undefined cover
undefined cover
SPÉCIAL HYPERTOURISME 3/4 : Voyageur ou touriste? Le tourisme est il soluble dans le durable? cover
SPÉCIAL HYPERTOURISME 3/4 : Voyageur ou touriste? Le tourisme est il soluble dans le durable? cover
Baleine sous Gravillon (BSG)

SPÉCIAL HYPERTOURISME 3/4 : Voyageur ou touriste? Le tourisme est il soluble dans le durable?

SPÉCIAL HYPERTOURISME 3/4 : Voyageur ou touriste? Le tourisme est il soluble dans le durable?

31min |13/08/1991
Play
undefined cover
undefined cover
SPÉCIAL HYPERTOURISME 3/4 : Voyageur ou touriste? Le tourisme est il soluble dans le durable? cover
SPÉCIAL HYPERTOURISME 3/4 : Voyageur ou touriste? Le tourisme est il soluble dans le durable? cover
Baleine sous Gravillon (BSG)

SPÉCIAL HYPERTOURISME 3/4 : Voyageur ou touriste? Le tourisme est il soluble dans le durable?

SPÉCIAL HYPERTOURISME 3/4 : Voyageur ou touriste? Le tourisme est il soluble dans le durable?

31min |13/08/1991
Play

Description

Bien que globalement catastrophique pour le Vivant, le tourisme veut/peut parfois contribuer à la conservation de la biodiversité et la réduction de la pauvreté. Un tourisme bien géré et éthique permet de soutenir la conservation de la nature et profite aux communautés locales.

Ainsi on voit actuellement émerger un tourisme éthique, basé sur le principe du commerce équitable, il bénéficie à la population locale :

  • activité durable qui limite l’impact sur l’environnement
  • un échange direct entre le voyageur et les acteurs locaux
  • des déplacements limités et la durée du séjour augmentée

Parmi les différentes formes que peut prendre le tourisme éthique, on trouve :

  • Tourisme durable : Le tourisme durable (ou responsable) participe au développement des populations et des territoires d’accueil au Nord comme au Sud tout en contribuant aux enjeux actuels : lutte contre les changements climatiques, protection de la biodiversité et des milieux fragiles et lutte contre les atteintes aux droits humains.
  • Écotourisme : Il s’agit de voyage durable et responsable dans les espaces sauvages.
  • Tourisme équitable et solidaire: Le tourisme équitable permet aux populations locales de tirer davantage des bénéfices socio-économiques du tourisme.
  • Écovolontariat : Ce type de tourisme consiste en la contribution directe des participants à un programme de protection du Vivant. Le but est de soutenir des actions de recherche et de protection de l’environnement, directement sur le terrain, en présence des professionnels (botanistes, océanologues, etc.).

Comme le dit Cyril Dion : c’est bien d’aller au travail en vélo, mais c’est moins bien quand l’employeur est Monsanto. Quel est le sens d’aller effectuer une mission d’écovolontariat au bout du monde… en avion?
_______


Kris de Bardia est guide animalier dans le Parc de Bardia au Népal. Après 20 ans dans les forêts et les savanes d’Asie, il reprend son sac à dos et devient guide en Laponie, en Arctique et en Antarctique.

Adeline Lobbes est guide de brousse en Afrique de l’Est et en Afrique australe. Elle connaît entre autres le Serengeti, le Masaï Mara, le parc Kruger... comme son jardin.

Marc Mortelmans est l’hôte des Podcasts Baleine sous Gravillon. Il a travaillé 5 ans comme prof de plongée en Égypte (mer Rouge, Yucatan, Honduras, Costa Rica, Galapagos) et 6 ans comme guide d’expéditions de montagne dans les Andes.

_______


En lien avec ce débat sur l’impact du tourisme sur le Vivant, réécoutez les épisodes sur le rapport Homme / Nature avec Gilles Vervisch

https://bit.ly/homme-nature3_BSG

https://bit.ly/homme-nature2_BSG

https://bit.ly/homme-nature1_BSG

Les épisodes avec Kris de Bardia sur le Népal, l’Arctique, l’Antarctique et la Laponie:

https://bit.ly/kris-bardia3_BSG

https://bit.ly/kris-bardia2_BSG

https://bit.ly/kris-bardia1_BSG

_______

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger. 

 

Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2

 

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG.

 

Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)

 

Nous proposons des conférences et animons des tables rondes pour diffuser la connaissance sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.

 

Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com

Description

Bien que globalement catastrophique pour le Vivant, le tourisme veut/peut parfois contribuer à la conservation de la biodiversité et la réduction de la pauvreté. Un tourisme bien géré et éthique permet de soutenir la conservation de la nature et profite aux communautés locales.

