advienne et que l'humanité et surtout le Vivant ne seront pas sauvés à coups de vœux pieux, de petits gestes, de likes et d’engagements mouligasses. Jean-Marc Gancille porte un regard sans concession sur notre situation. Face à l'impasse, l’aveuglement, le déni, la dissonance cognitive, il invite à changer de stratégie, à exercer une légitime défense contre le système et à abandonner l'espoir pour le courage afin de sauver ce qui peut encore l'être. L'heure est venue de ne plus se mentir et de reprendre collectivement notre destinée en main.

Carnages (Rue de l’Échiquier / 2020) :

Cet essai est un tableau lucide et sans concession de la relation que l'être humain a nouée avec le monde animal, fondée sur la domination et l'exploitation. Domestication, élevage intensif, commerce, trafic, surchasse, chasse, surpêche, pêche, pêche accessoire, industrie, collections, destruction, expériences, dressage pour le plaisir ou à des fins militaires, expériences de laboratoires, captivité dans les zoos et aquariums … Tout est chiffré et méthodiquement expliqué. (écouter aussi la discussion sur le rapport Homme/Nature) avec le “pop-philosophe” Gilles Vervisch)

______

 

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger. 


Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2

 

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG.


Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)


Nous proposons de vous accompagner pour créer votre podcast, ou de sous-traiter tout ou partie de votre projet d’émission.

 

Nous proposons aussi des conférences et animons des tables rondes pour diffuser la connaissance sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.


Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com

Share

Embed

You may also like