undefined cover
undefined cover
Entrelacs, le podcast pour s'épanouir et se réjouir - vivre joyeusement sa transition écologique cover
Entrelacs, le podcast pour s'épanouir et se réjouir - vivre joyeusement sa transition écologique cover

Entrelacs, le podcast pour s'épanouir et se réjouir - vivre joyeusement sa transition écologique

Entrelacs, le podcast pour s'épanouir et se réjouir - vivre joyeusement sa transition écologique

Subscribe
undefined cover
undefined cover
Entrelacs, le podcast pour s'épanouir et se réjouir - vivre joyeusement sa transition écologique cover
Entrelacs, le podcast pour s'épanouir et se réjouir - vivre joyeusement sa transition écologique cover

Entrelacs, le podcast pour s'épanouir et se réjouir - vivre joyeusement sa transition écologique

Entrelacs, le podcast pour s'épanouir et se réjouir - vivre joyeusement sa transition écologique

Subscribe

Description

Si les ressources terrestres sont limitées, il existe encore, cependant, des espaces sans limites. Une immensité à portée de cœur, d’esprit, de main. L’infinie richesse est dans nos liens.

  • Elle apparaît dans des manières d'être et d'agir encore peu connues, qui sont peut être celles grâce auxquelles nous tisserons ensemble un monde lumineux, fraternel, créatif et joyeux. 
  • Elle est dans ces états de grâce, ces moments de flow individuels et collectifs qui surgissent quand tout est si bien aligné qu’en quelques heures, nous réalisons le travail de 6 mois. 
  • Elle est dans ce regard qui, alors qu’on ne s’y attendait pas, nous ouvre soudain à l’infini merveilleux. 

Cette magie là est toute simple. Ensemble, nous allons voir comment l’inviter dans nos vies.
Ensemble, nous allons révéler l’immensité. 


C’est parti, allons y ! Chère auditrice, cher auditeur, entre-là ! 


contact : entrelacs.org et https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/
Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul avec l'autorisation de la SACEM


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Si les ressources terrestres sont limitées, il existe encore, cependant, des espaces sans limites. Une immensité à portée de cœur, d’esprit, de main. L’infinie richesse est dans nos liens.

  • Elle apparaît dans des manières d'être et d'agir encore peu connues, qui sont peut être celles grâce auxquelles nous tisserons ensemble un monde lumineux, fraternel, créatif et joyeux. 
  • Elle est dans ces états de grâce, ces moments de flow individuels et collectifs qui surgissent quand tout est si bien aligné qu’en quelques heures, nous réalisons le travail de 6 mois. 
  • Elle est dans ce regard qui, alors qu’on ne s’y attendait pas, nous ouvre soudain à l’infini merveilleux. 

Cette magie là est toute simple. Ensemble, nous allons voir comment l’inviter dans nos vies.
Ensemble, nous allons révéler l’immensité. 


C’est parti, allons y ! Chère auditrice, cher auditeur, entre-là ! 


contact : entrelacs.org et https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/
Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul avec l'autorisation de la SACEM


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

42 episodes

    Season 1

  • #42 La force de la non violence avec Célia Grincourt cover
    #42 La force de la non violence avec Célia Grincourt cover
    #42 La force de la non violence avec Célia Grincourt

    Dans différents épisodes du podcast entrelacs, nous avons plusieurs fois évoqué la non violence. Ce sujet méritait bien un épisode entier. Célia Grincourt est comédienne. Elle anime le podcast « la force de la non violence », sujet auquel elle se consacre depuis plusieurs années. Dans cet épisode avec Célia, nous parlons de ce qu’est la non-violence : non pas l’absence de violence, mais un non ferme à la violence – celle que nous pourrions diriger vers les autres autant que celle que nous pourrions retourner contre nous. Nous explorons ensemble comment vivre la non-violence au quotidien, dans nos vies stressées, dans un monde qui n’en finit pas d’être violent. Comment les traumatismes multiples dont la plupart des humains ont été victimes autorisent et favorisent la violence autant dans la position de victime que de bourreau. Comment seul un regard lucide sur nos enfances permet d’accompagner les autres sans violence. Avec Celia Grincourt, nous abordons l’accompagnement des enfants, la parentalité bienveillante, la justice restaurative, les communautés non violentes et l’avenir possible – un avenir qui serait un rêve réalisé, qui pourrait s’appuyer sur le rêve.Pour contacter Celia Grincourt : https://force-nonviolence.fr/Pour me contacter : https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Cet épisode, comme tous les autres, peut aussi être écouté sur toutes les plateformes de podcast et sur Youtube. Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul et One day, Matisyahu קולולם | חיפה | יום אחד - מתיסיהו avec l'autorisation de la SACEM. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    50min | Published on June 10, 2024

  • # 41 Mettre en récit : une réponse à la complexité et à l’IA générative avec Bruno Bachimont, ingénieur et philosophe cover
    # 41 Mettre en récit : une réponse à la complexité et à l’IA générative avec Bruno Bachimont, ingénieur et philosophe cover
    # 41 Mettre en récit : une réponse à la complexité et à l’IA générative avec Bruno Bachimont, ingénieur et philosophe

    Le monde est complexe. Nos situations sont complexes. Elles l’ont toujours été. Avec le dérèglement climatique, nos impacts le sont sans doute de plus en plus. Il y a deux grandes manières d’y répondre : mettre en place des normes et des procédures pour déterminer, figer les enchainements de cause à effet ou faire le récit de ce qui nous arriver et créer des possibles. Voilà ce dont nous allons parler aujourd’hui avec Bruno Bachimont qui est à la fois ingénieur et philosophe. Naturellement, il a beaucoup étudié l’intelligence artificielle. Dans cet épisode, nous allons parler des limites des procédures et de la bureaucratisation qui suscitent finalement toujours plus de complexité. Bruno Bachimont nous explique comment la mise en récit permet d’appréhender et d’intégrer aussi bien seuls qu’ensemble cette complexité. Il analyse l’impact des nouvelles technologies sur la complexité et le déterminisme. Le déterminisme a l’avantage d’être prévisible mais l’inconvénient de nous limiter drastiquement. Dans cet épisode, Bruno Bachimont nous prévient aussi que, face à l’intelligence artificielle générative, nous nous trompons souvent de peur. En effet, nous ne voyons pas le risque où il est vraiment. Ce faisant, nous nous laissons happer faute d’être vigilant à rester créateurs là où nous devrions l’être… Toutes les réponses de Bruno Bachimont sont dans cet épisode. Bonne écoute !Pour en savoir + sur Bruno Bachimont https://costech.utc.fr/membres/bachimont-bruno/ Cet épisode, comme tous les autres du podcast entrelacs, est disponible sur toutes les plateformes de podcast, sur Ausha et YouTube.Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul, Let it begin, Riopy, avec l'autorisation de la SACEM Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h03 | Published on June 2, 2024

  • #40 Des cartes pour faire la paix, avec Damien Deville, géographe cover
    #40 Des cartes pour faire la paix, avec Damien Deville, géographe cover
    #40 Des cartes pour faire la paix, avec Damien Deville, géographe