Ainsi on voit actuellement émerger un tourisme éthique, basé sur le principe du commerce équitable, il bénéficie à la population locale :

  • activité durable qui limite l’impact sur l’environnement
  • un échange direct entre le voyageur et les acteurs locaux
  • des déplacements limités et la durée du séjour augmentée

Parmi les différentes formes que peut prendre le tourisme éthique, on trouve :

  • Tourisme durable : Le tourisme durable (ou responsable) participe au développement des populations et des territoires d’accueil au Nord comme au Sud tout en contribuant aux enjeux actuels : lutte contre les changements climatiques, protection de la biodiversité et des milieux fragiles et lutte contre les atteintes aux droits humains.
  • Écotourisme : Il s’agit de voyage durable et responsable dans les espaces sauvages.
  • Tourisme équitable et solidaire: Le tourisme équitable permet aux populations locales de tirer davantage des bénéfices socio-économiques du tourisme.
  • Écovolontariat : Ce type de tourisme consiste en la contribution directe des participants à un programme de protection du Vivant. Le but est de soutenir des actions de recherche et de protection de l’environnement, directement sur le terrain, en présence des professionnels (botanistes, océanologues, etc.).

Comme le dit Cyril Dion : c’est bien d’aller au travail en vélo, mais c’est moins bien quand l’employeur est Monsanto. Quel est le sens d’aller effectuer une mission d’écovolontariat au bout du monde… en avion?
_______


Kris de Bardia est guide animalier dans le Parc de Bardia au Népal. Après 20 ans dans les forêts et les savanes d’Asie, il reprend son sac à dos et devient guide en Laponie, en Arctique et en Antarctique.

Adeline Lobbes est guide de brousse en Afrique de l’Est et en Afrique australe. Elle connaît entre autres le Serengeti, le Masaï Mara, le parc Kruger... comme son jardin.

Marc Mortelmans est l’hôte des Podcasts Baleine sous Gravillon. Il a travaillé 5 ans comme prof de plongée en Égypte (mer Rouge, Yucatan, Honduras, Costa Rica, Galapagos) et 6 ans comme guide d’expéditions de montagne dans les Andes.

_______


En lien avec ce débat sur l’impact du tourisme sur le Vivant, réécoutez les épisodes sur le rapport Homme / Nature avec Gilles Vervisch

https://bit.ly/homme-nature3_BSG

https://bit.ly/homme-nature2_BSG

https://bit.ly/homme-nature1_BSG

Les épisodes avec Kris de Bardia sur le Népal, l’Arctique, l’Antarctique et la Laponie:

https://bit.ly/kris-bardia3_BSG

https://bit.ly/kris-bardia2_BSG

https://bit.ly/kris-bardia1_BSG

_______

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger. 

 

Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2

 

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG.

 

Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)

 

Nous proposons des conférences et animons des tables rondes pour diffuser la connaissance sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.

 

Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com

You may also like

Description

Bien que globalement catastrophique pour le Vivant, le tourisme veut/peut parfois contribuer à la conservation de la biodiversité et la réduction de la pauvreté. Un tourisme bien géré et éthique permet de soutenir la conservation de la nature et profite aux communautés locales.

Ainsi on voit actuellement émerger un tourisme éthique, basé sur le principe du commerce équitable, il bénéficie à la population locale :

  • activité durable qui limite l’impact sur l’environnement
  • un échange direct entre le voyageur et les acteurs locaux
  • des déplacements limités et la durée du séjour augmentée

Parmi les différentes formes que peut prendre le tourisme éthique, on trouve :

  • Tourisme durable : Le tourisme durable (ou responsable) participe au développement des populations et des territoires d’accueil au Nord comme au Sud tout en contribuant aux enjeux actuels : lutte contre les changements climatiques, protection de la biodiversité et des milieux fragiles et lutte contre les atteintes aux droits humains.
  • Écotourisme : Il s’agit de voyage durable et responsable dans les espaces sauvages.
  • Tourisme équitable et solidaire: Le tourisme équitable permet aux populations locales de tirer davantage des bénéfices socio-économiques du tourisme.
  • Écovolontariat : Ce type de tourisme consiste en la contribution directe des participants à un programme de protection du Vivant. Le but est de soutenir des actions de recherche et de protection de l’environnement, directement sur le terrain, en présence des professionnels (botanistes, océanologues, etc.).

Comme le dit Cyril Dion : c’est bien d’aller au travail en vélo, mais c’est moins bien quand l’employeur est Monsanto. Quel est le sens d’aller effectuer une mission d’écovolontariat au bout du monde… en avion?
_______


Kris de Bardia est guide animalier dans le Parc de Bardia au Népal. Après 20 ans dans les forêts et les savanes d’Asie, il reprend son sac à dos et devient guide en Laponie, en Arctique et en Antarctique.

Adeline Lobbes est guide de brousse en Afrique de l’Est et en Afrique australe. Elle connaît entre autres le Serengeti, le Masaï Mara, le parc Kruger... comme son jardin.

Marc Mortelmans est l’hôte des Podcasts Baleine sous Gravillon. Il a travaillé 5 ans comme prof de plongée en Égypte (mer Rouge, Yucatan, Honduras, Costa Rica, Galapagos) et 6 ans comme guide d’expéditions de montagne dans les Andes.

