2. Cheminement d'une identité plurielle cover
2. Cheminement d'une identité plurielle cover
Eveil personnel et Croissance professionnelle

2. Cheminement d'une identité plurielle

2. Cheminement d'une identité plurielle

03min |08/02/2021
Listen
2. Cheminement d'une identité plurielle cover
2. Cheminement d'une identité plurielle cover
Eveil personnel et Croissance professionnelle

2. Cheminement d'une identité plurielle

2. Cheminement d'une identité plurielle

03min |08/02/2021
Listen

Description

Parce que la transparence amène à la confiance, et parce que je ne peux attendre de l’autre, ce que je ne fais pas pour moi-même, je me livre à vous.

Je m’appelle Loubna, j’ai 27 ans et je suis française d’origine marocaine. J’ai très vite hérité de la culture du travail par mon père venu en France dans les années 70, et de l’intégration par ma mère pour qui la pudeur et la discrétion étaient les fers de lances.  

Je suis passionnée de vol à voile, de canoé-kayak, de danse, de peinture et de guitare. J’ai travaillé dans l’aéronautique, le luxe, le secteur ferroviaire et routier et le conseil. La culture des vélivoles n’a rien à voir avec celles des artistes, celle des ingénieurs, n’est pas tout à fait celles des designers, et le secteur du bâtiment public est différent de celui du conseil. J’ai appris à accepter les croyances et les représentations de chacun dans leur entièreté, toutes sont légitimes car elles sont vécues, elles sont ce qui aide chacun à se mettre en mouvement.

Le travail, les voyages et mes passions furent comme un moyen d’émancipation et d’acceptation de toute personne quel que soit, son milieu, son origine, son poste, son faciès, ou son orientation.  

J’ai ainsi décidé que l’écoute, l’ouverture d’esprit et la tolérance seraient ma marque de fabrique, que j’allais en faire mon métier et qu’importe les difficultés que cela engendre. 

Description

Parce que la transparence amène à la confiance, et parce que je ne peux attendre de l’autre, ce que je ne fais pas pour moi-même, je me livre à vous.

Je m’appelle Loubna, j’ai 27 ans et je suis française d’origine marocaine. J’ai très vite hérité de la culture du travail par mon père venu en France dans les années 70, et de l’intégration par ma mère pour qui la pudeur et la discrétion étaient les fers de lances.  

Je suis passionnée de vol à voile, de canoé-kayak, de danse, de peinture et de guitare. J’ai travaillé dans l’aéronautique, le luxe, le secteur ferroviaire et routier et le conseil. La culture des vélivoles n’a rien à voir avec celles des artistes, celle des ingénieurs, n’est pas tout à fait celles des designers, et le secteur du bâtiment public est différent de celui du conseil. J’ai appris à accepter les croyances et les représentations de chacun dans leur entièreté, toutes sont légitimes car elles sont vécues, elles sont ce qui aide chacun à se mettre en mouvement.

Le travail, les voyages et mes passions furent comme un moyen d’émancipation et d’acceptation de toute personne quel que soit, son milieu, son origine, son poste, son faciès, ou son orientation.  

J’ai ainsi décidé que l’écoute, l’ouverture d’esprit et la tolérance seraient ma marque de fabrique, que j’allais en faire mon métier et qu’importe les difficultés que cela engendre. 

Share

Embed

You may also like

Description

Parce que la transparence amène à la confiance, et parce que je ne peux attendre de l’autre, ce que je ne fais pas pour moi-même, je me livre à vous.

Je m’appelle Loubna, j’ai 27 ans et je suis française d’origine marocaine. J’ai très vite hérité de la culture du travail par mon père venu en France dans les années 70, et de l’intégration par ma mère pour qui la pudeur et la discrétion étaient les fers de lances.  

Je suis passionnée de vol à voile, de canoé-kayak, de danse, de peinture et de guitare. J’ai travaillé dans l’aéronautique, le luxe, le secteur ferroviaire et routier et le conseil. La culture des vélivoles n’a rien à voir avec celles des artistes, celle des ingénieurs, n’est pas tout à fait celles des designers, et le secteur du bâtiment public est différent de celui du conseil. J’ai appris à accepter les croyances et les représentations de chacun dans leur entièreté, toutes sont légitimes car elles sont vécues, elles sont ce qui aide chacun à se mettre en mouvement.

Le travail, les voyages et mes passions furent comme un moyen d’émancipation et d’acceptation de toute personne quel que soit, son milieu, son origine, son poste, son faciès, ou son orientation.  

J’ai ainsi décidé que l’écoute, l’ouverture d’esprit et la tolérance seraient ma marque de fabrique, que j’allais en faire mon métier et qu’importe les difficultés que cela engendre. 

Description

Parce que la transparence amène à la confiance, et parce que je ne peux attendre de l’autre, ce que je ne fais pas pour moi-même, je me livre à vous.

Je m’appelle Loubna, j’ai 27 ans et je suis française d’origine marocaine. J’ai très vite hérité de la culture du travail par mon père venu en France dans les années 70, et de l’intégration par ma mère pour qui la pudeur et la discrétion étaient les fers de lances.  

Je suis passionnée de vol à voile, de canoé-kayak, de danse, de peinture et de guitare. J’ai travaillé dans l’aéronautique, le luxe, le secteur ferroviaire et routier et le conseil. La culture des vélivoles n’a rien à voir avec celles des artistes, celle des ingénieurs, n’est pas tout à fait celles des designers, et le secteur du bâtiment public est différent de celui du conseil. J’ai appris à accepter les croyances et les représentations de chacun dans leur entièreté, toutes sont légitimes car elles sont vécues, elles sont ce qui aide chacun à se mettre en mouvement.

Le travail, les voyages et mes passions furent comme un moyen d’émancipation et d’acceptation de toute personne quel que soit, son milieu, son origine, son poste, son faciès, ou son orientation.  

J’ai ainsi décidé que l’écoute, l’ouverture d’esprit et la tolérance seraient ma marque de fabrique, que j’allais en faire mon métier et qu’importe les difficultés que cela engendre. 

Share

Embed

You may also like