Pascal Demurger, Maif : "Notre mission nous incite à privilégier nos sociétaires avant les intérêts de l'entreprise" cover
Pascal Demurger, Maif : "Notre mission nous incite à privilégier nos sociétaires avant les intérêts de l'entreprise" cover
Entreprises En Mission

Pascal Demurger, Maif : "Notre mission nous incite à privilégier nos sociétaires avant les intérêts de l'entreprise"

Pascal Demurger, Maif : "Notre mission nous incite à privilégier nos sociétaires avant les intérêts de l'entreprise"

20min |29/11/2020|

89

Listen
Pascal Demurger, Maif : "Notre mission nous incite à privilégier nos sociétaires avant les intérêts de l'entreprise" cover
Pascal Demurger, Maif : "Notre mission nous incite à privilégier nos sociétaires avant les intérêts de l'entreprise" cover
Entreprises En Mission

Pascal Demurger, Maif : "Notre mission nous incite à privilégier nos sociétaires avant les intérêts de l'entreprise"

Pascal Demurger, Maif : "Notre mission nous incite à privilégier nos sociétaires avant les intérêts de l'entreprise"

20min |29/11/2020|

89

Listen

Description

A l’heure de la crise, et s’il était l’heure d’inventer un nouveau modèle d’entreprise tourné vers le « bien commun » ? Et si l'on réconciliait l’éthique et la performance de l’entreprise, pour gagner en attractivité et conquérir de nouveaux marchés ? C’est ce que font certains dirigeants “pionniers”, qui ont décidé d’inscrire dans leurs statuts une mission sociétale supérieure à celle de leur  rentabilité. 

La Maif l'a fait. Cette mutuelle d’assurance est bien connue pour son slogan “d’assureur militant”. Sa fonction première est de protéger ses sociétaires, comme toute mutuelle. Cette entreprise réalise près de 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires mais elle n’a pas d’actionnaires. Et elle a centré sa raison d’être sur « l'attention sincère portée à l'autre et au monde», comme nous l'explique son directeur général. 

Pour Pascal Demurger, conduire une entreprise à mission est "source d'un alignement personnel entre l'éthique de conviction et l'éthique de responsabilité, un vrai bonheur". Bienvenue dans “Entreprises en Mission”, le podcast de Prophil et Mediatico qui interroge l’engagement des entreprises et la sincérité de leurs dirigeants (...)

Description

A l’heure de la crise, et s’il était l’heure d’inventer un nouveau modèle d’entreprise tourné vers le « bien commun » ? Et si l'on réconciliait l’éthique et la performance de l’entreprise, pour gagner en attractivité et conquérir de nouveaux marchés ? C’est ce que font certains dirigeants “pionniers”, qui ont décidé d’inscrire dans leurs statuts une mission sociétale supérieure à celle de leur  rentabilité. 

La Maif l'a fait. Cette mutuelle d’assurance est bien connue pour son slogan “d’assureur militant”. Sa fonction première est de protéger ses sociétaires, comme toute mutuelle. Cette entreprise réalise près de 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires mais elle n’a pas d’actionnaires. Et elle a centré sa raison d’être sur « l'attention sincère portée à l'autre et au monde», comme nous l'explique son directeur général. 

Pour Pascal Demurger, conduire une entreprise à mission est "source d'un alignement personnel entre l'éthique de conviction et l'éthique de responsabilité, un vrai bonheur". Bienvenue dans “Entreprises en Mission”, le podcast de Prophil et Mediatico qui interroge l’engagement des entreprises et la sincérité de leurs dirigeants (...)

Share

Embed

You may also like

Description

A l’heure de la crise, et s’il était l’heure d’inventer un nouveau modèle d’entreprise tourné vers le « bien commun » ? Et si l'on réconciliait l’éthique et la performance de l’entreprise, pour gagner en attractivité et conquérir de nouveaux marchés ? C’est ce que font certains dirigeants “pionniers”, qui ont décidé d’inscrire dans leurs statuts une mission sociétale supérieure à celle de leur  rentabilité. 

La Maif l'a fait. Cette mutuelle d’assurance est bien connue pour son slogan “d’assureur militant”. Sa fonction première est de protéger ses sociétaires, comme toute mutuelle. Cette entreprise réalise près de 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires mais elle n’a pas d’actionnaires. Et elle a centré sa raison d’être sur « l'attention sincère portée à l'autre et au monde», comme nous l'explique son directeur général. 

Pour Pascal Demurger, conduire une entreprise à mission est "source d'un alignement personnel entre l'éthique de conviction et l'éthique de responsabilité, un vrai bonheur". Bienvenue dans “Entreprises en Mission”, le podcast de Prophil et Mediatico qui interroge l’engagement des entreprises et la sincérité de leurs dirigeants (...)

Description

A l’heure de la crise, et s’il était l’heure d’inventer un nouveau modèle d’entreprise tourné vers le « bien commun » ? Et si l'on réconciliait l’éthique et la performance de l’entreprise, pour gagner en attractivité et conquérir de nouveaux marchés ? C’est ce que font certains dirigeants “pionniers”, qui ont décidé d’inscrire dans leurs statuts une mission sociétale supérieure à celle de leur  rentabilité. 

La Maif l'a fait. Cette mutuelle d’assurance est bien connue pour son slogan “d’assureur militant”. Sa fonction première est de protéger ses sociétaires, comme toute mutuelle. Cette entreprise réalise près de 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires mais elle n’a pas d’actionnaires. Et elle a centré sa raison d’être sur « l'attention sincère portée à l'autre et au monde», comme nous l'explique son directeur général. 

Pour Pascal Demurger, conduire une entreprise à mission est "source d'un alignement personnel entre l'éthique de conviction et l'éthique de responsabilité, un vrai bonheur". Bienvenue dans “Entreprises en Mission”, le podcast de Prophil et Mediatico qui interroge l’engagement des entreprises et la sincérité de leurs dirigeants (...)

Share

Embed

You may also like