_______


En lien avec ce débat sur l’impact du tourisme sur le Vivant, réécoutez les épisodes sur le rapport Homme / Nature avec Gilles Vervisch

https://bit.ly/homme-nature3_BSG

https://bit.ly/homme-nature2_BSG

https://bit.ly/homme-nature1_BSG

Les épisodes avec Kris de Bardia sur le Népal, l’Arctique, l’Antarctique et la Laponie:

https://bit.ly/kris-bardia3_BSG

https://bit.ly/kris-bardia2_BSG

https://bit.ly/kris-bardia1_BSG

_______

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger. 

 

Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2

 

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG.

 

Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)

 

Nous proposons des conférences et animons des tables rondes pour diffuser la connaissance sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.

 

Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com

Description

Bien que globalement catastrophique pour le Vivant, le tourisme veut/peut parfois contribuer à la conservation de la biodiversité et la réduction de la pauvreté. Un tourisme bien géré et éthique permet de soutenir la conservation de la nature et profite aux communautés locales.

Ainsi on voit actuellement émerger un tourisme éthique, basé sur le principe du commerce équitable, il bénéficie à la population locale :

  • activité durable qui limite l’impact sur l’environnement
  • un échange direct entre le voyageur et les acteurs locaux
  • des déplacements limités et la durée du séjour augmentée

Parmi les différentes formes que peut prendre le tourisme éthique, on trouve :

  • Tourisme durable : Le tourisme durable (ou responsable) participe au développement des populations et des territoires d’accueil au Nord comme au Sud tout en contribuant aux enjeux actuels : lutte contre les changements climatiques, protection de la biodiversité et des milieux fragiles et lutte contre les atteintes aux droits humains.
  • Écotourisme : Il s’agit de voyage durable et responsable dans les espaces sauvages.
  • Tourisme équitable et solidaire: Le tourisme équitable permet aux populations locales de tirer davantage des bénéfices socio-économiques du tourisme.
  • Écovolontariat : Ce type de tourisme consiste en la contribution directe des participants à un programme de protection du Vivant. Le but est de soutenir des actions de recherche et de protection de l’environnement, directement sur le terrain, en présence des professionnels (botanistes, océanologues, etc.).

Comme le dit Cyril Dion : c’est bien d’aller au travail en vélo, mais c’est moins bien quand l’employeur est Monsanto. Quel est le sens d’aller effectuer une mission d’écovolontariat au bout du monde… en avion?
_______


Kris de Bardia est guide animalier dans le Parc de Bardia au Népal. Après 20 ans dans les forêts et les savanes d’Asie, il reprend son sac à dos et devient guide en Laponie, en Arctique et en Antarctique.

Adeline Lobbes est guide de brousse en Afrique de l’Est et en Afrique australe. Elle connaît entre autres le Serengeti, le Masaï Mara, le parc Kruger... comme son jardin.

Marc Mortelmans est l’hôte des Podcasts Baleine sous Gravillon. Il a travaillé 5 ans comme prof de plongée en Égypte (mer Rouge, Yucatan, Honduras, Costa Rica, Galapagos) et 6 ans comme guide d’expéditions de montagne dans les Andes.

_______


En lien avec ce débat sur l’impact du tourisme sur le Vivant, réécoutez les épisodes sur le rapport Homme / Nature avec Gilles Vervisch

https://bit.ly/homme-nature3_BSG

https://bit.ly/homme-nature2_BSG

https://bit.ly/homme-nature1_BSG

Les épisodes avec Kris de Bardia sur le Népal, l’Arctique, l’Antarctique et la Laponie:

https://bit.ly/kris-bardia3_BSG

https://bit.ly/kris-bardia2_BSG

https://bit.ly/kris-bardia1_BSG

_______

🐳 Notre but est de faire connaître le Vivant, pour mieux donner envie de le protéger. 

 

Sous notre Gravillon vous trouverez... 4 podcasts, 1 site, 1 compte Instagram, 1 page + 1 groupe Facebook et 1 asso dédiés au Vivant :

https://baleinesousgravillon.com/liens-2

 

Tous ces podcasts sont réalisés par des bénévoles. Ils sont gratuits et accessibles à tous. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre. Vous pouvez faire un don sur Helloasso (ou sur Tipeee) ou adhérer à l’asso BSG.

 

Si vous aimez nos productions, partagez nos liens et abonnez-vous! Profitez-en pour nous laisser des étoiles et surtout un avis sur Apple Podcast, Spotify et les autres applis d’écoutes. Grâce à vos avis, nous serons plus visibles. Grand merci :)

 

Nous proposons des conférences et animons des tables rondes pour diffuser la connaissance sur le Vivant et la biodiversité dans les écoles, les universités et les entreprises.

 

Nous cherchons des partenaires : contact@baleinesousgravillon.com

You may also like