La Sauzaie (Agglomération de La Rochelle) cover
La Sauzaie (Agglomération de La Rochelle) cover
Podcast : Les histoires de La Rochelle Tourisme

La Sauzaie (Agglomération de La Rochelle)

La Sauzaie (Agglomération de La Rochelle)

06min |31/05/2021
Play
La Sauzaie (Agglomération de La Rochelle) cover
La Sauzaie (Agglomération de La Rochelle) cover
Podcast : Les histoires de La Rochelle Tourisme

La Sauzaie (Agglomération de La Rochelle)

La Sauzaie (Agglomération de La Rochelle)

06min |31/05/2021
Play

Description

Partir en exploration d’un lieu-dit pas comme les autres. En d’autres termes, s’aventurer dans un autre monde pour découvrir un paradis de nature et de patrimoine architectural de l’agglomération de La Rochelle. Nous allons remonter le temps pour comprendre l’histoire du site et du château de la Sauzaie… 

La Sauzaie, 13 km au nord de La Rochelle, mais des pans d’histoires communs. 

Autrefois, la mer recouvrait le hameau qui se présente aujourd’hui comme une large cuvette où se déversent les eaux des environs ; c’est le début du marais de la Sèvre, avec ses saules d’où le mot Sauzaie. Les alentours du village accueillent nombre de parcelles agricoles, dont les produits sont vendus souvent aux alentours, inclus la Rochelle. 

Remonter l’histoire du village dès le Moyen-âge revient à remonter certains moments forts de l’histoire grâce à la présence de son château. Dès le XIV siècle, le hameau est cité comme domaine royal ‘le grand fief d’Aunis’, c'est-à-dire terres à redevances. 

Alors que Richelieu n’était encore que Cardinal, il dit dans ses mémoires ‘je viens ici respirer le bon air de La Sauzaie’. C’est encore au château que plus tard, luttant contre le protestantisme Rochelais, il va établir son quartier général pour établir le plan de digue fermant le port de La rochelle et où se sont tenus les pourparlers de paix avant la reddition des rochelais en octobre 1628. 

Le château actuel, datant du XVIII siècle, n’est pas le seul édifice intéressant du hameau. Le domaine de Limouillet ou ‘L’ile Mouillée’ existe depuis le XV siècle. Le bâtiment actuel présente un magnifique colombier du XVII siècle et une chapelle date du XVIII siècle.

Les noms des rues du hameau, posent aussi question : la rue Tartifume qui indique un terroir où il fait bon vivre, Batellerie, Aumonerie, Godinerie ; le hameau, un havre de paix du bien-vivre au rythme des saisons où règnent amitié, solidarité parmi les villageois et où certaines traditions campagnardes sont encore bien vivaces : la fête des battages, la ‘transhumance des moutons de Laurent’ qui sont les stars du parc Charruyer de la Rochelle, car ils entretiennent les pelouses, des fermes de produits bio.

Cette histoire a été racontée par Chantal Durrant, guide conférencière de La Rochelle.

 

Une production Akken pour La Rochelle Tourisme

Réalisation et voix : Laurence Giuliani

Créations sonores et musicales : Ludovic Finck

Mixage : Léonard Lelièvre

Réalisation graphique : Chloé Gautier

Description

Partir en exploration d’un lieu-dit pas comme les autres. En d’autres termes, s’aventurer dans un autre monde pour découvrir un paradis de nature et de patrimoine architectural de l’agglomération de La Rochelle. Nous allons remonter le temps pour comprendre l’histoire du site et du château de la Sauzaie… 

La Sauzaie, 13 km au nord de La Rochelle, mais des pans d’histoires communs. 

Autrefois, la mer recouvrait le hameau qui se présente aujourd’hui comme une large cuvette où se déversent les eaux des environs ; c’est le début du marais de la Sèvre, avec ses saules d’où le mot Sauzaie. Les alentours du village accueillent nombre de parcelles agricoles, dont les produits sont vendus souvent aux alentours, inclus la Rochelle. 

Remonter l’histoire du village dès le Moyen-âge revient à remonter certains moments forts de l’histoire grâce à la présence de son château. Dès le XIV siècle, le hameau est cité comme domaine royal ‘le grand fief d’Aunis’, c'est-à-dire terres à redevances. 

Alors que Richelieu n’était encore que Cardinal, il dit dans ses mémoires ‘je viens ici respirer le bon air de La Sauzaie’. C’est encore au château que plus tard, luttant contre le protestantisme Rochelais, il va établir son quartier général pour établir le plan de digue fermant le port de La rochelle et où se sont tenus les pourparlers de paix avant la reddition des rochelais en octobre 1628. 

Le château actuel, datant du XVIII siècle, n’est pas le seul édifice intéressant du hameau. Le domaine de Limouillet ou ‘L’ile Mouillée’ existe depuis le XV siècle. Le bâtiment actuel présente un magnifique colombier du XVII siècle et une chapelle date du XVIII siècle.

Les noms des rues du hameau, posent aussi question : la rue Tartifume qui indique un terroir où il fait bon vivre, Batellerie, Aumonerie, Godinerie ; le hameau, un havre de paix du bien-vivre au rythme des saisons où règnent amitié, solidarité parmi les villageois et où certaines traditions campagnardes sont encore bien vivaces : la fête des battages, la ‘transhumance des moutons de Laurent’ qui sont les stars du parc Charruyer de la Rochelle, car ils entretiennent les pelouses, des fermes de produits bio.

