Pic noir et camponotes - Ep06 cover
Pic noir et camponotes - Ep06 cover
En montagne avec JPG

Pic noir et camponotes - Ep06

Pic noir et camponotes - Ep06

34min |10/06/2020
Listen
Pic noir et camponotes - Ep06 cover
Pic noir et camponotes - Ep06 cover
En montagne avec JPG

Pic noir et camponotes - Ep06

Pic noir et camponotes - Ep06

34min |10/06/2020
Listen

Description

Pic noir et camponotes

Imaginez-vous vers 1200 m d’altitude, en plein étage montagnard, dans une belle hêtraie sapinaie.

Et là, dans le tronc d’un sapin, à deux mètres du sol, il y a un grand trou.

Votre attention a d’abord été attirée par une accumulation de copeaux de bois au pied de l’arbre. Puis en relevant les yeux vous avez vu ce trou.

Un trou important : 20 cm de large, 30 à 40 cm de haut, et profond jusqu’au milieu du tronc.

Et au fond, apparaissent à nue des galeries verticales, qui étaient creusées dans le bois et qui sont maintenant à ciel ouvert.

Parfois on peut même encore observer la présence de grosses fourmis circulant à l’entrée de ces galeries.

Et bien il s’agit d’un trou creusé par un pic noir, pour lui permettre d’attraper ces fourmis, les camponotes, et de s'en nourrir.

Je vais vous raconter un peu leur histoire à chacun, du point de vue des fourmis, du point de vue de l’arbre et du point de vue du pic.

Vous trouverez des informations sur mes séjours et randonnées en montagne en allant sur mon site :

www.jpgmontagnes.com

Description

Pic noir et camponotes

Imaginez-vous vers 1200 m d’altitude, en plein étage montagnard, dans une belle hêtraie sapinaie.

Et là, dans le tronc d’un sapin, à deux mètres du sol, il y a un grand trou.

Votre attention a d’abord été attirée par une accumulation de copeaux de bois au pied de l’arbre. Puis en relevant les yeux vous avez vu ce trou.

Un trou important : 20 cm de large, 30 à 40 cm de haut, et profond jusqu’au milieu du tronc.

Et au fond, apparaissent à nue des galeries verticales, qui étaient creusées dans le bois et qui sont maintenant à ciel ouvert.

Parfois on peut même encore observer la présence de grosses fourmis circulant à l’entrée de ces galeries.

Et bien il s’agit d’un trou creusé par un pic noir, pour lui permettre d’attraper ces fourmis, les camponotes, et de s'en nourrir.

Je vais vous raconter un peu leur histoire à chacun, du point de vue des fourmis, du point de vue de l’arbre et du point de vue du pic.

Vous trouverez des informations sur mes séjours et randonnées en montagne en allant sur mon site :

www.jpgmontagnes.com

Share

Embed

You may also like

Description

Pic noir et camponotes

Imaginez-vous vers 1200 m d’altitude, en plein étage montagnard, dans une belle hêtraie sapinaie.

Et là, dans le tronc d’un sapin, à deux mètres du sol, il y a un grand trou.

Votre attention a d’abord été attirée par une accumulation de copeaux de bois au pied de l’arbre. Puis en relevant les yeux vous avez vu ce trou.

Un trou important : 20 cm de large, 30 à 40 cm de haut, et profond jusqu’au milieu du tronc.

Et au fond, apparaissent à nue des galeries verticales, qui étaient creusées dans le bois et qui sont maintenant à ciel ouvert.

Parfois on peut même encore observer la présence de grosses fourmis circulant à l’entrée de ces galeries.

Et bien il s’agit d’un trou creusé par un pic noir, pour lui permettre d’attraper ces fourmis, les camponotes, et de s'en nourrir.

Je vais vous raconter un peu leur histoire à chacun, du point de vue des fourmis, du point de vue de l’arbre et du point de vue du pic.

Vous trouverez des informations sur mes séjours et randonnées en montagne en allant sur mon site :

www.jpgmontagnes.com

Description

Pic noir et camponotes

Imaginez-vous vers 1200 m d’altitude, en plein étage montagnard, dans une belle hêtraie sapinaie.

Et là, dans le tronc d’un sapin, à deux mètres du sol, il y a un grand trou.

Votre attention a d’abord été attirée par une accumulation de copeaux de bois au pied de l’arbre. Puis en relevant les yeux vous avez vu ce trou.

Un trou important : 20 cm de large, 30 à 40 cm de haut, et profond jusqu’au milieu du tronc.

Et au fond, apparaissent à nue des galeries verticales, qui étaient creusées dans le bois et qui sont maintenant à ciel ouvert.

Parfois on peut même encore observer la présence de grosses fourmis circulant à l’entrée de ces galeries.

Et bien il s’agit d’un trou creusé par un pic noir, pour lui permettre d’attraper ces fourmis, les camponotes, et de s'en nourrir.

Je vais vous raconter un peu leur histoire à chacun, du point de vue des fourmis, du point de vue de l’arbre et du point de vue du pic.

Vous trouverez des informations sur mes séjours et randonnées en montagne en allant sur mon site :

www.jpgmontagnes.com

Share

Embed

You may also like