undefined cover
undefined cover
Rediff S02E58 Chats 3/4: diminuer leur impact sur la faune, sortir de l'aveuglement, Antoine Adam (écologue) cover
Rediff S02E58 Chats 3/4: diminuer leur impact sur la faune, sortir de l'aveuglement, Antoine Adam (écologue) cover
Baleine sous Gravillon (BSG)

Rediff S02E58 Chats 3/4: diminuer leur impact sur la faune, sortir de l'aveuglement, Antoine Adam (écologue)

Rediff S02E58 Chats 3/4: diminuer leur impact sur la faune, sortir de l'aveuglement, Antoine Adam (écologue)

25min |24/09/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
Rediff S02E58 Chats 3/4: diminuer leur impact sur la faune, sortir de l'aveuglement, Antoine Adam (écologue) cover
Rediff S02E58 Chats 3/4: diminuer leur impact sur la faune, sortir de l'aveuglement, Antoine Adam (écologue) cover
Baleine sous Gravillon (BSG)

Rediff S02E58 Chats 3/4: diminuer leur impact sur la faune, sortir de l'aveuglement, Antoine Adam (écologue)

Rediff S02E58 Chats 3/4: diminuer leur impact sur la faune, sortir de l'aveuglement, Antoine Adam (écologue)

25min |24/09/2021
Listen

Description

Antoine Adam est étudiant en écologie et gestion de la biodiversité. Il est spécialiste du
problème énorme que posent les chats pour la biodiversité. 66 % des proies rapportées
par les chats domestiques sont des petits mammifères. 22% sont des oiseaux (surtout le
Moineau domestique, le Merle noir et le Rouge-gorge familier). La prédation du chat
apparaît comme une des trois causes dominantes dans la mortalité des oiseaux de
jardins. L’animal cible également les chauves-souris, les reptiles, les poissons, les
amphibiens, les araignées et les insectes. Plus de la moitié des proies ne sont pas
consommées : le Chat domestique ne tue donc pas pour se nourrir. Mais pour remédier
à cette situation dramatique et irresponsable, il faut d'abord accepter d'appeler un chat
un chat… Photo ©Jeannette1980

Description

Antoine Adam est étudiant en écologie et gestion de la biodiversité. Il est spécialiste du
problème énorme que posent les chats pour la biodiversité. 66 % des proies rapportées
par les chats domestiques sont des petits mammifères. 22% sont des oiseaux (surtout le
Moineau domestique, le Merle noir et le Rouge-gorge familier). La prédation du chat
apparaît comme une des trois causes dominantes dans la mortalité des oiseaux de
jardins. L’animal cible également les chauves-souris, les reptiles, les poissons, les
amphibiens, les araignées et les insectes. Plus de la moitié des proies ne sont pas
consommées : le Chat domestique ne tue donc pas pour se nourrir. Mais pour remédier
à cette situation dramatique et irresponsable, il faut d'abord accepter d'appeler un chat
un chat… Photo ©Jeannette1980

Share

Embed

You may also like

Description

Antoine Adam est étudiant en écologie et gestion de la biodiversité. Il est spécialiste du
problème énorme que posent les chats pour la biodiversité. 66 % des proies rapportées
par les chats domestiques sont des petits mammifères. 22% sont des oiseaux (surtout le
Moineau domestique, le Merle noir et le Rouge-gorge familier). La prédation du chat
apparaît comme une des trois causes dominantes dans la mortalité des oiseaux de
jardins. L’animal cible également les chauves-souris, les reptiles, les poissons, les
amphibiens, les araignées et les insectes. Plus de la moitié des proies ne sont pas
consommées : le Chat domestique ne tue donc pas pour se nourrir. Mais pour remédier
à cette situation dramatique et irresponsable, il faut d'abord accepter d'appeler un chat
un chat… Photo ©Jeannette1980

Description

Antoine Adam est étudiant en écologie et gestion de la biodiversité. Il est spécialiste du
problème énorme que posent les chats pour la biodiversité. 66 % des proies rapportées
par les chats domestiques sont des petits mammifères. 22% sont des oiseaux (surtout le
Moineau domestique, le Merle noir et le Rouge-gorge familier). La prédation du chat
apparaît comme une des trois causes dominantes dans la mortalité des oiseaux de
jardins. L’animal cible également les chauves-souris, les reptiles, les poissons, les
amphibiens, les araignées et les insectes. Plus de la moitié des proies ne sont pas
consommées : le Chat domestique ne tue donc pas pour se nourrir. Mais pour remédier
à cette situation dramatique et irresponsable, il faut d'abord accepter d'appeler un chat
un chat… Photo ©Jeannette1980

Share

Embed

You may also like