    Aujourd’hui, je vous propose de poursuivre notre conversation avec Damien Deville sur la géographie culturelle. Docteur en géographie et en aménagement du territoire, chercheur associé à l'Université Catholique de l'Ouest, Damien travaille sur la diversité des territoires et sur les nouvelles manières, face aux problématiques environnementales, d’habiter le monde.Nous avons construit une cartographie pour faire la guerre, nous avons besoin d’une cartographie pour faire la paix, nous dit Damien. Voici la tâche à laquelle il s’attèle. Dans ce deuxième épisode ensemble, dans cette deuxième partie de notre échange, qui fait suite au premier que vous avez pu écouter la semaine dernière, Damien nous parle de cette cartographie des lieux habités et de l’après pétrole qu’il est en train de créer avec une belle équipe de cartographes.Dans cet épisode, Damien nous raconte également les mois très riches qu’il a passé  au Burkina Faso en compagnie de Yacouba Sawadogo, l’homme qui a fait reculer le désert en créant une forêt sur les terres arides.  Agronome de la savane, Yacouba Sawadogo (Sawadogo veut dire « faiseur de nuages) a reçu en 2018 le Right Livelihood Award (https://rightlivelihood.org/the-change-makers/find-a-laureate/yacouba-sawadogo/), considéré comme le prix  Nobel de l’alternative. En 2020, il a été honoré par les Nations unies comme « champion de la Terre ».Dans cet épisode, nous parlons aussi de ce que la crise de la Covid-19 a changé sur notre façon d’habiter nos territoires.Dans l’épisode précédent, le numéro 39, Damien Devilla nous a raconté l’épopée de trois villes françaises qui ont vu leur destin basculer et su retrouver leur vitalité perdue.Voilà de quoi nous donner des pistes pour nous reconnecter à nos espaces et faire cette transition écologique que nous sommes si nombreux à appeler de nos vœux. Ces deux épisode s’inscrivent tout particulièrement dans le sillage de notre conversation avec Guillaume Faburel, épisode 33 d’entrelacs. Elle fait aussi écho avec l’épisode 3, mené avec Olivier Frérot.Pour contacter Damien Deville https://www.linkedin.com/in/damien-deville-🐺-46515299/ (https://www.linkedin.com/in/damien-deville-%F0%9F%90%BA-46515299/)Damien Deville est aussi auteur de L’Homme qui arrêta le désert (éditions Tana (https://www.lisez.com/livre-grand-format/lhomme-qui-arreta-le-desert-la-lutte-contre-la-desertification-et-le-rechauffement-climatique-de-yacouba-sawadogo-un-temoignage-pour-imaginer-le-monde-de-demain-tana/9791030103977)) et Le Faiseur de nuages (éditions Gründ (https://www.lisez.com/livre-cartonne/le-faiseur-de-nuages-green-grund/9782324032684)).Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Musique : « Tella », Amel Brahim Djelloul et  « Iré » de Adekunle Gold, avec l’autorisation de la SACEM.Cet épisode comme tous les autres est accessible gratuitement sur toutes les plateformes de podcast (Deezer, Spotify, Apple Podcast, etc.), YouTube et Ausha.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    35min | Published on May 22, 2024

  • # 39 Nous reapproprier nos territoires pour faire notre transition écologique avec Damien Deville cover
    # 39 Nous reapproprier nos territoires pour faire notre transition écologique avec Damien Deville cover
    # 39 Nous reapproprier nos territoires pour faire notre transition écologique avec Damien Deville

    Aujourd’hui, je vous propose de faire connaissance avec Damien Deville et avec la géographie culturelle. Docteur en géographie et en aménagement du territoire, chercheur associé à l'Université Catholique de l'Ouest, Damien travaille sur la diversité des territoires et sur les nouvelles manières, face aux problématiques environnementales, de les habiter. Il n’est pas seulement chercheur, il est personnellement engagé à faire de chaque lieu une terre de relations.Nous avons perdu la conscience des lieux, nous dit Damien. Qu’est ce que ça veut dire ? Nous connaissons si peu les lieux où nous vivons. Cette déconnexion est liée en partie à la séparation que nous avons créée entre nature et culture, à la centralisation française autour de Paris, à cette attente que nous avons vis à vis des politiques publiques, pour qu’elles prennent en charge et décident pour nous. Qu’est ce qui se passe quand des habitants se réapproprient leurs territoires et quand les politiques de ville démarrent du terrain, de là où les liens se créent et la vie émerge ? De jolis miracles dont Damien Deville nous parle dans cet épisode à partir des exemples de trois villes françaises qui ont vu leur destin basculer vers le meilleur. Dans l’épisode de la semaine prochaine, Damien nous emmène en Afrique où il a étudié d’autres façons d’habiter la terre. Nous parlerons aussi, plus généralement, de comment nous reapproprier nos territoires peut changer notre manière d’habiter le monde ensemble et de faire cette transition écologique que nous sommes si nombreux à appeler de nos voeux. Ces deux épisodes s’inscrivent tout particulièrement dans le sillage de notre conversation avec Guillaume Faburel, épisode 33 d’entrelacs. Elle fait aussi écho avec l’épisode 3, mené avec Olivier Frérot.Pour contacter Damien Deville https://www.linkedin.com/in/damien-deville-🐺-46515299/ (https://www.linkedin.com/in/damien-deville-%F0%9F%90%BA-46515299/)Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Musique Tella, Amel Brahim Djelloul et High hopes, Pink Floyd, avec l’autorisation de la SACEM.Cet épisode comme tous les autres est accessible gratuitement sur toutes les plateformes de podcast (Deezer, Spotify, Apple Podcast, etc.), YouTube et Ausha. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    39min | Published on May 11, 2024

  • # 38 Pirater l'éducation et retrouver la liberté d'apprendre avec Thierry Pardo, auteur, chercheur et professeur d'Aïkido cover
    # 38 Pirater l'éducation et retrouver la liberté d'apprendre avec Thierry Pardo, auteur, chercheur et professeur d'Aïkido cover
    # 38 Pirater l'éducation et retrouver la liberté d'apprendre avec Thierry Pardo, auteur, chercheur et professeur d'Aïkido

