Le Grand Jabadao | Jean-Luc Coatalem cover
Le Grand Jabadao | Jean-Luc Coatalem cover
Éditions Le Dilettante | Extraits sonores

Le Grand Jabadao | Jean-Luc Coatalem

Le Grand Jabadao | Jean-Luc Coatalem

08min |07/12/2021|

101

Play
Le Grand Jabadao | Jean-Luc Coatalem cover
Le Grand Jabadao | Jean-Luc Coatalem cover
Éditions Le Dilettante | Extraits sonores

Le Grand Jabadao | Jean-Luc Coatalem

Le Grand Jabadao | Jean-Luc Coatalem

08min |07/12/2021|

101

Play

Description

Lu par l'auteur. 


« J’ai publié mes premières nouvelles au Dilettante en janvier 1988. J’avais vingt-huit ans et la plaquette, tirée à 666 exemplaires, comptait quarante-quatre pages. Depuis, au gré des quatre dernières décennies, j’ai donné à Dominique Gaultier, son grand timonier, plusieurs textes courts. Il les a toujours accueillis avec curiosité, humour et persévérance. L’enseigne du chat qui somnole sur un bouquin continue donc à battre pour moi, tel un drapeau. Rassurante comme un repère dans le temps qui passe, précieuse comme une
amitié au long cours. »

J.-L. C.

Description

Lu par l'auteur. 


« J’ai publié mes premières nouvelles au Dilettante en janvier 1988. J’avais vingt-huit ans et la plaquette, tirée à 666 exemplaires, comptait quarante-quatre pages. Depuis, au gré des quatre dernières décennies, j’ai donné à Dominique Gaultier, son grand timonier, plusieurs textes courts. Il les a toujours accueillis avec curiosité, humour et persévérance. L’enseigne du chat qui somnole sur un bouquin continue donc à battre pour moi, tel un drapeau. Rassurante comme un repère dans le temps qui passe, précieuse comme une
amitié au long cours. »

J.-L. C.

Share

Embed

You may also like

Description

Lu par l'auteur. 


« J’ai publié mes premières nouvelles au Dilettante en janvier 1988. J’avais vingt-huit ans et la plaquette, tirée à 666 exemplaires, comptait quarante-quatre pages. Depuis, au gré des quatre dernières décennies, j’ai donné à Dominique Gaultier, son grand timonier, plusieurs textes courts. Il les a toujours accueillis avec curiosité, humour et persévérance. L’enseigne du chat qui somnole sur un bouquin continue donc à battre pour moi, tel un drapeau. Rassurante comme un repère dans le temps qui passe, précieuse comme une
amitié au long cours. »

J.-L. C.

Description

Lu par l'auteur. 


« J’ai publié mes premières nouvelles au Dilettante en janvier 1988. J’avais vingt-huit ans et la plaquette, tirée à 666 exemplaires, comptait quarante-quatre pages. Depuis, au gré des quatre dernières décennies, j’ai donné à Dominique Gaultier, son grand timonier, plusieurs textes courts. Il les a toujours accueillis avec curiosité, humour et persévérance. L’enseigne du chat qui somnole sur un bouquin continue donc à battre pour moi, tel un drapeau. Rassurante comme un repère dans le temps qui passe, précieuse comme une
amitié au long cours. »

J.-L. C.

Share

Embed

You may also like