Entre Voix Confinés avec William Mesguisch (27/04/20) cover
Entre Voix Confinés avec William Mesguisch (27/04/20) cover
Podcast des ÉMISSIONS

Entre Voix Confinés avec William Mesguisch (27/04/20)

Entre Voix Confinés avec William Mesguisch (27/04/20)

28min |27/04/2020
Listen
Entre Voix Confinés avec William Mesguisch (27/04/20) cover
Entre Voix Confinés avec William Mesguisch (27/04/20) cover
Podcast des ÉMISSIONS

Entre Voix Confinés avec William Mesguisch (27/04/20)

Entre Voix Confinés avec William Mesguisch (27/04/20)

28min |27/04/2020
Listen

Description

Lundi 27 avril, William Mesguich inaugure cette nouvelle série d’#EntreVoix confinés, enregistrés pendant le confinement uniquement avec des artistes qui sont des amis, ce qui explique que, pour une fois, Marie-Claire emploie le tutoiement. Chacun se livrera en toute intimité, mais avec pudeur.

Sans être donneur de leçon, ce formidable comédien, capable de nous émouvoir dans un rôle tragique comme de nous faire rire dans un registre comique, nous confirme la nécessité de bienveillance et de tendresse. "Il faut être terre d’accueil mais il va falloir aussi apprendre à renoncer" dit-il. Le dernier spectacle qu’il a mis en scène proposait aux enfants dès 6 ans de découvrir l’univers de Léonard de Vinci à l’Espace Paris Plaine. Il a été interrompu brutalement par l’épidémie de Covid. Mais il est temps d’entendre le désir du grand homme d’inventer une humanité différente. Voilà pourquoi nous avons choisi de terminer cette interview avec L’homme vole au-dessus du monde, une chanson écrite et composée par Estelle Andrea pour ce spectacle.

Photo prise dans le hall du Théâtre de Poche-Montparnasse avec les autre comédiens de Mon Isménie : Sophie Forte, Frédéric Cuif, Alice Eulry (mise en scène de Daniel Mesguich)

Description

Lundi 27 avril, William Mesguich inaugure cette nouvelle série d’#EntreVoix confinés, enregistrés pendant le confinement uniquement avec des artistes qui sont des amis, ce qui explique que, pour une fois, Marie-Claire emploie le tutoiement. Chacun se livrera en toute intimité, mais avec pudeur.

Sans être donneur de leçon, ce formidable comédien, capable de nous émouvoir dans un rôle tragique comme de nous faire rire dans un registre comique, nous confirme la nécessité de bienveillance et de tendresse. "Il faut être terre d’accueil mais il va falloir aussi apprendre à renoncer" dit-il. Le dernier spectacle qu’il a mis en scène proposait aux enfants dès 6 ans de découvrir l’univers de Léonard de Vinci à l’Espace Paris Plaine. Il a été interrompu brutalement par l’épidémie de Covid. Mais il est temps d’entendre le désir du grand homme d’inventer une humanité différente. Voilà pourquoi nous avons choisi de terminer cette interview avec L’homme vole au-dessus du monde, une chanson écrite et composée par Estelle Andrea pour ce spectacle.

Photo prise dans le hall du Théâtre de Poche-Montparnasse avec les autre comédiens de Mon Isménie : Sophie Forte, Frédéric Cuif, Alice Eulry (mise en scène de Daniel Mesguich)

Share

Embed

To listen also

Description

Lundi 27 avril, William Mesguich inaugure cette nouvelle série d’#EntreVoix confinés, enregistrés pendant le confinement uniquement avec des artistes qui sont des amis, ce qui explique que, pour une fois, Marie-Claire emploie le tutoiement. Chacun se livrera en toute intimité, mais avec pudeur.

Sans être donneur de leçon, ce formidable comédien, capable de nous émouvoir dans un rôle tragique comme de nous faire rire dans un registre comique, nous confirme la nécessité de bienveillance et de tendresse. "Il faut être terre d’accueil mais il va falloir aussi apprendre à renoncer" dit-il. Le dernier spectacle qu’il a mis en scène proposait aux enfants dès 6 ans de découvrir l’univers de Léonard de Vinci à l’Espace Paris Plaine. Il a été interrompu brutalement par l’épidémie de Covid. Mais il est temps d’entendre le désir du grand homme d’inventer une humanité différente. Voilà pourquoi nous avons choisi de terminer cette interview avec L’homme vole au-dessus du monde, une chanson écrite et composée par Estelle Andrea pour ce spectacle.

Photo prise dans le hall du Théâtre de Poche-Montparnasse avec les autre comédiens de Mon Isménie : Sophie Forte, Frédéric Cuif, Alice Eulry (mise en scène de Daniel Mesguich)

Description

Lundi 27 avril, William Mesguich inaugure cette nouvelle série d’#EntreVoix confinés, enregistrés pendant le confinement uniquement avec des artistes qui sont des amis, ce qui explique que, pour une fois, Marie-Claire emploie le tutoiement. Chacun se livrera en toute intimité, mais avec pudeur.

Sans être donneur de leçon, ce formidable comédien, capable de nous émouvoir dans un rôle tragique comme de nous faire rire dans un registre comique, nous confirme la nécessité de bienveillance et de tendresse. "Il faut être terre d’accueil mais il va falloir aussi apprendre à renoncer" dit-il. Le dernier spectacle qu’il a mis en scène proposait aux enfants dès 6 ans de découvrir l’univers de Léonard de Vinci à l’Espace Paris Plaine. Il a été interrompu brutalement par l’épidémie de Covid. Mais il est temps d’entendre le désir du grand homme d’inventer une humanité différente. Voilà pourquoi nous avons choisi de terminer cette interview avec L’homme vole au-dessus du monde, une chanson écrite et composée par Estelle Andrea pour ce spectacle.

Photo prise dans le hall du Théâtre de Poche-Montparnasse avec les autre comédiens de Mon Isménie : Sophie Forte, Frédéric Cuif, Alice Eulry (mise en scène de Daniel Mesguich)

Share

Embed

To listen also