    Tandis que tous se demandent si leur performance de bon parent doit s'adosser à la permissivité, à la bienveillance, au laxisme, à la cool attitude, aux règles strictes ou aux repères ordonnés, je vous le dis la seule façon d'être parent est d'arrêter de jouer à l'être, de se croire obligé de cadrer, corriger, bien veiller ou je ne sais quoi. Voyez vos enfants comme ces êtres uniques avec qui vous entretenez une relation exceptionnelle d'amour et de partage. Voyez ces moments ensemble comme une chance. Arrêter de jouer un rôle et arrêter de vouloir que vos enfants en jouent un est la seule façon de vivre de façon authentique. Le reste n'est que commentaires, produits, techniques, fiches, recettes et demeure parfaitement inutile.Ce texte est de Thierry Pardo. Il est l’invité du podcast entrelacs aujourd’hui. Chercheur, professeur d’Aikido, père de deux garçons, Thierry s’intéresse depuis longtemps à l’éducation hors des murs de l’école. Il a écrit de nombreux livres qui sont mentionnés dans la description de cet épisode, parmi lesquels :"Au nom du pire", "Quelques instants d'éternelle errance", "De la piraterie en éducation", "Seul pour apprendre", et dernier en date, "Mon petit livre de cuisine libertaire" dans la collection Hic Sunt Dracones aux Éditions Le Hêtre Myriadis (https://www.facebook.com/HetreMyriadis?__cft__%5B0%5D=AZVM8N7mlDCwnBiPNhXXacNzbjzH5xUZPhN-8HmXMOsXaQf36Pr9ehuflfI6lJPAiD0Y9FDndQRusy_62nx4qtro3FoxE-wb8iBXQROeHsH4x-_kLS9w48mRROxKDuMy3ssvnRuR7ze8Af_R8Y-fHEKNLmSeVpd8ouIxirzaVZGM6cEnfi5fZNUXdBSgC9-Ixuk&__tn__=-%5DK-R). Les éditions Le Hêtre Myriadis sont dirigées par Daliborka Milovanovic, que j’ai interviewée pour vous dans les épisodes 12 et 13 du podcast entrelacs. Thierry Pardo a mis en place une formation en ligne, la piraterie éducative, pour accompagner les parents. Après avoir exploré la pédagogie sociale hors les murs avec Laurent Ott, je vous invite aujourd’hui à découvrir l’apprentissage hors des murs avec Thiery Pardo.Dans cet épisode avec Thierry Pardo, nous démêlons apprentissage et enseignement, périodes sensibles et besoins individuels, diplômes et unschooling, présence des enfants dans le monde... nous explorons aussi en quoi apprendre une discipline consiste moins à ajouter de nouveaux gestes qu'à soustraire ceux qui sont inutiles. BonAvant de le laisser se présenter, je vous cite encore quelques phrases récentes, qui sont de lui aussi.Je crois que nous atteignons la maturité dans nos actes éducatifs lorsque la seule présence, même silencieuse, suffit à inspirer un climat de respect mutuel et de confiance. On incarne alors une forme de sérénité rassurante et on peut accéder à la simple joie d'être ensemble, de vivre des moments de partage dans lesquels chacun donne et reçoit ce qu'il est prêt à donner et à recevoir. On se quitte alors bons amis en espérant la prochaine rencontre. Tout ce qui parasite, ralentit, empêche, cette simple présence joyeuse et sereine doit être tenu à distance car rien n'est plus important que la qualité de la relation. Sans elle rien n'est possible.Pour en savoir + sur Thierry Pardo https://uneeducationsansecole.com/portrait/la formation en ligne de Thierry Pardo https://pirates-education.com/formation/ les livres de Thierry Pardo https://uneeducationsansecole.com/publications/Au nom du pire, Quelques instants d'éternelle errance, De la piraterie en éducation, Seul pour apprendre, Mon petit livre de cuisine libertaire aux Éditions Le Hêtre Myriadis (https://www.facebook.com/HetreMyriadis?__cft__%5B0%5D=AZVM8N7mlDCwnBiPNhXXacNzbjzH5xUZPhN-8HmXMOsXaQf36Pr9ehuflfI6lJPAiD0Y9FDndQRusy_62nx4qtro3FoxE-wb8iBXQROeHsH4x-_kLS9w48mRROxKDuMy3ssvnRuR7ze8Af_R8Y-fHEKNLmSeVpd8ouIxirzaVZGM6cEnfi5fZNUXdBSgC9-Ixuk&__tn__=-%5DK-R).Petite géographie de la fuite, Weedon ou la vie dans les bois.Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Musique Tella, Amel Brahim Djelloul, et Anchor, Novo Amor - Bathing Beah, avec l'autorisation de la SACEM

    59min | Published on May 1, 2024

  • #37 Réconcilier long terme et court terme avec un marketing responsable, ça marche ! David Garbous, fondateur de Transformation positive cover
    #37 Réconcilier long terme et court terme avec un marketing responsable, ça marche ! David Garbous, fondateur de Transformation positive cover
    #37 Réconcilier long terme et court terme avec un marketing responsable, ça marche ! David Garbous, fondateur de Transformation positive

    Le marketing, est ce seulement ce qui génère ces pub qui amènent à surconsommer et noyer ses problèmes dans des achats futiles et nuisibles ?On dit généralement du marketing qu’il étudie et influence le comportement des acheteurs. Dans cette perspective, il est accusé, à raison souvent, de susciter de nouveaux besoins inutiles, fugaces et dévastateurs pour la biodiversité, les humains et la planète. Ce n’est pourtant pas toujours le cas. Le marketing n’agit pas que sur la demande, il intervient sur l’offre. Puisqu'il a toujours été à la croisée des chemins entre les attentes des clients, la recherche et le développement, la production et les ventes, il est tout à fait à même d’intégrer une autre perspective : la dimension sociétale, sociale et environnementale. Autrement dit, concilier court terme et long terme, et même les réconcilier. Voilà ce dont nous allons parler aujourd’hui avec David Garbous, qui a été élu personnalité marketing de l’année en 2012 après avoir justement réussi le lancement d’une offre en agriculture raisonnée sur Fleur de Colza chez Lesieur. Dans cette belle lancée, David a cocréé la plateforme RéussirAvecUnMarketingResponsable, puis le collectif enVérité. Dans cet épisode, David nous explique pourquoi et comment il a opéré des changements forts chez Fleury Michon puis dans d’autres entreprises, en mettant les sujets RSE au centre. Ensemble, nous parlons aussi de raison d’être et d’approche de transformation.Pour en savoir + sur David Garboushttps://www.linkedin.com/in/davidgarbous/https://www.en-verite.fr/https://reussir-avec-un-marketing-responsable.org/Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Cet épisode, comme tous les autres, est accessible gratuitement sur toutes les plateformes de podcast et sur YouTube.Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul, avec son autorisation et celle de la SACEM. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    44min | Published on April 21, 2024

  • 36 Rejoindre, ne pas se contenter d'accueillir, avec la Pédagogie sociale et Laurent Ott cover
    36 Rejoindre, ne pas se contenter d'accueillir, avec la Pédagogie sociale et Laurent Ott cover
    36 Rejoindre, ne pas se contenter d'accueillir, avec la Pédagogie sociale et Laurent Ott

    Une natte, des jouets, des jeux, un terrain : au niveau matériel, il n’en faut pas tellement plus pour ouvrir un lieu éducatif sans murs, qui incite à la coopération, la création, l’autonomie et l’apprentissage.Six jours sur sept, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, l’association « Intermèdes-Robinson » rejoint son public là où il se trouve : au pied des barres d’immeuble ou dans les camps roms. Qu'est ce que ça change de rejoindre et d'accueillir inconditionnellement, sans limite d'âge, sans inscription préalable ? Tout ! Laurent Ott, qui a créé Intermèdes Robinsons avec son épouse et une belle équipe de bénévoles, nous raconte sa belle aventure et tout ce qu'elle a rendu possible. Ensemble, nous explorons ensemble ce qu'est la précarité et pourquoi les structures sociales actuelles ne sont pas adaptées à la complexité des problèmes auxquels font face les familles.Ensemble, nous explorons une autre forme d'accueil, une autre façon de rejoindre les gens quels qu'ils soient, où qu'ils soient. Cet épisode inspirera toutes les personnes qui oeuvrent dans le milieu social. Il éclairera aussi tous ceux qui accompagnent et facilitent, quels que soient les publics. Il y a en effet dans la pédagogie sociale une magie, une manière d'être qui imprègne aujourd'hui mes interventions dans des environnements pourtant fort différents.Bonne écoute !Pour en savoir + sur Laurent Ott https://www.laurent-ott-formations.org/  et intermèdes Robinsons https://www.intermedes-robinson.org/Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul et Sweet Amayrlis, Cecile Corbel, avec l'autorisation de la SACEM. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    51min | Published on April 14, 2024

  • 35 S'inspirer du vivant pour développer ses projets avec Alexis Claisse cover
    35 S'inspirer du vivant pour développer ses projets avec Alexis Claisse cover
    35 S'inspirer du vivant pour développer ses projets avec Alexis Claisse

