Mathilde Le Roy cover
Mathilde Le Roy cover
EMOOSO PODCAST

Mathilde Le Roy

Mathilde Le Roy

1h25 |06/07/2020
Listen
Mathilde Le Roy cover
Mathilde Le Roy cover
EMOOSO PODCAST

Mathilde Le Roy

Mathilde Le Roy

1h25 |06/07/2020
Listen

Description

Pour ce nouvel épisode j’ai le plaisir de recevoir Mathilde Le Roy, Fondatrice et CEO de KAZoART, plateforme leader sur la vente d’art contemporain !

J’ai adoré son énergie communicative et son envie de partager son expérience pour accompagner de jeunes entrepreneurs. Bien installée dans l’écosystème bordelais, Mathilde a su créer sa place dans le milieu très élitiste du monde de l’art et encore trop masculin de l’entrepreneuriat.

Je me suis mis des barrières avant de me lancer en pensant que je n’avais pas forcément le tempérament entrepreneurial, que ce n’était pas le bon moment… Un conseil que je donne souvent à ceux qui ont envie d’entreprendre et qui n’osent pas le faire : ne pas trop s’auto-censurer, parce qu’en fait il n’y a pas qu’un seul archétype d’entrepreneur, il n’y a pas qu’une seule manière d’entreprendre, il n’y a pas qu’un moment dans sa vie où on peut entreprendre, il y a plein de moments, tous les moments sont possibles.

On revient sur ses années passées à l’ESSEC où déjà elle est animée par le besoin de trouver du sens dans ce qu’elle fait. Encore trop tôt pour entreprendre, Mathilde intègre différentes sociétés et développe en interne le mécénat : d’abord au sein de l’Orchestre Symphonique de Paris, puis de la Cité U à Paris.

J’avais envie que ce que créé l’entreprise pour laquelle je travaille ai du sens pour moi.



La suite sur le pompon.fr

Description

Pour ce nouvel épisode j’ai le plaisir de recevoir Mathilde Le Roy, Fondatrice et CEO de KAZoART, plateforme leader sur la vente d’art contemporain !

J’ai adoré son énergie communicative et son envie de partager son expérience pour accompagner de jeunes entrepreneurs. Bien installée dans l’écosystème bordelais, Mathilde a su créer sa place dans le milieu très élitiste du monde de l’art et encore trop masculin de l’entrepreneuriat.

Je me suis mis des barrières avant de me lancer en pensant que je n’avais pas forcément le tempérament entrepreneurial, que ce n’était pas le bon moment… Un conseil que je donne souvent à ceux qui ont envie d’entreprendre et qui n’osent pas le faire : ne pas trop s’auto-censurer, parce qu’en fait il n’y a pas qu’un seul archétype d’entrepreneur, il n’y a pas qu’une seule manière d’entreprendre, il n’y a pas qu’un moment dans sa vie où on peut entreprendre, il y a plein de moments, tous les moments sont possibles.

On revient sur ses années passées à l’ESSEC où déjà elle est animée par le besoin de trouver du sens dans ce qu’elle fait. Encore trop tôt pour entreprendre, Mathilde intègre différentes sociétés et développe en interne le mécénat : d’abord au sein de l’Orchestre Symphonique de Paris, puis de la Cité U à Paris.

J’avais envie que ce que créé l’entreprise pour laquelle je travaille ai du sens pour moi.



La suite sur le pompon.fr

Share

Embed

You may also like

Description

Pour ce nouvel épisode j’ai le plaisir de recevoir Mathilde Le Roy, Fondatrice et CEO de KAZoART, plateforme leader sur la vente d’art contemporain !

J’ai adoré son énergie communicative et son envie de partager son expérience pour accompagner de jeunes entrepreneurs. Bien installée dans l’écosystème bordelais, Mathilde a su créer sa place dans le milieu très élitiste du monde de l’art et encore trop masculin de l’entrepreneuriat.

Je me suis mis des barrières avant de me lancer en pensant que je n’avais pas forcément le tempérament entrepreneurial, que ce n’était pas le bon moment… Un conseil que je donne souvent à ceux qui ont envie d’entreprendre et qui n’osent pas le faire : ne pas trop s’auto-censurer, parce qu’en fait il n’y a pas qu’un seul archétype d’entrepreneur, il n’y a pas qu’une seule manière d’entreprendre, il n’y a pas qu’un moment dans sa vie où on peut entreprendre, il y a plein de moments, tous les moments sont possibles.

On revient sur ses années passées à l’ESSEC où déjà elle est animée par le besoin de trouver du sens dans ce qu’elle fait. Encore trop tôt pour entreprendre, Mathilde intègre différentes sociétés et développe en interne le mécénat : d’abord au sein de l’Orchestre Symphonique de Paris, puis de la Cité U à Paris.

J’avais envie que ce que créé l’entreprise pour laquelle je travaille ai du sens pour moi.



La suite sur le pompon.fr

Description

Pour ce nouvel épisode j’ai le plaisir de recevoir Mathilde Le Roy, Fondatrice et CEO de KAZoART, plateforme leader sur la vente d’art contemporain !

J’ai adoré son énergie communicative et son envie de partager son expérience pour accompagner de jeunes entrepreneurs. Bien installée dans l’écosystème bordelais, Mathilde a su créer sa place dans le milieu très élitiste du monde de l’art et encore trop masculin de l’entrepreneuriat.

Je me suis mis des barrières avant de me lancer en pensant que je n’avais pas forcément le tempérament entrepreneurial, que ce n’était pas le bon moment… Un conseil que je donne souvent à ceux qui ont envie d’entreprendre et qui n’osent pas le faire : ne pas trop s’auto-censurer, parce qu’en fait il n’y a pas qu’un seul archétype d’entrepreneur, il n’y a pas qu’une seule manière d’entreprendre, il n’y a pas qu’un moment dans sa vie où on peut entreprendre, il y a plein de moments, tous les moments sont possibles.

On revient sur ses années passées à l’ESSEC où déjà elle est animée par le besoin de trouver du sens dans ce qu’elle fait. Encore trop tôt pour entreprendre, Mathilde intègre différentes sociétés et développe en interne le mécénat : d’abord au sein de l’Orchestre Symphonique de Paris, puis de la Cité U à Paris.

J’avais envie que ce que créé l’entreprise pour laquelle je travaille ai du sens pour moi.



La suite sur le pompon.fr

Share

Embed

You may also like