image Dieu, ça me dérange! - 02 - La bonté et la sévérité de Dieu - Fabien Boinet

Eglise Evangélique Versailles Clagny - Le Podcast

Dieu, ça me dérange! - 02 - La bonté et la sévérité de Dieu - Fabien Boinet

47min | 2018-8-12

  • image header Dieu, ça me dérange! - 02 - La bonté et la sévérité de Dieu - Fabien Boinet

    Description

    Dans cette série de message nous abordons les aspects de Dieu qui nous dérangent. Bien souvent ils nous dérangent car ils ne collent pas avec la représentation que l’on s’est faite de Dieu. Cela pose plusieurs questions: Ma représentation de Dieu est elle juste? Est ce que je laisse la parole de Dieu me révéler comment Dieu est pleinement ou seulement ce qui me convient?
    Nous avons abordé la semaine passée la colère de Dieu. Nous avons pris le temps de voir que cette colère était sainte, juste, équitable et provoquée par le péché et le rejet de sa personne et de sa volonté.
    On peut même dire que cette colère est une excellente chose car elle nous amène à nous préserver de tous compromis avec le péché, elle nous garde conscient de ce qui est juste, parfait et excellent. Elle nous amène à avoir un véritable respect de Dieu. Dieu a une colère contre le péché et celui qui veut y demeurer mais Dieu n’est pas colérique…
    Au contraire, « Il ne nous traite pas selon nos péchés,Il ne nous punit pas selon nos iniquités. »(Ps 103.10). Dieu est lent à la colère, et dans sa grâce, il use de patience, ne nous traitant pas comme nos péchés l’exigent. IL donne à chacun l’opportunité de faire le bon choix. Cela nous montre que pour comprendre Dieu on ne peut pas séparer les aspects de sa personnalité. On ne peut pas dissocier sa colère de son amour, de sa sainteté, de sa justice etc. Chaque aspect de la personne de Dieu est à mettre en adéquation avec les autres. C’est en séparant de manière imperméable ses traits de caractères que nous nous forgeons de fausses images de Dieu.
    Justement, j’aimerai ce matin aborder avec vous deux aspects de la personnalité de Dieu qui ne doivent pas être séparés, car ils sont complémentaires. Ils ne doivent pas être séparés car la Parole de Dieu elle même y fait référence en les associants. C’est Paul qui en parle dans Romains 11.22: Il dit:« Considère donc la bonté et la sévérité de Dieu: sévérité envers ceux qui sont tombés, et bonté de Dieu envers toi, si tu demeures ferme dans cette bonté; autrement, tu seras aussi retranché. »
    Cela peut paraître particulier de juxtaposer deux choses si différentes, pourtant nous verrons que l’un ne va pas sans l’autre. Voici donc notre feuille de route ce matin: nous allons d’abord considérer le bonté de Dieu puis sa sévérité afin de voir comment ces deux aspects de la personne de Dieu s’articulent ensemble.

    To listen also