    L’accompagnement de projets, de collectifs, peut prendre des formes aussi diverses que les individus qui les proposent. Tant mieux d’ailleurs, il y en a pour tous les goûts, pour tous les besoins. Les échanges entre facilitateurs permettent de polliniser les expériences pour améliorer les pratiques. Alexis Claisse a choisi la bio inspiration, qui consiste à s’inspirer du vivant pour questionner ses pratiques et en définir de nouvelles. Il s’agit aussi de suivre ce qui nous donne le plus de joie, au service de la vie et de notre élan vital. Dans cet épisode, nous parlons de ce guide intérieur qu’est notre élan profond, notre élan vital. Puisse t il vous inspirer à aller, individuellement et collectivement, vers ce qui vous donne le plus de vie et le plus de joie.Pour en savoir + sur Alexis Claisse ou le contacter, pour suivre ses « émerveillements matinaux » https://linktr.ee/alexisclaisse?utm_source=linktree_profile_share&ltsid=9548e34e-e87c-4c0c-9328-0995e5528e18Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul, et Melim, Lulu Santos, Cabelo De Anjoavec l’autorisation de la SACEM Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h01 | Published on March 24, 2024

  • # 34 Joie dans la cuisine avec William Ledeuil, chef étoilé, ze kitchen galerie cover
    # 34 Joie dans la cuisine avec William Ledeuil, chef étoilé, ze kitchen galerie cover
    # 34 Joie dans la cuisine avec William Ledeuil, chef étoilé, ze kitchen galerie

    J’ai rencontré William Ledeuil dans sa cuisine, dans son restaurant ze Kitchen Galerie. J’ai été immédiatement touchée par l’atmosphère qui y régnait : en salle comme en cuisine, des collaborateurs joyeux, heureux de partager avec nous les trésors de ce lieu. Tout était bon, tout était beau. Ce genre d’harmonie, d’alchimie joyeuse à laquelle nous aspirons sans doute tous n’est pas si commune, pas si fréquente. Ravie par ce moment délicieux, j’ai voulu comprendre, apprendre, et partager avec vous.Dans cet épisode, William Ledeuil nous explique le type de coopération, de management qu’il a mis en place. Un management qui donne de l’autonomie, permet et favorise la créativité, le plaisir et la joie. Contrairement à beaucoup d’autres dans ce secteur qui a été affecté par les confinements, William Ledeuil n’a pas eu de mal à fidéliser et recruter ses collaborateurs. Avec eux comme avec les producteurs avec lesquels il travaille, il a fait le choix de la proximité, du respect et du long terme. Le tout forme une cuisine qui fait merveille, qui protège et favorise les produits locaux, de saison, l’accomplissement des personnes et le ravissement des convives. Voilà un épisode qui, sans doute, va réveiller vos papilles…  Pour en savoir + sur William Ledeuil et ses restaurants https://zekitchengalerie.frSes livres https://www.editionsdelamartiniere.fr/livres/le-vegetal-par-william-ledeuilLe Végétal par William Ledeuil : une cuisine qui exprime tout à la fois la majesté et la simplicité des légumes, légumineuses, céréales, champignons et herbes.https://www.editionsdelamartiniere.fr/livres/ze-kitchen-galerieTous les secrets d'une cuisine parfumée, authentique et inspirée! Le livre référence de la cuisine de William Ledeuil, chef étoilé, qui dévoile tous ses secrets :- les 60 produits du chef- les 30 recettes de base- les 67 recettes classées par saisons.- le carnet d’adresse https://www.editionsdelamartiniere.fr/livres/les-bouillonsIssus de nos terroirs ou inspirés d'Asie, les bouillons sont à l'origine de nombreuses recettes traditionnelles et gastronomiques. Wiliam Ledeuil présente ses ingrédients fétiches et nous livre les secrets des bouillons de base ou essentiels à partir desquels il joue pour nous proposer une soixantaine de recettes.https://www.editionsdelamartiniere.fr/livres/pates-autrementPappardelle, dischi volanti, soba : les pâtes se métamorphosent au gré des mots et des nuances offertes par la diversité des farines. William Ledeuil explore la richesse de cet aliment, présentant les familles de pâtes, les ingrédients et préparations essentielles qui relèvent et révèlent une infinité de déclinaisons possibles. Il imagine ainsi plus de 80 recettes exquises aux saveurs marines, carnées, bucoliques ou franco-asiatiques.Me contacterhttps://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul, avec l'autorisation d'Amel et de la SACEM. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    44min | Published on March 17, 2024

  • #33 Pourquoi faut-il quitter les villes ? Avec Guillaume Faburel, géographe cover
    #33 Pourquoi faut-il quitter les villes ? Avec Guillaume Faburel, géographe cover
    #33 Pourquoi faut-il quitter les villes ? Avec Guillaume Faburel, géographe

    L’idée que vivre en ville serait plus écologique, au motif que nous pourrions nous passer de voiture et limiter les coûts de chauffage en habitat collectif m’a longtemps semblé insuffisante. En ville, on peut difficilement produire ce qu’on mange et il faut importer, souvent de loin, tout ce qui est nécessaire pour couvrir nos besoins. En ville, nous sommes hyper sollicités et stimulés, nous sommes pris par l’accélération, dont parle Harmut Rosa. "La ville nous arrache, nous met en surplomb, nous déconnecte du vivant", explique Guillaume Faburel. Si nous voulons continuer à habiter la terre, "il va falloir l’habiter autrement. Autrement et ailleurs".Avec Guillaume Faburel, vous allez voir, nous allons regarder les phénomènes avec une certaine hauteur de vue puis plonger dans des expériences proches de nos territoires. Voilà de quoi décider à quoi et comment vous voulez vous relier pour créer le monde qui vient, dont nous sommes tous les acteurs. Car l’absence de réaction et d'action collective est aussi un problème d’attention, une sorte d’effacement d’une sensibilité qu’il nous faut retrouver, un lien avec la fragilité du monde vivant et notre propre vulnérabilité, en lien avec notre propre finitude, qu'il s'agit de réintégrer. C’est très concret, vous allez voir, ce ne sont pas que des mots, loin s’en faut. Pour en savoir + sur Guillaume FaburelSes livres les plus récents :Indécence urbaine (https://www.fnac.com/a17402091/Guillaume-Faburel-Indecence-urbaine) - Pour un nouveau pacte avec le vivant, paru en 2023Pour en finir avec les grandes villes (https://www.fnac.com/a14934721/Guillaume-Faburel-Pour-en-finir-avec-les-grandes-villes) - Manifeste pour une société écologique post-urbaine, paru en 2020Les métropoles barbares - Démondialiser la ville, désurbanis (https://www.fnac.com/a13554851/Guillaume-Faburel-Les-metropoles-barbares-Demondialiser-la-ville-desurbanis) - Démondialiser la ville, désurbaniser la terre, paru en 2019, qui a reçu le grand prix du livre d’écologie politiqueSes travaux et domaines de recherche sur le site de l'ENS Lyon (https://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article3047)  Cet épisode peut être relié, entre autresà celui d’Olivier Frérot (#3 du podcast entrelacs (https://podcast.ausha.co/entrelacs/creer-la-civilisation-de-la-vie-avec-olivier-frerot)), qui nous parle de changement de civilisation.A celui de Jérémy Dumont (#14 du podcast entrelacs (https://podcast.ausha.co/entrelacs/14)) qui nous explique comment changer les humains pour changer de mondeA ceux sur l’écoparentalité avec Daliborka Milovanovic (#12 et #13 du podcast entrelacs (https://podcast.ausha.co/entrelacs/13)A celui sur le changement (#22 du podcast entrelacs) sur « qu’est ce qui fait qu’on change »A celui de Dominique Brochet (#23 du podcast entrelacs (https://podcast.ausha.co/entrelacs/23)) sur la biodiversité végétale… et en fait avec tous selon votre sensibilité. Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul, avec l’autorisation de la SACEM.Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/ Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    57min | Published on February 14, 2024

  • 1
    2

    ...

