Capsule 2 - Atelier du Canal cover
Capsule 2 - Atelier du Canal cover
Et si Banksy était une femme

Capsule 2 - Atelier du Canal

Capsule 2 - Atelier du Canal

13min |09/05/2021
Listen
Capsule 2 - Atelier du Canal cover
Capsule 2 - Atelier du Canal cover
Et si Banksy était une femme

Capsule 2 - Atelier du Canal

Capsule 2 - Atelier du Canal

13min |09/05/2021
Listen

Description

Un an, ça fait un an qu'on vit cette crise sanitaire. Un an avec des mois de liberté où on a pu aller dans les bars, les restaus, les théâtres, les musées, les galeries... Mais franchement, ça vous manque pas à vous l'art ? 

Ca vous manque pas de flâner dans les galeries ? De découvrir des artistes ?

Ca fait des mois qu'on est coupé de tout ça, de toutes ces découvertes. Ca fait des mois qu'on a les yeux rivés aux écrans, à parcourir et raconter le monde grâce à internet. 

Heureusement il reste le street art. Là, ouvert sur la ville, sur les gens. 

Ce collage au détour d'ue rue, ce graff posé sur un immeuble, cette fresque juste à côté de chez vous. Le street art n'est pas confiné lui. Avec le confinement, on a dû repousser les tournages de notre prochain épisode. Mais on voulait quand même vous faire voyager. 

Parce que l'art, la culture, pour nous c'est essentiel. Et c'est aussi ce que pense Ema Col-Ulrich, galeriste à l'Atelier du Canal, à Lyon. Un endroit au coeur des puces du canal, un endroit branché art urbain et art contemporain où Ema représente 21 artistes : 10 hommes, 9 femmes et deux duos. En attendant de pouvoir prendre un café avec elle dans cet endroit si particulier, nous l'avons interviewée grâce aux nouvelles technologies. 

Elle nous a raconté sa vie d'agent d'artiste, son amour de l'art urbain, sa passion de la rencontre et des liens que créent les oeuvres qu'elle défend. 

C'est la capsule numéro 2 de Et si Banksy était une femme. 

Et si Banksy était une femme est un podcast réalisé par Elodie Potente et Popnographe. Vous écoutez la capsule 2 consacrée à la galerie Lyonnaise "Atelier du Canal", pour en savoir plus sur le projet et découvrir nos épisodes précédents, rendez-vous sur notre compte instagram @etsibanksy

Musiques : 

Meydän-Synthwave 

Patrick Patrikios-Know Myself 

Découvrez l'Atelier du canal sur les réseaux sociaux : 

Instagram : @atelier_du_canal

Description

Un an, ça fait un an qu'on vit cette crise sanitaire. Un an avec des mois de liberté où on a pu aller dans les bars, les restaus, les théâtres, les musées, les galeries... Mais franchement, ça vous manque pas à vous l'art ? 

Ca vous manque pas de flâner dans les galeries ? De découvrir des artistes ?

Ca fait des mois qu'on est coupé de tout ça, de toutes ces découvertes. Ca fait des mois qu'on a les yeux rivés aux écrans, à parcourir et raconter le monde grâce à internet. 

Heureusement il reste le street art. Là, ouvert sur la ville, sur les gens. 

Ce collage au détour d'ue rue, ce graff posé sur un immeuble, cette fresque juste à côté de chez vous. Le street art n'est pas confiné lui. Avec le confinement, on a dû repousser les tournages de notre prochain épisode. Mais on voulait quand même vous faire voyager. 

Parce que l'art, la culture, pour nous c'est essentiel. Et c'est aussi ce que pense Ema Col-Ulrich, galeriste à l'Atelier du Canal, à Lyon. Un endroit au coeur des puces du canal, un endroit branché art urbain et art contemporain où Ema représente 21 artistes : 10 hommes, 9 femmes et deux duos. En attendant de pouvoir prendre un café avec elle dans cet endroit si particulier, nous l'avons interviewée grâce aux nouvelles technologies. 

Elle nous a raconté sa vie d'agent d'artiste, son amour de l'art urbain, sa passion de la rencontre et des liens que créent les oeuvres qu'elle défend. 

C'est la capsule numéro 2 de Et si Banksy était une femme. 

