Entre Voix avec Alma Brami (28/11/19) cover
Entre Voix avec Alma Brami (28/11/19) cover
Podcast des ÉMISSIONS

Entre Voix avec Alma Brami (28/11/19)

Entre Voix avec Alma Brami (28/11/19)

1h01 |28/11/2019
Listen
Entre Voix avec Alma Brami (28/11/19) cover
Entre Voix avec Alma Brami (28/11/19) cover
Podcast des ÉMISSIONS

Entre Voix avec Alma Brami (28/11/19)

Entre Voix avec Alma Brami (28/11/19)

1h01 |28/11/2019
Listen

Description

Alma Brami publie régulièrement des romans, au Mercure de France depuis quelques années mais c'est surtout en tant qu'auteure de théâtre qu'elle est invitée dans cet Entre Voix. Après avoir été jouée l'été dernier au festival d'aVignon, sa première pièce, L'Ombre, a été programmée sur les Grands Boulevards au studio Marie Bell.

Alma Brami raconte à l'antenne la genèse de ce monologue dont la préfiguration a été imaginée pour le Paris des Femmes en 2015, et mis alors en espace par Mathilda May. Il s'agissait alors d'un texte d'une vingtaine de minutes, intitulé Mardi c'est le jour du poulet. L'interprétation de Dédeine Volk-Leonovitch, qui se révéla prodigieuse, a convaincu Alma Brami d'écrire une version plus longue, adaptée à un seule-en-scène d'une heure dix, qu'elle lui mitonna aux petits oignons. Vous apprendrez au cours de l'interview combien le contexte des violences conjugales n'est pas étranger à la conception de la pièce.

Alma Brami revient aussi sur ses romans, et sur son expérience du théâtre en tant que comédienne. Elle parle aussi de Hong Kong où elle vit depuis plusieurs années et où elle s'apprêtait à retourner.

Nul doute que c'est une écrivaine à suivre en littérature adulte et jeunesse, comme comédienne et comme auteure de théâtre.

Description

Alma Brami publie régulièrement des romans, au Mercure de France depuis quelques années mais c'est surtout en tant qu'auteure de théâtre qu'elle est invitée dans cet Entre Voix. Après avoir été jouée l'été dernier au festival d'aVignon, sa première pièce, L'Ombre, a été programmée sur les Grands Boulevards au studio Marie Bell.

Alma Brami raconte à l'antenne la genèse de ce monologue dont la préfiguration a été imaginée pour le Paris des Femmes en 2015, et mis alors en espace par Mathilda May. Il s'agissait alors d'un texte d'une vingtaine de minutes, intitulé Mardi c'est le jour du poulet. L'interprétation de Dédeine Volk-Leonovitch, qui se révéla prodigieuse, a convaincu Alma Brami d'écrire une version plus longue, adaptée à un seule-en-scène d'une heure dix, qu'elle lui mitonna aux petits oignons. Vous apprendrez au cours de l'interview combien le contexte des violences conjugales n'est pas étranger à la conception de la pièce.

Alma Brami revient aussi sur ses romans, et sur son expérience du théâtre en tant que comédienne. Elle parle aussi de Hong Kong où elle vit depuis plusieurs années et où elle s'apprêtait à retourner.

Nul doute que c'est une écrivaine à suivre en littérature adulte et jeunesse, comme comédienne et comme auteure de théâtre.

Share

Embed

To listen also

Description

Alma Brami publie régulièrement des romans, au Mercure de France depuis quelques années mais c'est surtout en tant qu'auteure de théâtre qu'elle est invitée dans cet Entre Voix. Après avoir été jouée l'été dernier au festival d'aVignon, sa première pièce, L'Ombre, a été programmée sur les Grands Boulevards au studio Marie Bell.

Alma Brami raconte à l'antenne la genèse de ce monologue dont la préfiguration a été imaginée pour le Paris des Femmes en 2015, et mis alors en espace par Mathilda May. Il s'agissait alors d'un texte d'une vingtaine de minutes, intitulé Mardi c'est le jour du poulet. L'interprétation de Dédeine Volk-Leonovitch, qui se révéla prodigieuse, a convaincu Alma Brami d'écrire une version plus longue, adaptée à un seule-en-scène d'une heure dix, qu'elle lui mitonna aux petits oignons. Vous apprendrez au cours de l'interview combien le contexte des violences conjugales n'est pas étranger à la conception de la pièce.

Alma Brami revient aussi sur ses romans, et sur son expérience du théâtre en tant que comédienne. Elle parle aussi de Hong Kong où elle vit depuis plusieurs années et où elle s'apprêtait à retourner.

Nul doute que c'est une écrivaine à suivre en littérature adulte et jeunesse, comme comédienne et comme auteure de théâtre.

Description

Alma Brami publie régulièrement des romans, au Mercure de France depuis quelques années mais c'est surtout en tant qu'auteure de théâtre qu'elle est invitée dans cet Entre Voix. Après avoir été jouée l'été dernier au festival d'aVignon, sa première pièce, L'Ombre, a été programmée sur les Grands Boulevards au studio Marie Bell.

Alma Brami raconte à l'antenne la genèse de ce monologue dont la préfiguration a été imaginée pour le Paris des Femmes en 2015, et mis alors en espace par Mathilda May. Il s'agissait alors d'un texte d'une vingtaine de minutes, intitulé Mardi c'est le jour du poulet. L'interprétation de Dédeine Volk-Leonovitch, qui se révéla prodigieuse, a convaincu Alma Brami d'écrire une version plus longue, adaptée à un seule-en-scène d'une heure dix, qu'elle lui mitonna aux petits oignons. Vous apprendrez au cours de l'interview combien le contexte des violences conjugales n'est pas étranger à la conception de la pièce.

Alma Brami revient aussi sur ses romans, et sur son expérience du théâtre en tant que comédienne. Elle parle aussi de Hong Kong où elle vit depuis plusieurs années et où elle s'apprêtait à retourner.

Nul doute que c'est une écrivaine à suivre en littérature adulte et jeunesse, comme comédienne et comme auteure de théâtre.

Share

Embed

To listen also