    5

Description

Si les ressources terrestres sont limitées, il existe encore, cependant, des espaces sans limites. Une immensité à portée de cœur, d’esprit, de main. L’infinie richesse est dans nos liens.

  • Elle apparaît dans des manières d'être et d'agir encore peu connues, qui sont peut être celles grâce auxquelles nous tisserons ensemble un monde lumineux, fraternel, créatif et joyeux. 
  • Elle est dans ces états de grâce, ces moments de flow individuels et collectifs qui surgissent quand tout est si bien aligné qu’en quelques heures, nous réalisons le travail de 6 mois. 
  • Elle est dans ce regard qui, alors qu’on ne s’y attendait pas, nous ouvre soudain à l’infini merveilleux. 

Cette magie là est toute simple. Ensemble, nous allons voir comment l’inviter dans nos vies.
Ensemble, nous allons révéler l’immensité. 


C’est parti, allons y ! Chère auditrice, cher auditeur, entre-là ! 


contact : entrelacs.org et https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/
Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul avec l'autorisation de la SACEM


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Si les ressources terrestres sont limitées, il existe encore, cependant, des espaces sans limites. Une immensité à portée de cœur, d’esprit, de main. L’infinie richesse est dans nos liens.

  • Elle apparaît dans des manières d'être et d'agir encore peu connues, qui sont peut être celles grâce auxquelles nous tisserons ensemble un monde lumineux, fraternel, créatif et joyeux. 
  • Elle est dans ces états de grâce, ces moments de flow individuels et collectifs qui surgissent quand tout est si bien aligné qu’en quelques heures, nous réalisons le travail de 6 mois. 
  • Elle est dans ce regard qui, alors qu’on ne s’y attendait pas, nous ouvre soudain à l’infini merveilleux. 

Cette magie là est toute simple. Ensemble, nous allons voir comment l’inviter dans nos vies.
Ensemble, nous allons révéler l’immensité. 


C’est parti, allons y ! Chère auditrice, cher auditeur, entre-là ! 


contact : entrelacs.org et https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/
Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul avec l'autorisation de la SACEM


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

42 episodes

    Season 1

  • #42 La force de la non violence avec Célia Grincourt cover
    #42 La force de la non violence avec Célia Grincourt cover
    #42 La force de la non violence avec Célia Grincourt

    Dans différents épisodes du podcast entrelacs, nous avons plusieurs fois évoqué la non violence. Ce sujet méritait bien un épisode entier. Célia Grincourt est comédienne. Elle anime le podcast « la force de la non violence », sujet auquel elle se consacre depuis plusieurs années. Dans cet épisode avec Célia, nous parlons de ce qu’est la non-violence : non pas l’absence de violence, mais un non ferme à la violence – celle que nous pourrions diriger vers les autres autant que celle que nous pourrions retourner contre nous. Nous explorons ensemble comment vivre la non-violence au quotidien, dans nos vies stressées, dans un monde qui n’en finit pas d’être violent. Comment les traumatismes multiples dont la plupart des humains ont été victimes autorisent et favorisent la violence autant dans la position de victime que de bourreau. Comment seul un regard lucide sur nos enfances permet d’accompagner les autres sans violence. Avec Celia Grincourt, nous abordons l’accompagnement des enfants, la parentalité bienveillante, la justice restaurative, les communautés non violentes et l’avenir possible – un avenir qui serait un rêve réalisé, qui pourrait s’appuyer sur le rêve.Pour contacter Celia Grincourt : https://force-nonviolence.fr/Pour me contacter : https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Cet épisode, comme tous les autres, peut aussi être écouté sur toutes les plateformes de podcast et sur Youtube. Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul et One day, Matisyahu קולולם | חיפה | יום אחד - מתיסיהו avec l'autorisation de la SACEM. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    50min | Published on June 10, 2024

  • # 41 Mettre en récit : une réponse à la complexité et à l’IA générative avec Bruno Bachimont, ingénieur et philosophe cover
    # 41 Mettre en récit : une réponse à la complexité et à l’IA générative avec Bruno Bachimont, ingénieur et philosophe cover
    # 41 Mettre en récit : une réponse à la complexité et à l’IA générative avec Bruno Bachimont, ingénieur et philosophe

    Le monde est complexe. Nos situations sont complexes. Elles l’ont toujours été. Avec le dérèglement climatique, nos impacts le sont sans doute de plus en plus. Il y a deux grandes manières d’y répondre : mettre en place des normes et des procédures pour déterminer, figer les enchainements de cause à effet ou faire le récit de ce qui nous arriver et créer des possibles. Voilà ce dont nous allons parler aujourd’hui avec Bruno Bachimont qui est à la fois ingénieur et philosophe. Naturellement, il a beaucoup étudié l’intelligence artificielle. Dans cet épisode, nous allons parler des limites des procédures et de la bureaucratisation qui suscitent finalement toujours plus de complexité. Bruno Bachimont nous explique comment la mise en récit permet d’appréhender et d’intégrer aussi bien seuls qu’ensemble cette complexité. Il analyse l’impact des nouvelles technologies sur la complexité et le déterminisme. Le déterminisme a l’avantage d’être prévisible mais l’inconvénient de nous limiter drastiquement. Dans cet épisode, Bruno Bachimont nous prévient aussi que, face à l’intelligence artificielle générative, nous nous trompons souvent de peur. En effet, nous ne voyons pas le risque où il est vraiment. Ce faisant, nous nous laissons happer faute d’être vigilant à rester créateurs là où nous devrions l’être… Toutes les réponses de Bruno Bachimont sont dans cet épisode. Bonne écoute !Pour en savoir + sur Bruno Bachimont https://costech.utc.fr/membres/bachimont-bruno/ Cet épisode, comme tous les autres du podcast entrelacs, est disponible sur toutes les plateformes de podcast, sur Ausha et YouTube.Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul, Let it begin, Riopy, avec l'autorisation de la SACEM Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h03 | Published on June 2, 2024

  • #40 Des cartes pour faire la paix, avec Damien Deville, géographe cover
    #40 Des cartes pour faire la paix, avec Damien Deville, géographe cover
    #40 Des cartes pour faire la paix, avec Damien Deville, géographe