Et si Banksy était une femme est un podcast réalisé par Elodie Potente et Popnographe. Vous écoutez la capsule 2 consacrée à la galerie Lyonnaise "Atelier du Canal", pour en savoir plus sur le projet et découvrir nos épisodes précédents, rendez-vous sur notre compte instagram @etsibanksy

Musiques : 

Meydän-Synthwave 

Patrick Patrikios-Know Myself 

Découvrez l'Atelier du canal sur les réseaux sociaux : 

Instagram : @atelier_du_canal

Share

Embed

You may also like

Description

Un an, ça fait un an qu'on vit cette crise sanitaire. Un an avec des mois de liberté où on a pu aller dans les bars, les restaus, les théâtres, les musées, les galeries... Mais franchement, ça vous manque pas à vous l'art ? 

Ca vous manque pas de flâner dans les galeries ? De découvrir des artistes ?

Ca fait des mois qu'on est coupé de tout ça, de toutes ces découvertes. Ca fait des mois qu'on a les yeux rivés aux écrans, à parcourir et raconter le monde grâce à internet. 

Heureusement il reste le street art. Là, ouvert sur la ville, sur les gens. 

Ce collage au détour d'ue rue, ce graff posé sur un immeuble, cette fresque juste à côté de chez vous. Le street art n'est pas confiné lui. Avec le confinement, on a dû repousser les tournages de notre prochain épisode. Mais on voulait quand même vous faire voyager. 

Parce que l'art, la culture, pour nous c'est essentiel. Et c'est aussi ce que pense Ema Col-Ulrich, galeriste à l'Atelier du Canal, à Lyon. Un endroit au coeur des puces du canal, un endroit branché art urbain et art contemporain où Ema représente 21 artistes : 10 hommes, 9 femmes et deux duos. En attendant de pouvoir prendre un café avec elle dans cet endroit si particulier, nous l'avons interviewée grâce aux nouvelles technologies. 

Elle nous a raconté sa vie d'agent d'artiste, son amour de l'art urbain, sa passion de la rencontre et des liens que créent les oeuvres qu'elle défend. 

C'est la capsule numéro 2 de Et si Banksy était une femme. 

Et si Banksy était une femme est un podcast réalisé par Elodie Potente et Popnographe. Vous écoutez la capsule 2 consacrée à la galerie Lyonnaise "Atelier du Canal", pour en savoir plus sur le projet et découvrir nos épisodes précédents, rendez-vous sur notre compte instagram @etsibanksy

Musiques : 

Meydän-Synthwave 

Patrick Patrikios-Know Myself 

Découvrez l'Atelier du canal sur les réseaux sociaux : 

Instagram : @atelier_du_canal

Description

Un an, ça fait un an qu'on vit cette crise sanitaire. Un an avec des mois de liberté où on a pu aller dans les bars, les restaus, les théâtres, les musées, les galeries... Mais franchement, ça vous manque pas à vous l'art ? 

Ca vous manque pas de flâner dans les galeries ? De découvrir des artistes ?

Ca fait des mois qu'on est coupé de tout ça, de toutes ces découvertes. Ca fait des mois qu'on a les yeux rivés aux écrans, à parcourir et raconter le monde grâce à internet. 

Heureusement il reste le street art. Là, ouvert sur la ville, sur les gens. 

Ce collage au détour d'ue rue, ce graff posé sur un immeuble, cette fresque juste à côté de chez vous. Le street art n'est pas confiné lui. Avec le confinement, on a dû repousser les tournages de notre prochain épisode. Mais on voulait quand même vous faire voyager. 

Parce que l'art, la culture, pour nous c'est essentiel. Et c'est aussi ce que pense Ema Col-Ulrich, galeriste à l'Atelier du Canal, à Lyon. Un endroit au coeur des puces du canal, un endroit branché art urbain et art contemporain où Ema représente 21 artistes : 10 hommes, 9 femmes et deux duos. En attendant de pouvoir prendre un café avec elle dans cet endroit si particulier, nous l'avons interviewée grâce aux nouvelles technologies. 

Elle nous a raconté sa vie d'agent d'artiste, son amour de l'art urbain, sa passion de la rencontre et des liens que créent les oeuvres qu'elle défend. 

C'est la capsule numéro 2 de Et si Banksy était une femme. 

Et si Banksy était une femme est un podcast réalisé par Elodie Potente et Popnographe. Vous écoutez la capsule 2 consacrée à la galerie Lyonnaise "Atelier du Canal", pour en savoir plus sur le projet et découvrir nos épisodes précédents, rendez-vous sur notre compte instagram @etsibanksy

Musiques : 

Meydän-Synthwave 

Patrick Patrikios-Know Myself 

Découvrez l'Atelier du canal sur les réseaux sociaux : 

Instagram : @atelier_du_canal

Share

Embed

You may also like