Cette histoire a été racontée par Chantal Durrant, guide conférencière de La Rochelle.

 

Une production Akken pour La Rochelle Tourisme

Réalisation et voix : Laurence Giuliani

Créations sonores et musicales : Ludovic Finck

Mixage : Léonard Lelièvre

Réalisation graphique : Chloé Gautier

Share

Embed

You may also like

Description

Partir en exploration d’un lieu-dit pas comme les autres. En d’autres termes, s’aventurer dans un autre monde pour découvrir un paradis de nature et de patrimoine architectural de l’agglomération de La Rochelle. Nous allons remonter le temps pour comprendre l’histoire du site et du château de la Sauzaie… 

La Sauzaie, 13 km au nord de La Rochelle, mais des pans d’histoires communs. 

Autrefois, la mer recouvrait le hameau qui se présente aujourd’hui comme une large cuvette où se déversent les eaux des environs ; c’est le début du marais de la Sèvre, avec ses saules d’où le mot Sauzaie. Les alentours du village accueillent nombre de parcelles agricoles, dont les produits sont vendus souvent aux alentours, inclus la Rochelle. 

Remonter l’histoire du village dès le Moyen-âge revient à remonter certains moments forts de l’histoire grâce à la présence de son château. Dès le XIV siècle, le hameau est cité comme domaine royal ‘le grand fief d’Aunis’, c'est-à-dire terres à redevances. 

Alors que Richelieu n’était encore que Cardinal, il dit dans ses mémoires ‘je viens ici respirer le bon air de La Sauzaie’. C’est encore au château que plus tard, luttant contre le protestantisme Rochelais, il va établir son quartier général pour établir le plan de digue fermant le port de La rochelle et où se sont tenus les pourparlers de paix avant la reddition des rochelais en octobre 1628. 

Le château actuel, datant du XVIII siècle, n’est pas le seul édifice intéressant du hameau. Le domaine de Limouillet ou ‘L’ile Mouillée’ existe depuis le XV siècle. Le bâtiment actuel présente un magnifique colombier du XVII siècle et une chapelle date du XVIII siècle.

Les noms des rues du hameau, posent aussi question : la rue Tartifume qui indique un terroir où il fait bon vivre, Batellerie, Aumonerie, Godinerie ; le hameau, un havre de paix du bien-vivre au rythme des saisons où règnent amitié, solidarité parmi les villageois et où certaines traditions campagnardes sont encore bien vivaces : la fête des battages, la ‘transhumance des moutons de Laurent’ qui sont les stars du parc Charruyer de la Rochelle, car ils entretiennent les pelouses, des fermes de produits bio.

Cette histoire a été racontée par Chantal Durrant, guide conférencière de La Rochelle.

 

Une production Akken pour La Rochelle Tourisme

Réalisation et voix : Laurence Giuliani

Créations sonores et musicales : Ludovic Finck

Mixage : Léonard Lelièvre

Réalisation graphique : Chloé Gautier

Description

Partir en exploration d’un lieu-dit pas comme les autres. En d’autres termes, s’aventurer dans un autre monde pour découvrir un paradis de nature et de patrimoine architectural de l’agglomération de La Rochelle. Nous allons remonter le temps pour comprendre l’histoire du site et du château de la Sauzaie… 

La Sauzaie, 13 km au nord de La Rochelle, mais des pans d’histoires communs. 

Autrefois, la mer recouvrait le hameau qui se présente aujourd’hui comme une large cuvette où se déversent les eaux des environs ; c’est le début du marais de la Sèvre, avec ses saules d’où le mot Sauzaie. Les alentours du village accueillent nombre de parcelles agricoles, dont les produits sont vendus souvent aux alentours, inclus la Rochelle. 

Remonter l’histoire du village dès le Moyen-âge revient à remonter certains moments forts de l’histoire grâce à la présence de son château. Dès le XIV siècle, le hameau est cité comme domaine royal ‘le grand fief d’Aunis’, c'est-à-dire terres à redevances. 

Alors que Richelieu n’était encore que Cardinal, il dit dans ses mémoires ‘je viens ici respirer le bon air de La Sauzaie’. C’est encore au château que plus tard, luttant contre le protestantisme Rochelais, il va établir son quartier général pour établir le plan de digue fermant le port de La rochelle et où se sont tenus les pourparlers de paix avant la reddition des rochelais en octobre 1628. 

Le château actuel, datant du XVIII siècle, n’est pas le seul édifice intéressant du hameau. Le domaine de Limouillet ou ‘L’ile Mouillée’ existe depuis le XV siècle. Le bâtiment actuel présente un magnifique colombier du XVII siècle et une chapelle date du XVIII siècle.

Les noms des rues du hameau, posent aussi question : la rue Tartifume qui indique un terroir où il fait bon vivre, Batellerie, Aumonerie, Godinerie ; le hameau, un havre de paix du bien-vivre au rythme des saisons où règnent amitié, solidarité parmi les villageois et où certaines traditions campagnardes sont encore bien vivaces : la fête des battages, la ‘transhumance des moutons de Laurent’ qui sont les stars du parc Charruyer de la Rochelle, car ils entretiennent les pelouses, des fermes de produits bio.

Cette histoire a été racontée par Chantal Durrant, guide conférencière de La Rochelle.

 

Une production Akken pour La Rochelle Tourisme

Réalisation et voix : Laurence Giuliani

Créations sonores et musicales : Ludovic Finck

Mixage : Léonard Lelièvre

Réalisation graphique : Chloé Gautier

Share

Embed

You may also like