    Aujourd’hui, je vous propose de poursuivre notre conversation avec Damien Deville sur la géographie culturelle. Docteur en géographie et en aménagement du territoire, chercheur associé à l'Université Catholique de l'Ouest, Damien travaille sur la diversité des territoires et sur les nouvelles manières, face aux problématiques environnementales, d’habiter le monde.Nous avons construit une cartographie pour faire la guerre, nous avons besoin d’une cartographie pour faire la paix, nous dit Damien. Voici la tâche à laquelle il s’attèle. Dans ce deuxième épisode ensemble, dans cette deuxième partie de notre échange, qui fait suite au premier que vous avez pu écouter la semaine dernière, Damien nous parle de cette cartographie des lieux habités et de l’après pétrole qu’il est en train de créer avec une belle équipe de cartographes.Dans cet épisode, Damien nous raconte également les mois très riches qu’il a passé  au Burkina Faso en compagnie de Yacouba Sawadogo, l’homme qui a fait reculer le désert en créant une forêt sur les terres arides.  Agronome de la savane, Yacouba Sawadogo (Sawadogo veut dire « faiseur de nuages) a reçu en 2018 le Right Livelihood Award (https://rightlivelihood.org/the-change-makers/find-a-laureate/yacouba-sawadogo/), considéré comme le prix  Nobel de l’alternative. En 2020, il a été honoré par les Nations unies comme « champion de la Terre ».Dans cet épisode, nous parlons aussi de ce que la crise de la Covid-19 a changé sur notre façon d’habiter nos territoires.Dans l’épisode précédent, le numéro 39, Damien Devilla nous a raconté l’épopée de trois villes françaises qui ont vu leur destin basculer et su retrouver leur vitalité perdue.Voilà de quoi nous donner des pistes pour nous reconnecter à nos espaces et faire cette transition écologique que nous sommes si nombreux à appeler de nos vœux. Ces deux épisode s’inscrivent tout particulièrement dans le sillage de notre conversation avec Guillaume Faburel, épisode 33 d’entrelacs. Elle fait aussi écho avec l’épisode 3, mené avec Olivier Frérot.Pour contacter Damien Deville https://www.linkedin.com/in/damien-deville-🐺-46515299/ (https://www.linkedin.com/in/damien-deville-%F0%9F%90%BA-46515299/)Damien Deville est aussi auteur de L’Homme qui arrêta le désert (éditions Tana (https://www.lisez.com/livre-grand-format/lhomme-qui-arreta-le-desert-la-lutte-contre-la-desertification-et-le-rechauffement-climatique-de-yacouba-sawadogo-un-temoignage-pour-imaginer-le-monde-de-demain-tana/9791030103977)) et Le Faiseur de nuages (éditions Gründ (https://www.lisez.com/livre-cartonne/le-faiseur-de-nuages-green-grund/9782324032684)).Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Musique : « Tella », Amel Brahim Djelloul et  « Iré » de Adekunle Gold, avec l’autorisation de la SACEM.Cet épisode comme tous les autres est accessible gratuitement sur toutes les plateformes de podcast (Deezer, Spotify, Apple Podcast, etc.), YouTube et Ausha.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    35min | Published on May 22, 2024

  • # 39 Nous reapproprier nos territoires pour faire notre transition écologique avec Damien Deville cover
    # 39 Nous reapproprier nos territoires pour faire notre transition écologique avec Damien Deville cover
    # 39 Nous reapproprier nos territoires pour faire notre transition écologique avec Damien Deville

    Aujourd’hui, je vous propose de faire connaissance avec Damien Deville et avec la géographie culturelle. Docteur en géographie et en aménagement du territoire, chercheur associé à l'Université Catholique de l'Ouest, Damien travaille sur la diversité des territoires et sur les nouvelles manières, face aux problématiques environnementales, de les habiter. Il n’est pas seulement chercheur, il est personnellement engagé à faire de chaque lieu une terre de relations.Nous avons perdu la conscience des lieux, nous dit Damien. Qu’est ce que ça veut dire ? Nous connaissons si peu les lieux où nous vivons. Cette déconnexion est liée en partie à la séparation que nous avons créée entre nature et culture, à la centralisation française autour de Paris, à cette attente que nous avons vis à vis des politiques publiques, pour qu’elles prennent en charge et décident pour nous. Qu’est ce qui se passe quand des habitants se réapproprient leurs territoires et quand les politiques de ville démarrent du terrain, de là où les liens se créent et la vie émerge ? De jolis miracles dont Damien Deville nous parle dans cet épisode à partir des exemples de trois villes françaises qui ont vu leur destin basculer vers le meilleur. Dans l’épisode de la semaine prochaine, Damien nous emmène en Afrique où il a étudié d’autres façons d’habiter la terre. Nous parlerons aussi, plus généralement, de comment nous reapproprier nos territoires peut changer notre manière d’habiter le monde ensemble et de faire cette transition écologique que nous sommes si nombreux à appeler de nos voeux. Ces deux épisodes s’inscrivent tout particulièrement dans le sillage de notre conversation avec Guillaume Faburel, épisode 33 d’entrelacs. Elle fait aussi écho avec l’épisode 3, mené avec Olivier Frérot.Pour contacter Damien Deville https://www.linkedin.com/in/damien-deville-🐺-46515299/ (https://www.linkedin.com/in/damien-deville-%F0%9F%90%BA-46515299/)Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Musique Tella, Amel Brahim Djelloul et High hopes, Pink Floyd, avec l’autorisation de la SACEM.Cet épisode comme tous les autres est accessible gratuitement sur toutes les plateformes de podcast (Deezer, Spotify, Apple Podcast, etc.), YouTube et Ausha. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    39min | Published on May 11, 2024

  • # 38 Pirater l'éducation et retrouver la liberté d'apprendre avec Thierry Pardo, auteur, chercheur et professeur d'Aïkido cover
    # 38 Pirater l'éducation et retrouver la liberté d'apprendre avec Thierry Pardo, auteur, chercheur et professeur d'Aïkido cover
    # 38 Pirater l'éducation et retrouver la liberté d'apprendre avec Thierry Pardo, auteur, chercheur et professeur d'Aïkido

    Tandis que tous se demandent si leur performance de bon parent doit s'adosser à la permissivité, à la bienveillance, au laxisme, à la cool attitude, aux règles strictes ou aux repères ordonnés, je vous le dis la seule façon d'être parent est d'arrêter de jouer à l'être, de se croire obligé de cadrer, corriger, bien veiller ou je ne sais quoi. Voyez vos enfants comme ces êtres uniques avec qui vous entretenez une relation exceptionnelle d'amour et de partage. Voyez ces moments ensemble comme une chance. Arrêter de jouer un rôle et arrêter de vouloir que vos enfants en jouent un est la seule façon de vivre de façon authentique. Le reste n'est que commentaires, produits, techniques, fiches, recettes et demeure parfaitement inutile.Ce texte est de Thierry Pardo. Il est l’invité du podcast entrelacs aujourd’hui. Chercheur, professeur d’Aikido, père de deux garçons, Thierry s’intéresse depuis longtemps à l’éducation hors des murs de l’école. Il a écrit de nombreux livres qui sont mentionnés dans la description de cet épisode, parmi lesquels :"Au nom du pire", "Quelques instants d'éternelle errance", "De la piraterie en éducation", "Seul pour apprendre", et dernier en date, "Mon petit livre de cuisine libertaire" dans la collection Hic Sunt Dracones aux Éditions Le Hêtre Myriadis (https://www.facebook.com/HetreMyriadis?__cft__%5B0%5D=AZVM8N7mlDCwnBiPNhXXacNzbjzH5xUZPhN-8HmXMOsXaQf36Pr9ehuflfI6lJPAiD0Y9FDndQRusy_62nx4qtro3FoxE-wb8iBXQROeHsH4x-_kLS9w48mRROxKDuMy3ssvnRuR7ze8Af_R8Y-fHEKNLmSeVpd8ouIxirzaVZGM6cEnfi5fZNUXdBSgC9-Ixuk&__tn__=-%5DK-R). Les éditions Le Hêtre Myriadis sont dirigées par Daliborka Milovanovic, que j’ai interviewée pour vous dans les épisodes 12 et 13 du podcast entrelacs. Thierry Pardo a mis en place une formation en ligne, la piraterie éducative, pour accompagner les parents. Après avoir exploré la pédagogie sociale hors les murs avec Laurent Ott, je vous invite aujourd’hui à découvrir l’apprentissage hors des murs avec Thiery Pardo.Dans cet épisode avec Thierry Pardo, nous démêlons apprentissage et enseignement, périodes sensibles et besoins individuels, diplômes et unschooling, présence des enfants dans le monde... nous explorons aussi en quoi apprendre une discipline consiste moins à ajouter de nouveaux gestes qu'à soustraire ceux qui sont inutiles. BonAvant de le laisser se présenter, je vous cite encore quelques phrases récentes, qui sont de lui aussi.Je crois que nous atteignons la maturité dans nos actes éducatifs lorsque la seule présence, même silencieuse, suffit à inspirer un climat de respect mutuel et de confiance. On incarne alors une forme de sérénité rassurante et on peut accéder à la simple joie d'être ensemble, de vivre des moments de partage dans lesquels chacun donne et reçoit ce qu'il est prêt à donner et à recevoir. On se quitte alors bons amis en espérant la prochaine rencontre. Tout ce qui parasite, ralentit, empêche, cette simple présence joyeuse et sereine doit être tenu à distance car rien n'est plus important que la qualité de la relation. Sans elle rien n'est possible.Pour en savoir + sur Thierry Pardo https://uneeducationsansecole.com/portrait/la formation en ligne de Thierry Pardo https://pirates-education.com/formation/ les livres de Thierry Pardo https://uneeducationsansecole.com/publications/Au nom du pire, Quelques instants d'éternelle errance, De la piraterie en éducation, Seul pour apprendre, Mon petit livre de cuisine libertaire aux Éditions Le Hêtre Myriadis (https://www.facebook.com/HetreMyriadis?__cft__%5B0%5D=AZVM8N7mlDCwnBiPNhXXacNzbjzH5xUZPhN-8HmXMOsXaQf36Pr9ehuflfI6lJPAiD0Y9FDndQRusy_62nx4qtro3FoxE-wb8iBXQROeHsH4x-_kLS9w48mRROxKDuMy3ssvnRuR7ze8Af_R8Y-fHEKNLmSeVpd8ouIxirzaVZGM6cEnfi5fZNUXdBSgC9-Ixuk&__tn__=-%5DK-R).Petite géographie de la fuite, Weedon ou la vie dans les bois.Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Musique Tella, Amel Brahim Djelloul, et Anchor, Novo Amor - Bathing Beah, avec l'autorisation de la SACEM

    59min | Published on May 1, 2024

  • #37 Réconcilier long terme et court terme avec un marketing responsable, ça marche ! David Garbous, fondateur de Transformation positive cover
    #37 Réconcilier long terme et court terme avec un marketing responsable, ça marche ! David Garbous, fondateur de Transformation positive cover
    #37 Réconcilier long terme et court terme avec un marketing responsable, ça marche ! David Garbous, fondateur de Transformation positive

    Le marketing, est ce seulement ce qui génère ces pub qui amènent à surconsommer et noyer ses problèmes dans des achats futiles et nuisibles ?On dit généralement du marketing qu’il étudie et influence le comportement des acheteurs. Dans cette perspective, il est accusé, à raison souvent, de susciter de nouveaux besoins inutiles, fugaces et dévastateurs pour la biodiversité, les humains et la planète. Ce n’est pourtant pas toujours le cas. Le marketing n’agit pas que sur la demande, il intervient sur l’offre. Puisqu'il a toujours été à la croisée des chemins entre les attentes des clients, la recherche et le développement, la production et les ventes, il est tout à fait à même d’intégrer une autre perspective : la dimension sociétale, sociale et environnementale. Autrement dit, concilier court terme et long terme, et même les réconcilier. Voilà ce dont nous allons parler aujourd’hui avec David Garbous, qui a été élu personnalité marketing de l’année en 2012 après avoir justement réussi le lancement d’une offre en agriculture raisonnée sur Fleur de Colza chez Lesieur. Dans cette belle lancée, David a cocréé la plateforme RéussirAvecUnMarketingResponsable, puis le collectif enVérité. Dans cet épisode, David nous explique pourquoi et comment il a opéré des changements forts chez Fleury Michon puis dans d’autres entreprises, en mettant les sujets RSE au centre. Ensemble, nous parlons aussi de raison d’être et d’approche de transformation.Pour en savoir + sur David Garboushttps://www.linkedin.com/in/davidgarbous/https://www.en-verite.fr/https://reussir-avec-un-marketing-responsable.org/Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Cet épisode, comme tous les autres, est accessible gratuitement sur toutes les plateformes de podcast et sur YouTube.Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul, avec son autorisation et celle de la SACEM. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    44min | Published on April 21, 2024

  • 36 Rejoindre, ne pas se contenter d'accueillir, avec la Pédagogie sociale et Laurent Ott cover
    36 Rejoindre, ne pas se contenter d'accueillir, avec la Pédagogie sociale et Laurent Ott cover
    36 Rejoindre, ne pas se contenter d'accueillir, avec la Pédagogie sociale et Laurent Ott

    Une natte, des jouets, des jeux, un terrain : au niveau matériel, il n’en faut pas tellement plus pour ouvrir un lieu éducatif sans murs, qui incite à la coopération, la création, l’autonomie et l’apprentissage.Six jours sur sept, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, l’association « Intermèdes-Robinson » rejoint son public là où il se trouve : au pied des barres d’immeuble ou dans les camps roms. Qu'est ce que ça change de rejoindre et d'accueillir inconditionnellement, sans limite d'âge, sans inscription préalable ? Tout ! Laurent Ott, qui a créé Intermèdes Robinsons avec son épouse et une belle équipe de bénévoles, nous raconte sa belle aventure et tout ce qu'elle a rendu possible. Ensemble, nous explorons ensemble ce qu'est la précarité et pourquoi les structures sociales actuelles ne sont pas adaptées à la complexité des problèmes auxquels font face les familles.Ensemble, nous explorons une autre forme d'accueil, une autre façon de rejoindre les gens quels qu'ils soient, où qu'ils soient. Cet épisode inspirera toutes les personnes qui oeuvrent dans le milieu social. Il éclairera aussi tous ceux qui accompagnent et facilitent, quels que soient les publics. Il y a en effet dans la pédagogie sociale une magie, une manière d'être qui imprègne aujourd'hui mes interventions dans des environnements pourtant fort différents.Bonne écoute !Pour en savoir + sur Laurent Ott https://www.laurent-ott-formations.org/  et intermèdes Robinsons https://www.intermedes-robinson.org/Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul et Sweet Amayrlis, Cecile Corbel, avec l'autorisation de la SACEM. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    51min | Published on April 14, 2024

  • 35 S'inspirer du vivant pour développer ses projets avec Alexis Claisse cover
    35 S'inspirer du vivant pour développer ses projets avec Alexis Claisse cover
    35 S'inspirer du vivant pour développer ses projets avec Alexis Claisse

    L’accompagnement de projets, de collectifs, peut prendre des formes aussi diverses que les individus qui les proposent. Tant mieux d’ailleurs, il y en a pour tous les goûts, pour tous les besoins. Les échanges entre facilitateurs permettent de polliniser les expériences pour améliorer les pratiques. Alexis Claisse a choisi la bio inspiration, qui consiste à s’inspirer du vivant pour questionner ses pratiques et en définir de nouvelles. Il s’agit aussi de suivre ce qui nous donne le plus de joie, au service de la vie et de notre élan vital. Dans cet épisode, nous parlons de ce guide intérieur qu’est notre élan profond, notre élan vital. Puisse t il vous inspirer à aller, individuellement et collectivement, vers ce qui vous donne le plus de vie et le plus de joie.Pour en savoir + sur Alexis Claisse ou le contacter, pour suivre ses « émerveillements matinaux » https://linktr.ee/alexisclaisse?utm_source=linktree_profile_share&ltsid=9548e34e-e87c-4c0c-9328-0995e5528e18Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul, et Melim, Lulu Santos, Cabelo De Anjoavec l’autorisation de la SACEM Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h01 | Published on March 24, 2024

  • # 34 Joie dans la cuisine avec William Ledeuil, chef étoilé, ze kitchen galerie cover
    # 34 Joie dans la cuisine avec William Ledeuil, chef étoilé, ze kitchen galerie cover
    # 34 Joie dans la cuisine avec William Ledeuil, chef étoilé, ze kitchen galerie

    J’ai rencontré William Ledeuil dans sa cuisine, dans son restaurant ze Kitchen Galerie. J’ai été immédiatement touchée par l’atmosphère qui y régnait : en salle comme en cuisine, des collaborateurs joyeux, heureux de partager avec nous les trésors de ce lieu. Tout était bon, tout était beau. Ce genre d’harmonie, d’alchimie joyeuse à laquelle nous aspirons sans doute tous n’est pas si commune, pas si fréquente. Ravie par ce moment délicieux, j’ai voulu comprendre, apprendre, et partager avec vous.Dans cet épisode, William Ledeuil nous explique le type de coopération, de management qu’il a mis en place. Un management qui donne de l’autonomie, permet et favorise la créativité, le plaisir et la joie. Contrairement à beaucoup d’autres dans ce secteur qui a été affecté par les confinements, William Ledeuil n’a pas eu de mal à fidéliser et recruter ses collaborateurs. Avec eux comme avec les producteurs avec lesquels il travaille, il a fait le choix de la proximité, du respect et du long terme. Le tout forme une cuisine qui fait merveille, qui protège et favorise les produits locaux, de saison, l’accomplissement des personnes et le ravissement des convives. Voilà un épisode qui, sans doute, va réveiller vos papilles…  Pour en savoir + sur William Ledeuil et ses restaurants https://zekitchengalerie.frSes livres https://www.editionsdelamartiniere.fr/livres/le-vegetal-par-william-ledeuilLe Végétal par William Ledeuil : une cuisine qui exprime tout à la fois la majesté et la simplicité des légumes, légumineuses, céréales, champignons et herbes.https://www.editionsdelamartiniere.fr/livres/ze-kitchen-galerieTous les secrets d'une cuisine parfumée, authentique et inspirée! Le livre référence de la cuisine de William Ledeuil, chef étoilé, qui dévoile tous ses secrets :- les 60 produits du chef- les 30 recettes de base- les 67 recettes classées par saisons.- le carnet d’adresse https://www.editionsdelamartiniere.fr/livres/les-bouillonsIssus de nos terroirs ou inspirés d'Asie, les bouillons sont à l'origine de nombreuses recettes traditionnelles et gastronomiques. Wiliam Ledeuil présente ses ingrédients fétiches et nous livre les secrets des bouillons de base ou essentiels à partir desquels il joue pour nous proposer une soixantaine de recettes.https://www.editionsdelamartiniere.fr/livres/pates-autrementPappardelle, dischi volanti, soba : les pâtes se métamorphosent au gré des mots et des nuances offertes par la diversité des farines. William Ledeuil explore la richesse de cet aliment, présentant les familles de pâtes, les ingrédients et préparations essentielles qui relèvent et révèlent une infinité de déclinaisons possibles. Il imagine ainsi plus de 80 recettes exquises aux saveurs marines, carnées, bucoliques ou franco-asiatiques.Me contacterhttps://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul, avec l'autorisation d'Amel et de la SACEM. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    44min | Published on March 17, 2024

  • #33 Pourquoi faut-il quitter les villes ? Avec Guillaume Faburel, géographe cover
    #33 Pourquoi faut-il quitter les villes ? Avec Guillaume Faburel, géographe cover
    #33 Pourquoi faut-il quitter les villes ? Avec Guillaume Faburel, géographe

    L’idée que vivre en ville serait plus écologique, au motif que nous pourrions nous passer de voiture et limiter les coûts de chauffage en habitat collectif m’a longtemps semblé insuffisante. En ville, on peut difficilement produire ce qu’on mange et il faut importer, souvent de loin, tout ce qui est nécessaire pour couvrir nos besoins. En ville, nous sommes hyper sollicités et stimulés, nous sommes pris par l’accélération, dont parle Harmut Rosa. "La ville nous arrache, nous met en surplomb, nous déconnecte du vivant", explique Guillaume Faburel. Si nous voulons continuer à habiter la terre, "il va falloir l’habiter autrement. Autrement et ailleurs".Avec Guillaume Faburel, vous allez voir, nous allons regarder les phénomènes avec une certaine hauteur de vue puis plonger dans des expériences proches de nos territoires. Voilà de quoi décider à quoi et comment vous voulez vous relier pour créer le monde qui vient, dont nous sommes tous les acteurs. Car l’absence de réaction et d'action collective est aussi un problème d’attention, une sorte d’effacement d’une sensibilité qu’il nous faut retrouver, un lien avec la fragilité du monde vivant et notre propre vulnérabilité, en lien avec notre propre finitude, qu'il s'agit de réintégrer. C’est très concret, vous allez voir, ce ne sont pas que des mots, loin s’en faut. Pour en savoir + sur Guillaume FaburelSes livres les plus récents :Indécence urbaine (https://www.fnac.com/a17402091/Guillaume-Faburel-Indecence-urbaine) - Pour un nouveau pacte avec le vivant, paru en 2023Pour en finir avec les grandes villes (https://www.fnac.com/a14934721/Guillaume-Faburel-Pour-en-finir-avec-les-grandes-villes) - Manifeste pour une société écologique post-urbaine, paru en 2020Les métropoles barbares - Démondialiser la ville, désurbanis (https://www.fnac.com/a13554851/Guillaume-Faburel-Les-metropoles-barbares-Demondialiser-la-ville-desurbanis) - Démondialiser la ville, désurbaniser la terre, paru en 2019, qui a reçu le grand prix du livre d’écologie politiqueSes travaux et domaines de recherche sur le site de l'ENS Lyon (https://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article3047)  Cet épisode peut être relié, entre autresà celui d’Olivier Frérot (#3 du podcast entrelacs (https://podcast.ausha.co/entrelacs/creer-la-civilisation-de-la-vie-avec-olivier-frerot)), qui nous parle de changement de civilisation.A celui de Jérémy Dumont (#14 du podcast entrelacs (https://podcast.ausha.co/entrelacs/14)) qui nous explique comment changer les humains pour changer de mondeA ceux sur l’écoparentalité avec Daliborka Milovanovic (#12 et #13 du podcast entrelacs (https://podcast.ausha.co/entrelacs/13)A celui sur le changement (#22 du podcast entrelacs) sur « qu’est ce qui fait qu’on change »A celui de Dominique Brochet (#23 du podcast entrelacs (https://podcast.ausha.co/entrelacs/23)) sur la biodiversité végétale… et en fait avec tous selon votre sensibilité. Musique : Tella, Amel Brahim Djelloul, avec l’autorisation de la SACEM.Pour me contacter https://www.linkedin.com/in/gaelle-brunetaud-2431792/ Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    57min | Published on February 14, 2024

  • 1
    2

    ...

    5